agrapresse.fr
S'abonner à flux agrapresse.fr
LE QUOTIDIEN DE L'ÉCONOMIE AGRICOLE - PARIS - BRUXELLES
Mis à jour : il y a 44 min 30 sec

Canicule: le transport des animaux vivants interdit entre 13 et 18h

mar, 07/23/2019 - 10:39
Le transport des animaux vivants «dans les départements placés en vigilance orange ou en vigilance rouge par Météo-France en raison d’un risque de canicule pour le lendemain» est interdit entre 13 et 18h par un arrêté du ministère de l’Agriculture paru au Journal officiel le 23 juillet. Cette mesure ne s’applique pas aux véhicules «équipés de systèmes de climatisation ou d’un double dispositif de ventilation et brumisation». Autres dérogations: les convois de trois animaux ou moins, ainsi que les transports pour raison vétérinaire ou de protection animale. 62 départements sont en vigilance orange, selon le dernier bulletin émis par Météo-France le 23 juillet dans la matinée.
Source : agrapresse.fr

Spatial: coopération renforcée entre l'Inra et le Cnes

lun, 07/22/2019 - 19:48
Le Cnes (Centre national d’études spatiales) et l’Inra renforcent leur coopération au service de l’étude de l'agriculture et de l’environnement. Jean-Yves Le Gall, président du Cnes (Centre national d’études spatiales) et Philippe Mauguin, p-dg de l’Inra, ont signé le 22 juillet une convention-cadre de coopération pour l’utilisation des satellites dans les domaines de l’agriculture et de l’environnement. Futures coopérations envisagées : les prévisions de récoltes, les effets du changement climatique sur les agrosystèmes et l’agriculture de précision, et aussi la thématique de l’environnement avec par exemple la gestion durable des sols, les écosystèmes forestiers, la biodiversité et l’eau.
Source : agrapresse.fr

Matthias Fekl élu président de Brasseurs de France

lun, 07/22/2019 - 17:48
Matthias Fekl, qui a été notamment secrétaire d'État au Commerce extérieur de septembre 2014 à mars 2017, a été élu à l’unanimité président de Brasseurs de France, a indiqué l'association le 22 juillet. Il prend la succession de François Loos, ancien ministre de l’Industrie, «à un moment charnière pour la profession». «Fier de notre agriculture et de notre gastronomie, je mettrai tout en œuvre pour représenter et promouvoir le secteur brassicole en pleine mutation», a déclaré Matthias Fekl. Avec plus de 1 600 brasseries réparties sur l’ensemble du territoire, la consommation de bière «est désormais en progression après une longue période de baisse», commente l'association.
Source : agrapresse.fr

Face «à l’acharnement», Leclerc porte l'affaire devant la Cour de justice de l’UE

lun, 07/22/2019 - 15:04
En réponse à l’assignation du ministère de l’Économie «pour des pratiques commerciales abusives commises par sa centrale d’achat belge», le groupement des centres E.Leclerc annonce qu’il instruit une saisine de la Cour de Justice de l’Union européenne, dans un communiqué de presse du 22 juillet. Cette décision fait suite à «l’acharnement des pouvoirs publics français (assignations judiciaires, perquisitions, auditions multiples en commission d’enquête parlementaire…)». Selon l’enseigne, «en leur reprochant de s’être alliés à d’autres distributeurs européens pour faire bénéficier les consommateurs de prix moins chers, les pouvoirs publics français contreviennent à la législation européenne».
Source : agrapresse.fr

Bercy assigne Leclerc pour pratiques commerciales abusives et demande 117M€

lun, 07/22/2019 - 11:05
Bercy a annoncé «assigner le mouvement E. Leclerc pour des pratiques commerciales abusives commises par sa centrale d’achat belge», dans un communiqué de presse du 22 juillet. Pour cette nouvelle assignation - il y en a eu sept en 14 ans à l'encontre du distributeur -, l’État demande d'appliquer une amende de 117 M€, soit «trois fois les montants de ce que Leclerc a récupéré sur le dos de groupes sans contrepartie», explique la secrétaire d’État auprès du ministre de l’économie, le 22 juillet sur RTL. Il s’agit du montant maximal permis par la loi. Il est reproché à Leclerc d’utiliser sa centrale d’achat belge Eurelec Trading «pour contourner la loi française et imposer des baisses de tarifs très importantes, sans aucune contrepartie, à certains de ses fournisseurs».
Source : agrapresse.fr

Sécheresse: vers un taux de 70% pour les avances des aides Pac 2019

lun, 07/22/2019 - 10:31
Comme l'an passé, pour faire face à la sécheresse, le ministre de l’Agriculture va demander à Bruxelles de faire passer de 50 à 70% le taux des avances des aides Pac versées au mois d’octobre, a-t-il indiqué au Parisien, le 22 juillet. «Cela représentera 1 Mrds € d’avance de trésorerie supplémentaire», a expliqué Didier Guillaume. Il a également annoncé également que «la clause de force majeure» permettant aux éleveurs de faucher les jachères pour nourrir les animaux sera activée pour 9 départements supplémentaires: la Nièvre, le Cantal, les Alpes-Maritimes, les Alpes-de-Haute-Provence, les Loiret, le Loir-et-Cher, la Haute-Savoie, le Jura et le Haut-Rhin. 24 départements étaient déjà concernés par cette mesure.
Source : agrapresse.fr

Publier une prévision de vendange dès maintenant «n’est pas sérieux» (profession)

ven, 07/19/2019 - 16:09
Quelques heures après la publication par le ministère de l’Agriculture d’une première prévision de vendange, le 19 juillet, la profession viticole a réagi en estimant que «ce n’est pas sérieux». La publication un mois après les premières vendanges et trois mois avant les dernières «n’a aucun sens et ne peut que diffuser un signal erroné sur les marchés», a déclaré Jérôme Despey, président du conseil spécialisé viticole de FranceAgriMer. Cela d’autant plus que d’autres événements climatiques peuvent survenir. Une seconde vague de canicule est attendue pour la semaine du 22 juillet et la persistance d’une sécheresse dans le sud fait craindre à certains qu’elle dure jusqu’au 15 août.
Source : agrapresse.fr

Vendanges: première estimation du ministère, malgré la désapprobation de la profession

ven, 07/19/2019 - 14:01
Malgré la désapprobation de la profession, le service de statistique du ministère de l'Agriculture (Agreste) a livré ses premières estimations de la vendange 2019, qu'il situe entre 42,8 et 46,4 millions d'hectolitres, soit une baisse de 6 à 13% par rapport à l'an passé. Elle pourrait être «l'une des plus basses des cinq dernières années, après la récolte 2017, historiquement réduite par le gel», commente le ministère. En cause: des conditions climatiques défavorables lors de la floraison, particulièrement sur la façade Ouest ; elles ont entrainé de la coulure (chute des fleurs ou des jeunes baies) et «parfois» du millerandage (baies de petite taille). La canicule a par ailleurs affecté certains départements du Midi, comme le Gard, l’Hérault ou le Var. Quelques heures après la publication, la profession viticole a réagi en estimant que «ce n’est pas sérieux». La publication un mois avant les premières vendanges «n’a aucun sens et ne peut que diffuser un signal erroné sur les marchés», a déclaré Jérôme Despey, président du conseil spécialisé viticole de FranceAgriMer. Cela d’autant plus que d’autres événements climatiques peuvent survenir. «Autant lire dans du marc de café», a appuyé Jean-Marie Fabre, président du réseau des Vignerons indépendants français, selon lequel avec de telles prévisions «on se trompe 9 fois sur 10». Cette année, «vu que nous sommes dans des conditions d’aléas qui appellent la plus grande prudence, nous avions demandé au ministère de ne pas publier tôt» la première estimation, et «je croyais que le message était compris», a poursuivi Jérôme Despey.
Source : agrapresse.fr

Première estimation de la vendange, en recul 6 à 13% par rapport à 2018 (Agreste)

ven, 07/19/2019 - 14:01
Le service de statistique du ministère de l'Agriculture (Agreste) a livré ses premières estimations de la vendange 2019, qu'il situe entre 42,8 et 46,4 millions d'hectolitres, soit une baisse de 6 à 13% par rapport à l'an passé. Elle pourrait être «l'une des plus basses des cinq dernières années, après la récolte 2017, historiquement réduite par le gel», commente le ministère. En cause: des conditions climatiques défavorables lors de la floraison, particulièrement sur la façade Ouest ; elles ont entrainé de la coulure (chute des fleurs ou des jeunes baies) et «parfois» du millerandage (baies de petite taille). La canicule a par ailleurs affecté certains départements du Midi, comme le Gard, l’Hérault ou le Var.
Source : agrapresse.fr

Ceta: le Canada autorise certaines protéines de ruminants pour nourrir les ruminants

ven, 07/19/2019 - 12:19
Malgré une interdiction de principe de l'alimentation des ruminants à base de farines issues de ruminants, la législation canadienne autorise l'utilisation de certaines protéines, comme les farines de sang et la gélatine, précise à Agra Presse l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) le 19 juillet. Ces aliments sont interdits dans l'UE pour l'alimentation bovine. «Ces matières ne présentent pas de risque en ce qui concerne la propagation de l'ESB», commente l'organisme canadien. Le 15 juillet dernier, le ministère de l'Agriculture assurait qu'au Canada, l’utilisation de farines issues de ruminants était interdite pour les ruminants.
Source : agrapresse.fr

Poulets de chair: le leader hôtelier Accor s'engage à améliorer le bien-être animal

ven, 07/19/2019 - 11:30
D'ici 2026, «100% des poulets de chair en provenance d'Europe» commercialisés par le groupe Accor respecteront les «normes de bien-être animal plus élevées» du «European chicken commitment», a annoncé le leader hôtelier européen dans un communiqué du 12 juillet. Ce cahier des charges rédigé par plusieurs associations européennes porte sur les conditions d'élevage (densité, éclairage, qualité de l'air, races à croissance moins rapide) et d'abattage (méthodes d’étourdissement et de transformation plus respectueuses du bien-être). De plus, 20% des poulets vendus par Accor en France auront «accès à un libre parcours». Dans un communiqué du 18 juillet, l'association animaliste L214 a salué cette annonce.
Source : agrapresse.fr

Retraites: le projet de reforme va «dans le bon sens» pour la FNSEA

ven, 07/19/2019 - 10:33
La projet de réforme des retraites présenté hier par le Haut-Commissaire Jean-Paul Delevoye va «dans le bon sens», a réagi la FNSEA dans un communiqué le 19 juillet. La mise en œuvre d'un système par points et d'un minimum de pension à 85% du Smic net (contre 75% actuellement) étaient «une revendication de longue date de notre organisation», rappelle le syndicat majoritaire. Tout comme, ajoute-t-il, «le fait de pouvoir acquérir des droits nouveaux à la retraite pour ceux qui cumuleront demain une activité et une retraite». Le syndicat se félicite par ailleurs de l'abandon des conditions de ressources pour bénéficier de la pension de réversion. Il appelle à mettre en place d'urgence la promesse d'un minimum de 1000 euros net par mois pour les retraites actuelles.
Source : agrapresse.fr

Agenda de la semaine agricole du 22/07/2019

ven, 07/19/2019 - 10:19
Mardi 23 juillet
Les députés se prononcent sur la ratification de l'accord UE/Canada
Audition de l'ASP au Sénat sur la sous-utilisation des fonds européens

Mercredi 24 juillet
Les députés de la commission d'enquête sur les GMS auditionnent Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d'État auprès du ministre de l'économie
Le sénateur Fabien Gay présente un rapport d'information sur la qualité des steaks
Auditions de la mission d'information glyphosate, à l'Assemblée nationale (Arvalis, CGAAER, préfet Bisch)
Source : agrapresse.fr

Chambres d’agriculture: le gouvernement projette de baisser leur budget de 6%

jeu, 07/18/2019 - 17:40
Après une réunion avec Matignon le 18 juillet, l’APCA (tête de réseau des chambres d’agriculture) a confirmé la décision gouvernementale de réduire ses moyens budgétaires. Le projet de loi de finances pour 2020 prévoirait une baisse de 15% de la TATFNB (taxe additionnelle à la taxe sur le foncier non bâti). Cette taxe revient intégralement aux chambres, qui perdraient ainsi 45 M€, soit 6% de leur budget total (740 M€ en 2018). Président de l’APCA, Claude Cochonneau pointe la «contradiction» entre cette coupe budgétaire et «les ambitions» que le gouvernement affiche pour les chambres. «Nos élus se mobilisent pour rencontrer les parlementaires afin qu’ils ne laissent pas passer cette baisse de moyens», lance de son côté Sébastien Windsor, le vice-président de l’APCA.
Source : agrapresse.fr

Instituts techniques: l'Itab placé en redressement judiciaire

jeu, 07/18/2019 - 16:39
Dans une lettre envoyée à ses «partenaires», le 27 juin, le président de l’Itab (institut technique bio), Xavier Niaux, annonce avoir sollicité l’ouverture d’une procédure de redressement judiciaire auprès du Tribunal de grande instance (TGI) de Paris, qui l’a accepté le 13 juin dernier. L’organisme a connu, en 2018, un «déficit opérationnel important», justifie-t-il. En cause: «des erreurs de gestion interne» et «des décalages de trésoreries dans l’octroi de certains financements publics», l’Itab étant essentiellement financé par des fonds nationaux et européens. Xavier Niaux déplore «l’absence de fonds d’origine interprofessionnelle», pour le financer, ce qui «amplifie ces difficultés». Catherine Decaux est remplacée à la direction de l’Itab par Camille Suchar, qui va assurer la transition.
Source : agrapresse.fr

Le beurre bio «C’est qui le patron?!» fabriqué par Sodiaal est en sursis

jeu, 07/18/2019 - 14:24
«Sodiaal perd de l’argent» en fabriquant du beurre pour le compte de la marque du consommateur, a reconnu Damien Lacombe, président de la coopérative interrogé par Agra Presse, confirmant une information d’Olivier Dauvers. Le prix affiché sur la plaquette ne permet plus à l’industriel de couvrir ses coûts. La coopérative a besoin d’une augmentation de 30 % du prix au consommateur pour «être en phase avec le prix du lait bio et ne pas perdre d’argent sur l’acte de transformation». Une nouvelle concertation a été lancée par «C’est qui le Patron?!» «pour demander si on pouvait revoir le niveau de valorisation du beurre bio que l’on produit pour eux». Dans le cas contraire, «Sodiaal ne va pas pouvoir continuer à produire à un niveau de valorisation qui pénalise ses producteurs.»
Source : agrapresse.fr

Cuivre: le gouvernement présente sa feuille de route

jeu, 07/18/2019 - 14:20
Le ministère de l'agriculture a publié, le 15 juillet, une feuille de route visant à réduire l'utilisation du cuivre et promouvoir des alternatives, quelques mois après la décision de la Commission européenne de diminuer de 6 à 4 kg/an/ha la quantité maximum de traitement autorisé. Le plan prévoit notamment «d'encourager l'innovation», avec la mise en place d'une «cartographie» des projets de recherche en cours. Certains outils du dispositif Ecophyto, comme le réseau Dephy et le portail EcophytoPIC seront mobilisés. Le plan met l'accent sur la sélection variétale : la France défendra au niveau européen l'utilisation de cépages hybrides dans les productions AOP. Aucune mesure concrète de soutien financier n'est toutefois prévu pour le moment.
Source : agrapresse.fr

Cuivre : le gouvernement présente sa feuille de route

jeu, 07/18/2019 - 14:20
Le ministère de l'agriculture a publié, le 15 juillet, une feuille de route visant à réduire l'utilisation du cuivre et promouvoir des alternatives, quelques mois après la décision de la Commission européenne de diminuer de 6 à 4 kg/an/ha la quantité maximum de traitement autorisé. Le plan prévoit notamment «d'encourager l'innovation», avec la mise en place d'une «cartographie» des projets de recherche en cours. Certains outils du dispositif Ecophyto, comme le réseau Dephy et le portail EcophytoPIC seront mobilisés. Le plan met l'accent sur la sélection variétale : la France défendra au niveau européen l'utilisation de cépages hybrides dans les productions AOP. Aucune mesure concrète de soutien financier n'est toutefois prévu pour le moment.
Source : agrapresse.fr

Le fabricant de drones Parrot décide «la cessation d’activité» d’Airinov

mer, 07/17/2019 - 17:39
Le fabricant français de drones Parrot «a décidé de la cessation d’activité d’Airinov», sa filiale consacrée à l’imagerie par drones pour des usages agricoles, a annoncé Airinov sur son compte Twitter le 16 juillet. «Airinov a lancé avec son actionnaire, le groupe Parrot, une réflexion sur le futur de ses activités. Les conclusions de cette réflexion sont intervenues et c'est avec beaucoup de tristesse que nous annonçons la cessation d'activité d'Airinov», a précisé l’entreprise sur son site internet.
Source : agrapresse.fr

Accord UE/Canada: le vote du texte de ratification reporté au 23 juillet

mer, 07/17/2019 - 17:13
Prévu initialement ce jour, le vote à l'Assemblée nationale du projet de loi de ratification de l'accord commercial entre l'UE et le Canada a été reporté au 23 juillet, a annoncé la présidente de séance, Carole Bureau-Bonnard, en introduction du débat: «La conférence des présidents s'est réunie il y quelques minutes, a-t-elle déclaré. Elle a décidé que le vote sur le projet de loi aura lieu le mardi 23 juillet, après les questions au gouvernement.» Durant la séance du jour, une motion de rejet préalable a été présentée et n'a pas été adoptée.
Source : agrapresse.fr

Pages