agrapresse.fr
S'abonner à flux agrapresse.fr
LE QUOTIDIEN DE L'ÉCONOMIE AGRICOLE - PARIS - BRUXELLES
Mis à jour : il y a 51 min 32 sec

Coronavirus: le commerce de fleurs et de plantes d'ornement à l'arrêt

mar, 03/17/2020 - 21:21
Même si quelques établissements commercialisant des fleurs et plantes (supermarchés, jardineries/animaleries) restent encore ouverts au public malgré les restrictions liées au coronavirus, leur commerce est «de fait à l'arrêt», rapporte Julien Legrix, directeur de la FNPHP, la fédération nationale des horticulteurs et pépiniéristes (FNSEA), à Agra Presse le 17 mars. L'épidémie arrive au plus mauvais moment pour ces productions car, après plusieurs semaines de mauvais temps, le weekend du 14-15 mars sonnait comme le «top départ de la saison», qui s'étale traditionnellement jusqu'à la fête des mères (7 juin cette année). Et la campagne de printemps représente en moyenne «50% du chiffre d'affaires» de l'année, rapporte Julien Legrix, voire «jusqu'à 75%» pour certaines orientations techniques.
Source : agrapresse.fr

Coronavirus: Bruno Le Maire détaille l'éligibilité au «fonds de solidarité» TPE

mar, 03/17/2020 - 21:21
Le ministre de l'Economie a détaillé le 17 mars le «fonds de solidarité» qui va être mis en place à destination de «l'ensemble des très petites entreprises» qui ont vu leur activité stoppée ou très gravement freinée par les mesures de lutte contre le coronavirus. Pour en bénéficier, les entreprises doivent avoir perdu au moins 70% de leur chiffre d'affaires «entre mars 2019 et mars 2020». Autre condition: un chiffre d'affaires inférieur à 1 million d'euros. Cela pourrait permettre à de nombreux horticulteurs et pépiniéristes d'ornement, principale production agricole touchée, d'en bénéficier: en 2018, leur chiffre d'affaires médian était d'environ 230 000 euros, selon une étude de FranceAgriMer portant sur 300 exploitations du secteur.
Source : agrapresse.fr

Malgré le durcissement, l'agriculture toujours épargnée par les restrictions (FNSEA)

mar, 03/17/2020 - 21:21
Après l'annonce du confinement à domicile pour 15 jours, «il est, ce matin, confirmé que les activités agricoles ne sont pas concernées par [les] restrictions d’activités» liées à l'épidémie de coronavirus, affirme la FNSEA dans un communiqué de presse le 17 mars. Une annonce qui fait suite à un «échange avec le ministre de l’Agriculture» le 17 mars au matin. «L'arrêté du 15 mars qui listait les activités autorisées n’est pas remis en question», avance le syndicat. «Les agriculteurs et leurs salariés pourront donc poursuivre leur activité, qui ne peut être réalisée en télétravail, à condition de respecter les gestes barrières» et «les formalités administratives nécessaires à la circulation des personnes». «Dans ce moment difficile pour l'ensemble des Français, la fourniture de produits agricoles et alimentaires est en effet une priorité absolue», indique le communiqué de la première fédération d'exploitants agricoles. «Travaillant avec du vivant, les agriculteurs et acteurs du secteur agricole» se posaient «de très nombreuses questions sur les conséquences des nouvelles mesures, en raison du caractère biologique et du lien au climat» de leurs activités.
Source : agrapresse.fr

Bruno Le Maire détaille les conditions d'éligibilité au «fonds de solidarité» TPE

mar, 03/17/2020 - 17:21
Le ministre de l'Economie a détaillé le 17 mars le «fonds de solidarité» qui va être mis en place à destination de «l'ensemble des très petites entreprises» qui ont vu leur activité stoppée ou très gravement freinée par les mesures de lutte contre le coronavirus. Pour en bénéficier, les entreprises doivent avoir perdu au moins 70% de leur chiffre d'affaires «entre mars 2019 et mars 2020». Autre condition: un chiffre d'affaires inférieur à 1 million d'euros. Cela pourrait permettre à de nombreux horticulteurs et pépiniéristes d'ornement, principale production agricole touchée, d'en bénéficier: en 2018, leur chiffre d'affaires médian était d'environ 230 000 euros, selon une étude de FranceAgriMer portant sur 300 exploitations du secteur.
Source : agrapresse.fr

Le commerce de fleurs et de plantes à l'arrêt «au top départ de la saison» (FNPHP)

mar, 03/17/2020 - 15:02
Même si quelques établissements commercialisant des fleurs et plantes (supermarchés, jardineries/animaleries) restent encore ouverts au public malgré les restrictions liées au coronavirus, leur commerce est «de fait à l'arrêt», rapporte Julien Legrix, directeur de la FNPHP, la fédération nationale des horticulteurs et pépiniéristes (FNSEA), à Agra Presse le 17 mars. L'épidémie arrive au plus mauvais moment pour ces productions car, après plusieurs semaines de mauvais temps, le weekend du 14-15 mars sonnait comme le «top départ de la saison», qui s'étale traditionnellement jusqu'à la fête des mères (7 juin cette année). Et la campagne de printemps représente en moyenne «50% du chiffre d'affaires» de l'année, rapporte Julien Legrix, voire «jusqu'à 75%» pour certaines orientations techniques.
Source : agrapresse.fr

Déclarations Pac: après l'ouverture de Bruxelles, la FNSEA demande un report d'un mois

mar, 03/17/2020 - 13:38
Pour faire face à l'épidémie de coronavirus, la Commission européenne a décidé, le 17 mars, d'autoriser les États membres à accorder une prolongation d'un mois du délai imparti aux agriculteurs pour présenter leurs demandes de paiements directs et de certains paiements au titre du développement rural. Bruxelles en avait déjà fait de même pour l'Italie dès le 13 mars. Les agriculteurs - si toutefois les États membres le décident - vont voir la date limite du 15 mai pour déposer leurs demandes d'aides Pac repoussée au 15 juin. La Commission européenne précise qu'elle «prépare actuellement les mesures juridiques à prendre pour permettre cette dérogation aux règles actuelles».
Source : agrapresse.fr

Coronavirus: Bruxelles ouvre la voie à un report d'un mois des demandes d'aides Pac

mar, 03/17/2020 - 13:38
Pour faire face à l'épidémie de coronavirus, la Commission européenne a décidé, le 17 mars, d'autoriser les États membres à accorder une prolongation d'un mois du délai imparti aux agriculteurs pour présenter leurs demandes de paiements directs et de certains paiements au titre du développement rural. Bruxelles en avait déjà fait de même pour l'Italie dès le 13 mars. Les agriculteurs - si toutefois les États membres le décident - vont voir la date limite du 15 mai pour déposer leurs demandes d'aides Pac repoussée au 15 juin. La Commission européenne précise qu'elle «prépare actuellement les mesures juridiques à prendre pour permettre cette dérogation aux règles actuelles».
Source : agrapresse.fr

Malgré le confinement, l'agriculture toujours épargnée par les restrictions (FNSEA)

mar, 03/17/2020 - 12:12
Après l'annonce du confinement à domicile pour 15 jours, «il est, ce matin, confirmé que les activités agricoles ne sont pas concernées par [les] restrictions d’activités» liées à l'épidémie de coronavirus, affirme la FNSEA dans un communiqué de presse le 17 mars. Une annonce qui fait suite à un «échange avec le ministre de l’Agriculture» le 17 mars au matin. «L'arrêté du 15 mars qui listait les activités autorisées n’est pas remis en question», avance le syndicat. «Les agriculteurs et leurs salariés pourront donc poursuivre leur activité, qui ne peut être réalisée en télétravail, à condition de respecter les gestes barrières» et «les formalités administratives nécessaires à la circulation des personnes».
Source : agrapresse.fr

Christiane Lambert: «La continuité de l’activité agricole, c’est notre préoccupation»

lun, 03/16/2020 - 19:27
«La continuité de l’activité agricole, c’est notre préoccupation du jour», indique Christiane Lambert, présidente de la FNSEA, à Agra Presse le 16 mars. Alors que les consommateurs font la queue dans les grandes surfaces, Christiane Lambert demande que le secteur dans son ensemble soit exempté des restrictions de déplacement et d'activité que le gouvernement pourrait annoncer. «Cela va des usines, jusqu’aux approvisionnements en fuel, en matériel agricole, en pièces détachées, à l’équarrissage», précise la présidente du syndicat majoritaire. Autre inquiétude: la disponibilité en main-d’œuvre étrangère, essentielle pour le secteur maraîcher, qui s’apprête à cueillir les premières fraises et les premières asperges.
Source : agrapresse.fr

XXXXX

lun, 03/16/2020 - 14:20
XXXX
Source : agrapresse.fr

Coronavirus: «pas de rupture à ce stade» pour les coopératives

lun, 03/16/2020 - 14:20
«Nous gérons au mieux heure par heure pour assurer la continuité. Tout est en alerte. Tout est en flux tendu, mais il n’y a pas de rupture à ce stade», garantit Dominique Chargé, président de la Coopération agricole, à Agra Presse le 16 mars, à la suite des annonces du gouvernement pour contrer l’épidémie de coronavirus. Seule modification pour l’instant: est privilégiée la production de masse aux produits plus segmentés. Si les taux d’absentéisme avoisinent 15-20%, voire 30%, dans certaines usines, il assure que les coopératives sont mobilisées «pour fournir les clients, mais aussi approvisionner les usines». Par ailleurs, la continuité de la collecte dans les exploitations est assurée. Parmi les points de vigilance figurent la nutrition animale et les semences pour les semis de printemps.
Source : agrapresse.fr

Brexit: le projet d'accord commercial de l'UE sur la table, discussions en suspens

lun, 03/16/2020 - 13:40
Le négociateur de l’UE pour la future relation avec le Royaume-Uni, Michel Barnier, a transmis aux États membres, le 13 mars, son projet d’accord commercial avec Londres. Le texte précise notamment les attentes de l’UE sur les règles d’origine, les aides d'État, les mesures sanitaires et phytosanitaires ou la gestion des quotas de pêche. Sur les règles d'origine Bruxelles liste les opérations jugées insuffisantes pour qu'un produit transformé puisse être considéré comme originaire du pays (comme le seul abattage ou la simple mise en bouteilles). Les deux équipes de négociation devaient se rencontrer physiquement à Londres du 18 au 20 mars, mais la crise du coronavirus ne le permettant pas, des discussions en visioconférence sont envisagées.
Source : agrapresse.fr

Brexit : le projet d'accord commercial de l'UE sur la table malgré des discussions en suspens

lun, 03/16/2020 - 13:40
Le négociateur de l’UE pour la future relation avec le Royaume-Uni, Michel Barnier, a transmis aux États membres, le 13 mars, son projet d’accord commercial avec Londres. Le texte précise notamment les attentes de l’UE sur les règles d’origine, les aides d'État, les mesures sanitaires et phytosanitaires ou la gestion des quotas de pêche. Sur les règles d'origine Bruxelles liste les opérations jugées insuffisantes pour qu'un produit transformé puisse être considéré comme originaire du pays (comme le seul abattage ou la simple mise en bouteilles). Les deux équipes de négociation devaient se rencontrer physiquement à Londres du 18 au 20 mars, mais la crise du coronavirus ne le permettant pas, des discussions en visioconférence sont envisagées.
Source : agrapresse.fr

Accueil de public: matériel et intrants agricoles épargnés par les restrictions (JO)

lun, 03/16/2020 - 10:07
Dans un arrêté paru au Journal officiel le 16 mars, le ministre de la Santé détaille les nouvelles restrictions d'accueil de public annoncées le 14 mars par le Premier ministre. L'arrêté détaille une liste positive de types d'établissements ne pouvant plus accueillir de public jusqu'au 15 avril (restaurants, musées, commerces...). Dans le cas des «magasins de vente et centres commerciaux», l'interdiction exclut «leurs activités de livraison et de retraits de commandes». Et dans cette catégorie, certains types d'établissements échappent complètement à l'interdiction d'accueil de public, comme les «supermarchés», «commerces alimentaires», mais aussi les établissements d'«entretien et réparation de véhicules automobiles, de véhicules, engins et matériels agricoles», de «fourniture nécessaire aux exploitations agricoles» ou «location et location-bail de machines et équipements agricoles».
Source : agrapresse.fr

Coronavirus et accueil de public: le détail des restrictions et activités concernées (JO)

lun, 03/16/2020 - 10:07
Dans un arrêté paru au Journal officiel le 16 mars, le ministre de la Santé détaille les nouvelles restrictions d'accueil de public annoncées le 14 mars par le Premier ministre. L'arrêté détaille une liste positive de types d'établissements ne pouvant plus accueillir de public jusqu'au 15 avril (restaurants, musées, commerces...). Dans le cas des «magasins de vente et centres commerciaux», l'interdiction exclut «leurs activités de livraison et de retraits de commandes». Et dans cette catégorie, certains types d'établissements échappent complètement à l'interdiction d'accueil de public, comme les «supermarchés», «commerces alimentaires», mais aussi les établissements d'«entretien et réparation de véhicules automobiles, de véhicules, engins et matériels agricoles», de «fourniture nécessaire aux exploitations agricoles» ou «location et location-bail de machines et équipements agricoles».
Source : agrapresse.fr

Patrice Joseph nouveau président de la SNPR (propriétaires ruraux)

ven, 03/13/2020 - 19:06
Patrice Joseph, bailleur dans l’Eure et Loir, et céréalier retraité depuis 2017, a été élu nouveau président de la Section nationale des propriétaires ruraux (SNPR) de la FNSEA, a-t-on appris au congrès électif de la section le 13 mars. Il prend la suite de Josiane Béliard, après 9 ans en tant que présidente, auxquels s’ajoutent quelques années en tant que secrétaire générale. Lors du congrès qui avait pour thème l’artificialisation des terres, Christiane Lambert, présidente de la FNSEA, a indiqué que «pour préserver les terres agricoles, la FNSEA propose un classement systématique des biens à vocation agricole en zone A (agricole, ndlr) des PLU». L’artificialisation «est un phénomène qui inquiète, et non plus seulement dans la sphère agricole», a-t-elle souligné.
Source : agrapresse.fr

Broutards: les flux vers l'Italie se maintiennent, mais sans visibilité (Deltagro)

ven, 03/13/2020 - 12:59
Malgré l'extension, en début de semaine, des mesures de confinement renforcées à toute l'Italie, premier acheteur de broutards français, les exportations de vif français se maintiennent, rapporte le directeur de l'entreprise d'exportation Deltagro, Benoit Albinet, le 13 mars. «Les abattoirs italiens fonctionnement à peu près normalement, et les fermetures des frontières de l'Italie avec la Slovénie et l'Autriche empêchent certaines importations de viande (carcasses ou sous-vide) en Italie, notamment en provenance de Pologne, ce qui stimule la demande locale». L'activité de la filière est toutefois perturbée: «Normalement on fonctionne à la semaine, maintenant c'est au jour le jour. Personne ne veut pas prendre d'avance. Mais tant que la frontière reste ouverte, nous travaillons.»
Source : agrapresse.fr

Tomate et poivron: le ministère de l'Agriculture encadre la lutte contre le ToBRFV

ven, 03/13/2020 - 11:46
Dans un arrêté paru le 12 mars au Journal officiel, le ministère de l'Agriculture a publié les nouvelles obligations des professionnels des filières tomates et poivron/piment dans le cadre de la lutte contre le Tomato brown rugose fruit virus (ToBRFV). Trois fiches de recommandations ont déjà été publiées fin février, après qu'un premier cas fut détecté dans le Finistère mi-février. Ce texte oblige les professionnels à «conserver les informations relatives à la traçabilité des plants et des semences» ; à «surveiller sur la base d'examens visuels et d'analyses d'autocontrôle» ; à élaborer et mettre en oeuvre des «mesures de biosécurité» («plan de circulation des flux», «mesures de nettoyage-désinfection», «plan de gestion des déchets»...). Enfin il prévoit des «mesures de gestion des foyers éventuels de ToBRFV».
Source : agrapresse.fr

Coronavirus: une poussée des ventes quatre fois plus forte en e-commerce (Nielsen)

ven, 03/13/2020 - 11:07
La pandémie de Covid-19 tire le drive à des sommets : une accélération des ventes quatre fois plus forte que dans les autres circuits de distribution y est observée du 2 au 8 mars, selon Nielsen. «Tous les circuits ont connu un afflux de consommateurs, venant en magasin ou commandant sur internet pour stocker en nombre produits alimentaires et d’hygiène, explique l’institut dans un communiqué. Le e-commerce a néanmoins progressé quatre fois plus vite que les magasins physiques» avec respectivement +31,2% et +8,1% sur la 1ère semaine de mars. Le drive enregistre un chiffre d’affaires de 164 M€ sur la période, dépassant les 7% de part de marché hebdomadaire «pour la première fois», selon Nielsen.
Source : agrapresse.fr

Consommation: une poussée des ventes quatre fois plus forte en e-commerce (Nielsen)

ven, 03/13/2020 - 11:07
La pandémie de Covid-19 tire le drive à des sommets : une accélération des ventes quatre fois plus forte que dans les autres circuits de distribution y est observée du 2 au 8 mars, selon Nielsen. «Tous les circuits ont connu un afflux de consommateurs, venant en magasin ou commandant sur internet pour stocker en nombre produits alimentaires et d’hygiène, explique l’institut dans un communiqué. Le e-commerce a néanmoins progressé quatre fois plus vite que les magasins physiques» avec respectivement +31,2% et +8,1% sur la 1ère semaine de mars. Le drive enregistre un chiffre d’affaires de 164 M€ sur la période, dépassant les 7% de part de marché hebdomadaire «pour la première fois», selon Nielsen.
Source : agrapresse.fr

Pages