agrapresse.fr
S'abonner à flux agrapresse.fr
LE QUOTIDIEN DE L'ÉCONOMIE AGRICOLE - PARIS - BRUXELLES
Mis à jour : il y a 11 min 8 sec

Une province argentine repousse l'épandage de phytos à 1km des écoles

mer, 05/29/2019 - 12:03
A l'est de l'Argentine, la province d’Entre Ríos vient d'établir une distance minimale pour appliquer des phytos à proximité des établissements scolaires ruraux: 1 km pour les applications terrestres et 3 km pour l'aérien. Elle empêcherait les semis de 300 000 hectares (ha) lors de la saison 2019/2020, selon les associations de producteurs qui ont manifesté, le 22 mai dernier, à Paraná, devant l'instance qui a pris cette décision, le Tribunal Supérieur de Justice, la plus haute instance judiciaire de la province. Cette décision a été entérinée suite à une demande présentée par une association de professeurs des écoles et une ONG environnementale. Par notre correspondant en Argentine, Marc-Henry André
Source : agrapresse.fr

Le sénateur Duplomb pointe du doigt le taux de non-conformités dans les importations

mer, 05/29/2019 - 10:16
Dans un rapport d'information présenté le 28 mai au Sénat, intitulé «La France, un champion agricole: pour combien de temps encore?», le sénateur Laurent Duplomb (LR) pointe du doigt le taux élevé de non-conformités dans les importations de denrées alimentaires. Selon lui, la façon dont ces chiffres sont présentés par les autorités de contrôle (DGCCRF, DGAL) minimise le phénomène, car elle mêle des contrôles documentaires, très souvent conformes, et des contrôles physiques, qui le sont moins souvent. Ainsi, selon les calculs du sénateur, le taux de non-conformités lors de contrôles physiques atteint «entre 8 et 12%» des denrées importées de pays tiers. Concernant les produits venant d'UE, le taux serait à minima de 10%, estime-t-il, s'appuyant sur un rapport de la Cour des comptes de 2014.
Source : agrapresse.fr

Après sa vidéo clandestine, le député LFI assure ne pas être «contre les éleveurs»

mar, 05/28/2019 - 18:57
«Ce n’est pas un acte contre les éleveurs», assure le député la France insoumise Bastien Lachaud à Agra Presse le 28 mai, après avoir diffusé une vidéo le montrant visiter un élevage porcin sans accord de l’exploitant. «Ni même pour les végans. L’objectif est de dénoncer la maltraitance animale et l’exploitation des éleveurs, explique-t-il. Nous sommes dans un système où tout le monde est perdant sauf les actionnaires.» Concernant le mode d’action, que la FNSEA juge, dans un communiqué, «scandaleux et inadmissible», il assure que c’est le seul à la disposition des associations pour faire connaître au grand public «ce qui se fait réellement dans les élevages». «Dans le cadre de visites préparées, nous ne constatons pas la réalité de ce qui se fait», accuse le député.
Source : agrapresse.fr

Légumes de France mène une action pour dénoncer les tomates d’importations

mar, 05/28/2019 - 18:35
«Une centaine de producteurs» ont manifesté le 28 mai sur la plateforme logistique Sedifrais, à Wissous (91) afin de dénoncer les importations de tomates, a indiqué Christophe Rousse, secrétaire général adjoint de Légumes de France (FNSEA) à Agra presse, sans qu’il ait été possible de confirmer directement ce chiffre. «Nous avons effectué des relevés de prix et d’origines il y a 15 jours sur 2000 références dans les magasins en tomate. Selon les enseignes, c’était de 10 à 80% d’importations. Nous nous sommes aperçus que les champions de l’importation, c’était l’enseigne Sedifrais qui distribue les magasins Leader Price», a-t-il précisé, alors que le secteur de la tomate traverse «une crise très profonde» avec «des cours catastrophiques depuis un mois».
Source : agrapresse.fr

Le gouvernement renforce le plan loup

mar, 05/28/2019 - 17:49
Le gouvernement a présenté une série de mesures complétant le plan loup lors du Groupe national loup, qui s’est tenu le 28 mai à Lyon. Comme attendu, le préfet d’Auvergne-Rhône-Alpes (coordonnateur pour le loup) a annoncé le relèvement du plafond de prélèvement à 17% de la population de prédateurs, contre 10 auparavant. Les mesures de protection (bergers, chiens, clôtures) seront renforcées «notamment dans les foyers d'attaque, où se concentrent la majorité de la prédation», d’après un communiqué. Les éleveurs de ces zones bénéficieront de tirs de défense «plus adaptés» et de l’aide au gardiennage «sans restriction». Les montants d’indemnisation pour les animaux d'élevage prédatés seront «revalorisés».
Source : agrapresse.fr

Face à la croissance de la prédation, le gouvernement renforce le plan loup

mar, 05/28/2019 - 17:49
Le gouvernement a présenté une série de mesures complétant le plan loup lors du Groupe national loup, qui s’est tenu le 28 mai à Lyon. Comme attendu, le préfet d’Auvergne-Rhône-Alpes (coordonnateur pour le loup) a annoncé le relèvement du plafond de prélèvement à 17% de la population de prédateurs, contre 10 auparavant. Les mesures de protection (bergers, chiens, clôtures) seront renforcées «notamment dans les foyers d'attaque, où se concentrent la majorité de la prédation», d’après un communiqué. Les éleveurs de ces zones bénéficieront de tirs de défense «plus adaptés» et de l’aide au gardiennage «sans restriction». Les montants d’indemnisation pour les animaux d'élevage prédatés seront «revalorisés».
Source : agrapresse.fr

Phytos: l'Anses retire du marché les produits à base d'époxiconazole

mar, 05/28/2019 - 16:55
Dans un avis publié le 28 mai, l'Anses annonce le retrait des autorisations de mise sur le marché, en France, des fongicides à base d'époxiconazole. L'agence estime que cette substance, utilisée en traitement des parties aériennes des végétaux (céréales, betteraves), présente un «niveau de danger préoccupant pour l'homme et l'environnement». L'Anses s'était auto-saisie sur ce dossier, mi-2018, pour appliquer à cette substance la nouvelle règlementation sur les perturbateurs endocriniens, adoptée en décembre 2017 à Bruxelles. L'Anses «transmettra» d'ailleurs sa décision aux autorités européennes, qui doivent revoir, dans les prochains mois, l'autorisation de mise sur le marché de la substance au niveau européen. Environ 200 tonnes d’époxiconazole sont commercialisées chaque année en France.
Source : agrapresse.fr

Finance: un nouveau fonds européen de capital-risque s'intéresse à la viande in vitro

mar, 05/28/2019 - 15:01
Le média américain TechCrunch a annoncé le 28 mai, la création d'un nouveau fonds de capital-risque de dimension européenne, intitulé Future Positive Capital, basé à Paris et Londres. Doté de 57M$, le fonds s'intéresse notamment à la viande in-vitro. La fondatrice du fonds, Sofia Hmich, trentenaire, explique que son périmètre d'action recouvre les «problèmes mondiaux comme nourrir de manière durable une population en croissance, lutter contre le changement climatique et s'adapter au vieillissement de la population». Future Positive Capital vient d'investir dans une start-up néerlandaise Meatable, spécialisée dans la viande in vitro.
Source : agrapresse.fr

Artificialisation des terres: un observatoire «dès cet été» (gouvernement)

lun, 05/27/2019 - 19:24
Le gouvernement travaille sur la mise en place d'un «outil national de mesure» de l'artificialisation des terres, indique le ministère de la Transition écologique le 27 mai. Cet «observatoire», évoqué pendant le Conseil de défense écologique le 23 mai, aura pour objectif de publier un «état annuel de l'artificialisation», qui servira «de référence aux services publics, associations et citoyens». Sa première version sera «opérationnelle dès cet été», indique le ministère, qui travaille avec le Cerema, l'IGN et l'Irstea pour développer cet outil. Début mai, Emmanuel Macron avait annoncé vouloir «accroître la lutte» contre l'artificialisation en fixant des «objectifs» en la matière.
Source : agrapresse.fr

Artificialisation des terres: un observatoire «dès cet été» (Transition écologique)

lun, 05/27/2019 - 17:54
Le gouvernement travaille sur la mise en place d'un «outil national de mesure» de l'artificialisation des terres, indique le ministère de la Transition écologique le 27 mai. Cet «observatoire», évoqué pendant le Conseil de défense écologique le 23 mai, aura pour objectif de publier un «état annuel de l'artificialisation», qui servira «de référence aux services publics, associations et citoyens». Sa première version sera «opérationnelle dès cet été», indique le ministère, qui travaille avec le Cerema, l'IGN et l'Irstea pour développer cet outil. Début mai, Emmanuel Macron avait annoncé vouloir «accroître la lutte» contre l'artificialisation en fixant des «objectifs» en la matière.
Source : agrapresse.fr

Le terme «équitable» exclusivement réservé aux produits issus du commerce équitable

lun, 05/27/2019 - 16:56
Source : agrapresse.fr

Peste porcine africaine: Didier Guillaume plaide pour la régionalisation devant l’OIE

lun, 05/27/2019 - 15:19
Dans son intervention lors de la 87e session générale de l’OIE (organisation mondiale de la santé animale) à Paris, le ministre de l’Agriculture a insisté sur la «nécessité de préserver le commerce de la viande porcine à partir de zones indemnes délimitées au sein d’un pays touché par la PPA», indique un communiqué du 26 mai. Actuellement, une irruption localisée de la peste porcine africaine empêcherait la France tout entière d’exporter des produits porcins vers la Chine, où la demande explose. Plusieurs producteurs européens (dont la France) tentent donc de convaincre ce pays d’accepter le principe de régionalisation, qui permettrait aux zones indemnes d’un pays infecté de continuer à exporter. Une mesure inscrite dans le Code terrestre de l’OIE, mais soumise à l’accord du pays importateur.
Source : agrapresse.fr

La nouvelle gouvernance de FranceAgriMer entrera en vigueur à partir du 1er juin (JO)

lun, 05/27/2019 - 13:50
Le ministère de l'Agriculture a fait paraître, par un décret publié le 26 mai au Journal officiel, la nouvelle gouvernance de FranceAgrimer, qui entrera en vigueur à partir du 1er juin. Comme annoncé dans le cadre du contrat d'objectifs et de performance 2019-2023 de l'établissement, la gouvernance subit principalement trois changements: d'abord, la réduction du nombre de conseils spécialisés, qui passera de 11 à 7. Ensuite, la création d'un conseil d'orientation permanent, en complément du conseil d'administration; il a pour mission de «débattre des évolutions économiques des secteurs agricoles et agroalimentaires et de la pêche». Troisième changement: le développement de commissions thématiques (internationale, bioéconomie...)
Source : agrapresse.fr

Congrès de la SNPR : la fiscalité du foncier au coeur des discussions

ven, 05/24/2019 - 17:53
« La fiscalité imposée aux propriétaires de foncier est confiscatoire», a déploré Josiane Béliard, présidente de la SNPR (bailleurs ruraux de la FNSEA), à l'occasion du congrès annuel de la section, organisé le 24 mai à Amiens. Les bailleurs ont notamment déploré leur assujettissement à l'impôt sur la fortune immobilière (IFI), censé taxer les « investissements non productifs». « Comment expliquer que nous soyons soumis à cet impôt, alors que nous encourageons, en louant nos terres, l'activité économique?», s'est interrogée Josiane Béliard. Présent au congrès, Luc Smessaert, vice-président de la FNSEA, a assuré que le syndicat serait « très vigilant » sur la question fiscale, craignant que la future suppression de la taxe d'habitation ne pousse les collectivités « à taxer encore plus le foncier non bâti ».
Source : agrapresse.fr

La FNSEA dénonce l’intrusion «illégale» d’un député LFI dans un élevage porcin

ven, 05/24/2019 - 15:34
Bastien Lachaud, député LFI de Seine-Saint-Denis, «s’est introduit illégalement dans un élevage pour faire le buzz», dénoncent la FNSEA et les JA dans un communiqué le 24 mai. L’élu a posté le 22 mai sur les réseaux sociaux une vidéo dans laquelle il visite un élevage porcin, travaillant d’après lui avec Fleury Michon. «Cette violation de propriété, de la part d’un élu, est scandaleuse et inadmissible!», tempêtent les syndicats, qui avancent que le député est «entré sans autorisation et en toute illégalité». La FNSEA affirme être en contact avec l’éleveur en question. Dans leur communiqué, les syndicats appellent les agriculteurs victimes d’intrusions à «systématiquement porter plainte et à utiliser les outils légaux pour se défendre».
Source : agrapresse.fr

Abattoirs: Didier Guillaume ouvert à de nouvelles mesures

ven, 05/24/2019 - 15:23
Le ministre de l'Agriculture a reçu, le 24 mai, les recommandations du Comité national d'éthique des abattoirs (Cneab), en vue de la présentation d'une «feuille de route» sur le sujet, le 5 juin prochain. Didier Guillaume s'est dit ouvert à de nouvelles mesures après celles issues de la loi Egalim: « J'ai pris l'engagement que, pour tout ce qui est de l'ordre du réglementaire, nous avancerons, et pour ce qui est législatif, nous regarderons», a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse le même jour. Le président du Cneab, Jean-Luc Angot, a présenté quelques-unes des recommandations: l'harmonisation des grilles d'évaluation du bien-être animal, l'accompagnement des expérimentations (vidéosurveillance, abattage mobile) et une communication sur les abattoirs, notamment auprès des jeunes.
Source : agrapresse.fr

Serres chauffées en bio: Interfel regrette la rupture du «dialogue interprofessionnel»

ven, 05/24/2019 - 14:21
L’interprofession des fruits et légumes frais (Interfel) regrette «qu’une organisation rompe le dialogue interprofessionnel à l’issue d’une élection», a-t-elle indiqué dans un communiqué le 24 mai, après la décision de la Confédération paysanne et de la Fédération nationale d’agriculture biologique (Fnab) de quitter le comité bio de l’interprofession. Ce départ faisait suite à l’élection de Bruno Vila (Légumes de France, FNSEA) comme co-rapporteur du comité, et favorable selon la Conf’ et la Fnab à «un recours sans restriction au chauffage de serres». «Interfel n’est absolument pas favorable à un système de serres chauffées en agriculture biologique toute l’année», indique l’organisation, qui rappelle cependant que le règlement européen l’autorise.
Source : agrapresse.fr

Rentabilité en hausse pour LDC, qui poursuit sa croissance externe

ven, 05/24/2019 - 13:42
L’Autorité de la concurrence a donné, le 23 mai, son feu vert «sans condition» au rachat par LDC des deux abattoirs de Volailles Rémi Safron et de sa filiale Sofral. «Les éleveurs ne verront pas leurs conditions commerciales se dégrader», estime le gendarme de la concurrence, pour qui cette opération «contribuera à accroître la production de volailles françaises». Les deux sites mayennais rejoindront donc le giron du n°1 français de la volaille (marques Le Gaulois, Maître Coq et Fermiers de Loué). C’est justement la croissance externe qui a gonflé les résultats du groupe en 2018-2019 : le 22 mai, LDC a annoncé un bénéfice en hausse de 5,7% à 149 M€.
Source : agrapresse.fr

Agenda de la semaine agricole du 27/05/2019

ven, 05/24/2019 - 09:51
Poursuite des auditions de la commission d'enquête sur les pratiques de la grande distribution (Assemblée nationale)

Lundi 27 mai
Conférence de presse de l'interprofession des vins du Sud-ouest
Présentation d'un partenariat entre E.Leclerc et C'est qui le patron

Mardi 28 mai
Réunion du Groupe national loups, à Lyon
Présentation d'un rapport sur la place de l'agriculture française dans le monde (Sénat)
Manifestations de Légumes de France contre les importations
Conférence de presse de l'interprofession des vins de Provence
Présentation du rapport de l'OPECST sur les scénarios d'arrêt des voitures thermiques d'ici 2040
Séminaire de présentation de résultats de recherche sur «les compétitivités agricoles, agroalimentaires et forestières» (CEP, ministère de l'Agriculture)

Mercredi 29 mai
Conférence de presse Fnab/Synabio sur les serres chauffées en bio (Ille-et-Vilaine)
Conférence de presse FNSEA/APCA/Coop de France sur les serres chauffées en bio
Examen du rapport d’information sur le contrôle de l'application de la loi Egalim (Assemblée nationale, commission des affaires économiques)
Examen de la proposition de création d’une commission d’enquête sur l’impact du chlordécone et du paraquat (Assemblée nationale, commission affaires sociales)
Source : agrapresse.fr

La Confédération paysanne et la Fnab quittent le comité bio d’Interfel

jeu, 05/23/2019 - 17:31
La Confédération paysanne et la Fédération nationale d’agriculture biologique (Fnab) ont annoncé le 23 mai dans un communiqué avoir décidé de «quitter le comité bio» de l’interprofession des fruits et légumes frais (Interfel). La décision fait suite à l’élection de Bruno Vila, représentant de Légumes de France (FNSEA) comme un des deux co-rapporteurs du comité. Une «provocation» pour les deux organisations, qui dénoncent le choix «d’un défenseur affiché d’une agriculture biologique industrialisée», favorable à «un recours sans restriction au chauffage de serres pour la production de fruits et légumes bio à contre saison». En partant, elles précisent ne pas vouloir «cautionner les dérives du label bio promues par l’interprofession».
Source : agrapresse.fr

Pages