agrapresse.fr
S'abonner à flux agrapresse.fr
LE QUOTIDIEN DE L'ÉCONOMIE AGRICOLE - PARIS - BRUXELLES
Mis à jour : il y a 53 min 38 sec

Phytos: lancement des aides du Grand plan d'investissement à l’achat de matériels économes

mer, 07/29/2020 - 12:57
L’aide aux investissements visant à réduire l’utilisation des phytos est opérationnelle, a annoncé le 29 juillet FranceAgriMer qui ouvre jusque fin 2020 un site de téléprocédure pour le dépôt des demandes. Ce programme, inclus dans le volet agricole du Grand plan d’investissement (GPI), vise à soutenir l’achat de matériels «permettant de réduire ou de substituer l’usage de produits phytosanitaires en vue de préserver l’environnement», selon un communiqué. L’État accompagnera ainsi l’achat des pulvérisateurs les plus performants et de certains équipements alternatifs». Une enveloppe de 30 M€ est prévue, sachant que le taux d’aide s’élève à «30% ou 40%» des dépenses limitées à 40 000 €.
Source : agrapresse.fr

Concurrence: la DGCCRF publie un guide pratique pour les OP et les interprofessions

mar, 07/28/2020 - 20:59
La DGCCRF a publié le 27 juillet des lignes directrices portant sur l’application des règles de concurrence au secteur agricole à destination des organisations de producteurs (OP), de leurs associations (AOP) ainsi que des interprofessions. Dans la droite lignée de l’avis de l’Autorité de la concurrence de mai 2018 clarifiant les conditions d’application du droit de la concurrence au secteur agricole, cet exercice de pédagogie veut apporter «davantage de sécurité juridique aux acteurs». Si un des objectifs poursuivi est bien d’éviter des infractions aux règles de la concurrence, l’idée surtout est de permettre aux OP et aux interprofessions d’«exploiter toutes les possibilités liées aux dérogations à ces règles».
Source : agrapresse.fr

Gouvernance du 2d pilier de la Pac: arbitrage d'ici septembre-octobre (Denormandie)

mar, 07/28/2020 - 20:59
Questionné à l'Assemblée sur la gouvernance du 2nd pilier de la Pac (Feader) le 28 juillet, le ministre de l'Agriculture Julien Denormandie a annoncé que le projet de loi Ddadue (adaptations au droit européen), qui doit être examiné «à la fin du mois de septembre - début du mois d'octobre» par les députés, sera l'occasion de «statuer sur ce sujet». Le ministre s'est dit «tout à fait favorable à ce que l'on ait une territorialisation de plus en plus massive de ces politiques agricoles». Il a toutefois évoqué des «effets de bord», comme pour l'installation des jeunes agriculteurs. Depuis 2014, les régions ont la charge des fonds Feader. Mais fin 2019, l'ex-Premier ministre Edouard Philippe avait proposé que, pour la prochaine Pac, l'Etat reprenne la charge des aides surfaciques (Maec, bio).
Source : agrapresse.fr

Gouvernance du 2d pilier de la Pac: un arbitrage d'ici septembre-octobre (Denormandie)

mar, 07/28/2020 - 18:15
Questionné à l'Assemblée sur la gouvernance du 2nd pilier de la Pac (Feader) le 28 juillet, le ministre de l'Agriculture Julien Denormandie a annoncé que le projet de loi Ddadue (adaptations au droit européen), qui doit être examiné «à la fin du mois de septembre - début du mois d'octobre» par les députés, sera l'occasion de «statuer sur ce sujet». Le ministre s'est dit «tout à fait favorable à ce que l'on ait une territorialisation de plus en plus massive de ces politiques agricoles». Il a toutefois évoqué des «effets de bord», comme pour l'installation des jeunes agriculteurs. Depuis 2014, les régions ont la charge des fonds Feader. Mais fin 2019, l'ex-Premier ministre Edouard Philippe avait proposé que, pour la prochaine Pac, l'Etat reprenne la charge des aides surfaciques (Maec, bio).
Source : agrapresse.fr

Négociations commerciales: une année 2020 encore en légère déflation

mar, 07/28/2020 - 18:05
Après -0,4% en 2019, les négociations commerciales 2020 se sont achevées sur une nouvelle déflation, de 0,1%, indique à Agra Presse le cabinet du ministre de l’Agriculture à la suite du comité de suivi des négociations commerciales du 28 juillet. Cette année encore, «la filière laitière cache la forêt», tempère Dominique Chargé, président de la Coopération agricole. En effet, si «les chiffres se sont améliorés cette année», comme l’observe Francis Amand, négociateur des relations commerciales agricoles, seuls les contrats conclus dans la filière laitière bénéficient d’une hausse des prix d’achats des produits vendus sous marques nationales (+1%). Toutes les autres filières ont connu une déflation comprise entre 0,2% et 0,6%, selon des participants à la réunion.
Source : agrapresse.fr

Néonicotinoïdes: «changer la loi ou soutenir la filière» betteravière (Denormandie)

mar, 07/28/2020 - 17:31
Interrogé à l'Assemblée nationale le 28 juillet par une députée LR sur l'infestation de la production 2020 de betterave par la jaunisse, le ministre de l'Agriculture a rappelé que «le gouvernement actuel est en train de mettre en application une loi votée en 2016». Julien Denormandie fait ici référence à la loi biodiversité qui fut portée par l'actuelle ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili. Le texte a interdit les néonicotinoïdes depuis septembre 2018. «Le pouvoir exécutif ne peut pas changer la loi si ce n'est pas le pouvoir législatif qui le fait», a expliqué Julien Denormandie en séance. Et de conclure: «nous avons un double choix: changer la loi ou mettre énormément de soutien financier dans une filière. C'est ce sur quoi nous travaillons avec le Premier ministre».
Source : agrapresse.fr

Concurrence: la DGCCRF publie un guide pédagogique pour les OP et les interprofessions

mar, 07/28/2020 - 16:28
La DGCCRF a publié le 27 juillet des lignes directrices portant sur l’application des règles de concurrence au secteur agricole à destination des organisations de producteurs (OP), de leurs associations (AOP) ainsi que des interprofessions. Dans la droite lignée de l’avis de l’Autorité de la concurrence de mai 2018 clarifiant les conditions d’application du droit de la concurrence au secteur agricole, cet exercice de pédagogie veut apporter «davantage de sécurité juridique aux acteurs». Si un des objectifs poursuivi est bien d’éviter des infractions aux règles de la concurrence, l’idée surtout est de permettre aux OP et aux interprofessions d’«exploiter toutes les possibilités liées aux dérogations à ces règles».
Source : agrapresse.fr

Fret ferroviaire: des péages gratuits en 2020 pour les trains de marchandises (Castex)

mar, 07/28/2020 - 10:05
A l'occasion d'un déplacement à Bonneuil-sur-Marne (Val-de-Marne) le 27 juillet, le Premier ministre Jean Castex a annoncé la gratuité des péages ferroviaires en 2020, et la division de leur prix par deux en 2021. Cette annonce constitue «la première étape dans un plan de reconquête du fret ferroviaire», a annoncé le Premier ministre. Jean Castex est par ailleurs revenu sur «l'affaire du train des primeurs Perpignan-Rungis», qui l'a «profondément meurtri» en tant que maire d'une commune des Pyrénées-Orientales: «nous avons la ferme intention de rouvrir et développer les autoroutes ferroviaires». Et d'annoncer des appels à projets d'ici la fin de l'année pour les lignes Bayonne-Cherbourg, Sète-Calais et Perpignan-Rungis, qu'il souhaiterait intégrer à un axe Anvers-Barcelone.
Source : agrapresse.fr

Loi Egalim: la DGCCRF précise les modalités de prise en compte des indicateurs

lun, 07/27/2020 - 18:45
La DGCCRF a publié, le 27 juillet, des lignes directrices portant sur les conditions de prise en compte des indicateurs de coûts de production et prix de produits agricoles, tel que le prévoit la loi Egalim. Elle précise par exemple que ces indicateurs «existent» à la condition que les opérateurs puissent y avoir facilement accès, comme dans le cas d’une mise en ligne sur le site internet de l’interprofession ou de l’Observatoire de la formation des prix et des marges par exemple. Et la direction des Fraudes considère que ce n’est pas le cas si la «diffusion (est) limitée aux seuls adhérents de l’interprofession».
Source : agrapresse.fr

Moratoire sur les zones commerciales: une circulaire avant la pause estivale (B. Pompili)

lun, 07/27/2020 - 12:30
A l'occasion du cinquième conseil de défense écologique, le 27 juillet, la nouvelle ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, est revenue, dans les colonnes du quotidien Le Monde, sur l'application du moratoire sur les zones commerciales en périphérie des villes, annoncé par le Premier ministre le 15 juillet: «Avant la coupure estivale, nous enverrons une circulaire aux préfets pour leur demander de veiller scrupuleusement à cette question d’artificialisation dans les dossiers d’autorisation commerciale», annonce Barbara Pompili. Et de préciser: «Sur tous les nouveaux projets susceptibles de détruire des terres agricoles ou des espaces naturels, ils saisiront la commission nationale d’aménagement commercial.»
Source : agrapresse.fr

Foncier: Barbara Pompili annonce un fonds pour «réhabiliter» les friches industrielles

lun, 07/27/2020 - 12:27
A l'occasion du cinquième conseil de défense écologique, le 27 juillet, la nouvelle ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, a annoncé, dans les colonnes du quotidien Le Monde, la création d'un «fonds de plusieurs centaines de millions d’euros pour réhabiliter des centaines d’hectares de friches industrielles», dans le cadre du plan de relance. La ministre annonce par ailleurs la reprise de l'objectif proposé par la Convention citoyenne de «diviser par deux la bétonisation dans la prochaine décennie.» Dans le cadre du plan biodiversité présenté à l'été 2018, le gouvernement poursuit déjà un objectif de «zéro artificialisation nette» (ZAN).
Source : agrapresse.fr

Des secrétaires d'Etat à la biodiversité et à la ruralité, pas au bien-être animal

lun, 07/27/2020 - 09:22
Dans un décret paru le 27 juillet au Journal officiel, le président de la République présente la liste des secrétaires d’État du nouveau gouvernement, dont un chargée de la biodiversité et un autre de la ruralité, mais aucun au bien-être animal, comme le demandaient notamment plusieurs associations animalistes. C'est la députée LREM de Haute-Marne, Bérangère Abba, qui est nommée à la biodiversité, auprès de la ministre de la Transition écologique. Et c'est le député radical de gauche, Joël Giraud (Hautes-Alpes) qui aura la charge de la ruralité, auprès de la ministre de la Cohésion des territoires.
Source : agrapresse.fr

Saisonniers: l’ONU urge l’Espagne de régulariser la situation dans les «bidonvilles»

ven, 07/24/2020 - 16:41
Dans un communiqué le 24 juillet, le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH) appelle l’Espagne à améliorer «immédiatement» les conditions «déplorables» endurées par les travailleurs saisonniers migrants logés dans des «bidonvilles» à proximité des zones de culture de fraise. Cet appel intervient après que trois incendies ont ravagé des campements informels à Lepe et Lucena del Puerto dans la province de Huelva, entre le 12 et le 17 juillet. Plus de 170 personnes se retrouvent sans logement, certaines ayant aussi perdu leurs papiers et possessions, et font face à «l’ignorance» des gouvernements locaux, dénonce le rapporteur spécial de l’HCDH Olivier De Schutter qui appelle à «régulariser» au plus vite la situation des travailleurs migrants.
Source : agrapresse.fr

Les soutiens européens à Airbus révisés, Bruxelles appelle Washington à lever ses sanctions

ven, 07/24/2020 - 12:52
Avec la mise en conformité vis-à-vis des règles de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) concernant certains prêts accordés à l’avionneur Airbus par les gouvernements français et espagnol, les sanctions imposées par les États-Unis sur certains produits européens, notamment agroalimentaires (vin, fromage, jhuile d'olive), ne se justifient plus, prévient la Commission européenne dans une déclaration du 24 juillet. L’accord qui vient d'être convenu entre la France, l’Espagne et Airbus «élimine tout motif pour les États-Unis de maintenir leurs contre-mesures sur les exportations de l'UE», estime Bruxelles. Et, indique le commissaire européen au Commerce Phil Hogan: «En l'absence d'un règlement, l'UE est prête à faire pleinement usage de ses propres droits à appliquer des sanctions».
Source : agrapresse.fr

Glyphosate : l’Anses présente les modalités et le calendrier de sortie...

jeu, 07/23/2020 - 18:46
L’Anses, auditionnée le 23 juillet par la mission parlementaire sur le glyphosate, a précisé le scénario de sortie du fameux herbicide. En viticulture et en arboriculture, l’agence «envisage (…) une interdiction d’utilisation entre les rangs et une limitation des quantités à l’hectare», qui serait respectivement à «environ 80%» de la dose actuelle et «plutôt à 60%». Concernant les grandes cultures, «il est tout à fait possible d’interdire le glyphosate dans des pratiques de labour», a considéré Roger Genet. En termes de calendrier, l’Anses prévoit une publication «début octobre» des AMM (autorisations de mise sur le marché) en cours d’évaluation. Les retraits d'usage doivent s’effectuer dans un «délai de grâce» de 12 mois, soit jusqu’à octobre/novembre 2021. Seulement 6 mois sont laissés aux industriels pour modifier leurs étiquettes en cas de limitation de la dose maximale, c’est-à-dire une entrée en vigueur en avril 2021.
Source : agrapresse.fr

Agenda de la semaine agricole du 27/07/2020

jeu, 07/23/2020 - 18:46
Mardi 28 juillet
Les députés de la Coméco auditionnent Bruno Le Maire, ministre de l’Économie
Voyage de presse organisé par le Syndicat des professionnels du chanvre

Mercredi 29 juillet
Les députés de la Coméco auditionnent Philippe Mauguin, candidat à sa reconduction à la tête de l’Inrae
Les députés de la Coméco auditionnent Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture
Source : agrapresse.fr

Glyphosate: retrait de l’Institut Pasteur pour les études complémentaires (Anses)

jeu, 07/23/2020 - 18:05
Le consortium coordonné par l’Institut Pasteur de Lille, qui avait été sélectionné pour mener des études complémentaires sur le glyphosate aux côtés du Circ, s’est retiré du dispositif, annonce l’Anses dans un communiqué du 23 juillet. «L’Agence financera uniquement l’étude originale proposée par le Circ», explique l’Anses. De nombreuses voix, dont celle de Delphine Bato, avaient reproché à l’Anses d’avoir attribué l’étude à cette équipe dont l’un des chercheurs avait également participé à l’établissement du cahier des charges, et à la sélection des candidats. Exprimant ses regrets face à cette situation, l’Anses maintient «l’absence de conflit d’intérêts du coordonnateur du consortium, et de tous les responsables des laboratoires impliqués».
Source : agrapresse.fr

La réforme de la Pac, un rendez-vous «crucial» pour diminuer les phytos (B. Pompili)

jeu, 07/23/2020 - 16:38
«La réforme de la Pac qui va arriver l’année prochaine est pour moi un rendez-vous crucial. Si on arrive à réorienter les aides de la Pac vers l’agriculture du futur, on peut baisser énormément les pesticides» a affirmé la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili au micro de France Inter le 23 juillet. Cette transition, a défendu la ministre, ne doit pas se faire sans soutien aux producteurs: «On a un sujet de faire en sorte que les agriculteurs soient mieux formés à l’agroécologie, qu’ils puissent être mieux aidés quand ils passent au bio, et qu’ils puissent mettre en valeur leurs produits lorsqu’ils passent à la HVE», a estimé la ministre
Source : agrapresse.fr

Glyphosate : l’Anses présente les modalités et le calendrier de sortie

jeu, 07/23/2020 - 14:45
L’Anses, auditionnée le 23 juillet par la mission parlementaire sur le glyphosate, a précisé le scénario de sortie du fameux herbicide. En viticulture et en arboriculture, l’agence «envisage (…) une interdiction d’utilisation entre les rangs et une limitation des quantités à l’hectare», qui serait respectivement à «environ 80%» de la dose actuelle et «plutôt à 60%». Concernant les grandes cultures, «il est tout à fait possible d’interdire le glyphosate dans des pratiques de labour», a considéré Roger Genet. En termes de calendrier, l’Anses prévoit une publication «début octobre» des AMM (autorisations de mise sur le marché) en cours d’évaluation. Les retraits d'usage doivent s’effectuer dans un «délai de grâce» de 12 mois, soit jusqu’à octobre/novembre 2021. Seulement 6 mois sont laissés aux industriels pour modifier leurs étiquettes en cas de limitation de la dose maximale, c’est-à-dire une entrée en vigueur en avril 2021.
Source : agrapresse.fr

Covid-19: un décret assouplit temporairement le code des marchés publics

jeu, 07/23/2020 - 12:38
Le décret visant à faciliter temporairement la conclusion de marchés publics est paru au Journal officiel du 23 juillet, annonce un communiqué de presse du gouvernement. Pendant cinq mois, il rehausse le seuil de dispense de procédure pour la passation des marchés publics à 100000 euros pour l’achat de denrées alimentaires produites, transformées et stockées pendant l’état d’urgence sanitaire et qui seront livrées avant le 10 décembre 2020. «Au-delà de l’objectif de lutte contre le gaspillage, cette mesure participera au soutien des producteurs agricoles dont l’activité a été très fortement impactée par les mesures prises pour limiter l’épidémie et la sauvegarde des emplois», estime le gouvernement.
Source : agrapresse.fr

Pages