agrapresse.fr
S'abonner à flux agrapresse.fr
LE QUOTIDIEN DE L'ÉCONOMIE AGRICOLE - PARIS - BRUXELLES
Mis à jour : il y a 23 min 53 sec

«60 millions de consommateurs» dénonce les «dérives» du bio

mer, 06/05/2019 - 10:21
Dans un hors série du 5 juin, «60 millions de consommateurs» pointe du doigt les «failles» de l'agriculture biologique, face à la « massification» de ce mode de production. Selon le magazine, qui a analysé 130 produits, certains «œufs et laits» contiennent «plus de polluants en bio» qu'en conventionnel, certaines «huiles d'olive bio» recèlent des « plastifiants», et plusieurs «gâteaux, pâtes à tartiner ou plats préparés bio» renferment «autant de sucre, gras, et de sel que des produits non bio». Le magazine déplore également les «dérives du bio pas cher» sur les questions «sociales, environnementales et éthiques». Il regrette que les agriculteurs puissent «s'installer sur un sol contaminé ou a proximité d'une source de pollution», et que rien ne garantisse «un salaire minimum»
Source : agrapresse.fr

Printemps de l'évaluation: des députés se penchent sur les niches fiscales agricoles

mer, 06/05/2019 - 09:45
Dans le cadre de la deuxième édition du Printemps de l'évaluation, les députés de la commission des finances ont examiné la mission Afaar (agriculture) du budget de l'Etat, le 4 juin, et l'un des rapporteurs spéciaux, Hervé Pellois (LREM), a porté un intérêt particulier aux niches fiscales agricoles. «Nous avons demandé à vos services (du ministre de l'Agriculture, Ndlr) de nous remettre les différents objectifs du législateur quand les niches ont été mises en place», a déclaré le député breton. «Les objectifs ont-ils été atteints? Vont-ils dans le sens d'une agriculture durable?» La mission Afaar compte 36 niches, dont 11 niches «pour la seule filière bois ce qui nous interroge», cinq dont «le montant n'est pas estimé», et cinq «à moins de 500 000 euros», a-t-il observé.
Source : agrapresse.fr

Le groupe Avril renoue avec les bénéfices

mar, 06/04/2019 - 17:59
Avril est repassé dans le vert, a-t-il annoncé le 4 juin en présentant ses résultats 2018. Le résultat net s’est élevé l’an dernier à 16 M€ (contre -56 M€ en 2017). Ce rebond a eu lieu notamment «en 2e partie d'année», selon le DG Jean-Philippe Puig, avec «des arbitrages européens plutôt favorables» aux biocarburants. Concernant les huiles et condiments, la marque «Lesieur a beaucoup souffert dans la négociation avec la grande distribution» malgré la loi Egalim, a-t-il signalé. Dans la transformation animale, le porc «s’est bien comporté» et les ovoproduits ont signé «une bonne année». L’oléochimie reste «un bon moteur» pour Avril avec des marges satisfaisantes et une année «record» en spécialités animales.
Source : agrapresse.fr

L'agriculture biologique continue sa croissance en 2018

mar, 06/04/2019 - 14:51
Le marché du bio en France a continué sa progression en 2018, atteignant une valeur de 9,7 milliards d'euros (+15,7%) a indiqué l'Agence bio, à l'occasion d'une conférence de presse le 4 juin. Le demande est notamment portée par la grande distribution, qui représente désormais la moitié (49%) des achats. Le rythme des conversions s'accélère pour répondre à cette demande: 300 000 hectares (+17%) et 4932 exploitations (+13%) sont passées en bio en 2018, faisant passer à 7,5% la surface agricole cultivée en agriculture biologique, contre 6,5% en 2017. 9,5% des exploitations françaises sont certifiées bio en 2018, avec une augmentation notable en grandes cultures (+31%). Le poids des importations dans la consommation est resté stable, à 31% du total.
Source : agrapresse.fr

#Pac : pas d’accord partiel en juin

mar, 06/04/2019 - 14:07
La présidence roumaine du Conseil de l’UE a fini par admettre, le 4 juin, à l’issue de la réunion informelle des ministres de l’agriculture européens à Bucarest, qu’il ne serait pas possible d’aboutir à un accord partiel sur la future Pac dans les prochaines semaines, contrairement à ce qu'elle envisageait. Plus d’une vingtaine d’États membres se sont clairement prononcés contre l’adoption d’un compromis à ce stade, estimant en particulier qu’il fallait d’abord connaître le budget dont disposera la Pac en 2021-2027. La Roumanie se contentera donc de présenter aux ministres un rapport de progrès le 18 juin à Luxembourg, et de le transmettre à la Finlande qui prendra le relais à la tête du Conseil le 1er juillet.
Source : agrapresse.fr

Un cas d’ESB «atypique» découvert au Brésil, qui suspend l'exportation vers la Chine

mar, 06/04/2019 - 11:54
Le gouvernement brésilien a suspendu ses exportations de viande bovine vers la Chine après la découverte d’un cas d’ESB «atypique», a annoncé le ministère de l’Agriculture le 3 mai. L’animal malade, une vache de 17 ans, a été tué et incinéré. Cette nouvelle met un coup d’arrêt temporaire aux expéditions brésiliennes vers la Chine, qui avaient augmenté de 16% au premier trimestre 2019 (par rapport à 2018). Le Brésil conserve son statut indemne, l’OIE (Organisation internationale de la santé animale) ayant jugé le risque «insignifiant». L’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) se décline parfois en «cas atypiques», des «formes naturelles et sporadiques» de la maladie qui ne sont pas liées à l’ingestion de produits animaux contaminés.
Source : agrapresse.fr

Observatoire des prix et des marges: mauvaise année pour l’élevage

lun, 06/03/2019 - 18:54
«Il y a des bonnes années et des mauvaises années », résume Philippe Chalmin, président de l’Observatoire de la formation des prix et des marges (OFPM) lors de la présentation du rapport annuel, le 3 juin 2019. Pour l’élevage français, 2018 est une mauvaise année. Globalement, les prix à la production agricole ont augmenté de 2,2%. En lait de vache, cette hausse se limite à 1%. A l’inverse, en porc, les prix payés à la production chutent de 11,8%, du fait d’une demande chinoise en peine. Ils diminuent de 0,6% en viande bovine et restent stables en volailles de chair. En regard, les prix des moyens de production sont en hausse depuis 2017, ne permettant pas aux éleveurs de couvrir leurs coûts de production et une rémunération du travail à deux Smic.
Source : agrapresse.fr

Les semenciers constatent une recrudescence de produits frauduleux

lun, 06/03/2019 - 18:43
Les semenciers, réunis le 3 juin en congrès international à Nice, ont pointé une recrudescence de produits frauduleux avec des préjudices jusqu'aux agriculteurs. Eduard Fito, le président de l'ISF (International seed federation), a appelé à «être vigilant sur les pratiques illégales». Cela va de fraudes sur les ressources génétiques, comme le vol de lignées parentales, à l'usurpation d'un logo d'entreprise. «Oui, ça existe partout: en Afrique, en Asie, en Amérique du Sud, aussi en Europe», a indiqué le secrétaire général Michaël Keller. Ces fraudes concernent «beaucoup d'espèces», certaines pouvant être touchées jusqu'à «30 ou 40% du marché national», selon lui.
Source : agrapresse.fr

Production, abattages, exportations: les indicateurs bovins en berne (Agreste)

lun, 06/03/2019 - 15:14
«Les abattages totaux de bovins sont en repli de 1,1% en têtes et 1,3% en poids» entre avril 2018 et avril 2019, constate Agreste dans une note de conjoncture parue le 3 juin. Après des abattages soutenus en 2018, le recul «se poursuit, bien qu’à un rythme plus faible qu’au cours des mois précédents», explique le service statistique du ministère de l’Agriculture. Une baisse qui touche toutes les catégories d’animaux. Avec 390 000 têtes en mars 2019, la production de bovins finis accuse un retrait de 3,5% sur un an. Plombées par une chute des ventes vers l’Italie et l’Espagne, les exportations de broutards ont perdu 6,2% entre mars 2018 et mars 2019 (à 89 000 têtes).
Source : agrapresse.fr

Colza: poussée préoccupante de la résistance aux phytos chez les ravageurs

lun, 06/03/2019 - 13:53
A l'occasion de la présentation, le 3 juin, de ses préconisations pour les prochains semis de colza en zones intermédiaires, Terres Inovia, l'institut technique des oléo-protéagineux, a expliqué que la culture fait face à une montée préoccupante des résistances aux insecticides chez ses principaux ravageurs d'automne, l'altise et le charançon. «Désormais il faut faire de l'agronomie et implanter des colzas capables de se défendre tout seul», a même annoncé Fabien Lagarde, responsable du transfert régional de l'innovation. Dans cinq départements, l'altise est déjà complètement résistante à la principale famille de molécules efficace, les pyréthrinoïdes ; elle pourrait l'être sur tout le bassin de production d'ici trois ans, selon Fabien Lagarde. La seule alternative disponible, la famille des organo-phosphorés, n'offre qu'une efficacité de 50%.
Source : agrapresse.fr

Aliments ultra-transformés: un risque accru de maladies cardiovasculaires (études)

dim, 06/02/2019 - 19:05
Deux études parues le 29 mai dans le British medical journal pointent les risques pour la santé d’une consommation élevée d’aliments «ultra-transformés». La première a été menée par l’Inserm sur plus de 100 000 participants. Sa conclusion: passer de 15% de produits ultra-transformés dans l’alimentation à 25% est associé à une augmentation de 12% du risque de maladies cardiovasculaires. La seconde étude a été menée par une chercheuse espagnole auprès de 20 000 personnes. Elle met en évidence qu’une consommation plus élevée d'aliments ultra-transformés (plus de quatre portions par jour) est associée à un risque accru de mortalité toutes causes confondues (+62%) par rapport à une consommation de moins de deux portions par jour.
Source : agrapresse.fr

Les aliments ultra-transformés augmenteraient le risque de maladies cardiovasculaires (études)

ven, 05/31/2019 - 15:20
Deux études parues le 29 mai dans le British medical journal pointent les risques pour la santé d’une consommation élevée d’aliments «ultra-transformés». La première a été menée par l’Inserm sur plus de 100 000 participants. Sa conclusion: passer de 15% de produits ultra-transformés dans l’alimentation à 25% est associé à une augmentation de 12% du risque de maladies cardiovasculaires. La seconde étude a été menée par une chercheuse espagnole auprès de 20 000 personnes. Elle met en évidence qu’une consommation plus élevée d'aliments ultra-transformés (plus de quatre portions par jour) est associée à un risque accru de mortalité toutes causes confondues (+62%) par rapport à une consommation de moins de deux portions par jour.
Source : agrapresse.fr

Agenda de la semaine agricole du 3/06/2019

ven, 05/31/2019 - 15:18
Poursuite des auditions de la commission d’enquête parlementaire sur la grande distribution

Lundi 3 juin
Présentation du rapport annuel de l’OFPM (prix et marges)
Congrès international des semences, à Nice
Conférence de presse de Terres Inovia (oléoprotéagineux)

Mardi 4 juin
Congrès des Jeunes Agriculteurs à Roanne, huis clos (Loire)
Procès de l’agression d’un boucher bio par des militants animalistes (Paris)
Conférence de presse de l’Agence bio
Conférence de presse du groupe Avril
Les députés de la commission d’évaluation des politiques publiques examinent la mission Aafar (agriculture)
Didier Guillaume présente le programme de la Foire de Châlons
Evènement « Ruralisons » initié par le député Richard Ramos

Mercredi 5 juin
Congrès des Jeunes Agriculteurs à Roanne (Loire)
Conférence de presse de la filière lapin
Audition au Sénat de l’ambassadeur de France en Algérie
Conférence de l’Idele sur les marchés mondiaux du lait
Table ronde dans le cadre du suivi de l’application de la loi Egalim au Sénat

Jeudi 6 juin
Congrès des Jeunes Agriculteurs à Roanne (Loire)
Congrès de la FNCuma
Conférence de presse de Cristal Union (betteraves)
Conférence de presse de Coop de France déshydratation
Conférence de l’Idele sur les marchés mondiaux de la viande
Déjeuner de presse autour du veau de la Pentecôte

Samedi 8 juin
8e marche de L214 pour la fermeture des abattoirs
Source : agrapresse.fr

Les députés lancent une commission d’enquête sur l’impact du chlordécone

ven, 05/31/2019 - 14:31
La commission des Affaires sociales de l’Assemblée nationale a entériné le 29 mai le lancement d’une commission d’enquête sur l’impact du chlordécone et du paraquat en Martinique et en Guadeloupe. Elle étudiera les conséquences de l’usage de ces insecticides sur les plans «économique, sanitaire et environnemental». Les députés se pencheront aussi sur les «responsabilités publiques et privées dans la prolongation de leur autorisation» et évalueront «la nécessité et les modalités d’une indemnisation des préjudices». Utilisé jusqu’en 1993 dans les bananeraies françaises alors que l’OMS l’avait classé «cancérogène possible» en 1979, le chlordécone a contaminé les sols et 92 à 95% de la population.
Source : agrapresse.fr

Lactalis rachète l’Italien Nuova Castelli, premier exportateur de parmesan

ven, 05/31/2019 - 13:43
Le leader mondial laitier a signé un accord pour «l’acquisition de la totalité du capital de Nuova Castelli», annonce-t-il dans un communiqué du 29 mai. Détenu à 80% par le fonds d'investissement britannique Chartherhouse, Nuova Castelli est le principal italien exportateur de parmesan. «Cette opération reste toutefois soumise à la validation des autorités de la concurrence», rappelle Lactalis dans son communiqué. L’annonce de ce rachat avait suscité une levée de boucliers de l’autre côté des Alpes, où le ministre de l’Agriculture avait promis de «protéger l’agroalimentaire italien de l’assaut des multinationales étrangères». Exploitant 16 sites (dont 13 en Italie), l’entreprise a réalisé un chiffre d’affaires de 460 M€ en 2018.
Source : agrapresse.fr

Les prix agricoles à la production progressent en avril (Agreste)

ven, 05/31/2019 - 12:22
«Les prix de l’ensemble des produits agricoles à la production progressent» en avril, constate Agreste dans sa note de conjoncture publiée le 29 mai. Cette hausse atteint 4,7% sur un an et 0,8% par rapport à mars 2019 (données corrigées des variations saisonnières). Une progression due à la «bonne tenue» des grandes cultures (+17,3% en un an), des légumes (+7,4%) et des volailles (+4,7%), «qui se poursuit depuis janvier 2019». D’après le service statistique du ministère de l’Agriculture, le redressement des cours du porc (+15,2%), sous l’effet de la demande chinoise, tire le secteur du bétail. En revanche, les cours de certaines productions sont pénalisés par une offre trop abondante : fruits (-11,8%), vin (-5,5%) et œufs (-12,4%).
Source : agrapresse.fr

Le député Potier (PS) dépose un recours contre l'ordonnance réformant les CEPP

mer, 05/29/2019 - 17:24
Le député Dominique Potier (PS) a annoncé, le 29 mai, avoir déposé un recours au conseil d’Etat contre l'ordonnance du 24 avril 2019 réformant les dispositifs de certificats d'économie de produits phytos (CEPP). Le député a déploré une «forfaiture» après la suppression, par cette ordonnance, des pénalités pour absence d'atteinte des objectifs fixés par les CEPP. Il a dénoncé «l'absence de débats au Parlement» sur cette question, alors que ce dispositif avait été adopté par l'Assemblée nationale en 2017. Dominique Potier s'exprimait à l'occasion de la présentation du rapport d'information sur le contrôle de la mise en application de la loi Egalim, le 29 mai, à la Commission des affaires économiques de l'Assemblée nationale.
Source : agrapresse.fr

CEPP: le député Potier (PS) dépose un recours contre l'ordonnance

mer, 05/29/2019 - 17:24
Le député Dominique Potier (PS) a annoncé, le 29 mai, avoir déposé un recours au conseil d’Etat contre l'ordonnance du 24 avril 2019 réformant les dispositifs de certificats d'économie de produits phytos (CEPP). Le député a déploré une «forfaiture» après la suppression, par cette ordonnance, des pénalités pour absence d'atteinte des objectifs fixés par les CEPP. Il a dénoncé «l'absence de débats au Parlement» sur cette question, alors que ce dispositif avait été adopté par l'Assemblée nationale en 2017. Dominique Potier s'exprimait à l'occasion de la présentation du rapport d'information sur le contrôle de la mise en application de la loi Egalim, le 29 mai, à la Commission des affaires économiques de l'Assemblée nationale.
Source : agrapresse.fr

Réforme des coopératives: l’habilitation outrepassée selon un rapport parlementaire

mer, 05/29/2019 - 14:11
«Nous, rapporteurs, considérons que le gouvernement a dépassé le champ de son habilitation à légiférer au sujet de l’extension aux coopératives de l’action en responsabilité pour prix abusivement bas», conclut Jérôme Nury, député les Républicains, lors de la présentation, le 29 mai, du rapport d’information sur le contrôle de la mise en application de la loi Egalim. «Le contenu de la réforme des coopératives agricoles (…) ne concernait pas le prix des apports, assure l’élu LR. Co-rapporteur, Jean-Baptiste Moreau, député LREM qui était rapporteur de la loi Egalim, confirme ces propos.
Source : agrapresse.fr

Serres chauffées en bio: la FNAB et trois ONG environnementales lancent une pétition

mer, 05/29/2019 - 12:49
Dans une pétition mise en ligne le 29 mai et relayée par le quotidien Libération, la Fédération nationale d’agriculture biologique (Fnab), le Réseau Action Climat, la Fondation Nicolas Hulot et Greenpeace appellent le ministre de l’Agriculture à «soutenir un encadrement strict du chauffage des serres en bio» lors de la prochaine réunion du Comité national de l’agriculture biologique (Cnab), le 11 juillet prochain. Ils lui demandent notamment de «limiter le recours au chauffage des serres à la production de plants et au maintien hors-gel» afin de garantir «que la production reste de saison». «Le marché bio se développe et les appétits aussi», constatent-ils, pointant le développement de «projets de conversions biologiques de serres chauffées pour la production de fruits et légumes hors saison».
Source : agrapresse.fr

Pages