agrapresse.fr
S'abonner à flux agrapresse.fr
LE QUOTIDIEN DE L'ÉCONOMIE AGRICOLE - PARIS - BRUXELLES
Mis à jour : il y a 30 min 55 sec

Porc: troisième hausse maximale consécutive à Plérin, la Chine affole les marchés

lun, 04/01/2019 - 15:08
Au cadran de Plérin, la cotation hebdomadaire a subi, le 28 mars, une troisième hausse consécutive de 5 cents/kg, le maximum permis par son règlement, pour atteindre 1,333 euro le kilo, dans un contexte de hausse de la demande chinoise, aux dégâts de la peste porcine africaine dans l'Empire du milieu. «Les besoins en viande de porc du géant chinois sont, semble-t-il, impressionnants», constatent les analystes du marché du porc breton, dans leur note du 1er avril. «L’ampleur des volumes pousse d’autres grands pays importateurs (Corée du Sud, Japon ...) à augmenter leurs propres achats afin de constituer des stocks dans la crainte d’une éventuelle pénurie mondiale». Les cours du porc augmentent partout en Europe, mais également aux États-Unis, malgré les tarifs douaniers.
Source : agrapresse.fr

Projet de levée du droit antidumping européen sur le #bioéthanol américain

lun, 04/01/2019 - 14:23
La Commission européenne envisage d’abroger les droits antidumping imposés depuis 2012 aux importations de bioéthanol en provenance des Etats-Unis. Les organisations professionnelles du secteur estiment, dans une lettre au vice-président de la Commission, Jyrki Katainen, que « si elle est confirmée, cette décision aura de graves conséquences » pour l’industrie de l’UE. L’UE a adopté en février 2013 un droit antidumping définitif de 62,3 € par tonne nette sur les importations de bioéthanol destiné à être utilisé comme carburant originaire des États-Unis, sur la base d’une marge de dumping évaluée à 9,5 %.
Source : agrapresse.fr

Européennes: Canfin et Decerle évoquent la Pac au premier meeting LREM

lun, 04/01/2019 - 13:55
A l'occasion du premier meeting de campagne du groupe LREM pour les européennes, le 30 mars, l'ex-président des Jeunes agriculteurs Jérémy Decerle et l'ex-directeur général de WWF France Pascal Canfin, désormais colistiers, ont chacun évoqué l'agriculture dans leurs interventions respectives. Jérémy Decerle a tendu la main à son colistier en plaidant pour «une Pac qui accompagne de manière plus franche et plus pragmatique la transformation agricole qui est devant nous». Puis Pascal Canfin lui a répondu en appelant à «sortir de la guerre culturelle, toxique et stérile entre agriculteurs et écologistes». Il a par ailleurs plaidé pour une Pac «à trois piliers»: «plus de revenu», «plus de protection», et «plus de transformation écologique».
Source : agrapresse.fr

En Bretagne, l'opération anti-désherbants de l'association Eaux et rivières passe mal

dim, 03/31/2019 - 21:01
L'association Eaux et rivières de Bretagne a lancé, en début de semaine dans la région bretonne, une opération baptisée «stop aux champs orange», en référence, expliquent-ils, à la couleur des terres lorsqu'elles sont désherbées. Le but de cette action est de «dénoncer» l'usage des désherbants, «difficilement supportable pour les riverains» alors que «des solutions alternatives existent». L'organisation a mis en place une plateforme en ligne pour permettre aux citoyens de «recenser» les champs désherbés près de chez eux. Le 29 mars, la FRSEA de Bretagne a dénoncé, en réaction, un «climat délétère qui vise le travail des agriculteurs», parlant «d'appel à la délation». «Ces attaques nient les résultats très positifs d'amélioration de la qualité de l'eau», regrette l'organisation agricole.
Source : agrapresse.fr

L'opération anti-désherbants de Eaux et rivières de Bretagne passe mal en Bretagne

ven, 03/29/2019 - 18:02
L'association Eaux et rivières de Bretagne a lancé, en début de semaine dans la région bretonne, une opération baptisée «stop aux champs orange», en référence, expliquent-ils, à la couleur des terres lorsqu'elles sont désherbées. Le but de cette action est de «dénoncer» l'usage des désherbants, «difficilement supportable pour les riverains» alors que «des solutions alternatives existent». L'organisation a mis en place une plateforme en ligne pour permettre aux citoyens de «recenser» les champs désherbés près de chez eux. Le 29 mars, la FRSEA de Bretagne a dénoncé, en réaction, un «climat délétère qui vise le travail des agriculteurs», parlant «d'appel à la délation». «Ces attaques nient les résultats très positifs d'amélioration de la qualité de l'eau», regrette l'organisation agricole.
Source : agrapresse.fr

«4000 communes» supplémentaires raccordées à la 4G depuis janvier 2018

ven, 03/29/2019 - 15:32
Depuis janvier 2018 «plus de 4000 communes ont été raccordées à la 4G», a indiqué Julien Denormandie, ministre chargé de la Ville et du Logement, dans une interview au Figaro le 29 Mars. «Elles seront plus de 10000 d’ici à fin 2020», a également promis le ministre, qui faisait notamment le point plus d’un an après l’annonce en janvier 2018 du «New deal mobile» de l’État et l’Arcep avec les opérateurs mobiles (des autorisations d’utilisations de fréquences assorties du respect de certaines obligations en matière de couverture mobile du territoire, notamment dans les zones peu denses).
Source : agrapresse.fr

Départ de la directrice générale de Coop de France

ven, 03/29/2019 - 15:18
Coop de France a annoncé dans un communiqué le 29 mars le départ de sa directrice générale Valérie Ohannessian, en poste depuis mai 2018. Ce départ est le fruit d'un «commun accord avec le conseil d'administration», précise-t-on à la fédération. Il intervient un peu plus de trois mois après l'arrivée de Dominique Chargé à la présidence de Coop de France. En attendant son remplacement, Vincent Magdelaine, directeur de la section Métiers du Grain, «assure les fonctions de directeur général par intérim», précise le communiqué.
Source : agrapresse.fr

Agenda de la semaine agricole du 01/04/2019

ven, 03/29/2019 - 12:11
Lundi 1er avril
Vote de la commission de l’agriculture du Parlement européen sur la proposition de réforme de la Pac de Bruxelles (les 1er, 2 et 8 avril)
Date butoir pour la mise en conformité des contrats laitiers à la loi Egalim

Mardi 2 avril
Conférence Grand angle lait (institut de l'élevage)
Examen au Sénat du projet de création de l'Office français de la biodiversité
Lancement de l'application Mylabel (start-up)

Mercredi 3 avril
Conférence de presse annuelle de l'Ania (agroalimentaire)
Examen au Sénat des PPL Siqo et Clairette de Die
Présentation d'une étude sur la gestion des risques (Bessé Agro)
Présentation du fonds Vavilov de préservation du patrimoine végétal cultivé

Jeudi 4 avril
Audition d'Agnès Pannier-Runacher (Bercy) sur la loi Egalim par la commission des aff. éco. du Sénat
Assemblée générale du SGV Champagne
Assemblée générale du SNPAA (alcool/éthanol)
Audition de l'Apad et du Civam par les députés de la mission glyphosate
Table ronde sur le Soja de France (Terres Univia)
Biennales d'Axema (machinisme) autour de l'intelligence artificielle
Source : agrapresse.fr

Peste porcine africaine: Pékin ouvert à une «régionalisation» de ses importations

jeu, 03/28/2019 - 22:02
A l'occasion de sa visite en France, le 26 mars, le président chinois Xi Jinping aurait annoncé que son pays était prêt à «régionaliser» ses importations de porc français, dans le cas où un foyer de peste porcine africaine (PPA) viendrait à se déclarer dans l'hexagone, a rapporté le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume, lors du congrès de la FNSEA le 28 mars. Selon le ministère de l'Agriculture, l'annonce est même plus large et concerne tous les produits animaux : les deux pays ont convenu d'un «programme de travail conjoint pour la mise en place du principe de zonage pour les maladies animales, dont la peste porcine africaine, dont la reconnaissance à terme permettra la continuité des échanges commerciaux pour ce marché y compris en cas de détection de cas sur notre territoire», précise un communiqué paru le 26 mars. Ce qu'attendent les Français, c'est que, par exemple, dans le cas où un foyer de PPA viendrait à se déclarer dans une région française frontalière à la Belgique, actuellement contaminée, le reste de la France, et notamment les grandes régions productrices de l'ouest, puissent continuer à exporter, a expliqué le ministre. Une annonce devrait être faite prochainement par l'interprofession porcine française, a-t-il ajouté.
Source : agrapresse.fr

Aides bio : les paiements 2018 «ont commencé» (ministère de l'Agriculture)

jeu, 03/28/2019 - 19:00
Les premiers paiements de la campagne Pac 2018, au titre des Maec et des aides à l'agriculture biologique ont été versés, a annoncé le ministère de l'Agriculture dans un communiqué du 28 mars. Selon le ministère, 120 millions d'euros ont été payés aux agriculteurs, soit l'équivalent de «30% du total des dossiers» de cette campagne. Les versements «vont se poursuivre pour les dossiers restants au fur et à mesure de l'instruction des dossiers», ajoute-t-il. Les paiements pour les campagnes 2016 et 2017 sont par ailleurs «en voie d'achèvement» selon le ministère, qui précise que «respectivement 85% et 62% du total des dossiers» ont été payés à ce jour, pour «un montant total cumulé de 596 millions d'euros».
Source : agrapresse.fr

La production de foie gras rebondit sans atteindre le niveau d’avant crise (Cifog)

jeu, 03/28/2019 - 18:17
Après la crise de la grippe aviaire, la production de foie gras a rebondi en 2018, sans toutefois retrouver le niveau de 2015. Le Cifog (interprofession des palmipèdes à foie gras) a chiffré le 28 mars à 18 986 t le volume de foie gras mis sur le marché, dont une production française de 16 818 t (contre 11 630 t en 2017). Les ventes en grande distribution sont reparties à la hausse l’an dernier, tant en volume (+2,8 %) qu'en valeur (+3,4 %). « On retrouve le chemin de la croissance mais sans atteindre le niveau d'avant crise », reconnaît la directrice Marie-Pierre Pé. En 2015, plus de 19 242 t avaient été produites en France. La balance commerciale reste excédentaire sur 2018, à 18,4 M€ mais encore bien loin des quelque 57 M€ sur 2017.
Source : agrapresse.fr

Biocoop veut être plus «volontariste» dans le choix de ses fournisseurs

jeu, 03/28/2019 - 15:26
Biocoop veut s'inscrire dans une démarche «beaucoup plus volontariste» en matière de «valeurs», de «structure capitalistique» et de «stratégie commerciale», en ce qui concerne le choix de ses fournisseurs, a indiqué son directeur général Orion Porta, à l'occasion de la présentation du bilan 2018 de l'entreprise, le 28 mars. L'enseigne spécialisée devrait se «désengager» auprès de certains de ses fournisseurs, au profit de ceux avec lesquels elle «partage un maximum de valeur», sur certaines questions, notamment la «réduction des déchets», le «local» et «la consommation de saison». «Au vue de l'émergence des grands distributeurs et des nombreux rachats chez nos fournisseurs historiques, il est important que nous prenions position», ajoute-t-il.
Source : agrapresse.fr

Pékin proche d'une «régionalisation» de ses importations de produits animaux français

jeu, 03/28/2019 - 15:03
A l'occasion de sa visite en France, le 26 mars, le président chinois Xi Jinping aurait annoncé que son pays était prêt à «régionaliser» ses importations de porc français, dans le cas où un foyer de peste porcine africaine (PPA) viendrait à se déclarer dans l'hexagone, a rapporté le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume, lors du congrès de la FNSEA le 28 mars. Selon le ministère de l'Agriculture, l'annonce est même plus large et concerne tous les produits animaux : les deux pays ont convenu d'un «programme de travail conjoint pour la mise en place du principe de zonage pour les maladies animales, dont la Peste porcine africaine, dont la reconnaissance à terme permettra la continuité des échanges commerciaux pour ce marché y compris en cas de détection de cas sur notre territoire.» Par exemple, dans le cas où un foyer de PPA viendrait à se déclarer dans une région française frontalière à la Belgique, actuellement contaminée, ce qui est actuellement craint, le reste de la France, et notamment les grandes régions productrices de l'ouest de la France pourraient continuer à exporter, a expliqué le ministre. Une annonce devrait être faite prochainement par l'interprofession porcine française, a-t-il ajouté.
Source : agrapresse.fr

Congrès de la FNSEA: Guillaume, applaudi puis sifflé, ne fait pas d'annonce

jeu, 03/28/2019 - 14:56
Le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume n'a pas fait les annonces attendues par la FNSEA, lors de son congrès à Nancy le 28 mars, notamment en matière de stockage de l'eau, ce qui lui a valu quelques sifflets, mais ne l'a pas empêché de récolter des applaudissements sur le thème de «l'agri-bashing», contre lequel il s'est une nouvelle fois posé en «bouclier». Sur plusieurs dossiers, Didier Guillaume a expliqué qu'il n'avait pas - encore - obtenu d'arbitrage ministériel favorable, comme le financement du stockage de l'eau «au delà des volumes de substitution» ou le relèvement des objectifs de production de biométhane. Il a enfin laissé entendre que le remplacement du dispositif TODE (emplois saisonniers) se poursuivrait au delà de la période de deux ans prévue actuellement : «A mon avis ça restera plus longtemps».
Source : agrapresse.fr

Glyphosate: Bayer condamné à verser 80 millions d'euros de dommages-intérêts

jeu, 03/28/2019 - 12:33
Un jury californien a condamné, le 28 mars, Bayer à verser 80 millions de dollars à un septuagénaire californien atteint, depuis 2015, d'un lymphome non hodgkinien dont il attribue la responsabilité au Round'up, rapport le «New York Times». Le jury accuse l'entreprise de ne pas avoir mentionné les risques cancérigène de l'herbicide sur l'emballage de son produit. Le 19 mars, le tribunal avait déjà estimé que l'utilisation, pendant «26 ans» du Round'up par le plaignant avait été «un facteur substantiel» de sa maladie. Bayer avait déjà été condamnée en août, pour les mêmes motifs, à verser 289 millions de dollars à un jardinier atteint du même type de cancer. L'entreprise a annoncé qu'elle ferait appel de cette décision.
Source : agrapresse.fr

Programmes d'actions nitrates: bilan «plus que mitigé» selon l'Autorité environnementale

mer, 03/27/2019 - 20:07
Les résultats des programes d'actions nitrates qui se sont succédé depuis 1991 sont «plus que mitigés», relève l'Autorité environnementale (AE) dans son bilan 2018, publié le 27 mars. L'autorité indépendante, notamment chargée d'évaluer l’application des plans et programmes environnementaux, estime que «seule la Bretagne» est parvenue à des «améliorations significatives» en matière de réduction de la pollution au nitrate. Dans toutes les autres régions, les «quelques résultats favorables restent limités, insuffisants et fragiles». Il ne peuvent en outre «pas toujours attribués aux mesures du plan», ajoute-t-elle. L'Autorité environnementale a donc «été amenée à adopter des avis très critiques» sur les plans nitrates ces dernières années.
Source : agrapresse.fr

Sucrerie de Cagny: Guillaume promet d’accompagner le projet de reprise

mer, 03/27/2019 - 20:07
Le ministre de l’Agriculture Didier Guillaume s’est rendu le 27 mars sur le site de l’usine sucrière de Cagny (Calvados), menacé de fermeture par Saint Louis Sucre (Südzucker). Il a annoncé «la volonté du gouvernement d’accompagner les parties prenantes dans leur projet de reprise et d’aboutir rapidement à un plan de compétitivité pour la filière betterave», selon un communiqué de presse. Au côté de «plus de 500» planteurs, salariés et élus du territoire venus manifester, le ministre a fait preuve de «sa détermination à faire respecter la règlementation à Saint-Louis-Sucre. Il serait totalement injuste et incompréhensible de s’opposer à un projet de reprise».
Source : agrapresse.fr

18 nouvelles cheminées anti-grêles installées en avril dans le vignoble charentais

mer, 03/27/2019 - 20:07
Le vignoble charentais verra s’installer en avril 18 nouvelles cheminées anti-grêles, s’ajoutant aux 96 existantes, a indiqué Bastien Brusaferro, chargé des affaires publiques du syndicat des viticulteurs du cognac (UGVC), le 26 mars au soir. Cet investissement dans les cheminées anti-grêles, qui sont des sortes de canons propulsant au cœur des nuages des millions de cristaux d’iodure d’argent, permet de diminuer la violence des grêles sur les cultures. Il a été soutenu par le département de la Charente Maritime, celui de la Charente, la région Nouvelle-Aquitaine, la fédération des interprofessions du bassin viticole Charentes-Cognac et le Crédit Agricole.
Source : agrapresse.fr

Standing ovation pour Michel Barnier au congrès de la FNSEA

mer, 03/27/2019 - 17:24
Lors du deuxième jour du congrès de la FNSEA, le 27 mars à Nancy, l'intervention du négociateur en chef de la négociation du Brexit, Michel Barnier, s'est conclue par une standing ovation de la salle. Dans son discours, l'ancien ministre de l'Agriculture s'était fait, d'une part, le fervent défenseur de la construction européenne: «Si nous ne sommes pas ensemble, nous sommes foutus. Nous serons sous-traitants, sous l'influence de la Chine ou des Etats-Unis», a-t-il lancé, après avoir accusé le leader pro-brexit britannique Nigel Farage de vouloir «détruire l'UE de l'intérieur». Il a ensuite dénoncé, à titre personnel, un contenu politique trop libéral de l'UE: «L'une des erreurs fondamentales a été de céder aux sirènes du libéralisme (...) après la chute du mur de Berlin».
Source : agrapresse.fr

Pour Système U, les agriculteurs profiteront de «hausses de prix» dans «3-4 mois»

mer, 03/27/2019 - 14:55
Interrogé sur France Inter le 27 mars, Dominique Schelcher, président de Système U, estime que les agriculteurs devraient bénéficier dans «3-4 mois» des «hausses de prix» obtenues lors des négociations commerciales 2019. Selon lui, les «lignes ont bougé», notamment dans le «lait et les pommes de terre», mais ces nouveaux prix «n’arrivent que maintenant» sur les étals, ce qui explique qu'ils ne soient pas «ressentis, pour le moment, par les agriculteurs». «Il y a un avant et un après loi Egalim», a-t-il toutefois ajouté. Réagissant à la création d'une commission d'enquête sur les pratiques de la grande distribution à l'Assemblée Nationale, il affirme trouver «normal» que les élus mettent le secteur «face à ses responsabilités».
Source : agrapresse.fr

Pages