agrapresse.fr
S'abonner à flux agrapresse.fr
LE QUOTIDIEN DE L'ÉCONOMIE AGRICOLE - PARIS - BRUXELLES
Mis à jour : il y a 40 min 19 sec

Phytos: associations et parlementaires demandent à l’Efsa de revoir ses évaluations

jeu, 02/25/2021 - 16:08
Une coalition de neuf associations rassemblant Campagne Glyphosate France, Générations Futures et Nature & Progrès sous le nom de «Secrets toxiques» indique avoir envoyé ce 25 février un courrier à l’Efsa cosigné par 119 parlementaires en alertant «sur le défaut d’exécution de l’arrêt de la Cour de Justice de l’Union européenne du 1er octobre 2019». Saisie par le tribunal de Foix (France), la CJUE avait estimé dans cette décision que les procédures d’autorisation des produits doivent comprendre une évaluation «des effets cumulés de ces substances et de leurs effets cumulés avec d’autres composants».
Source : agrapresse.fr

Xavier Niel et Audrey Bourolleau vont ouvrir une école d'agriculture gratuite (presse)

jeu, 02/25/2021 - 12:54
L'homme d'affaires Xavier Niel et l'ancienne conseillère agricole du président de la République Audrey Bourolleau projettent d'ouvrir une école d'agriculture gratuite, révèle Capital le 25 février. Selon l'hebdomadaire, le domaine de la Boissière (Yvelines) accueillera «le plus grand campus agricole du monde», qui ambitionne de former «2000 étudiants par an aux métiers agricoles et à la reprise d’exploitation». «L'établissement sera semble-t-il opéré par une société créée pour l'occasion, S4H, au capital de 100 000 euros, détenue à 51% par Audrey Bourolleau et à 49% par NJJ Exclusive, la société personnelle de Xavier Niel», dévoile Capital.
Source : agrapresse.fr

Négociations commerciales: les producteurs d'oeufs menacent d'une grève de livraison

jeu, 02/25/2021 - 11:33
Dans un communiqué du 25 février, la CFA (aviculteurs, FNSEA) «demande un retour immédiat de tous les opérateurs à la table des négociations sans quoi l’approvisionnement en oeufs des GMS rencontrera d’importantes complications à partir du 15 mars». Les producteurs sont confrontés depuis plusieurs semaines à une flambée du prix de l'alimentation animale, mais les distributeurs restent «sourds aux demandes de répercussion». D'après la CFA, la hausse «vertigineuse» des prix mondiaux des céréales et protéagineux a «pour conséquence une augmentation du coût de production des oeufs entre +7,2 et +8,3%», soit 1 ct d'€ par œuf, ou «en moyenne 2,20 € par an et par Français». Or, «les hausses consenties ces derniers jours par les distributeurs [à leurs fournisseurs] avoisineraient...1%».
Source : agrapresse.fr

Négociations commerciales: les producteurs d'oeufs menacent d'une grève des livraisons

jeu, 02/25/2021 - 11:33
Dans un communiqué du 25 février, la CFA (aviculteurs, FNSEA) «demande un retour immédiat de tous les opérateurs à la table des négociations sans quoi l’approvisionnement en oeufs des GMS rencontrera d’importantes complications à partir du 15 mars». Les producteurs sont confrontés depuis plusieurs semaines à une flambée du prix de l'alimentation animale, mais les distributeurs restent «sourds aux demandes de répercussion». D'après la CFA, la hausse «vertigineuse» des prix mondiaux des céréales et protéagineux a «pour conséquence une augmentation du coût de production des oeufs entre +7,2 et +8,3%», soit 1 ct d'€ par œuf, ou «en moyenne 2,20 € par an et par Français». Or, «les hausses consenties ces derniers jours par les distributeurs [à leurs fournisseurs] avoisineraient...1%».
Source : agrapresse.fr

Agtech: 2020 «année explosive», l’amont agricole lève plus d’argent que l’aval

mer, 02/24/2021 - 22:04
«Une année explosive», résume AgFunder dans son bilan 2020 des start-ups agricoles publié le 24 février. Les entreprises auraient levé 26,1 milliards de dollars (Mrd$) en tout, soit une hausse de 15,5% sur un an. Les investissements pourraient même s’élever à 30 Mrd$ en considérant les contrats qui n’ont pas encore été confirmés, estime AgFunder. Autre première: l’amont agricole devance l’aval en termes d’investissements pour la première fois depuis sept ans, avec 15,8 Mrd$ pour 1950 contrats. Dans cette branche, le secteur de la logistique occupe le haut du podium avec 5,3 Mrd$ d’investissement. Le champion toute catégorie, Lineage Logistics, serait parvenu dans le contexte du coronavirus à lever à lui seul 1,6 Mrd$ pour sa technologie de chaîne du froid.
Source : agrapresse.fr

Bayer va vendre ses activités de pesticides non agricoles

mer, 02/24/2021 - 20:18
Le chimiste allemand Bayer a annoncé le 24 février vouloir vendre sa division Environmental Science, dédiée aux pesticides pour un usage non-agricole, afin de se concentrer sur ses activités agrochimiques. «Bayer annonce aujourd'hui (...) son intention de vendre Environnemental Science», a indiqué le groupe dans un communiqué de presse, précisant vouloir se «concentrer sur ses activités agricoles». Cette activité, qui pèse 600 M€ de chiffre d'affaires, fournit des phytos «pour lutter contre les parasites, les maladies et les mauvaises herbes dans les zones non agricoles». L'ancienne directrice de la division, Jacqueline Applegate, prend la tête de l'activité agrochimique Crop Science en Amérique du Nord, a également annoncé Bayer.
Source : agrapresse.fr

Négociations commerciales: les producteurs d'oeufs de l'Ouest se remobilisent jeudi

mer, 02/24/2021 - 13:52
Les producteurs d'oeufs des FRSEA de Bretagne et des Pays de la Loire, appuyés par l'UGPVB (groupements) et la CFA (aviculteurs, FNSEA), appellent à une nouvelle mobilisation devant un magasin Carrefour à Rennes le 25 février. L'enseigne «refuse délibérément de prendre en compte l’augmentation des coûts de production des éleveurs», dénoncent les organisations dans un communiqué commun du 23 février. Depuis plusieurs mois, les producteurs font face à une importante hausse des prix de l'alimentation animale. Moins d'une semaine avant la fin des négociations commerciales annuelles, le patron de Carrefour «reconnaît des tensions dans les filières oeufs et volailles, mais ne modifie en rien son degré d’exigence à ses fournisseurs», d'après le communiqué.
Source : agrapresse.fr

Biocontrôle: InVivo rachète le Kenyan Dudutech

mar, 02/23/2021 - 21:38
Bioline AgroSciences, filiale de l’union de coopératives InVivo, a annoncé le 23 février l’acquisition du spécialiste kenyan du biocontrôle Dudutech. Via ce rachat auprès du britannique Flamingo, leader mondial de la production et de la vente de fleurs, le français «devient un acteur de taille mondiale en matière de production et de distribution de solutions de biocontrôle», selon un communiqué. «Notre groupe continue sa stratégie d’internationalisation, en s’établissant en Afrique de l’Est, déclare le PDG de Bioline Laurent Martel, cité dans le communiqué. Dudutech sera le fer de lance de notre stratégie d’expansion sur ce continent aux besoins illimités en nouvelles technologies agricoles respectueuses de l’environnement.»
Source : agrapresse.fr

Biocontrôle : InVivo rachète le Kenyan Dudutech

mar, 02/23/2021 - 19:13
Bioline AgroSciences, filiale de l’union de coopératives InVivo, a annoncé le 23 février l’acquisition du spécialiste kenyan du biocontrôle Dudutech. Via ce rachat auprès du britannique Flamingo, leader mondial de la production et de la vente de fleurs, le français «devient un acteur de taille mondiale en matière de production et de distribution de solutions de biocontrôle», selon un communiqué. «Notre groupe continue sa stratégie d’internationalisation, en s’établissant en Afrique de l’Est, déclare le PDG de Bioline Laurent Martel, cité dans le communiqué. Dudutech sera le fer de lance de notre stratégie d’expansion sur ce continent aux besoins illimités en nouvelles technologies agricoles respectueuses de l’environnement.»
Source : agrapresse.fr

Projet de loi Climat: des délais «incompatibles» avec le changement climatique (HCC)

mar, 02/23/2021 - 18:59
Dans un avis rendu le 23 février, le Haut Conseil pour le climat estime que les délais prévus pour les mesures du volet agricole de la loi climat sont «incompatibles avec le rythme attendu de l’action contre le changement climatique». Selon les experts, l’article 60 du projet de loi ne prévoit ainsi une extension de la loi Egalim (50% de produits de qualité et durables) à la restauration collective privée «qu’à partir de 2025 alors qu’une stratégie intégrée est nécessaire dès aujourd’hui pour construire la baisse d’émissions associée au secteur agriculture-alimentation». De même, la taxation sur les engrais azotés «entrera quant à elle en vigueur en cas de non-respect pour deux années consécutives des objectifs de réduction».
Source : agrapresse.fr

Egalim: le président de la République ouvre la question de la «compatibilité» avec la loi LME

mar, 02/23/2021 - 17:28
En déplacement le 23 février dans une exploitation agricole à Etaules (Côte-d'Or), Emmanuel Macron s'est dit «tout à fait ouvert» à étudier la «compatibilité entre certaines dispositions de la loi dite LME et la loi Egalim». Promulguée en 2008, la loi LME a assoupli les négociations des prix et services entre les centrales d'achat et leurs fournisseurs. «On doit passer une étape supplémentaire. (…) Le ministre [de l'Agriculture] aura à proposer cela», a déclaré le chef de l’État lors d'une table ronde réunissant des acteurs des filières alimentaires, à une semaine de la fin des négociations commerciales annuelles. Selon Michel Biéro, directeur exécutif achats de Lidl France, «la loi Egalim, où l'on part des prix à la production, ne peut pas coexister avec la LME ». «Il faudra peut-être aménager la LME pour rendre les indicateurs de coût de production incontournables», ajoute l'ancien patron de Système U Serge Papin, missionné par le ministre de l'Agriculture pour renforcer la mise en œuvre de la loi Egalim.
Source : agrapresse.fr

Emmanuel Macron en déplacement le 23 février sur la thématique agricole

lun, 02/22/2021 - 15:56
Le président de la République Emmanuel Macron sera en visite le 23 février en Côte-d’Or autour de la thématique agricole. Malgré l’annulation du Salon de l’agriculture, «le président veut maintenir un contact fort avec le monde agricole et le monde de l’alimentation en général», indique l’Elysée lors d’un briefing à la presse le 22 février. Les négociations commerciales seront le sujet principal de son déplacement. Il présidera une table ronde «avec différents acteurs engagés pour une meilleure répartition de la valeur entre les différents maillons de la chaîne agroalimentaire, dans la continuité du travail entrepris avec les États généraux de l'alimentation». L’objectif affiché est de faire le point sur la loi Egalim: ce qui a fonctionné, ce qui n’a pas fonctionné, et de «réfléchir aux étapes ultérieures de ce travail de répartition de la valeur».
Source : agrapresse.fr

Pommes de terre: les producteurs confrontés à un effet ciseaux (syndicat)

lun, 02/22/2021 - 14:48
Le groupement des producteurs de pommes de terre du Nord-Ouest européen (NEPG) a fait état le 19 février d’un effet ciseaux en 2021-22: les prix contractuels sont en baisse et les coûts de production grimpent. La prochaine campagne voit des «prix pour la livraison départ champ et octobre-novembre généralement inférieurs de 5 à 10% à l’année précédente, selon un communiqué. En fin de saison (mai-juin 2022), la baisse est moindre et, dans la plupart des cas, les prix sont légèrement supérieurs à ceux de la saison 2020-21.» Les coûts de production sont eux «plus élevés dans les champs et les stockages», en lien notamment avec l’interdiction de l’antigerminatif chlorprophame (CIPC), constate le NEPG.
Source : agrapresse.fr

Pomme de terre: les producteurs confrontés à un effet ciseaux (syndicat)

lun, 02/22/2021 - 14:48
Le groupement des producteurs de pommes de terre du Nord-Ouest européen (NEPG) a fait état le 19 février d’un effet ciseaux en 2021-22: les prix contractuels sont en baisse et les coûts de production grimpent. La prochaine campagne voit des «prix pour la livraison départ champ et octobre-novembre généralement inférieurs de 5 à 10% à l’année précédente, selon un communiqué. En fin de saison (mai-juin 2022), la baisse est moindre et, dans la plupart des cas, les prix sont légèrement supérieurs à ceux de la saison 2020-21.» Les coûts de production sont eux «plus élevés dans les champs et les stockages», en lien notamment avec l’interdiction de l’antigerminatif chlorprophame (CIPC), constate le NEPG.
Source : agrapresse.fr

Neuf nouvelles communes s’apprêtent à passer de nouveaux arrêtés anti-phytos

lun, 02/22/2021 - 14:38
A la suite de la commune de La Montagne (Loire-Atlantique) et de Grenoble (Isère), neuf autres communes d’Île-deFrance, dont une commune rurale, s’apprêteraient à publier de nouveaux arrêtés anti-pesticides le 3 mars prochain, apprend Agra Presse auprès de l’association des maires anti-pesticides. Les textes recourront à la notion de déchet, en interdisant la présence des substances dans les parcelles voisines. «Ce sera plus compliqué pour un tribunal de les faire tomber», sourit Florence Presson, porte-parole de l’association et adjointe au maire de Sceaux.
Source : agrapresse.fr

Neuf communes autres communes s’apprêtent à passer de nouveaux arrêtés anti-phyto

lun, 02/22/2021 - 14:38
A la suite de la commune de La Montagne (Loire-Atlantique) et de Grenoble (Isère), neuf autres communes d’Île-deFrance, dont une commune rurale, s’apprêteraient à publier de nouveaux arrêtés anti-pesticides le 3 mars prochain, apprend Agra Presse auprès de l’association des maires anti-pesticides. Les textes recourront à la notion de déchet, en interdisant la présence des substances dans les parcelles voisines. «Ce sera plus compliqué pour un tribunal de les faire tomber», sourit Florence Presson, porte-parole de l’association et adjointe au maire de Sceaux.
Source : agrapresse.fr

Sécheresse: FNSEA, JA, APCA et CNMCCA tapent du poing sur la table au CNGRA

ven, 02/19/2021 - 17:46
Pour la première fois de son histoire, le 18 février, la FNSEA, les JA, l’APCA et la CNMCCA (mutualité, coopération, et crédit agricole) ont refusé de prendre part au vote du comité national de gestion des risques en agriculture (CNGRA), a indiqué le président du FMSE et membre du bureau de la FNSEA Joël Limouzin à Agra Presse, le 19 février. Un non-vote «électrochoc» qui vise à dénoncer le calcul actuel du taux de perte de récolte, et à accélérer la réforme gestion des risques enlisée depuis sept mois, explique M. Limouzin. Lors d’une réunion la veille, sur proposition du ministère de l’Agriculture, le CNGRA a émis un avis favorable pour indemniser les agriculteurs affectés par la sécheresse estivale de 2020 à hauteur de 75 millions d’euros (M€). Presque moitié moins que les 132 M€ attendus par la profession dans le cadre du régime des calamités agricole, suite aux évaluations des comités départementaux d’expertise (CDE).
Source : agrapresse.fr

Néonicotinoïdes : les associations saisissent les tribunaux administratifs

ven, 02/19/2021 - 13:44
Dans un communiqué du 19 février, sept associations dont Générations Futures, FNE, et Pollinis, indiquent avoir déposé des recours auprès des tribunaux administratifs de Lyon et Toulouse pour demander l’annulation de l’arrêté du 5 février 2021 réautorisant les néonicotinoïdes. Sur la forme, les organisations critiquent «l’absence de motivation de l’arrêté», et soulignent que celui-ci n’aurait pas été notifié à Bruxelles, contrairement à la réglementation. Sur le fond juridique ensuite, le texte ne satisferait pas selon les associations et leur conseil au critère d’usage contrôlé et de danger maîtrisé exigé pour accorder une telle dérogation.
Source : agrapresse.fr

Vin : un arbitrage interministériel rétablit les 10 M€ d’aides dans leur intégralité

ven, 02/19/2021 - 13:43
L’incident d’hier au conseil viticole de FranceAgriMer est clos : un nouvel arbitrage interministériel en soirée a rétabli les 10 M€ d’aides au stockage privé dans leur intégralité, vient d’annoncer Jérôme Despey, président du conseil viticole de l’établissement. Ces 10 M€ d’aides supplémentaires au stockage privé, pour soutenir le marché du vin, en crise du fait de la fermeture des bars et restaurants, avaient été proposés par Bruno Le Maire à la filière viticole le 13 janvier. Lorsque la représentante du ministère de l’Agriculture a indiqué hier que l’arbitrage interministériel avait rogné 3 M€, les professionnels ont éteint micros et caméras du conseil viticole, mettant fin à la visio-conférence. L’aide de l’État au stockage privé, qui était au départ de 35 M€, est donc portée à 45 M€.
Source : agrapresse.fr

Négociations commerciales: le Médiateur propose son intervention aux retardataires

ven, 02/19/2021 - 11:53
A dix jours de la fin des négociations commerciales 2021, le Médiateur des relations commerciales agricoles annonce, dans un communiqué publié le 19 février, l'ouverture de son intervention aux «partenaires commerciaux de la chaîne alimentaire qui n'auraient pas réussi à s'accorder dans les temps» sur les répercussions des hausses de matières premières. Il précise que cette ouverture est réservée aux «cas les plus critiques dans les filières où les prix agricoles connaissent des hausses très significatives». Les parties l'ayant saisi «sans délai» pourront poursuivre leurs discussions «dans le délai d'un mois (éventuellement renouvelable une fois) sans encourir de sanction pour non-respect de la date butoir». Et de préciser que «seuls les éléments strictement nécessaires au rapprochement des parties sur la prise en compte des coûts agricoles seront discutés».
Source : agrapresse.fr

Pages