agrapresse.fr
S'abonner à flux agrapresse.fr
LE QUOTIDIEN DE L'ÉCONOMIE AGRICOLE - PARIS - BRUXELLES
Mis à jour : il y a 11 min 13 sec

Porc: rebond des achats chinois attendu en 2019, mais pas avant la fin de l'hiver

mar, 01/22/2019 - 17:27
En expansion rapide en Chine où elle a touché récemment des élevages de plusieurs dizaines de milliers de porcs, la peste porcine africaine (PPA) devrait conduire le pays à renforcer ses importations de viande porcine en 2019, mais pas avant la fin de l'hiver, selon une note publiée le 21 janvier par la Rabobank. «L'offre de viande porcine devrait être suffisante au premier trimestre, mais les gros problèmes d'approvisionnement vont apparaître plus tard dans l'année, avec des importations attendues en hausse significative à cause de pénuries locales», détaille la banque néerlandaise. Elle rapporte que les cas de PPA dans de grands élevages modernes apparus début janvier ont «étonné» le marché: «La PPA est en train de refaçonner l'industrie», assure la Rabobank.
Source : agrapresse.fr

Phytos: le fonds d'indemnisation examiné à l'Assemblée nationale le 23 janvier

mar, 01/22/2019 - 16:30
La proposition de loi socialiste visant à la mise en place d'un fonds d'indemnisation pour les victimes des produits phytosanitaires sera débattue en commission des affaires sociales de l'Assemblée nationale le 23 janvier, avant un vote en séance le 31 janvier. Cofinancé par l’État, la MSA, et les industriels, ce fonds devrait se cantonner, dans un premier temps, aux agriculteurs victimes de maladies professionnelles. Malgré un appui parlementaire transpartisan, le projet n'est pas soutenu par le gouvernement. «Je ne désespère pas d'avoir une majorité sur au moins une partie de la proposition», espère toutefois le rapporteur du texte Dominique Potier (PS), rejoint par le député de la majorité Mathieu Orphelin, qui appelle à un «beau consensus» sur cette question.
Source : agrapresse.fr

Participation aux élections des chambres d'agriculture: «Ça démarre mollement» (FNSEA)

mar, 01/22/2019 - 16:28
Alors que les agriculteurs peuvent voter depuis le 14 janvier pour les élections des chambres d'agriculture, et que certains n'auraient pas encore reçu leur matériel de vote neuf jours avant la clôture le 31 janvier, la FNSEA et les JA se sont inquiétés du taux de participation, à l'occasion de leurs vœux à la presse le 22 janvier. «Selon les chiffres que nous avons pu avoir, ça démarre mollement, rapporte le secrétaire général de la FNSEA Jérôme Despey. Il va falloir enclencher la vitesse supérieure». La FNSEA et les JA inscrivent également ce scrutin dans un contexte où, comme l'a rappelé le président des JA, Jérémy Decerle, «les corps intermédiaires ont été jusqu'ici mal considérés par le gouvernement». En somme, un taux de participation élevé consoliderait leur légitimité auprès du pouvoir en place, estiment-ils.
Source : agrapresse.fr

Lactalis renforce ses positions en Inde et en Égypte

mar, 01/22/2019 - 15:24
Poursuivant sa croissance internationale, Lactalis annonce, dans un communiqué de presse du 22 janvier, l’acquisition de deux entreprises, Prabhat en Inde et Green Land en Égypte. En Inde, le laitier français possède déjà 11 sites industriels et «grâce à cette nouvelle acquisition, il renforce sa position de leader dans le pays et devient ainsi le premier collecteur de lait privé avec 2,3 millions de litres de lait collectés par jour», affirme-t-il. La société indienne Prabhat est spécialisée dans la fabrication de lait conditionné en sachet et de beurre clarifié. En Égypte, le laitier annonce l’acquisition, par le biais de la joint-venture (JV) Lactalis-Halawa, de Green Land. Cette entreprise est spécialisée dans la fabrication de fromages.
Source : agrapresse.fr

Santé publique France conseille de manger «si possible» des aliments bio

mar, 01/22/2019 - 15:17
Santé publique France a présenté, le 22 janvier, ses «nouvelles recommandations sur l'alimentation, l'activité physique et la sédentarité». Se basant notamment sur les «avis récents» de l'Anses, l'agence préconise à la population d'augmenter sa consommation de «fruits et légumes», de «légumes secs» et de «produits céréaliers complets», tout en diminuant «la viande» (à 500g par semaine), et la «charcuterie» (à 150g par semaine). Santé publique France recommande également d'acheter, «si possible» des aliments bio, et d'aller vers des «fruits et légumes de saison», issus de productions locales. Ces messages feront «l'objet d'une campagne de communication en 2019» afin de «permettre à toute la population d'en bénéficier», ajoute l'agence.
Source : agrapresse.fr

Bien-être animal: une carte d'«élevages industriels» fait polémique en Australie

mar, 01/22/2019 - 10:38
Après la carte des «fermes-usines» de Greenpeace, finalement retirée après que l'ONG a reconnu des problèmes méthodologiques, une carte en ligne recensant une centaine «d'élevages industriels et d'abattoirs» australiens, par un groupe local de défenseurs des animaux, fait polémique dans le pays, où le ministre de l'agriculture a demandé publiquement son retrait. Le ministre australien craint que cette carte n'engendre «des comportements illégaux perpétrés par des activistes», rapporte le quotidien The Guardian, le 22 janvier. L'objectif poursuivi est d'«informer le public sur les pratiques d'élevage et d'abattage modernes», assure le groupe. La carte en ligne permet aux visiteurs de publier des photos ou vidéos des fermes géolocalisées ; le ministre s'est notamment inquiété de leur véracité, dont seul le groupe est garant.
Source : agrapresse.fr

Ordonnance sur la coopération: Coop de France dénonce un projet de texte «destructeur»

lun, 01/21/2019 - 18:51
Coop de France dénonce «une atteinte extrêmement grave au contrat coopératif», s’agissant du projet d’ordonnance sorti le 18 janvier. Cette nouvelle version du texte lié à la loi Egalim «vise à détricoter le modèle coopératif», estime la déléguée générale Valérie Ohannessian. En sanctionnant la «rémunération des apports abusivement basse», le projet d’ordonnance assimile la relation entre l’adhérent et sa coopérative à une relation commerciale ordinaire, selon elle. L’amende prévue est jugée «délirante» par Coop de France: son montant, qui «ne peut être supérieur à 5 M€», peut s’élever à «5% du chiffre d’affaires hors taxes réalisé en France», d’après le texte dont Agra Presse s’est procuré une copie.
Source : agrapresse.fr

Round up 360 : FNSEA et JA veulent un «encadrement» du principe de précaution

lun, 01/21/2019 - 18:51
La FNSEA et les JA ont appelé, dans un communiqué du 21 janvier, à un «meilleur encadrement du principe de précaution», suite à la décision du tribunal administratif de Lyon du 15 janvier de retirer de la vente l'herbicide à base de glyphosate Roundup Pro 60. « En confondant risque et danger, les juges ont tranché un débat scientifique et déjugé l'avis d'une agence indépendante dont le rôle est pourtant d'apporter son expertise scientifique», déplorent les syndicats majoritaires. Les organisations agricoles craignent par ailleurs que «cette application abusive du principe de précaution» ne «bride la capacité de notre agriculture à être compétitive et la place en distorsions de concurrence insoutenables».
Source : agrapresse.fr

Face aux vegans, la Conf' présente un plaidoyer «pour l'élevage paysan»

lun, 01/21/2019 - 18:51
La Confédération paysanne, qui se place dans une double opposition, d'une part à «l'élevage industriel» et d'autre part aux associations prônant l’abolition de l'élevage, a présenté le 21 janvier un recueil de témoignages d'agriculteurs de son réseau sur la relation homme-animal. Les positions et les propositions du syndicat sur ce sujet sont présentées à la fin de ce recueil financé par l'UE. «On ne peut pas comparer la relation qui existe entre un éleveur paysan et un animal à celle qui existe dans l'élevage industriel, où ce lien n'existe plus», a résumé la secrétaire générale Temanuata Girard, lors d'une conférence de presse. Face aux attaques des vegans, elle veut assumer sans détour que «la mort est l'issue de notre métier» et qu'«une ferme n'est pas un conservatoire».
Source : agrapresse.fr

Grand débat : les producteurs de grandes cultures prêts à y prendre part

lun, 01/21/2019 - 17:58
Les organismes représentants les grandes cultures (AGPB, AGPM, CGB et FOP) ont appelé, dans un communiqué du 21 janvier, le gouvernement à «changer de méthode» en matière de politique environnementale, au lieu de «prendre la voie de l'écologie punitive», source «d'exaspération et de colère». Les syndicats dénoncent «l'interdiction des produits phytosanitaires sans solution viable», «l'augmentation des taxes», les «distorsions de concurrences» et les «importations massives», tout en assurant être «déjà largement engagés dans la transition agroécologique». Ils demandent une « politique d'accompagnement des agriculteurs», et assurent, dans ce contexte, «être prêts à prendre part au Grand débat national».
Source : agrapresse.fr

Round up 360 : la FNSEA et les JA veulent un «encadrement» du principe de précaution

lun, 01/21/2019 - 17:53
La FNSEA et les JA ont appelé, dans un communiqué du 21 janvier, à un «meilleur encadrement du principe de précaution», suite à la décision du tribunal administratif de Lyon du 15 janvier de retirer de la vente l'herbicide à base de glyphosate Roundup Pro 60. « En confondant risque et danger, les juges ont tranché un débat scientifique et déjugé l'avis d'une agence indépendante dont le rôle est pourtant d'apporter son expertise scientifique», déplorent les syndicats majoritaires. Les organisations agricoles craignent par ailleurs que «cette application abusive du principe de précaution» ne «bride la capacité de notre agriculture à être compétitive et la place en distorsions de concurrence insoutenables».
Source : agrapresse.fr

Négociations commerciales : Synabio dénonce une «guerre des prix» dans la bio

lun, 01/21/2019 - 16:48
L'organisation des entreprises agro-alimentaires bio Synabio, appelle les enseignes de la grande distribution à «éviter la guerre des prix», dans le cadre de leurs relations commerciales. «La grande distribution met ses fournisseurs bio sous forte pression», déplore le syndicat, qui a publié un «observatoire des négociations commerciales» le 21 janvier. Selon ce document, 28% des entreprises bio «se voient réclamer une baisse de tarif avant toute discussion», et 40% «à l'issue des premiers round de négociation». Or, dans le même temps, 70% des entreprises «alertent sur une hausse du prix des matières premières». Dans ce contexte, Synabio appelle à «une nouvelle relation de confiance entre distributeurs, transformateurs et agriculteurs».
Source : agrapresse.fr

ZDS: le nouveau zonage ne sera pas modifié, malgré les menaces de démission d'élus

lun, 01/21/2019 - 10:27
Ils avaient suspendu leur démission espérant un retour favorable du ministre de l’Agriculture. Mais le ministère a confirmé qu’il n’y aura pas aucune évolution de la carte des zones défavorisée simple (ZDS) ni aucun changement des petites régions agricoles (PRA). Aussi, les 14 élus de Saône et Loire ont de nouveau annoncé leur démission, dans un communiqué de presse le 20 janvier. Ils dénoncent une «anomalie statistique» qui conduit à l’exclusion de huit communes jusque-là classées en ZDS et la perte pour 29 exploitations du bénéfice de l’indemnité compensatrice de handicaps naturels (ICHN).
Source : agrapresse.fr

Consommation de viande : Interbev critique le rapport de l'EAT-Lancet Commission

ven, 01/18/2019 - 16:00
Interbev a vivement critiqué, dans un communiqué du 18 janvier, les conclusions du rapport du collectif international de scientifiques «EAT-Lancet Commission on Food, Planet, Health», publiée le 17 janvier, qui recommandant une baisse de 50% de la consommation de viande rouge dans le monde, pour des raisons environnementales et sanitaires. L'interprofession dénonce une «incitation à supprimer totalement la viande», compte tenu du régime préconisé par les auteurs du rapport (14 g par jour en moyenne). Elle appelle également à ce que «l'ensemble des impacts» de ce régime soient considérés, «autant ceux liés à la réduction de certains aliments que ceux liés à l'augmentation des autres».
Source : agrapresse.fr

Le Modef demande l’interdiction de l'usage des cultures agricoles en méthanisation

ven, 01/18/2019 - 15:51
Pour «stopper la spéculation sur la paille et le foin», le Modef, dans un communiqué de presse du 18 janvier, «exige […] une interdiction des cultures agricoles dédiées à la méthanisation à partir du 1er février 2019». Le syndicat demande également l’«interdiction du broyage de paille et maïs pour la prochaine campagne de récolte». En effet, «la paille est utilisée à d’autres fins que l’élevage, notamment (en) méthanisation», regrette le syndicat qui se dit scandalisé que «le ministre de la Transition écologique autorise, depuis le mois de mars 2018, que les résidus de paille ou de maïs servent à alimenter les méthaniseurs», alors que les éleveurs manquent de foin suite à la sécheresse de 2018.
Source : agrapresse.fr

Peste porcine africaine: début de la pose de la clôture en France dès le 21 janvier

ven, 01/18/2019 - 13:43
La pose d'une clôture sur le territoire français, à quelques kms à l'ouest de la frontière belge, débutera le 21 janvier, a annoncé la direction générale de l'alimentation (DGAL), au ministère de l'Agriculture le 18 janvier. Ces travaux s'achèveront d'ici 7 à 10 jours autour de la zone dite blanche, frontalière de la région infectée en Belgique. D'une hauteur d'1,5m, enterrée de 50cm, cette clôture, dont le coût est estimé à "plusieurs millions d'euros" - une partie devrait être financée par l'interprofession porcine - se situe à 6km à l'ouest de la frontière, où les Belges ont déjà entamé la construction d'une nouvelle clôture (terminée à 60%). Deux cas positifs avaient été confirmés le 8 janvier par les autorités belges par delà leur précédente clôture, à quelques kms à l'est de la frontière.
Source : agrapresse.fr

Fin des néonicotinoïdes : une alternative sur colza, réclamée sur pois et féveroles

ven, 01/18/2019 - 12:32
La filière des oléoprotéagineux a salué le 18 janvier l’homologation de l’insecticide Teppeki sur colza, qui lève une « impasse technique » liée à l’interdiction des néonicotinoïdes, espérant un feu vert pour l’utiliser sur pois et féveroles. C’est «une vraie bouffée d’oxygène pour des producteurs qui, dépourvus de solution et confrontés à des situations de trésorerie tendues, pourront de nouveau redonner au colza toute sa place au sein de leurs exploitations», déclarent les présidents Arnaud Rousseau (Fop) et Antoine Henrion (Terres Univia), cités dans un communiqué. Et de réclamer une «dérogation sur pois et féveroles dans les plus brefs délais sous peine de voir ces cultures disparaitre définitivement de nos territoires».
Source : agrapresse.fr

Agenda de la semaine agricole du 21/01/2019

ven, 01/18/2019 - 10:36
Mardi 22 janvier
Réunion de la Cosmap (maladies professionnelles)
Débat sur l'export de céréales chez Agridées
Rencontres sur les grandes cultures bio (instituts techniques)
Vœux à la presse de la FNSEA
Conférence de presse du Concours général agricole
Rencontres internationales du rosé, à Marseille

Mercredi 23 janvier
Discussion du projet de loi AFB-ONCFS à l'Assemblée nationale (séance publique)
Audition de Didier Guillaume par les députés de la commission des affaires économiques
Vœux à la presse de la FNPL (éleveurs laitiers)

Jeudi 24 janvier
Conférence de presse annuelle de BASF
Table ronde sur la méthanisation à l'Assemblée nationale

Vendredi 25 janvier
Colloque de Cybeletech (agriculture et numérique), à Montrouge

Samedi 26 janvier
Réunion du GETT (trufficulteurs européens) à Uzès (Gard)
Début du Sirha (salon de la restauration et de l'hôtellerie) à Lyon
Source : agrapresse.fr

Didier Guillaume presque prêt à signer le Contrat de solutions de la FNSEA

jeu, 01/17/2019 - 18:50
Le ministre de l’Agriculture Didier Guillaume a indiqué à Christiane Lambert, le 17 janvier sur le stand de la FNSEA au Sival, le 17 janvier, qu’il est presque prêt à signer le contrat de solutions de la FNSEA pour réduire l’utilisation des pesticides en agriculture. Il attend encore quelques garanties que les mesures proposées par la FNSEA avec 40 partenaires du contrat solutions soient efficaces et ne soient pas uniquement de la communication, précise-t-on dans son entourage. C’est la première fois que le ministre prend publiquement la parole pour annoncer son intention de signer le contrat, sous réserve de quelques demandes d’informations.
Source : agrapresse.fr

Le ministre de l’Agriculture presque prêt à signer le contrat de solutions de la FNSEA

jeu, 01/17/2019 - 18:39
Le ministre de l’Agriculture Didier Guillaume a indiqué à Christiane Lambert, le 17 janvier sur le stand de la FNSEA au Sival, le 17 janvier, qu’il est presque prêt à signer le contrat de solutions de la FNSEA pour réduire l’utilisation des pesticides en agriculture. Il attend encore quelques garanties que les mesures proposées par la FNSEA avec 40 partenaires du contrat de solutions soient efficaces et ne soient pas uniquement de la communication, précise-t-on dans son entourage. C’est la première fois que le ministre prend publiquement la parole pour annoncer son intention de signer le contrat, sous réserve de quelques demandes d’informations.
Source : agrapresse.fr

Pages