agrapresse.fr
S'abonner à flux agrapresse.fr
LE QUOTIDIEN DE L'ÉCONOMIE AGRICOLE - PARIS - BRUXELLES
Mis à jour : il y a 52 min 6 sec

Méthane: Bruxelles lance une stratégie sans objectif chiffré de réduction

mer, 10/14/2020 - 14:18
La Commission européenne a présenté le 14 octobre sa stratégie pour réduire les émissions de méthane de l’UE qui ne fixe aucun objectif chiffré notamment pour le secteur agricole, pourtant responsable de plus de la moitié des émissions de méthane d’origine anthropique. Dans un premier temps, la priorité de la stratégie sera d'améliorer la mesure et la déclaration des émissions de méthane. D'ici la fin 2021, la Commission dressera notamment un inventaire des meilleures pratiques en matière d’agriculture (gestion des effluents, alimentation animale, production de biogaz) afin de les promouvoir par le biais de la Pac.
Source : agrapresse.fr

Méthane: la Commission européenne lance une stratégie sans objectif chiffré de réduction

mer, 10/14/2020 - 14:18
La Commission européenne a présenté le 14 octobre sa stratégie pour réduire les émissions de méthane de l’UE qui ne fixe aucun objectif chiffré notamment pour le secteur agricole, pourtant responsable de plus de la moitié des émissions de méthane d’origine anthropique. Dans un premier temps, la priorité de la stratégie sera d'améliorer la mesure et la déclaration des émissions de méthane. D'ici la fin 2021, la Commission dressera notamment un inventaire des meilleures pratiques en matière d’agriculture (gestion des effluents, alimentation animale, production de biogaz) afin de les promouvoir par le biais de la Pac.
Source : agrapresse.fr

Saisonniers: la commission des affaires sociales rejette la pérennisation du TO-DE

mer, 10/14/2020 - 12:17
La commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale a rejeté, dans la soirée du 13 octobre, plusieurs amendements visant à obtenir une nouvelle rallonge au dispositif TO-DE que le projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) proroge déjà jusqu’à fin 2022. Un de ces amendements proposait de pérenniser le dispositif d’exonérations de charges patronales pour les employeurs de saisonniers agricoles. Un autre proposait de le prolonger pour deux ans supplémentaires, jusqu’à fin 2024. Le rapporteur général de la commission Thomas Mesnier s’y est déclaré défavorable car l’objectif du gouvernement est d'«intégrer le secteur des travailleurs saisonniers dans le droit commun, à terme, des allègements généraux».
Source : agrapresse.fr

Mutagénèse : hors-délais, le gouvernement poussé devant le Conseil d’Etat

mer, 10/14/2020 - 10:23
Reprochant au gouvernement de jouer la montre dans le dossier concernant la mutagénèse, plusieurs organisations ont indiqué le 13 octobre avoir saisi le Conseil d’Etat pour non-exécution de ses décisions. Les Sages avaient le 7 février donné six mois au Premier ministre pour publier la liste des techniques de mutagenèse non soumises à la réglementation OGM, prendre les mesures pour évaluer les risques des VRTH (variétés rendues tolérantes aux herbicides), selon un communiqué de neuf organisations dont la Confédération paysanne et le Réseau semences paysannes. Le gouvernement a «choisi de s'enfermer dans une procédure totalement inappropriée de consultation de la Commission européenne qui est normalement réservée aux mesures techniques pouvant avoir un lien avec une réglementation européenne», considèrent-elles.
Source : agrapresse.fr

Événementiel: le Salon de l'agriculture n'ouvrira pas ses portes en 2021

mar, 10/13/2020 - 21:12
En 2021, «il n'y aura pas de Salon de l'agriculture tel que vous le connaissez porte de Versailles», annonce son président Jean-Luc Poulain, à Agra presse le 13 octobre, à l'issue d'une réunion décisive du Conseil de l'agriculture française (Caf). «Des éléments du salon auront tout de même lieu», précise-t-il. Le concours général agricole (CGA) des produits se tiendra «dans trois ou quatre villes de province». Cela ne sera pas le cas pour le CGA des animaux, une majorité de races s'étant exprimée contre sa tenue cette année. Une alternative au Hall des régions sera proposée au travers de marchés de produits fermiers à Paris et en province. Enfin, les organisateurs recherchent un lieu à Paris pour accueillir professionnels et politiques - dont le président de la République - pour une journée de débat, autour notamment du thème de la «souveraineté».
Source : agrapresse.fr

Le Salon de l'agriculture n'ouvrira pas ses portes en 2021

mar, 10/13/2020 - 19:28
En 2021, «il n'y aura pas de Salon de l'agriculture tel que vous le connaissez porte de Versailles», annonce son président Jean-Luc Poulain, à Agra presse le 13 octobre, à l'issue d'une réunion décisive du Conseil de l'agriculture française (Caf). «Des éléments du salon auront tout de même lieu», précise-t-il. Le concours général agricole (CGA) des produits se tiendra «dans trois ou quatre villes de province». Cela ne sera pas le cas pour le CGA des animaux, une majorité de races s'étant exprimée contre sa tenue cette année. Une alternative au Hall des régions sera proposée au travers de marchés de produits fermiers à Paris et en province. Enfin, les organisateurs recherchent un lieu à Paris pour accueillir professionnels et politiques - dont le président de la République - pour une journée de débat, autour notamment du thème de la «souveraineté».
Source : agrapresse.fr

Boeing: l’OMC autorise l’UE à prendre des mesures de rétorsion contre Washington

mar, 10/13/2020 - 17:30
Tout juste un an après l’avoir sanctionné pour son soutien à Airbus, l’Organisation mondiale du commerce (OMC) vient d’autoriser le 13 octobre, l’Union européenne à appliquer des sanctions tarifaires sur près de 4 milliards $ de produits importés des États-Unis en compensation des aides accordées par Washington à Boeing. Dans la perspective des sanctions, Bruxelles pourrait ainsi taxer à la fois la patate douce, les arachides, le jus d’orange congelé, le ketchup, le saumon du Pacifique ou encore les tracteurs. L’UE pourra en faire la demande à l’occasion de la prochaine réunion de l’Organe de règlement des différends le 26 octobre. Toutefois, l’UE appelle à un «accord négocié avec les États-Unis, évitant des mesures et contre-mesures douloureuses».
Source : agrapresse.fr

Biocarburants: le gouvernement ne touchera finalement pas à la fiscalité de l’E10

mar, 10/13/2020 - 12:05
Le gouvernement souhaite finalement revenir sur sa proposition de supprimer, en 2021, le tarif réduit de TICPE (taxe sur les produits énergétiques) dont bénéficie l’E10-SP95 (10 % de bioéthanol) par rapport aux autres essences dites E5 (5 % de bioéthanol), comme le SP95 et le SP98. Les ministres Bruno Le Maire et Olivier Dussopt, ont indiqué le 13 octobre «qu’il n’y aura pas de changement de la fiscalité sur l’essence SP 95-E10 et SP 95-E5» dans le cadre du projet de loi de finances (PLF) pour 2021. Concrètement, le gouvernement «accueillera favorablement, au cours des débats à l’Assemblée nationale sur le PLF 2021 les propositions des parlementaires visant à maintenir le niveau actuel de fiscalité de l’E10 et de l’E5».
Source : agrapresse.fr

Pac: un compromis autour de 30% pour les éco-régimes au Parlement européen

mar, 10/13/2020 - 09:05
Les principaux groupes politiques du Parlement européen (démocrates-chrétiens du PPE, sociaux-démocrates et centristes de Renew) sont proches de finaliser un compromis sur l‘architecture verte de la future Pac qui constitue la principale pierre d’achoppement de leurs discussions. Ce compromis, qui doit être déposé avant le 14 octobre en vue du vote en plénière sur la Pac, prévoit notamment de consacrer 30% des aides directes aux éco-régimes du premier pilier. Une flexibilité est prévue permettant de transférer jusqu’à 12% de ces fonds vers le second pilier dans le cas où ils ne seraient pas entièrement dépensés. Enfin les trois groupes politiques veulent prévoir un minimum de 35% de mesures environnementales et climatiques dans le second pilier.
Source : agrapresse.fr

Massif central: appel à retenir les broutards en ferme face aux prix «inacceptables»

lun, 10/12/2020 - 15:42
Dans un contexte de baisse persistante des prix, le Berceau des races à viande du Massif central (Brav) appelle les éleveurs à «retenir au maximum les broutards en ferme», indique un communiqué le 12 octobre. D'après le Berceau (qui regroupe 22 départements), «depuis des semaines, un éleveur perd 150 euros par animal vendu». En moyenne, les broutards partent actuellement à 2,83 euros/kg, affirme le Brav, bien en dessous de «l'indicateur du coût de production national» (3,25 euros/kg). Une baisse «incompréhensible et inacceptable», «totalement décorrélée des réalités du marché», estiment les éleveurs, pour qui «la demande du marché européen est là», notamment vers l'Italie, première destination des broutards français.
Source : agrapresse.fr

Mise à jour: Cristal Union revalorise le prix de la betterave sur 2020-21

ven, 10/09/2020 - 16:06
Cristal Union a revalorisé son prix de la betterave, une décision prise en septembre, précise-t-elle à Agra Presse. Le groupe sucrier paie la récolte 2020 selon un prix de base de 24 euros/t (et non plus 23 euros/t comme indiqué dans une précédente dépêche du 9 octobre), plus les indemnités de campagne et un intérêt aux parts. S’y ajoute une prime de compétitivité de 2 euros/t (inchangée) sur une part des tonnages engagés et livrés. Elle peut, fait nouveau, être complétée par une prime conjoncturelle de 1 euro/t sur une partie des mêmes volumes, mesure qui vise à «accompagner les planteurs touchés par la jaunisse».
Source : agrapresse.fr

PPL Animaux: après un débat écourté, les députés n'ont pas voté le texte

ven, 10/09/2020 - 10:54
Faute de temps suffisant lors de la niche du groupe EDS le 8 octobre, les députés n'ont pas pu voter la proposition de loi (PPL) sur les conditions de vie des animaux, qui prévoyait notamment l'interdiction de l'élevage de visons pour la fourrure. «Nous avons vu toutes les ficelles utilisées pour faire durer les débats» autour de la PPL sur le droit à l'avortement, examinée juste avant, dénonce Cédric Villani, rapporteur du texte. Lors des deux heures de discussions restantes, les députés ont adopté un seul article «bien peu offensif» aux yeux du député de Paris. «A minuit, le carrosse de Cendrillon redevient citrouille et la proposition de loi disparaîtra... pour l'instant», a-t-il ironisé en conclusion de la séance.
Source : agrapresse.fr

Betterave : Tereos annonce 24,50 €/t minimum pour 2020-21

ven, 10/09/2020 - 10:31
Tereos prévoit une «rémunération minimum» de 24,50 € la tonne de betterave pour la campagne 2020-21, a-t-il annoncé le 9 octobre. «Les betteraves livrées et contractualisées avec Tereos seront rémunérées au minimum 24,50 €/t» (prix d’acompte, primes d’engagement, dividendes et intérêt aux parts compris), selon un communiqué. S’y ajouteront les primes et indemnités de campagne, qui ont représenté «en moyenne 1,20 €/t et par campagne depuis 2017». A titre de comparaison, Cristal Union s’est engagé sur un prix de base de 23 €/t, plus 2 € sur une partie des tonnages engagés et livrés, soit autour de 24 €/t avec les indemnités de campagne. Saint Louis Sucre est sur un prix garanti de 25,70 €/t (en forfait collet) pour 70 % des volumes contractés.
Source : agrapresse.fr

Concurrence: Carrefour et Tesco proposent de réduire leur coopération sur les MDD

ven, 10/09/2020 - 10:28
Dans le cadre de l’enquête ouverte par l’Autorité de la concurrence concernant le rapprochement à l’achat entre Carrefour et le britannique Tesco, les deux distributeurs ont décidé de revoir le périmètre de leur coopération sur les marques de distributeurs (MDD), annonce l’Autorité le 8 octobre. Carrefour et Tesco proposent d’exclure l’agneau et «plusieurs familles de fruits et légumes achetés directement auprès des producteurs français et européens». Ils acceptent également de limiter les achats en commun à 15% du marché français en MDD pour certaines familles de produits tel que les fromages persillés, les pâtes, ou encore les conserves de tomate et pour Carrefour de «ne plus exclure du périmètre des appels d’offres lancés pour fabriquer leurs MDD (..) les PME».
Source : agrapresse.fr

Pac: la présidence allemande propose de consacrer 20% du premier pilier aux éco-régimes

ven, 10/09/2020 - 09:23
La présidence allemande du Conseil a mis sur la table, le 8 octobre, une nouvelle proposition de compromis pour la future Pac qui prévoit notamment de fixer la part des paiements directs à consacrer aux éco-régimes à 20%. Des flexibilités sont également prévues pour les États membres consacrant plus de 30% de leurs mesures du second pilier à des actions en faveur de l’environnement et du climat. Ce nouveau compromis doit être discuté lors d'une réunion des attachés agricoles le 9 octobre avant une nouvelle réunion du comité spécial Agriculture le 12 octobre en vue de préparer la négociation finale entre les ministres des Vingt-sept la semaine suivante (les 19 et 20 octobre) qui espèrent à cette occasion parvenir à une approche générale sur l’ensemble du dossier Pac.
Source : agrapresse.fr

Tempête Alex: état de castrophe naturelle reconnu dans deux départements

jeu, 10/08/2020 - 17:58
Par un arrêté publié au Journal officiel du 8 octobre, le ministère de l’Intérieur a reconnu l’état de catastrophe naturelle dans les départements des Alpes-Maritimes et des Côtes-d’Armor «pour les dommages causés par les inondations et coulées de boue et les inondations par choc mécanique des vagues» à la suite de la tempête Alex. Cette reconnaissance, rappelle le gouvernement, «peut ouvrir droit à la garantie des assurés contre les effets des catastrophes naturelles sur les biens faisant l’objet des contrats d’assurance». 55 communes dans les Alpes-Maritimes et 21 communes dans les Côtes-d’Armor sont concernées, au titre des «inondations et coulées de boue».
Source : agrapresse.fr

Agenda de la semaine agricole du 12 octobre 2020

jeu, 10/08/2020 - 15:58
Lundi 12 octobre
Les députés examinent le PLF 2021 en séance publique

Mardi 13 octobre
Assises France OP Lait
Symposium européen lait et biodiversité
Les députés de la commission des Affaires sociales examinent le PLFSS 2021

Mercredi 14 octobre
Assemblée générale de Val'hor (horticulture, paysagisme)
Conférence de presse du Cifog (foie gras)
Auditions de l'Inrae, de la FRB et de l'UIPP par les députés de la mission santé-environnement
Présentation du plan méthane de la Commission européenne
La Commission européenne présente sa proposition sur la gouvernance des données numériques
Conseil spécialisé Grandes cultures de FranceAgriMer

Jeudi 15 octobre
Assemblée générale du Synabio (agroalimentaire bio)
Source : agrapresse.fr

OGM: l’Argentine devient le premier pays à autoriser du blé transgénique

jeu, 10/08/2020 - 11:14
L'Argentine a approuvé le blé OGM tolérant à la sécheresse de la joint-venture franco-argentine Trigall Genetics, ont annoncé le 7 octobre une des sociétés partenaires et le gouvernement, ce qui en fait le premier pays au monde à approuver du blé transgénique. Aucun pays n'a encore donné son feu vert à des telles importations et l’argentin Bioceres, associé dans l’opération au français Florimond Desprez, a déclaré qu'il ne commencerait à commercialiser cette technologie HB4 qu'une fois son importation approuvée par le Brésil, la plus grande destination du blé argentin.
Source : agrapresse.fr

OGM : l’Argentine devient le premier pays à autoriser du blé transgénique

jeu, 10/08/2020 - 11:14
L'Argentine a approuvé le blé OGM tolérant à la sécheresse de la joint-venture franco-argentine Trigall Genetics, ont annoncé le 7 octobre une des sociétés partenaires et le gouvernement, ce qui en fait le premier pays au monde à approuver du blé transgénique. Aucun pays n'a encore donné son feu vert à des telles importations et l’argentin Bioceres, associé dans l’opération au français Florimond Desprez, a déclaré qu'il ne commencerait à commercialiser cette technologie HB4 qu'une fois son importation approuvée par le Brésil, la plus grande destination du blé argentin.
Source : agrapresse.fr

Serge Papin missionné par Julien Denormandie sur la «répartition de la valeur»

mer, 10/07/2020 - 21:35
Introduisant la conférence Stratégies commerciales du magazine LSA le 7 octobre, le ministre de l'Agriculture Julien Denormandie a annoncé qu'il confiait à l'ancien patron de Système U, Serge Papin, une mission relative à la «répartition de la valeur» dans les filières agroalimentaires. Ce thème fait référence à l'atelier 5 des Etats généraux de l'alimentation (EGA) que Serge Papin avait co-présidé avec François Eyraud (DG produits frais chez Danone) fin 2018. Selon le cabinet de Julien Denormandie, M. Papin aura pour mission de réaliser un «bilan» de l'atelier 5 et de ses déclinaisons dans la loi ; d'«identifier les meilleurs pratiques nationales ou locales» ; et d'«effectuer des recommandations».
Source : agrapresse.fr

Pages