agrapresse.fr
S'abonner à flux agrapresse.fr
LE QUOTIDIEN DE L'ÉCONOMIE AGRICOLE - PARIS - BRUXELLES
Mis à jour : il y a 2 heures 4 min

TODE: en commission, les députés préconisent de revenir à leur version

lun, 11/26/2018 - 19:30
Dans son rapport paru le 23 novembre sur la version du Projet de loi de financement de la sécurité sociale 2019 (PLFSS) adoptée par le Sénat la semaine dernière, la commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale préconise le «rétablissement de la rédaction de l’Assemblée nationale» concernant le dispositif d’allégement de charges devant compenser la disparition du dispositif Travailleurs Occasionnels-Demandeurs d’Emplois (TODE). La chambre haute avait adopté un amendement du sénateur LR Laurent Duplomb prévoyant une exonération de charges jusqu’à «1,25 Smic sur 2019 et 2020», contre un seuil à 1,15 Smic dans la version de l’Assemblée Nationale. Il prévoyait également la fin de la suppression du TODE après 2020 et «le maintien de la compensation de 4 points des 6 points initiales du CICE ».
Source : agrapresse.fr

Du biogaz pour propulser des navires de croisière en remplacement du diesel

lun, 11/26/2018 - 17:29
La compagnie de croisières norvégienne Hurtigruten a annoncé le 26 novembre qu’elle utilisera du biogaz pour alimenter ses navires. Six navires seront ainsi propulsés avec ce carburant issu de la dégradation de matière organique, en l’occurrence des résidus des industries piscicoles et forestières. Un objectif de la stratégie verte de la compagnie en 2019 est le remplacement, sur ces navires, des propulsions traditionnelles au diesel par des moteurs à gaz et des batteries électriques. «L’Europe du Nord et la Norvège disposent d’industries forestière et piscicole très développées, qui génèrent d’importants volumes de déchets organiques», commente Hurtigruten.
Source : agrapresse.fr

Greenpeace cible les exploitations dont les élevages sont soumis à autorisation ICPE

lun, 11/26/2018 - 16:29
L'ONG Greenpeace a lancé le 26 novembre une pétition contre «l'argent public» à destination des «fermes-usines», dont elle dénonce les effets sur les milieux naturels. Dans le détail, le texte plaide pour la fin de tout soutien public, en particulier de la Pac, à destination des exploitations agricoles comprenant des élevages ayant été soumis à autorisation au titre des installations classée pour la protection de l'environnement (ICPE), soit 4413 fermes en France, selon l'ONG. Greenpeace avance un chiffre de 48M€ correspondant aux aides touchées par environ 1400 de ces fermes, qu'elle a pu être retracer au travers de la base de données des bénéficiaires de la Pac, explique-t-on chez Greenpeace.
Source : agrapresse.fr

Thomas Bourgeois, nouveau président de la Fnams (multiplicateurs de semences)

lun, 11/26/2018 - 14:30
La Fnams (agriculteurs multiplicateurs de semences) a annoncé le 26 novembre la nomination de Thomas Bourgeois comme nouveau président. Il succède à Jean-Noël Dhennin, en poste depuis 2009. Thomas Bourgeois cultive 248 hectares dans l’Oise, dont la moitié en production de semences, d’après un communiqué. Son parcours l’a amené à la tête de la section céréales de la Fnams fin 2013, puis à la vice-présidence de la fédération un an après. Il exerce en parallèle des fonctions au sein de la section céréales du Gnis (interprofession) et du CTPS (Comité technique permanent de la sélection).
Source : agrapresse.fr

Le marché du vin bio devrait s’accroître de 85 % d’ici 2022 (étude)

ven, 11/23/2018 - 19:38
Le marché français du vin bio devrait augmenter de 85 % d’ici 2022, d’après une étude co-produite par l’institut anglais IWSR et l’association interprofessionnelle occitane Sudvinbio, présentée le 23 novembre à Paris. Le marché s’est déjà étendu, passant de 55 millions de bouteilles en 2012 à 112 en 2017. C’est à 207 millions de cols qu’il faut s’attendre en 2022. Cet accroissement du débouché devrait faire appel essentiellement à la production française car celle-ci assure 99,5 % du marché. Pas de risque de surplus : « Si la production doublait, nous doublerions nos ventes », s’est exclamé Patrick Guiraud, président de Sudvinbio.
Source : agrapresse.fr

Logiciels de gestion: Isagri fait l’acquisition de quatre filiales de Cogeser

ven, 11/23/2018 - 18:14
L’éditeur de logiciels de gestion à destination du monde agricole, Isagri, a annoncé avoir fait l’acquisition de trois filiales du groupe Cogeser, via sa filiale Kerhis dédiée au développement de solutions de gestion pour les agro-industries et les coopératives. Une acquisition destinée à «accélérer la croissance de son pôle grand comptes», a expliqué l’entreprise dans un communiqué diffusé le 23 novembre, afin de renforcer «sa présence auprès des plus grands acteurs de la filière céréales, appro et distribution». Isagri a par ailleurs annoncé avoir également acquis C2J Info, une autre filiale de Cogeser, dans l’optique de la «rapprocher» de sa branche Agiris, éditeur de logiciels à destination des organismes de gestion.
Source : agrapresse.fr

Agenda de la semaine agricole du 26/11/18

ven, 11/23/2018 - 16:32
Lundi 26 novembre
Nouvelle lecture du PLFSS 2019 (TODE, congé maternité) par les députés
Suite de la 1ère lecture du PLF 2019 (1ère partie, dont fiscalité agricole) par le Sénat

Mardi 27 novembre
Comité permanent de la Convention de Berne (loups) jusqu'au 30 novembre
Auditions à l'Assemblée nationale sur la création de l'AFB-ONCFS (jusqu'à mercredi)
Assises de l'Agence Bio
Salon Pollutec, à Lyon

Mercredi 28 novembre
Rencontres Oléo-pro (filière)
Conférence sur la consommation modérée par Vin & Société
Vote du rapport de la mission Foncier agricole

Jeudi 29 novembre
Conférence de presse «Quel vin pour demain ?» des Vignerons indépendants
Examen d'une proposition de loi sur l'agriculture en zone littorale (Assemblée)
Audition de la direction de l'Inra par les députés de la mission glyphosate
Colloque de l'Afaïa (biostimulants)

Vendredi 30 novembre
Journée nationale des marchés de gros
Colloque FC2A (négociants)
Source : agrapresse.fr

La Fnab s'inquiète de la fin du financement des formations «découverte du métier»

ven, 11/23/2018 - 16:08
Après la Confédération paysanne il y a quelques semaines, la Fnab (agriculteurs bio) a vivement critiqué le 23 novembre la fin du financement, par Vivéa, des formations se déroulant «en amont» du parcours d'installation des agriculteurs. Le fonds de formation a en effet décidé fin octobre de recentrer vers «les personnes qui veulent créer une entreprise» ses moyens dédiés aux «compétences entrepreneuriales», qui comprenaient jusqu'ici la «découverte du métier». La Fnab déplore une décision prise «sans concertation préalable», qui «menace l'installation en agriculture biologique». «La bio attire de plus en plus de profils qui ne viennent pas du monde agricole. Ces publics ont besoin d'un accompagnement spécifique : le leur supprimer revient à leur fermer l'accès à l'installation», craint ainsi l'organisation.
Source : agrapresse.fr

Une plateforme d'information «exhaustive» sur les produits alimentaires d'ici 18 mois

ven, 11/23/2018 - 14:17
L’Association nationale des industries alimentaires (Ania), le Fonds FFAS (industriels), la fondation Avril et l’entreprise GS1 (codes à barre, QR Code) ont présenté, le 23 novembre, Num-Alim, «la première plateforme numérique de données ouvertes, fiables et exhaustives sur les produits alimentaires». La plateforme, opérationnelle d’ici 18 mois, mettra en lien quatre bases de données: les conditions de production agricole, les caractéristiques des produits alimentaires vendus, les comportements d’achats des consommateurs et le statut nutritionnel de la population. Sur la partie modes de production (cahiers des charges, pratiques culturales, mode d’élevage), le projet n’en est qu’à ses prémices et leurs définitions n’ont pas été tranchées.
Source : agrapresse.fr

Sortie du glyphosate : une plateforme en ligne pour accompagner les agriculteurs

jeu, 11/22/2018 - 19:06
L’État a lancé, le 22 novembre, une plateforme en ligne pour aider les agriculteurs à sortir du glyphosate. Baptisé glyphosate.gouv.fr, le site leur permet de s'échanger des conseils et des témoignages, mais aussi de «s'engager», via un formulaire déclaratif en ligne, afin de donner de la visibilité à leur démarche. La plateforme doit également agréger des informations existantes sur les alternatives et les dispositifs d'accompagnement proposés dans chaque département (formations, aides...etc). L'idée est «d'essaimer les bonnes pratiques», et de promouvoir «une dynamique du changement» affirme l’Élysée. Cette initiative, mise en œuvre sous la forme d'une «start-up d’État», avait été annoncée par Emmanuel Macron le 9 octobre à la Station F (Paris).
Source : agrapresse.fr

Les surfaces mondiales de blé en hausse de près de 1% l’an prochain (CIC)

jeu, 11/22/2018 - 19:06
Le CIC (Conseil international de céréales) table sur une augmentation des surfaces mondiales de blé autour de 1% pour la prochaine récolte, a-t-il indiqué le 22 novembre. «La première projection du Conseil sur la sole de blé récolté en 2019-20 est une augmentation d’environ 1%, pour atteindre 220 millions d’hectares, d’après un rapport. Bien que des progrès soient attendus dans l'UE, la Russie, les États-Unis et l'Inde, les conditions météorologiques défavorables au début du cycle de croissance suscitent certaines inquiétudes.» Par ailleurs, la surface mondiale de colza et canola pourrait s’étendre, d’après le CIC, malgré «une forte chute prévue dans l’UE».
Source : agrapresse.fr

Les JA veulent s’inviter dans les box de négociation

jeu, 11/22/2018 - 17:43
Les Jeunes agriculteurs (JA) ont demandé aux sept plus importantes enseignes de la grande distribution de les «inviter à assister aux négociations dans les box» de négociations, indique le syndicat dans un communiqué de presse du 22 novembre. Alors que les premières négociations commerciales annuelles vont commencer sous «une nouvelle ère» avec la loi Egalim, le syndicat souhaite être l’«observateur» de la «fin de la guerre des prix». Pour les JA, «cette démarche permettra peut-être aux distributeurs de gagner la confiance des agriculteurs», rappelant qu’elle «n'est pas acquise aujourd'hui».
Source : agrapresse.fr

Statut du loup: «Je vais porter ce sujet au niveau européen» (Didier Guillaume)

jeu, 11/22/2018 - 11:40
Lors de son audition devant les députés de la commission des affaires économiques le 21 novembre, le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume a exprimé son souhait de faire évoluer le statut du loup. «Je suis décidé à évoquer le sujet au niveau européen. Soit il y a possibilité de bouger la directive habitats (directive UE habitats faune flore, ndlr), davantage que la convention de Berne d'ailleurs (convention sur la conservation de la vie sauvage, ndlr), soit on y arrive pas», a-t-il déclaré face aux sénateurs. Le prochain comité permanent de la Convention de Berne se tiendra du 27 au 30 novembre. A cette occasion, dans une lettre adressée diffusée le 22 novembre, le syndicalisme majoritaire (FNSEA, JA, APCA, FNB, FNO) demande à Édouard Philippe «d'appuyer la révision du statut du loup».
Source : agrapresse.fr

Des tensions sur la contractualisation entre producteurs et entreprises de semences

jeu, 11/22/2018 - 10:12
Le congrès du maïs, organisé les 21 et 22 septembre, a été le théâtre de vives tensions sur la contractualisation entre producteurs et entreprises de semences, l’accès à plusieurs assemblées générales ayant été refusé aux journalistes. «On a quelques problèmes de revenu et on veut se le dire en tête-à-tête», a justifié Pierre Blanc, président de l’AGPM maïs semence. Une «recommandation interprofessionnelle» est établie tous les ans par la FNPSMS, sur la base d’«indicateurs partagés» permettant de fixer la rémunération des producteurs. Il s’agit de «trouver un accord interprofessionnel prenant en compte le besoin de compétitivité à l’export», a indiqué en conférence de presse Xavier Thévenot, président de la section maïs et sorgho de l’UFS.
Source : agrapresse.fr

Versement des aides Pac: le retour à la normale de nouveau décalé (Didier Guillaume)

mer, 11/21/2018 - 18:45
Lors de son audition devant les sénateurs de la commission des affaires économiques le 21 novembre, le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume a annoncé que la promesse de son prédécesseur d'un retour à un calendrier normal de versement des aides Pac pour la fin de l'année 2018 ne sera pas tenue. «L’État s'est engagé à ce que ces aides soient payées à la fin de l'année ; ces aides ne seront pas payées avant la fin de l'année parce que ces annonces n'ont pas été assez calibrées», a-t-il annoncé. Didier Guillaume prévoit qu'«en théorie, ces aides de 2016 devraient être totalement payées au début de l'année 2019. Au lieu du 31 décembre, ce sera plutôt janvier ou février, en même temps que les aides 2017. Pour les aides 2018, on reprendra le cour normal».
Source : agrapresse.fr

Vin: l’Italie toujours première dans la compétitivité mondiale (FranceAgrimer)

mer, 11/21/2018 - 18:45
Dans le concert mondial des pays viticoles, l’Italie est toujours le pays le mieux placé dans la compétitivité mondiale. Telle est la conclusion de la veille concurrentielle «vin» 2017, diffusée par FranceAgriMer le 21 novembre au salon Vinitech de Bordeaux. Lors de la veille concurrentielle de 2016, l’Italie était aussi en tête. La France, elle, reste deuxième. L’Italie est imbattable pour l’instant car elle réunit des critères décisifs de compétitivité : une superficie viticole et des rendements élevés, une gamme très diversifiée de vins, et aussi, avantage non négligeable, une consommation intérieure de vin qui se maintient.
Source : agrapresse.fr

Programmes d'investissements d'avenir: nouvel appel à projets agricole et alimentaire

mer, 11/21/2018 - 18:45
Dans le cadre du Programme d'investissements d'avenir (PIA) initié en 2010, le cahier des charges d'un nouvel appel à projets, intitulé «Agriculture et Alimentation de demain» a été approuvé par un arrêté paru le 21 novembre au Journal officiel. Le ministère de l'Agriculture précise, dans un communiqué le même jour, qu'il récompensera des projets d'un coût minimum de 2 millions d'euros, ayant pour objet «la transformation des modèles agricoles vers l'agro-écologie», «l'évolution de l'alimentation humaine pour répondre aux nouvelles aspirations sociétales», la «biéconomie durable à l'échelle des territoires» ou «la transformation numérique» de l'agriculture. Les dossiers de candidature pourront être déposés du 21 novembre 2018 au 31 octobre 2019.
Source : agrapresse.fr

L’ordonnance concernant le SRP et les promotions publiée début décembre

mer, 11/21/2018 - 17:02
Selon le ministère de l’Agriculture, l’ordonnance prévoyant le relèvement de 10% du seuil de revente à perte (SRP) et l’encadrement des promotions sera publiée début décembre. D’après le dernier projet d’ordonnance mis en concertation, les dates d’applications seraient différentes en fonction des ordonnances, apprend-on d'une source professionnelle. Les mesures concernant le SRP et l’encadrement des promotions en valeur, limité à 34 % du prix de vente consommateur, seraient applicables au premier janvier. Celles liées à l’encadrement des promotions en volume de 25% ne le seraient qu’au 1er mars, à la suite des négociations commerciales.
Source : agrapresse.fr

Foie gras : le Modef des Landes se plaint des Gilets jaunes

mer, 11/21/2018 - 16:31
Dans le département des Landes, grand producteur de foie gras et principal fief du syndicat, le Modef râle contre les perturbations induites par le mouvement des Gilets jaunes. Dans un communiqué paru le 21 novembre, Serge Mora, président du Modef des Landes constate que «les blocages perturbent fortement les expéditions (de la filière canards, ndlr) et ce d'autant plus que la majorité des commandes est réalisée en fin d'année». Il estime que les Gilets jaunes «se trompent de cible». Le président du Modef Jean Mouzat témoignait, une semaine auparavant, qu'une majorité des membres du Modef envisageait de participer, sans étiquette syndicale, aux manifestations du 17 novembre.
Source : agrapresse.fr

Programmes d'investissements d'avenir: nouvel appel à projets agricoles et alimentaires

mer, 11/21/2018 - 15:54
Dans le cadre du Programme d'investissements d'avenir (PIA) initié en 2010, le cahier des charges d'un nouvel appel à projets, intitulé «Agriculture et Alimentation de demain» a été approuvé par un arrêté paru le 21 novembre au Journal officiel. Le ministère de l'Agriculture précise, dans un communiqué le même jour, qu'il récompensera des projets d'un coût minimum de 2 millions d'euros, ayant pour objet «la transformation des modèles agricoles vers l'agro-écologie», «l'évolution de l'alimentation humaine pour répondre aux nouvelles aspirations sociétales», la «biéconomie durable à l'échelle des territoires» ou «la transformation numérique» de l'agriculture. Les dossiers de candidature pourront être déposés du 21 novembre 2018 au 31 octobre 2019.
Source : agrapresse.fr

Pages