agrapresse.fr
S'abonner à flux agrapresse.fr
LE QUOTIDIEN DE L'ÉCONOMIE AGRICOLE - PARIS - BRUXELLES
Mis à jour : il y a 17 min 46 sec

Assurance multirisque climatique: la surface couverte toujours en hausse (Groupama)

mar, 02/05/2019 - 18:49
«Un peu plus de 30%» des surfaces en grandes cultures et viticulture seraient aujourd’hui couvertes en assurance multirisque climatique, a indiqué François Schmitt, vice-président de Groupama dans une conférence de presse le 5 février. L’année dernière, ce chiffre atteignait 26% en grandes cultures et 25% en viticulture. «Pour la première fois, les surfaces en viticulture seraient à quelques dixièmes de pourcent plus développées qu'en grandes cultures» notamment à la suite des épisodes de gels sur vignes en 2017, a précisé François Schmitt. L’assureur a par ailleurs regretté la non-application en France de l’abaissement du seuil de déclenchement de l’assurance climatique permis par le règlement européen Omnibus.
Source : agrapresse.fr

Les surfaces de blé dur s'effondrent de 25 % (Arvalis)

mar, 02/05/2019 - 17:38
L'institut technique Arvalis table sur une sole de blé dur en forte baisse à 268 000 ha (-25%), conséquence d'un marché peu rémunérateur et de difficultés de semis, a-t-il indiqué le 5 février lors d'un colloque consacré à la filière. «Les surfaces françaises en blé dur s'annoncent en fort recul pour 2019, de -20 à 25% par rapport à 2018», selon un communiqué. Dans le détail par région, le Sud-Ouest tomberait à 82 700 ha (-30%), le Centre à 54 500 ha (-30%), le Sud-Est à 49 000 ha (-23%), l'Ouest Océan à 68 000 ha (-15%). Le ministère de l'Agriculture voit lui les surfaces de blé dur chuter de 11,1 % (à 308 000 ha), selon la dernière estimation des semis au 1er décembre.
Source : agrapresse.fr

Abeilles: l'Anses recommande d'élargir les restrictions d'usage de phytos

mar, 02/05/2019 - 17:27
Dans un avis, paru le 5 février, l'Anses recommande «d'élargir l'interdiction d'appliquer des produits insecticides et acaricides en pulvérisation pendant les périodes de floraison et/ou périodes de production d'exsudats, à l'ensemble des produits phytos utilisés en pulvérisation pendant ces périodes, et à tous les produits contenant des substances actives systémiques utilisés en pulvérisation et traitement de semence avant floraison». Par ailleurs, l'octroi de dérogations doit être soumis à la réalisation de «nouveau essais», sur le développement du couvain, les effets chroniques d’une intoxication aigüe et, pour tout produit contenant un insecticide neurotoxique, sur le comportement des abeilles, sur la toxicité aigüe orale et par contact sur bourdon. En cas de dérogation, le produit ne doit être appliqué «qu’après l’heure de coucher du soleil et dans les trois heures suivantes».
Source : agrapresse.fr

8000 ha de colza détruits en raison d'une contamination fortuite d'OGM

mar, 02/05/2019 - 16:46
Trois de lots de semences de colza Dekalb distribués en France ont été identifiés par les autorités comme présentant un taux de présence fortuite d'OGM de 0,005 %, a indiqué le groupe Bayer à Agra Presse. 8000 ha sont concernés (la France cultive environ 1 million d'hectares de colza) et environ 700 agriculteurs. Il s'agit d'un OGM autorisé à la consommation humaine et animale, et autorisé à l'importation dans l'UE, mais pas à la production dans l'UE. Le groupe a eu connaissance de ce résultat en septembre 2018 et a établi un protocole avec la DGAL pour identifier les lots encore chez les distributeurs et les détruire, mais surtout chez les agriculteurs pour détruire les cultures et les accompagner.
Source : agrapresse.fr

Agriculture de conservation: le ministère et l'Apad planchent sur un PSE

mar, 02/05/2019 - 15:56
François Maudin, agriculteur en Vendée, a été élu président de l'Association pour la promotion d'une agriculture durable (Apad), lors de son assemblée générale, organisée le 5 février à Genech (Nord). "Ma priorité est de faire reconnaitre l'agriculture de conservation des sols comme une agriculture durable auprès des professionnels et du grand public", a-t-il indiqué à Agra Presse. Il souhaite par notamment travailler sur la "valorisation", via la création d'une marque dans les prochains mois. Un groupe de travail a par ailleurs été constitué sous l'égide du ministère de l'Agriculture, afin de créer des "indicateurs de résultat" adaptés à l'agriculture de conservation, pour la mise de place de paiements pour services environnementaux (PSE), dans le cadre de la future Pac.
Source : agrapresse.fr

Ferme France jette les bases de son étiquetage sociétal

mar, 02/05/2019 - 14:28
«Il y a deux ans, c’était une utopie, mais aujourd’hui nous sommes sûrs de passer du côté de la réalité», se réjouit François Attali, président de Ferme France. Lors d’une conférence de presse, le 5 février, il a présenté le futur étiquetage «sociétal, multi-enjeux, multi-filières, multi-produits». Le visuel - un cercle avec en son centre une note sur 100 - est prêt mais la méthode reste à affiner. Ferme France lancera prochainement une consultation citoyenne pour hiérarchiser ses objectifs. Pour le salon de l’Agriculture une vingtaine de produits seront notés « en beta testing », explique Maximilien Rouer, directeur du développement. Le déploiement grandeur nature est prévu pour la fin de l’année sur quatre produits: le lait, le porc, le poulet et le pain.
Source : agrapresse.fr

Fertilisants organiques : Terrial (Avril) accueille Suez à son capital

lun, 02/04/2019 - 19:08
Avril et Suez s’associent dans Terrial pour constituer un leader du marché des engrais et amendements organiques, ont-ils annoncé le 4 février. «Suez entre au capital de la société Terrial, filiale du groupe Avril, à hauteur de 32 %» en y apportant ses activités composts, avec la «possibilité de monter à 50%», selon un communiqué commun. L’opération reste soumise à l’accord des autorités de la concurrence. Terrial affiche l’ambition de fournir d’ici cinq ans près d’1 Mt de fertilisants organiques sur le marché français. Il s’agit de «mieux accompagner et sécuriser le développement de l’agriculture biologique et agroécologique, dans une logique d’économie circulaire», déclare le DG Ollivier Péan.
Source : agrapresse.fr

Fonds d’indemnisation phytos: Phyto-victimes sera «très attentive» au PLFSS

lun, 02/04/2019 - 19:08
L’association Phyto-victimes «sera très attentive au texte présenté lors du projet de loi de financement de la sécurité sociale» (PLFSS), prévient l’association dans un communiqué le 1er février, après que la ministre de la Santé Agnès Buzyn s'est engagée la veille à reprendre le principe d’un fonds d’indemnisation des victimes des phytos dans le prochain PLFSS. Un engagement fait après que la proposition de loi socialiste portant la création d’un tel fonds n’a pu être votée par manque de temps. Le gouvernement «souhaite la mise en place d’un fonds d’indemnisation tel qu’il a été voté par la commission des affaires sociales, c’est-à-dire à minima», regrette par ailleurs l’association, qui critique notamment l’adoption d’amendements concernant une réparation forfaitaire plutôt qu’intégrale des victimes.
Source : agrapresse.fr

Fertilisants : Terrial (Avril) accueille Suez à son capital

lun, 02/04/2019 - 13:54
Avril et Suez s’associent dans Terrial pour constituer un leader du marché des engrais et amendements organiques, ont-ils annoncé le 4 février. «Suez entre au capital de la société Terrial, filiale du groupe Avril, à hauteur de 32 %» en y apportant ses activités composts, avec la «possibilité de monter à 50%», selon un communiqué commun. L’opération reste soumise à l’accord des autorités de la concurrence. Terrial affiche l’ambition de fournir d’ici cinq ans près d’1 Mt de fertilisants organiques sur le marché français. Il s’agit de «mieux accompagner et sécuriser le développement de l’agriculture biologique et agroécologique, dans une logique d’économie circulaire», déclare le DG Ollivier Péan.
Source : agrapresse.fr

Terrena en quête d’un nouveau directeur général

lun, 02/04/2019 - 12:31
Dans la foulée de l’élection d’Olivier Chaillou comme nouveau président de Terrena, le groupe coopératif a annoncé le 4 février s’être séparé de Maxime Vandoni, directeur général depuis cinq ans. Le conseil d’administration « confirme la stratégie » de Terrena et « annonce le recrutement d’un nouveau DG », selon un communiqué. Philippe Grié, actuel directeur des ressources humaines et de la communication, assurera la transition et sera délégué à la fonction de direction générale, précise le document. « La priorité du groupe reste sa transformation face aux transitions agricoles et agroalimentaires : nouveaux modèles, nouvelles consommations, digitalisation…. », indique Terrena.
Source : agrapresse.fr

Nutrition animale: l'américain ADM finalise le rachat de Neovia, filiale d'InVivo

dim, 02/03/2019 - 21:00
Source : agrapresse.fr

Le nord-est de l'Australie frappé par des pluies de moussons exceptionnelles

dim, 02/03/2019 - 21:00
Interbev a «validé la méthode de calcul d’un indicateur de prix de revient en viande bovine», indique la Fédération nationale bovine (FNSEA) et les Jeunes agriculteurs dans un communiqué commun du 31 janvier. À partir des données du second semestre 2017, les prix de revient obtenus sont de «4,64 €/kg carcasse pour une vache allaitante, 5,08 € pour une génisse, 4,50 € pour un jeune bovin et 3,08 € du kilo vif pour un broutard». «Intégrant les différents postes de charge et une rémunération de l’éleveur basée sur 2 Smic, ce prix de revient sera mis à jour tous les six mois en suivant les indices Ipampa et ajusté tous les ans en fonction du montant des aides touchées par les éleveurs», explique la Coordination rurale dans un communiqué du 1er février.
Source : agrapresse.fr

Agenda de la semaine agricole du 04/02/2019

ven, 02/01/2019 - 18:20
Réunion du comité de suivi des relations commerciales cette semaine (pas de date exacte pour l'instant)

Lundi 4 février
Salon des vins de Loire

Mardi 5 février
Congrès de l'UNPT (pommes de terre), à Strasbourg
Congrès international du chanvre, à Paris
Conférence de presse Groupama
Conférence de l'Ifocap sur les questions migratoires
Conférence de presse de Ferme France (étiquetage)
Assemblée générale de la FNB (viande bovine)
Colloque sur le blé dur à Tours
Assemblée générale de l'Apad (agriculture de conservation) à Lille

Mercredi 6 février
Annonce des résultats des élections aux chambres d'agriculture entre le 6 et le 8 février (résultats complets attendus le 8 par les services de l'APCA)
Journée de restitution des programmes Casdar
Colloque annuel du syndicat des énergies renouvelables (Ser)
Paul François en cour d'appel à Lyon
Au Sénat, table ronde d'industriels sur les EGA

Jeudi 7 février
Table ronde sur la transition énergétique du secteur aérien, à l'Assemblée nationale
Présentation du rapport Démeter 2019
Source : agrapresse.fr

Sortie du glyphosate : le gouvernement lance un centre de ressources numérique

ven, 02/01/2019 - 15:41
Le gouvernement a annoncé, dans un communiqué du 1er février, le lancement d'un centre de ressources en ligne visant à «accompagner les agriculteurs» pour mettre fin «aux principaux usages du glyphosate d'ici 2020». Cette plateforme, réalisée par l'Acta, les chambres d'agriculture et l'Inra, présente, pour chaque usage du produit, les alternatives existantes pour les agriculteurs. Pour le moment, il contient «une cinquantaine de solutions techniques», mais doit «s'enrichir au cours des prochains mois». Le lancement de cette plateforme coïncidera avec un «accompagnement fort des acteurs du monde agricole», et notamment des conseillers agricole, ainsi qu'un renforcement des «dispositifs publics pré-existants», comme les fermes Dephy, précise le ministère de l'Agriculture.
Source : agrapresse.fr

Luc Barbier quitte la présidence de la Fédération des producteurs de fruits (FNPF)

ven, 02/01/2019 - 15:39
Luc Barbier a quitté ses fonctions de président de la Fédération nationale des producteurs de fruits (FNPF, liée à la FNSEA) le 31 janvier, indique l’organisation dans un communiqué vendredi 1er février. «Suite à cette démission en cours de mandat et dans l’attente des prochaines élections ayant lieu en 2020, la présidence de la FNPF sera assurée par 2 co-présidents », précise-t-elle dans le communiqué. Charles Gautier (producteur de pommes) et Patrice Vulpian (producteur de pêches-nectarines et abricots) ont été désignés en remplacement de Luc Barbier, qui assurait la présidence du syndicat depuis 7 ans.
Source : agrapresse.fr

Fonds d’indemnisation phytos: pas de vote sur la proposition de loi, faute de temps

ven, 02/01/2019 - 12:12
Examinée hier soir, le 31 janvier, à l’Assemblée nationale dans le cadre d’une niche parlementaire réservée au groupe socialiste, la proposition de loi portant création d’un fonds d’indemnisation des victimes des produits phytopharmaceutiques n’a pas été votée par manque de temps. Le groupe socialiste ne disposant que d’une niche parlementaire par an, le texte, issu du vote du Sénat, ne pourra être redéposé qu’en janvier de l’année prochaine. «Je m’engage, à ce que dans le prochain Projet de loi de financement de la sécurité sociale, il y ait des articles qui permettent la création du fonds sur la base de nos discussions», a cependant indiqué la ministre de la Santé Agnès Buzyn.
Source : agrapresse.fr

La Fnab appelle l'UE à empêcher «l'industrialisation des élevages biologiques»

ven, 02/01/2019 - 11:03
Dans un communiqué du 31 janvier, la Fnab (agriculteurs bio) invite la France et l'Europe à empêcher «l'industrialisation des élevages biologiques», alors que les États membres et la Commission négocient sur les nouvelles règles de production qui devront s'appliquer à partir de 2021. L'organisation estime que «le brouillon actuellement proposé» par la Commission remet «en cause les modèles d'élevage» de l'agriculture bio. Selon la Fnab, cette proposition «risque de tuer les exploitations avec un modèle de production cohérents» avec ses «principes», et notamment les «petits élevages de volailles de chair» et les «élevages de porcs sur paille». La Fnab appelle la France à «s'opposer» à la proposition de la Commission
Source : agrapresse.fr

Une «fraude sanitaire» d'un abattoir polonais touche des entreprises françaises

ven, 02/01/2019 - 11:02
Questionné sur la chaîne de télévision CNews, le 1er février, à propos d'une éventuelle découverte récente dans des entreprises françaises de «viande avariée» en provenance d'un abattoir polonais, le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume a confirmé l'information, dont il aurait pris connaissance «avant hier soir», et précisé que la fraude concernait «neuf entreprises» pour une quantité de 795 kg de viande (sans préciser quel type de viande). «C'est une fraude terrible, une fraude économique, une fraude sanitaire d'un abattoir polonais», a expliqué le ministre. «150 kg ont déjà été récupérées». Didier Guillaume a précisé que les entreprises françaises avaient été «dupées». Il n'a pas précisé si cette affaire avait un lien direct avec le reportage diffusé le 26 janvier sur une chaîne de télévision polonaise, qui avait soulevé des craintes sur l'état sanitaire de la viande bovine commercialisée dans le pays.
Source : agrapresse.fr

Accord trouvé sur un prix de revient dans la filière viande bovine

ven, 02/01/2019 - 10:15
Interbev a «validé la méthode de calcul d’un indicateur de prix de revient en viande bovine», indique la Fédération nationale bovine (FNSEA) et les Jeunes agriculteurs dans un communiqué commun du 31 janvier. À partir des données du second semestre 2017, les prix de revient obtenus sont de «4,64 €/kg carcasse pour une vache allaitante, 5,08 € pour une génisse, 4,50 € pour un jeune bovin et 3,08 € du kilo vif pour un broutard». «Intégrant les différents postes de charge et une rémunération de l’éleveur basée sur 2 Smic, ce prix de revient sera mis à jour tous les six mois en suivant les indices Ipampa et ajusté tous les ans en fonction du montant des aides touchées par les éleveurs», explique la Coordination rurale dans un communiqué du 1er février.
Source : agrapresse.fr

Fonds d’indemnisation phyto: une proposition de loi «irrecevable» pour Phyto-victimes

jeu, 01/31/2019 - 21:46
La proposition de loi visant à créer un fonds d’indemnisation pour les victimes des produits phytosanitaires qui devrait être votée par l’Assemblée Nationale en séance publique le 31 janvier dans la soirée est, en l’état actuel, «irrecevable pour notre association», a prévenu l’association Phyto-Victimes dans un communiqué publié le 30 janvier. Celle-ci demande notamment «un élargissement des victimes indemnisables», alors que le texte, fortement amendé lors de son passage en commission des affaires sociales la semaine dernière, prévoit que ne soient concernés par le périmètre du fonds que les agriculteurs et leurs enfants, victimes d’une maladie reconnue dans le tableau des maladies professionnelles.
Source : agrapresse.fr

Pages