agrapresse.fr
S'abonner à flux agrapresse.fr
LE QUOTIDIEN DE L'ÉCONOMIE AGRICOLE - PARIS - BRUXELLES
Mis à jour : il y a 1 heure 4 min

Viande in vitro: les députés de la Coméco la bannissent des cantines (PJL Climat)

jeu, 03/18/2021 - 21:41
Lors de l’examen de la loi climat en commission spéciale le 18 mars, les députés ont adopté un amendement proposé par des élus Les Républicains visant à «exclure la viande synthétique ou artificielle» des menus des établissements de restauration collective. Cette interdiction des «viandes de paillasse», comme les nomme le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie, a reçu un avis de sagesse de la part de la rapporteure LREM Célia de Lavergne. Le ministre, se posant en «fervent opposant à la viande cellulaire» a demandé le retrait de l’amendement, arguant qu’il devait être retravaillé d’ici à la séance publique afin «qu’il ne puisse pas être juridiquement critiqué».
Source : agrapresse.fr

Evènementiel : l’édition spéciale du salon Fruit Logistica est annulée

jeu, 03/18/2021 - 21:41
L’édition spéciale du salon Fruit Logistica qui devait se tenir à Berlin du 18 au 20 mai est annulée à cause de la pandémie de coronavirus qui continue à sévir en Europe et dans le monde, annonce un communiqué de presse le 18 mars. «Nous voulions organiser un événement sur site en mai. Mais les perspectives de voyages d’affaires et de grands rassemblements en présentiel sont trop faibles», a déclaré la représentante de l’événement Madlen Miserius, citée dans le communiqué. Le salon Fruit Logistica se déroule traditionnellement début février. Mais vu la circulation du virus et l’engouement des participants pour l'événement, les organisateurs avaient décidé de le décaler à mai dans des conditions sanitaires renforcées. Le prochain salon est prévu du 9 au 11 février 2022.
Source : agrapresse.fr

Agenda de la semaine agricole du 22 mars

jeu, 03/18/2021 - 21:41
Vendredi 19 mars
Assemblée générale du Sedima (concessionnaires)

Lundi 22 mars
Conseil des ministres de l'Agriculture de l'UE: négociations Pac, plans stratégiques, biocontrôle, contrôle des nuisibles, forêts
Visioconférence de la SNHF sur la diversification en petits fruits, dont kiwi

Mardi 23 mars
Visioconférence du CTIFL (fruits et légumes) sur l'agroécologie
Lancement d'une marque vegan par Heura Foods
Lancement d'une centrale d'achat de matériel (CamaCuma)
Mardis gras du Cniel (lait)
Conférence de presse d'Eureden
Conférence Solagro - Générations futures sur les pesticides
Discussion d'une proposition de résolution au Sénat sur la politique énergétique
Visioconférence d'Euratechnologies sur l'alimentation et les énergies

Mercredi 24 mars
Bruxelles présente le plan d'action pour le développement de l'agriculture biologique
Journée France Export céréales
Conférence de presse des Faucheurs volontaires d'OGM
Communication à l'Assemblée sur la mise en œuvre des conclusions de la commission d’enquête sur la grande distribution
Débat à l'Assemblée sur le rapport de la mission d'information santé environnementale

Jeudi 25 mars
Visioconférence du CTIFL sur les punaises
Conférence de presse de Sofiprotéol
Conférence de presse de l'Iddri sur la transition alimentaire
Conférence de presse du conseil spécialisé vin de FranceAgriMer

Vendredi 26 mars
«Super trilogue» sur la Pac entre les trois institutions européennes pour convenir des dernières étapes afin de finaliser un accord d'ici mai
Visioconférence du CTIFL sur la logistique et la conservation
Conférence Grand angle lait de l'Idele (élevage)

Samedi 27 mars
Journée nationale du fromage
Source : agrapresse.fr

PSN: les scénarios de la DGPE (ministère) pour les éco-régimes

jeu, 03/18/2021 - 18:40
Dans le cadre de la concertation sur le Plan stratégique national (PSN) de la future Pac, la DGPE (ministère de l'Agriculture) a également proposé, dans un document adressé aux parties prenantes, deux scénarios d'architecture pour les éco-régimes, ces nouvelles mesures environnementales qui conditionneront le versement d'une partie des aides découplées. Le contenu de ce document, prévient la DGPE, «n'engage pas le gouvernement» et vise à «faciliter le positionnement des parties prenantes». Un premier scénario propose trois voies d'accès à l'éco-régimes, non cumulables, parmi lesquelles les agriculteurs devraient choisir chaque année: un éco-régime «Pratiques de gestion agroécologique des surfaces agricoles» (diversification des cultures, maintien des prairies, ou couverture végétale de l'inter-rang), un second appelé «Biodiversité et paysages agricoles» (infrastructures agroécologiques), et un troisième intitulé «Certification» (bio ou autres). Pour chacun des éco-régimes, il existerait «deux niveaux de paiement, en fonction de l’ambition de la pratique suivie et du niveau de service rendu». Le second scénario propose que deux voies possibles (Gestion agroécologique et Certification), non cumulables entre elles, permettent d'atteindre 90% du montant. Elles seraient cumulables avec une troisième (Biodiversité et paysage) représentant les 10% restants. Là aussi, pour chacune des trois mesures, deux niveaux de paiement existeraient.
Source : agrapresse.fr

PSN: la DGPE (ministère) esquisse les alternatives pour le premier pilier de la Pac

jeu, 03/18/2021 - 18:06
Dans le cadre de la consultation conduite par le ministère de l'Agriculture sur la déclinaison française de la prochaine Pac, le Plan stratégique national (PSN), les services de la DGPE ont récemment soumis aux parties prenantes un document présentant ce qui constituait selon eux les «grands choix» à opérer sur les aides du 1er pilier, et pour chacun de ces choix deux scénarios. Concernant la convergence des aides découplées, l'alternative présentée par la DGPE se situe entre un curseur à 85% (défendu par la FNSEA) et un autre à 100% (JA, Confédération paysanne, Modef). Pour le paiement redistributif, il est proposé une alternative entre 10% de l'enveloppe des aides découplées (FNSEA et Coordination rurale) et 20% (Conf', JA, Modef). Pour les aide couplées protéines, la DGPE présente un scénario de maintien de l'enveloppe, et un autre de doublement au détriment des aides couplées animales. Concernant les aides couplées animales, les deux scénarios avancés sont un statu quo et la création d'une aide à l'UGB bovine, comme proposé par la Conf'. Enfin, le ministère a également exploré la possibilité de créer une «aide au maraîchage», telle que demandée par la Conf'.
Source : agrapresse.fr

Covid-19: l’édition spéciale du salon Fruit Logistica est annulée

jeu, 03/18/2021 - 17:39
L’édition spéciale du salon Fruit Logistica qui devait se tenir à Berlin du 18 au 20 mai est annulée à cause de la pandémie de coronavirus qui continue à sévir en Europe et dans le monde, annonce un communiqué de presse le 18 mars. «Nous voulions organiser un événement sur site en mai. Mais les perspectives de voyages d’affaires et de grands rassemblements en présentiel sont trop faibles», a déclaré la représentante de l’événement Madlen Miserius, citée dans le communiqué. Le salon Fruit Logistica se déroule traditionnellement début février. Mais vu la circulation du virus et l’engouement des participants pour l'événement, les organisateurs avaient décidé de le décaler à mai dans des conditions sanitaires renforcées. Le prochain salon est prévu du 9 au 11 février 2022.
Source : agrapresse.fr

Les agriculteurs du Massif central se mobilisent à nouveau le 25 mars

jeu, 03/18/2021 - 17:33
«Après les feux de détresse du 9 mars, les agriculteurs viendront chercher des réponses le jeudi 25 mars», lors d'une nouvelle journée de mobilisation, annoncent la FRSEA et les Jeunes Agriculteurs (JA) d'Auvergne-Rhône-Alpes (Aura) dans un communiqué le 18 mars. Leurs revendications restent inchangées: «modifier la loi Egalim» pour obtenir «des prix agricoles fixés selon les coûts de production», et une future Pac «qui se donne l’ambition d’avoir des agriculteurs nombreux, dans tous les territoires et dans toutes les productions». Un mot d'ordre relayé par le Brav (Berceau des races à viande du Massif central).
Source : agrapresse.fr

Suicide: les 63 propositions de la Coméco pour soutenir les agriculteurs

mer, 03/17/2021 - 20:29
La commission des affaires économiques (Coméco) du Sénat a adopté, le 17 mars, un rapport de 63 propositions visant à lutter contre les suicides d’agriculteurs. Il est divisé en cinq axes de réflexion pour: améliorer la connaissance statistique du suicide en agriculture; renforcer le «mieux-être» des exploitants; mieux identifier les agriculteurs en détresse; mieux les accompagner via un soutien économique notamment; et mieux accompagner les familles endeuillées. «Le plus urgent est d’humaniser les procédures, sous toutes leurs formes, et la simplification administrative», a pointé la sénatrice Françoise Férat. La Coméco préconise également de de faire évoluer Agri’écoute et de déclarer l’agriculture française «cause nationale».
Source : agrapresse.fr

Suicide: la Coméco adopte un rapport de 63 propositions pour soutenir les agriculteurs

mer, 03/17/2021 - 18:53
La commission des affaires économiques (Coméco) du Sénat a adopté, le 17 mars, un rapport de 63 propositions visant à lutter contre les suicides d’agriculteurs. Il est divisé en cinq axes de réflexion pour: améliorer la connaissance statistique du suicide en agriculture; renforcer le «mieux-être» des exploitants; mieux identifier les agriculteurs en détresse; mieux les accompagner via un soutien économique notamment; et mieux accompagner les familles endeuillées. «Le plus urgent est d’humaniser les procédures, sous toutes leurs formes, et la simplification administrative», a pointé la sénatrice Françoise Férat. La Coméco préconise également de de faire évoluer Agri’écoute et de déclarer l’agriculture française «cause nationale».
Source : agrapresse.fr

Intrusions: les sénateurs alourdissent les sanctions pour violation de domicile

mer, 03/17/2021 - 11:43
Lors de l'examen en séance publique de la proposition de loi (PPL) Sécurité globale, le 16 mars, les sénateurs ont adopté un amendement alourdissant la peine encourue par les auteurs d'une violation de domicile. Les parlementaires proposent de tripler les sanctions (pour atteindre trois ans de prison et 45 000 euros d'amende) pour ce chef d'accusation, souvent recherché lors des intrusions dans les élevages. Porté notamment par Laurent Duplomb (LR, Haute-Loire), l'amendement a reçu un avis de sagesse du gouvernement. «Votre proposition correspond aux engagements du ministre de l'Agriculture et de moi-même: l'outil de travail et l'identité des agriculteurs doivent être respectés», a déclaré en séance le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin.
Source : agrapresse.fr

Artificialisation: la majorité allonge le délai de révision des documents d’urbanisme

mer, 03/17/2021 - 09:55
Par plusieurs amendements adoptés en commission spéciale le 16 mars, les députés de la majorité ont allongé les délais prévus par le projet de loi climat pour l’intégration des objectifs de lutte contre l’artificialisation dans les documents d’urbanisme. Les schémas régionaux devront intégrer sous un an après promulgation de la loi l’exigence de diviser par deux le rythme d’artificialisation, pour une entrée en vigueur sous deux ans. Les documents de rang inférieur devront ensuite «engager des modifications» correspondantes dès leur première révision suite à l’adoption du document régional, ou «à défaut» dans un délai de deux ans à compter de la promulgation.
Source : agrapresse.fr

HVE: l'Iddri plaide pour la suppression de la voie B

mar, 03/16/2021 - 18:05
Dans une note diffusée le 16 mars, l'Iddri, un cercle de réflexion spécialisé dans le développement durable, se positionne «pour une révision profonde» du cahier des charges de la HVE (niveau 3 de la certification environnementale), faute de quoi le dispositif des éco-régimes auquel il pourrait être associé dans le cadre de la future Pac «se trouvera décrédibilisé». Dans le détail, l'Iddri plaide pour la suppression de la voie B (basée sur le ratio intrants/chiffre d'affaires) permettant d'accéder à la certification, et pour le durcissement de la voie A (à quatre thèmes). Ces derniers mois, la HVE a fait l'objet de critiques de la Confédération paysanne qui la juge trop permissive. A l'inverse, la FNSEA plaidait en septembre pour une reconnaissance du niveau 2 de la certification au titre des futures éco-régimes, et non de la HVE.
Source : agrapresse.fr

Artificialisation : vers une territorialisation des objectifs (PJL Climat)

mar, 03/16/2021 - 17:40
À l’occasion de l’examen du projet de loi climat le 15 mars, les députés de la commission spéciale ont adopté, avec le soutien de la ministre Emmanuelle Wargon, plusieurs amendements prévoyant une adaptation locale et différenciée des objectifs régionaux en matière d’artificialisation. Alors que le texte déposé par le gouvernement prévoit de diviser par deux l’artificialisation dix ans après promulgation, et d’atteindre le zéro artificialisation nette en 2050 au niveau de chaque région, celles-ci pourraient alors déterminer des objectifs différents à l’échelle des départements ou des communautés de communes pour atteindre l’objectif de manière globale.
Source : agrapresse.fr

Distribution : Biocoop annonce une croissance de 16,6 % en 2021

mar, 03/16/2021 - 11:53
À l’occasion de sa conférence de presse annuelle le 16 mars, Biocoop a annoncé une croissance de 16,6 % de son chiffre d’affaires en 2020 (contre +15% en 2019) pour atteindre 1,62 milliard d'euros. La plus grande partie de sa croissance serait due à l’ouverture de soixante nouveaux points de vente (70 par an habituellement). Sur le terrain, dans les vingt groupements d’agriculteurs sociétaires de Biocoop, «la production suit la croissance de Biocoop, soit par l’augmentation du nombre d’adhérents, soit par le volume de ces adhérents», assure Sylvain Ferry, directeur général de Biocoop nommé en janvier dernier.
Source : agrapresse.fr

Travail détaché: la France et l’Espagne veulent renforcer la lutte contre les abus

mar, 03/16/2021 - 11:42
Dans une déclaration commune à l’issue du 26ème sommet franco-espagnol à Montauban, le 15 mars, le président de la République Emmanuel Macron et le chef du gouvernement espagnol Pedro Sanchez ont indiqué vouloir «renforcer » la coopération bilatérale en matière de travail et d’emploi «dans le but de lutter contre la fraude, la précarité au travail et d’améliorer la situation des travailleurs détachés». Cette intention se décline en deux objectifs: «renforcer la dimension sociale de l’UE» et «poursuivre la coopération entre les inspections du travail respectives sur le travail transfrontalier». En France, deux affaires en cours visent les pratiques sociales de la société de travail temporaire espagnole Terra Fecundis.
Source : agrapresse.fr

AgroParisTech: les étudiants bloquent l'école pour retarder la vente du site de Grignon

mar, 03/16/2021 - 11:36
«Les étudiants occupent depuis ce matin l'école historique d'agronomie [AgroParisTech] pour empêcher la privatisation du site», révèle la journaliste de Mediapart Amélie Poinssot sur Twitter le 16 mars. Avec ce blocage «à durée indéfinie», les élèves de première année souhaitent «interrompre le processus de vente [du site de Grignon] avant la date butoir du 26 mars», précisent-ils dans un communiqué. Les étudiants d'AgroParisTech veulent rencontrer Julien Denormandie, ancien diplômé de l'école, ainsi que le ministère des Finances, «afin de garantir que le site ne sera pas vendu à des promoteurs immobiliers». Dénonçant une «absence totale de consultation», ainsi que des projets et conditions de vente «obscurs», ils craignent une «forte détérioration de la valeur patrimoniale et naturelle du site».
Source : agrapresse.fr

Pesticides: risque accru confirmé de cancer du sein chez les femmes ménopausées

lun, 03/15/2021 - 21:09
Dans un article publié le 15 mars dans le Journal international d’épidémiologie, des chercheurs français de l'université de la Sorbonne, de l’Inrae et de l’Itab indiquent, sur la base des données de la cohorte Nutrinet, que l’exposition conjuguée au chlorpyriphos, à l'imazalil, au malathion et au thiabendazole augmenterait de près de 73% le risque de cancer du sein chez les femmes ménopausées. À l’inverse, la consommation de fruits et légumes issus de l’agriculture biologique pourrait réduire ce même risque de 43%. Les auteurs précisent que «l’exposition aux pesticides a probablement été surestimée» puisque le lavage ou l'épluchage des légumes n'ont pas été pris en compte.
Source : agrapresse.fr

Protéines animales transformées: Bruxelles propose la ré-autorisation pour les non-ruminants

lun, 03/15/2021 - 16:49
La Commission européenne a lancé une consultation publique ouverte jusqu’au 6 avril sur une proposition visant à autoriser l'utilisation de protéines de non-ruminants et d'insectes dans l'alimentation des volailles et des porcs. Le recours à ces protéines dans l’alimentation pour animaux d’élevage a été totalement interdit en 2001 à la suite de l’épidémie d’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB). Mais après plusieurs avis scientifiques favorables, la Commission estime que l'utilisation de protéines animales transformées d'origine porcine dans l'alimentation des volailles et inversement doivent être à nouveau autorisées. «Il conviendra, précise-t-elle, d'appliquer des exigences strictes et de procéder régulièrement à des échantillonnages et à des analyses, afin d'éviter tout risque.»
Source : agrapresse.fr

Pesticides: confirmation du risque accru de cancer du sein chez les femmes ménopausées

lun, 03/15/2021 - 16:01
Dans un article publié le 15 mars dans le Journal international d’épidémiologie, des chercheurs français de l'université de la Sorbonne, de l’Inrae et de l’Itab indiquent, sur la base des données de la cohorte Nutrinet, que l’exposition conjuguée au chlorpyriphos, à l'imazalil, au malathion et au thiabendazole augmenterait de près de 73% le risque de cancer du sein chez les femmes ménopausées. À l’inverse, la consommation de fruits et légumes issus de l’agriculture biologique pourrait réduire ce même risque de 43%. Les auteurs précisent que «l’exposition aux pesticides a probablement été surestimée» puisque le lavage ou l'épluchage des légumes n'ont pas été pris en compte.
Source : agrapresse.fr

Ours: le tribunal administratif de Paris confirme la légalité des réintroductions

lun, 03/15/2021 - 12:47
Par un arrêt rendu le 4 mars, les juges du tribunal administratif de Paris ont débouté la FNO (éleveurs ovins, FNSEA) et le syndicat ovin de l’Ariège en confirmant la légalité de l’arrêté de réintroduction de deux ours bruns du 29 août 2018. «C’est pire que ce que nous redoutions: les juges estiment que les mesures de protection sont adaptées, alors 1200 brebis sont tuées chaque année», réagit Franck Watts, référent ours au sein de la FNO auprès d’Agra Presse.
Source : agrapresse.fr

Pages