Agrégateur de flux

Mercosur : la filière betterave-sucre-éthanol « menacée » (interprofession)

agrapresse.fr - il y a 4 heures 21 min
L’AIBS, interprofession de la betterave et du sucre, alerte le gouvernement sur les «menaces» qui pèsent sur la filière betterave-sucre-éthanol française dans le cadre des négociations le 27 juin sur l'accord de libre-échange UE/Mercosur. «Il est indispensable que le droit de douane qui sera fixé pour les contingents Mercosur reste inchangé à 98 €/t pour le sucre», selon un communiqué. Toute diminution risque d’entraîner «des demandes d’alignement à la baisse» des droits chez les titulaires de contingents dits CXL, notamment le Brésil, explique l’AIBS. Pour l’éthanol, il s’agit de ne pas aller au-delà de ce que la Commission a proposé: un quota à droits réduits à 1/3 des droits actuels.
Source : agrapresse.fr

Biogaz: de Rugy prêt à demander un «effort un peu moindre» à la filière

agrapresse.fr - il y a 4 heures 38 min
Lors de l'examen du projet de loi Énergie et climat le 26 juin, le ministre de la Transition écologique François de Rugy est revenu sur la négociation des objectifs fixés à la filière biogaz dans le cadre de la programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE), actuellement en consultation. «Il faut renégocier, ce que nous sommes en train de faire, et nous pensons aboutir d'ici fin juillet, pour atteindre un objectif de 10% avec un effort un peu moindre que celui qui était demandé sur les coûts», a-t-il déclaré. En effet, la version actuelle de la PPE conditionne les objectifs de volume de biogaz produit à des objectifs de coût: 7% de la consommation de gaz en 2030 si les baisses de coût visées sont bien réalisées et jusqu’à 10% en cas de baisse de coûts supérieure.
Source : agrapresse.fr

Cannabis thérapeutique : In Vivo envisage d’investir 5M € dans «un site pilote»

agrapresse.fr - il y a 4 heures 49 min
Le groupe In Vivo envisage d’investir 5 M € dans «un site pilote pour lancer une expérimentation sur la culture du cannabis thérapeutique en France», a indiqué mercredi 26 juin Yves Christol, DG de In Vivo food&tech, lors d’une d'audition devant le comité d’experts de l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) sur l’expérimentation de la mise à disposition de cannabis thérapeutique en France. Le site «d’à peu près 1000m²», serait situé à Sophia-Antipolis (06), irait de la génétique des plantes à la recherche médicale, et pourrait produire entre 900 kilos et 1,4 tonne de fleurs séchées. «Le site est prêt, il suffit d’avoir une dérogation de production», a-t-il indiqué. Dans son avis à l’ANSM, le comité ne se prononcera pas sur la partie production.
Source : agrapresse.fr

La Conf' dénonce «la gabegie d'Interbev» et demande une CVO facultative

agrapresse.fr - il y a 5 heures 10 min
La Confédération paysanne a boycotté les 40 ans de l'interprofession bétail et viande, le 26 juin à l'Elysée Montmartre (Paris), pour «dénoncer les dépenses somptueuses mobilisées pour cet événement» en pleine période de crise pour l'élevage allaitant. Les comptes d'Interbev «font état de plusieurs dizaines de millions d'euros en report à nouveau» (bénéfices), rappelle le syndicat dans son communiqué. Face à «l'incapacité de l’interprofession à utiliser cet argent pour résoudre la situation catastrophique» des éleveurs, la Conf' demande au ministre de l'Agriculture de rendre facultatives les CVO (Cotisations volontaires obligatoires, versées par les producteurs pour financer l'interprofession).
Source : agrapresse.fr

Crise à Tereos : la stratégie de la direction approuvée en AG

agrapresse.fr - mer, 06/26/2019 - 17:58
La stratégie défendue par la direction de Tereos a reçu le soutien à une large majorité de l'assemblée générale réunie le 26 juin, selon un bref communiqué du groupe sucrier. «Les conseillers de région ont élu leur conseil de surveillance dont la majorité des membres, 17 sur 24, soutient la stratégie décidée par le précédent conseil et mise en œuvre par le directoire», affirme Tereos. Le groupe est miné depuis deux ans par un bras de fer entre une partie de ses coopérateurs et la direction, à laquelle ils reprochent sa stratégie financière, alors que le groupe, endetté, a dû faire face, comme l'ensemble du secteur, à un effondrement des cours du sucre.
Source : agrapresse.fr

Construction d’une grosse usine de biocarburant de seconde génération au Canada

agrapresse.fr - mer, 06/26/2019 - 17:46
Une importante usine de biocarburant de seconde génération, c’est-à-dire ne faisant pas appel à des ressources alimentaires, sera construite au Québec, a révélé Patrice Mangin, directeur de l’Institut d'innovations en écomatériaux, écoproduits et écoénergies du Canada, le 26 juin, lors d’une table organisée par l’Ifpen (Institut français du pétrole et des énergies nouvelles). Cette usine produira 2,1 millions d’hectolitres de carburants de trois sortes : gazole, essence et kérosène à partir de 600 000 tonnes de résidus secs forestiers et d’un ajout d’hydrogène issu de l’hydrolyse de l’eau, les ressources hydroélectriques du Canada étant considérables. La mise en service est prévue en 2023.
Source : agrapresse.fr

Les premiers fertilisants marqués «CE» disponibles mi-2022 (syndicat)

agrapresse.fr - mer, 06/26/2019 - 16:53
Le nouveau règlement européen sur les fertilisants UE est paru le 25 juin au JO de l’UE, annonce le syndicat Afaïa, prévoyant une mise sur le marché dans trois ans. «A cette date (d’entrée en application le 16 juillet 2022, NDLR), les premiers supports de culture CE, les premiers fertilisants organiques CE et organo-minéraux CE et les premiers biostimulants CE, seront mis à la disposition de tous les utilisateurs de fertilisants, professionnels et grand public dans l’ensemble de l’Union européenne», selon un communiqué. Pour le président Benoît Planques, c’est «un rêve, imaginé le 9 septembre 2009, (qui devient) une réalité» avec pour les membres d’Afaïa «une opportunité de devenir des entreprises exportatrices».
Source : agrapresse.fr

Riverains et points d'eau insuffisamment protégés des phytos (Conseil d'Etat)

agrapresse.fr - mer, 06/26/2019 - 16:42
Dans une décision du 26 juin 2019, le Conseil d’État annule plusieurs dispositions de l'arrêté du 7 mai 2017 encadrant l'utilisation de produits phytos. La juridiction sanctionne l'absence de «mesures générales destinées à protéger les riverains», l'arrêté ne prenant en compte que certaines populations «sensibles», comme les enfants ou les personnes âgées. Elle annule l'interdiction d'accès aux champs après traitement, car la mesure ne concerne que les traitements «sur une végétation en place», sans rien prévoir en cas d'utilisation sur des sols vierges. Les juges déplorent enfin l'absence de restriction d'usage «en cas de forte pluviosité» et la non-mention de certaines techniques de traitements, comme «l'injection de produits dans les sols» dans les mesures de protection des points d'eau.
Source : agrapresse.fr

UE/Mercosur : concessions agricoles européennes pour un accord imminent

agrapresse.fr - mer, 06/26/2019 - 15:22
Commissaires européens et ministres sud-américains se retrouveront le 27 juin à Bruxelles pour ce qui devrait la session finale de négociation de l'accord de libre-échange entre l'UE et le Mercosur (Argentine, Brésil, Paraguay, Uruguay). Pour les produits agricoles sensibles, l'offre européenne porte notamment, selon certaines informations, sur l'ouverture graduelle, en six étapes annuelles, de contingents tarifaires d'importation pour 99 000 tonnes de viande bovine (dont la plus grande partie réservée au Brésil), 200 000 tonne de volaille, 150 000 tonnes de sucre et 600 000 tonnes d'éthanol. Parmi les intérêts agricoles « offensifs » de l’UE, le Mercosur concède, pour le fromage, un contingent tarifaire d’importation de seulement 9 000 tonnes.
Source : agrapresse.fr

Les biocarburants devraient entrer dans l’aviation en France en 2021

agrapresse.fr - mer, 06/26/2019 - 15:10
La loi de finances 2021 devrait initier l’incorporation des biocarburants dans les avions au départ des aéroports français, a indiqué Anne-Florie Coron, sous-directrice des nouveaux produits énergétiques au ministère de la Transition écologique, le 26 juin. Elle s’exprimait à une table ronde sur les biocarburants de seconde génération, organisée par l’Ifpen (ex-institut du pétrole). Un texte est en préparation, seulement pour les biocarburants issus de l’économie circulaire, en l’occurrence produits à partir d’huiles végétales usagées ou de graisses d’abattoirs. L’usine de La Mède pourrait produire le carburant nécessaire, en attendant la construction d’usines de biocarburants avancés sur le sol français, a précisé Anne-Florie Coron.
Source : agrapresse.fr

L'agriculture bio rend les abeilles plus productives et plus nombreuses (CNRS/Inra)

agrapresse.fr - mer, 06/26/2019 - 14:13
L'agriculture biologique «profite aux colonies d'abeilles», selon une étude réalisée par une équipe de chercheurs du CNRS, de l'Inra et de l'Université de la Rochelle, publiée le 26 juin dans la revue britannique «Journal of Applied Ecology». Les scientifiques ont analysé six années de données du dispositif «Ecobee», qui opère un suivi de colonies d'abeilles sur «50 ruches expérimentales». Ils indiquent avoir trouvé «jusqu'à 20% d'abeilles adultes» et «53% de miel» en plus dans les colonies situées près de parcelles agricoles bio, par rapport à celles entourées de cultures conventionnelles. Selon eux, ce phénomène s'explique par la «présence d'adventices» et une «diminution de la mortalité due aux pesticides».
Source : agrapresse.fr

GES: l'agriculture française respecte ses objectifs (Haut conseil pour le climat)

agrapresse.fr - mer, 06/26/2019 - 11:13
Les émissions de gaz à effets de serre (GES) de l'agriculture française sont «pratiquement stables» sur la période 2015-2018 (-0,1% par an), une évolution «en phase» avec les objectifs fixés par la première version de la Stratégie nationale bas carbone, selon le premier rapport du Haut Conseil pour le Climat, remis le 26 juin au gouvernement. L'instance consultative, créée en novembre dernier, anticipe une décroissance des émissions de gaz à effets de serre du secteur de «1,4% par an d'ici 2025». Ces bons résultats sont liés à «l'intensification des systèmes et pratiques», la «diminution du cheptel bovin» et à la «rationalisation des épandages d'engrais azotés». Pour aller plus loin, le Haut Conseil préconise notamment un «renforcement du niveau et du contrôle des exigences environnementales» liées à la Pac.
Source : agrapresse.fr

Nestlé annonce son adoption du Nutri-score

agrapresse.fr - mer, 06/26/2019 - 11:10
Le géant de l'agroalimentaire suisse Nestle a annoncé, dans un communiqué du 26 juin, son intention d'adopter progressivement le Nutri-Score sur l'ensemble de ses produits commercialisés en Europe. «Nous voulons fournir à nos consommateurs des informations nutritionnelles simples et transparentes», déclare l'entreprise. La mesure sera d'abord mise en place en Suisse, en France et en Belgique, où le Nutri-Score est déjà appliqué de manière facultative. Nestlé devrait détailler l'agenda de mise en application du dispositif dans les autres pays européens «en automne 2019». L'ONG Foodwatch a salué une « bonne nouvelle», et une «victoire face à la désinformation menée jusqu'alors» par l'entreprise.
Source : agrapresse.fr

A. Bourolleau quitterait son poste de conseillère agricole à l'Elysée début juillet

agrapresse.fr - mar, 06/25/2019 - 20:59
Audrey Bourolleau a émis le souhait de quitter ses fonctions de conseillère Agriculture à l'Elysée, qu'elle exerce depuis l'élection d'Emmanuel Macron en 2017, a-t-on appris de sources proches du dossier. Son départ pourrait être effectif au 12 juillet. Pour la remplacer, le nom de Philippe Duclaud est le plus souvent cité. Il est l'actuel directeur général adjoint à la DGPE (ministère de l'Agriculture), après avoir été notamment directeur adjoint du cabinet de Chantal Jouanno en 2009, lorsqu'elle était secrétaire d'Etat à l'Ecologie. Sont également cités Jean-Roch Gaillet, actuel directeur de l'IFCE (cheval et équitation) et Catherine Geslin-Lanéelle, candidate malheureuse à la direction générale de la FAO.
Source : agrapresse.fr

Communication: Hopscotch devient majoritaire dans Sopexa

agrapresse.fr - mar, 06/25/2019 - 19:06
Le groupe français de conseil en communication Hopscotch renforce sa participation dans Sopexa, agence de marketing alimentaire, pour en devenir l’actionnaire majoritaire, ont indiqué les deux entreprises le 25 juin. Il porte sa participation de 30,5% à 66% du capital. Hopscotch assure que, tout en respectant l’ADN de Sopexa, il développera «des synergies opérationnelles visant à accompagner ses clients et à en conquérir de nouveaux à l’international, en exploitant le tissu des 30 agences mondiales». Il se félicite de couvrir ainsi «la totalité des secteurs économiques essentiels (tech, automobile, luxe, banque/assurance, industrie, santé, food…) et l’ensemble des métiers de la communication».
Source : agrapresse.fr

L'Anses déconseille le lait cru pour les enfants de moins de dix ans

agrapresse.fr - mar, 06/25/2019 - 18:55
L'Anses préconise «d'éviter le lait cru et les fromages au lait cru» pour les enfants de moins de dix ans, les femmes enceintes et les personnes âgées dans ses nouvelles recommandations alimentaires pour les «populations spécifiques», présentées le 25 juin. Ces «repères alimentaires» constitueront la base scientifique des futures campagnes de santé publique. L'Agence alerte par ailleurs sur les risques des boissons végétales type «laits végétaux», à éviter pour les enfants de moins d'un an. L'Anses pointe également du doigt la «consommation excessive de sucre» chez les enfants de 4 à 17 ans et les «apports nutritionnels insuffisants en calcium et en fer» chez les adolescents de 13 à 17 ans.
Source : agrapresse.fr

Saint Louis Sucre annonce un prix garanti de la betterave de 25,70 €/t en 2020

agrapresse.fr - mar, 06/25/2019 - 18:52
Saint Louis Sucre a annoncé le 25 juin son contrat 2020, avec un prix garanti de la betterave de 25,70 €/t à 16°. «La demande de visibilité exprimée par les planteurs au cours des derniers mois a été prise en compte: le contrat comporte un prix garanti de 23,92 €/t 16° betteraves entières, soit 25,70 €/t 16° forfait collet» pour la récolte 2020, selon un communiqué. Le premier acompte est majoré à 13,50 €/t (contre 12,50 €/t), à condition pour le planteur de «respecter le contrat (notamment [en emblavant] les surfaces correspondant aux volumes contractés)» et de «renouveler en année N+1 (à +/- 10% près pour tenir compte du parcellaire) les tonnages de l’année précédente».
Source : agrapresse.fr

Les matériaux biosourcés sont de plus en plus employés dans le bâtiment

agrapresse.fr - mar, 06/25/2019 - 17:26
Le marché des matériaux biosourcés employés dans le bâtiment affiche déjà plus de 15% de croissance annuelle en volume, et cette tendance devrait s’accélérer, a indiqué le cabinet d’études Karibati le 25 juin. Ce marché est porté par la création d’un label «produit biosourcé» dans le bâtiment en 2017, qui fixe, par famille de produits, un pourcentage massique minimum de matière première issue de la biomasse à intégrer au matériau. La loi Elan (Evolution du logement, de l’aménagement et du territoire), promulguée fin 2018, ajoute des exigences liées à la limitation de l’empreinte carbone. En outre, la réglementation environnementale RE 2020 intègrera des exigences liées au stockage du carbone via les matériaux.
Source : agrapresse.fr

UE/Mercosur : négociations commerciales au niveau politique

agrapresse.fr - mar, 06/25/2019 - 15:34
Les négociations de libre-échange entre l’UE et le Mercosur, qui ont repris au niveau technique le 21 juin à Bruxelles, se poursuivront au niveau politique le 26 juin dans la soirée au cours d’un dîner de travail qui permettra au vice-président de la Commission européenne Jyrki Katainen et aux commissaires au commerce Cecilia Malmström et à l’agriculture Phil Hogan de « faire le point » avec les ministres du bloc sud-américain (Argentine, Brésil, Paraguay, Uruguay) sur « les progrès réalisés jusqu’à présent » , a annoncé le 24 juin le porte-parole de l’exécutif européen. Ces pourparlers pourraient se conclure avant l’ouverture du sommet du G20, le 28 juin au Japon.
Source : agrapresse.fr

Le secteur agricole français «particulièrement exposé» aux chocs externes (DG Trésor)

agrapresse.fr - mar, 06/25/2019 - 14:13
Le secteur agricole français «est particulièrement exposé» aux chocs externes qu’ils soient climatiques, économiques, énergétiques ou liés à l’évolution des préférences alimentaires, constate la Direction générale du Trésor (DG Trésor) dans une note d’analyse publiée le 25 juin. À l’aide d’un modèle économétrique, les auteurs ont «évalué les effets à moyen terme» de différents types de chocs externes «réalisés ou potentiels» sur les performances du secteur agricole français. Par exemple, une baisse de 40% du prix du pétrole, comme constaté entre 2011-2014 et 2015-2019, a entraîné une hausse de 8% de l'excédent brut d’exploitation (indice de rentabilité) par hectare de la «ferme France».
Source : agrapresse.fr

Pages