agrapresse.fr
S'abonner à flux agrapresse.fr
LE QUOTIDIEN DE L'ÉCONOMIE AGRICOLE - PARIS - BRUXELLES
Mis à jour : il y a 28 min 53 sec

Ecorégime: deux niveaux de paiement et trois façons d'en bénéficier

ven, 05/21/2021 - 16:34
Comme attendu, les montants versés aux agriculteurs aux titre des éco-régimes (nouvelle éco-conditionnalité des aides découplées) pourront être de deux niveaux («standard» ou «supérieur»), et selon trois voies d'accès : pratiques agronomiques, certification et infrastructures agroécologiques. Une subtilité a été ajoutée: les infrastructures agroécologiques permettront d'obtenir «un bonus» dans les deux autres voies. La bio et la HVE (3ème niveau de la certification environnementale) donneront accès au niveau «supérieur» et le ministre s'est engagé à ouvrir des travaux sur un accès aux écorégimes par une certification environnementale de niveau « 2+ », sans préciser pour quel niveau de rémunération. Sur la voie des pratiques agronomiques, les principes retenus sont le non-labour sur un pourcentage des prairies, la couverture végétale d'un pourcentage des inter-rangs et la diversité des assolements sur terres arables (y compris plantes légumineuses, protéines végétales, plantes sarclées, avec cas particulier pour exploitations à fort taux de prairies permanentes, ou faible superficie en terres arables).
Source : agrapresse.fr

Aides couplées: doublement pour la protéine végétale au détriment des aides animales

ven, 05/21/2021 - 15:59
Sur l'enveloppe de 15% du premier pilier de la Pac dédiée aux aides couplées, le ministre de l'Agriculture va augmenter progressivement le budget alloué à la protéine végétale, qui passera de 2% actuellement à 4% à la fin de la prochaine programmation. Les aides directes à la protéine végétale passeront de 2% à 3,5% en fin de période, et un programme opérationnel dédié à la protéine végétale doté de 0,5% sera créé dès 2023. Cette création se fera au détriment des aides couplées animales, bovines, ovines et caprines. L'aide à l'UGB, sous laquelle seront fusionnées les aides aux vaches laitières et allaitantes, perdra «17 M€ par an», a annoncé le ministre. Au sein de cette aide bovine rénovée, un «soutien particulier sera accordé aux laitiers» de «quelques dizaines de milliers d'euros», au motif qu'ils seront par ailleurs perdants dans le mécanisme de convergence des aides découplées, contrairement aux éleveurs de bovins viande. Enfin une aide au maraîchage sera créée, dotée de 10 M€.
Source : agrapresse.fr

PSN: Julien Denormandie présente des arbitrages marqués par la stabilité

ven, 05/21/2021 - 15:21
A l'issue d'un conseil supérieur d'orientation (CSO) tendu au ministère de l'Agriculture le 21 mai, Julien Denormandie a présenté à la presse les grandes lignes de la déclinaison française de la Pac, le Plan stratégique national (PSN), marquées par une stabilité des moyens dédiés à chacun des grands outils. Le montant du transfert entre le premier et le second pilier de la Pac est maintenu (7,5%), de même que le montant du paiement redistributif (10%, toujours sur la base des 52 premiers hectares). Le niveau de convergence des aides directes est fixé à 85% (70% actuellement) en fin de période, atteint de manière progressive avec un plafond individuel de perte à 30%. Autant d'arbitrages en ligne avec les propositions de la FNSEA. L'ICHN est maintenu à 1,1 Mrd€ et les MAEC à 250 M€, grâce à un effort budgétaire supplémentaire de l’État de 700 M€ sur la période. L'enveloppe dédiée à la bio passe de 262 à 340 M€, sans restauration de l'aide au maintien. Les fonds alloués à l'assurance passent de 150 à 186 M€.
Source : agrapresse.fr

PSN: les organisations de Pour une autre Pac claquent la porte du CSO

ven, 05/21/2021 - 12:48
Les représentants de la plateforme Pour une autre Pac et de plusieurs de ses organisations membres, dont la Fnab, le WWF et la Confédération paysanne, ont quitté abruptement le Conseil supérieur d’orientation et de coordination de l’économie agricole et alimentaire (CSO) du 21 mai, au cours duquel le ministre de l'Agriculture présentait ses premiers arbitrages pour la déclinaison française de la future Pac, le Plan stratégique nationale (PSN). «Le décalage entre la présentation des enjeux comme l’agroécologie ou la souveraineté alimentaire, et les arbitrages suscite beaucoup de colère», explique-t-on à la Confédération paysanne. «Les échanges ont été très tendus, Julien Denormandie lui-même était très énervé», confie un autre participant. Les griefs concernent notamment le taux de transfert, le paiement redistributif et l'écorégime.
Source : agrapresse.fr

Agenda de la semaine agricole du 24 mai

jeu, 05/20/2021 - 19:51
Mardi 25 mai
Super trilogue sur la réforme de la Pac, jusqu'au 27 (finalisation des pourparlers)
Les députés examinent en séance publique la PPL Sempastous sur le foncier, jusqu'à mercredi
Présentation des prévisions de récolte de pêches/nectarines en France et UE (Medfel)
Manifestation du Modef sur les aides exceptionnelles face au gel
Point presse d'Eau de Paris sur son dispositif d'aides agricoles

Mercredi 26 mai
Conseil des ministres de de l'Agriculture de l'UE, jusqu'au 27 (négociations Pac, NBT, semences, plan bio)
Présentation du rapport Cyclope
Les sénateurs examinent en séance publique la PPL écologiste sur «l’élevage éthique»
Conférence de presse commune des Régions, Départements de France et de la Coopération agricole
Conférence de la Fnams (multiplicateurs de semences)
Conférence de PluriAgri sur la rémunération des services environnementaux en grandes cultures

Jeudi 27 mai
Conférence de la start-up Greendata et Danone sur l'agriculture régénératrice
Conférence de presse de la start-up Javelot (silos de grain connectés)
Table ronde de Bonduelle sur la responsabilité sociale et environnementale
Conférence sur le programme européen Life Wolfalps
Source : agrapresse.fr

Philippe Camburet élu président de la Fnab

jeu, 05/20/2021 - 17:40
Philippe Camburet, céréalier bio dans l’Yonne, a été élu à la présidence de la Fédération nationale d’agriculture biologique (Fnab) lors de l’assemblée générale qui s’est tenue les 18 et 19 mai, annonce un communiqué publié le 20 mai. «Depuis 2018, Philippe Camburet présidait le groupement des agriculteurs biologiques de Bourgogne et occupait la fonction de secrétaire national Grandes cultures à la FNAB», rappelle l’organisation. Il succède à Guillaume Riou, qui quitte la présidence après trois ans de mandat pour rejoindre la liste PS d’Alain Rousset en Nouvelle-Aquitaine.
Source : agrapresse.fr

Oeufs: le sexage in ovo provoquerait un surcoût annuel d'au moins 64 M€ (CNPO)

jeu, 05/20/2021 - 14:50
Alors que l'élimination des poussins mâles ne sera plus possible d'ici fin 2021, le déploiement à grande échelle du sexage in ovo (détection du sexe de l'embryon dans l'oeuf) en poules pondeuses provoquerait un surcoût «d'au moins 64 millions d'euros par an», indique le CNPO (interprofession) le 20 mai. Cette somme représente «4% du chiffre d'affaires de la filière», estime son secrétaire général Maxime Chaumet. Ce calcul se base sur la méthode la moins onéreuse actuellement disponible (AAT), dont la prestation est facturée 1 € par animal. S'y ajouteraient 10 M€ d'investissements pour le maillon accouvage, à raison de 200 m2 de surface supplémentaire par couvoir pour installer les machines de sexage et «revoir le nombre d'incubateurs et d'éclosoirs».
Source : agrapresse.fr

Blé hybride: Syngenta vise une commercialisation «à l’horizon 2022»

jeu, 05/20/2021 - 14:33
Syngenta, leader en semences et protection des cultures, prévoit de commercialiser ses premiers blés hybrides «à l’horizon 2022», a-t-il annoncé le 20 mai. «Nous avons quatre variétés candidates à l’inscription au CTPS France » (catalogue officiel), a indiqué la directrice Semences Anne Azam. Et de préciser que les deux premières, particulièrement adaptées au contexte pédoclimatique du Nord de l’Hexagone, le sont «dès l’automne 2021». A propos de ce lancement, Syngenta parle d’un «flux d’innovations» qui s’inscrit dans une logique de «progrès constant» par rapport aux besoins des agriculteurs et de la filière. Plusieurs caractéristiques variétales sont visées: rendement, tolérance aux maladies, vigueur, qualité des grains.
Source : agrapresse.fr

Phytos : le crédit d’impôt « sortie du glyphosate » opérationnel dès 2021 (ministère)

mer, 05/19/2021 - 18:35
Après un feu vert de la Commission européenne, le crédit d’impôt «sortie du glyphosate» est « pleinement opérationnel dès 2021», a annoncé le 19 mai le ministère de l’Agriculture. Cette mesure, introduite dans la loi de finances 2021, octroie «un crédit d’impôt d’un montant forfaitaire de 2 500 € pour les exploitations agricoles qui renoncent à utiliser du glyphosate» cette année, d’après un communiqué. Y ont accès les exploitations de grandes cultures, arboriculture et viticulture, ainsi que les élevages présentant un atelier significatif d'au moins un de ces secteurs de production végétale. Le crédit d’impôt «sortie du glyphosate» est non cumulable avec ceux pour l’agriculture bio et la certification HVE.
Source : agrapresse.fr

Soja/déforestation: le classement des traders vertueux selon le WWF et Global Canopy

mer, 05/19/2021 - 12:10
D'après une étude menée auprès de 9 entreprises volontaires, le WWF et l’association Global canopy ont publié le 19 mai un classement des traders de soja en fonction de leur engagement contre la déforestation au Brésil. Chaque trader a reçu une note sur 100 en fonction de ses objectifs chiffrés, des conditions imposées aux fournisseurs, de leur contrôle, et de sa transparence. Avec 52 points, le brésilien Amaggi figure en haut du classement des entreprises les plus engagées, talonné par Cargill et Bunge. Si Cofco et ADM demeurent quelques points sous la moyenne, les engagements de Louis Dreyfus sont jugés «pauvres», avec une note de 34,5.
Source : agrapresse.fr

Agtech : l’expert en station météo connectée Weenat acquiert Weather measures

mer, 05/19/2021 - 11:48
La start-up nantaise Weenat, spécialiste des station météo connectées vient de racheter Weather measures, spécialiste français de la météorologie spatialisée agricole, ont annoncé les deux entreprises le 19 mai. Cette opération leur permet d’intégrer «l’ensemble de la chaîne de valeur de la donnée agro-météo : du capteur à la spatialisation en passant par l’analyse et la restitution sur une application mobile», selon un communiqué. Les fondateurs de Weather Measures apportent leurs actions au capital de Weenat. Chaque entité est maintenue pour conserver son assise territoriale, précisent les deux acteurs. «En combinant nos savoir-faire, nous pourrons améliorer les résultats des modèles agronomiques en atténuant les incertitudes des observations et prévisions météorologiques, déclare le fondateur de Weenat Jérôme Le Roy, cité dans le communiqué.
Source : agrapresse.fr

Stockage de l'eau: Macron demande «une méthodologie beaucoup plus rapide»

mar, 05/18/2021 - 20:23
A l’occasion d’un colloque organisé le 18 mai par le Caf, le président de la République a également évoqué le sujet des retenues d’eau, en précisant la feuille de route du ministre de l’Agriculture pour la conduite du Varenne de l’eau, qui doit débuter dans les prochaines semaines. «J’ai demandé au ministre de mettre à plat, là maintenant – cela commence dans quelques semaines – tous les projets pour qu’on simplifie les règles et qu’on avance». Emmanuel Macron a semblé vouloir cibler plus particulièrement les petits projets: «Le projet de ce Varenne de l’eau va être de regarder tous les blocages que l’on a sur le territoire et de réussir à définir une méthodologie beaucoup plus rapide et faire sortir en particulier tous ces petits projets en quelques mois, et pas en 18, 24 et quelque fois plus, 36 mois».
Source : agrapresse.fr

Phytos: des députés LR veulent étiqueter la présence de glyphosate dans les aliments

mar, 05/18/2021 - 14:10
Avec une dizaine d'autres députés Les Républicains, Michel Vialay (LR, Yvelines) a déposé le 4 mai une proposition de loi visant à étiqueter «la présence de glyphosate dans les aliments de base», ainsi que l’origine des matières premières agricoles dans les aliments transformés. Citant les conclusions de la mission sur le glyphosate ainsi que les avis du Centre international de recherche sur le cancer (Circ), le député estime qu’il «faudrait interdire tous les produits alimentaires contenant des résidus de glyphosate, notamment dans les aliments à base de céréales», au nom du principe de précaution.
Source : agrapresse.fr

Stockage de l'eau: Emmanuel Macron demande «une méthodologie beaucoup plus rapide»

mar, 05/18/2021 - 13:50
A l’occasion d’un colloque organisé le 18 mai par le Caf, le président de la République a également évoqué le sujet des retenues d’eau, en précisant la feuille de route du ministre de l’Agriculture pour la conduite du Varenne de l’eau, qui doit débuter dans les prochaines semaines. «J’ai demandé au ministre de mettre à plat, là maintenant – cela commence dans quelques semaines – tous les projets pour qu’on simplifie les règles et qu’on avance». Emmanuel Macron a semblé vouloir cibler plus particulièrement les petits projets: «Le projet de ce Varenne de l’eau va être de regarder tous les blocages que l’on a sur le territoire et de réussir à définir une méthodologie beaucoup plus rapide et faire sortir en particulier tous ces petits projets en quelques mois, et pas en 18, 24 et quelque fois plus, 36 mois».
Source : agrapresse.fr

Assurance récolte: Macron demande un «système totalement neuf» et promet un soutien

mar, 05/18/2021 - 13:49
A l’occasion d’un colloque organisé le 18 mai par le Caf (FNSEA, JA, APCA, Coop de France…), sur le thème de la «souveraineté alimentaire», le président de la République a appelé les ministres de l’Agriculture et de l’Économie à créer «un système totalement neuf» d’assurance récolte, abondé par un financement public. Dans un enregistrement vidéo diffusé pour l’évènement, il a déclaré que «nos agriculteurs ne peuvent pas payer seuls cette assurance». Et d’appuyer: «Il faudra qu’il y ait un financement, de toutes façons, public pour créer un système totalement neuf». Pas d'enveloppe chiffrée annoncée, ni d’arbitrage limpide sur le caractère obligatoire ou non de la future assurance, mais Emmanuel Macron souhaite «convaincre l’ensemble de nos agriculteurs de rentrer dans ce régime».
Source : agrapresse.fr

Robotique: Advitam conçoit une offre avec les constructeurs Naïo et Farmdroïd

lun, 05/17/2021 - 12:37
Source : agrapresse.fr

Travail détaché: la Conf’ se porte partie civile dans le procès contre Terra Fecundis

lun, 05/17/2021 - 12:33
La Confédération paysanne a annoncé se porter partie civile dans le procès contre l’ETT (entreprise de travail temporaire) espagnole Terra Fecundis, dans un communiqué le 17 mai. Le syndicat minoritaire a pris cette décision au nom de «l’égalité de droits» et «contre les discriminations et l’exploitation de la main-d’oeuvre étrangère». Et ce alors que le procès contre Terra Fecundis pour détournement du travail détaché s’est ouvert ce matin à Marseille, et doit durer jusqu’à vendredi. Pour lutter contre la «concurrence déloyale» et le «dumping social» qui résultent du système créé par Terra Fecundis, la Conf’ appelle à instaurer «un prix minimum d’entrée pour les fruits et légumes importés» et à créer une «conditionnalité sociale de toutes les aides publiques» dont celles de la Pac.
Source : agrapresse.fr

PPL Foncier: en coméco, les députés réduisent le champ du futur contrôle administratif

mer, 05/12/2021 - 20:19
Suivant l'avis du Conseil d'État, la commission des affaires économiques (Coméco) de l’Assemblée nationale a adopté, le 12 mai, une réduction du champ du futur contrôle administratif des transferts de parts d'exploitations agricoles sous forme sociétaire, prévu par la proposition de loi de Jean-Bernard Sempastous (LREM). La nouvelle version du texte vise les opérations aboutissant à un taux de participation supérieur à 50% et non plus 25%. Le Conseil d'État avait estimé que le seuil de 25 % pourrait être regardé comme soumettant de «manière excessive» à contrôle administratif les investissements dans le marché sociétaire, et portant une «atteinte disproportionnée à la liberté d'entreprendre et au principe de liberté de circulation des capitaux dans l’UE».
Source : agrapresse.fr

Agenda de la semaine agricole du 17 mai

mer, 05/12/2021 - 20:19
Lundi 17 mai
Début de l'audience du procès Terra Fecundis, jusqu'à vendredi
Webinaire FranceAgriMer sur les performances à l’export des filières agricoles et agroalimentaires en 2020
Webinaire de Business France sur les nouveaux accords de libre échange asiatiques
Suite de l'examen au Sénat du PJL Développement solidaire

Mardi 18 mai
Grand rendez vous sur la souveraineté alimentaire, organisé par le Caf, en présence d'Emmanuel Macron
Présentation des comptes de Lactalis
Conférence sur la fièvre Q
Conférence de presse des Vergers écoresponsables

Mercredi 19 mai
Les députés de la coméco organisent des tables rondes sur la réforme de la Pac
Les sénateurs auditionnent Franck Riester
La FC2A (commerce agricole et agroalimentaire) présente un livre blanc
Conférence de presse de NumAlim (traçabilité dans l'agroalimentaire)
Conférence de presse de Syndilait (lait de consommation)
Webinaire de FranceAgriMer et Val'hor sur les Français et le végétal

Jeudi 20 mai
Webinaire FranceAgriMer sur les végétariens et fléxitariens en France en 2020
Conférence de presse du CNPO (oeufs)
L'Opecst examine les conclusions de l’audition publique sur NBT
Conférence de presse de lancement du programme européen fraich’force (fruits et légumes)
Début des ateliers Ocapiat pour la Guadeloupe (formation des salariés agricoles)

Vendredi 21 mai
Webinaire du Cniel sur les fermes laitières Bas carbone
Source : agrapresse.fr

Ours: les éleveurs dénoncent un projet de conservation porté par la Dreal Occitanie

mer, 05/12/2021 - 16:24
Les chambres d’agricultures pyrénéennes ont dénoncé lors d'une conférence de presse le 12 mai un projet Life en cours d’élaboration par la Dreal Occitanie pour «la conservation de l’Ours brun en adéquation avec les activités anthropiques dans le massif des Pyrénées». «Ce dossier nous heurte tant au niveau que du fond que de la méthode, et des volumes d’argent qui y sont consacrés», dénonce Philippe Lacube, président de la chambre d’agriculture de l’Ariège. Sans consulter les producteurs, la Dreal et ses partenaires (CNRS, ONF, OFB, Ferus,…) auraient demandé huit millions d’euros à l’Union européenne pour ce projet sur six ans.
Source : agrapresse.fr

Pages