agrapresse.fr
S'abonner à flux agrapresse.fr
LE QUOTIDIEN DE L'ÉCONOMIE AGRICOLE - PARIS - BRUXELLES
Mis à jour : il y a 19 min 59 sec

Des députés veulent inscrire la lutte contre le réchauffement dans la Constitution

jeu, 03/05/2020 - 19:24
Les députés Sacha Houlié (LREM, Vienne) et Matthieu Orphelin (Liberté et Territoires, Maine-et-Loire) préparent une proposition de loi visant à inscrire la protection de l’environnement et la lutte contre le réchauffement climatique dans la Constitution. «Nous reprendrons la formule qui sortira de la convention citoyenne», annonce Matthieu Orphelin à Agra Presse. La proposition est née d’un déjeuner à l’Assemblée le 4 mars, entre une quinzaine de députés et cinq membres de la convention citoyenne, qui ont pu à cette occasion partager avec les élus leurs travaux sur la réforme constitutionnelle.
Source : agrapresse.fr

Agenda de la semaine agricole du 09/03/2020

jeu, 03/05/2020 - 18:41
Lundi 9 mars
Comité spécial agriculture, à Bruxelles

Mardi 10 mars
Colloque de la FAO sur la biodiversité des sols, à Rome
Conférence de presse du CIVB (bordeaux)
Colloque Ines «Agriculture et photovoltaïque», à Valence
Conférence Bioket 2020 (transformation de biomasse) à Lille

Mercredi 11 mars
Assemblée générale de la FNPL (lait), jusqu’à jeudi
Assemblée générale de l’Anamso (semences oléagineuses)
Conférence de presse du conseil céréales de FranceAgriMer
Colloque «One Health» organisée par Bleu Blanc Cœur

Jeudi 12 mars
Conférence de presse de Ceva santé animale
Conférence de l’UGVC (Cognac) sur la conjoncture

Vendredi 13 mars
Congrès de la SNPR (propriétaires ruraux, FNSEA)
Source : agrapresse.fr

En l'état, la France n’atteindra pas la neutralité carbone avant 2085 (étude)

jeu, 03/05/2020 - 15:12
D’après une étude réalisée par le cabinet Carbone 4 pour les organisations à l’origine de l’Affaire du siècle (Notre Affaire à Tous, la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme, Greenpeace France et Oxfam), la France n’atteindra pas la neutralité carbone avant 2085, si l’on considère la réduction moyenne de ses émissions sur la période 2011-2017. Dans la nouvelle version de la Stratégie nationale bas carbone (SNBC), dont la consultation s’est terminée début mars, le gouvernement a fixé l’objectif de neutralité pour 2050, avec des émissions de 80 Mt CO2eq à cet horizon, compensées par les puits de carbone français.
Source : agrapresse.fr

UE: l’Autrichien Wolfgang Burtscher devrait prendre la tête de la DG Agri (Commission)

jeu, 03/05/2020 - 15:03
L’Autrichien Wolfgang Burtscher, actuel directeur général adjoint à la Recherche et l’innovation, devrait être prochainement nommé en tant que nouveau directeur général de l’Agriculture (DG Agri) au sein de la Commission européenne en remplacement du Polonais Jerzy Plewa, qui a pris sa retraite fin 2019. Wolfgang Burtscher a déjà travaillé à la DG Agri d’abord en tant que directeur de l’audit des dépenses agricoles de mai 2005 à septembre 2009 puis au poste de directeur de la législation agricole de février 2000 à janvier 2005.
Source : agrapresse.fr

Commission européenne: l’Autrichien Wolfgang Burtscher devrait prendre la tête de la DG Agri

jeu, 03/05/2020 - 15:03
L’Autrichien Wolfgang Burtscher, actuel directeur général adjoint à la Recherche et l’innovation, devrait être prochainement nommé en tant que nouveau directeur général de l’Agriculture (DG Agri) au sein de la Commission européenne en remplacement du Polonais Jerzy Plewa, qui a pris sa retraite fin 2019. Wolfgang Burtscher a déjà travaillé à la DG Agri d’abord en tant que directeur de l’audit des dépenses agricoles de mai 2005 à septembre 2009 puis au poste de directeur de la législation agricole de février 2000 à janvier 2005.
Source : agrapresse.fr

Feu vert des sénateurs à l'ordonnance gouvernementale afin de réformer les chambres

jeu, 03/05/2020 - 12:04
Dans le cadre de l’examen du projet de loi Simplification administrative (Asap), les sénateurs ont validé, le 5 mars en séance publique, un amendement autorisant le gouvernement à fixer par ordonnance des règles spécifiques pour la chambre d’agriculture de Mayotte. Créée en 2001, la Capam (chambre de l'agriculture, de la pêche et de l'aquaculture de Mayotte) est endettée à hauteur de 800 000 euros, selon la presse locale. Elle «fonctionne de façon bancale», a estimé Thani Mohamed Soilhi (LREM) en séance, car elle a été créée «sur un modèle très particulier, sans forcément les moyens financiers qui vont avec». L’amendement adopté ce matin permet au gouvernement «d’apporter de la sécurité juridique et de permettre à cette chambre de fonctionner», s’est félicité l’élu.
Source : agrapresse.fr

Vers une réforme par ordonnance de la chambre d’agriculture de Mayotte

jeu, 03/05/2020 - 12:04
Dans le cadre de l’examen du projet de loi Simplification administrative (Asap), les sénateurs ont validé, le 5 mars en séance publique, un amendement autorisant le gouvernement à fixer par ordonnance des règles spécifiques pour la chambre d’agriculture de Mayotte. Créée en 2001, la Capam (chambre de l'agriculture, de la pêche et de l'aquaculture de Mayotte) est endettée à hauteur de 800 000 euros, selon la presse locale. Elle «fonctionne de façon bancale», a estimé Thani Mohamed Soilhi (LREM) en séance, car elle a été créée «sur un modèle très particulier, sans forcément les moyens financiers qui vont avec». L’amendement adopté ce matin permet au gouvernement «d’apporter de la sécurité juridique et de permettre à cette chambre de fonctionner», s’est félicité l’élu.
Source : agrapresse.fr

Vers un affichage obligatoire de l’origine de toutes les viandes en RHD cet été

mer, 03/04/2020 - 19:15
«La Commission européenne nous a donné un accord de principe pour pouvoir imposer l’étiquetage des viandes de volailles, de ruminants, de porc pour la restauration hors domicile», a annoncé Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture lors de la séance publique du Sénat le 4 mars. Le Sénat vient en effet d’adopter la proposition de loi (PPL) Informations sur les produits agricoles et alimentaires qui prévoit notamment d’imposer l’indication de l’origine à toutes les viandes dans les restaurants et cantines - comme c'est aujourd'hui le cas uniquement pour la viande bovine. «Cette disposition devrait pouvoir entrer en vigueur d’ici l’été», a assuré le ministre.
Source : agrapresse.fr

Bruxelles propose d'inscrire dans le marbre l'objectif de neutralité climatique pour 2050

mer, 03/04/2020 - 16:06
La Commission européenne a proposé, le 4 mars, une nouvelle loi sur le climat qui consacre l'objectif phare du Green deal d'atteindre la neutralité climatique de l'UE à l'horizon 2050. Elle envisage également de rehausser l’objectif de 2030 de réduction des émissions de gaz à effet de serre, de -40 % actuellement à -50 %, voire -55 % sur la base d'une analyse d'impact attendue au mois de septembre. Bruxelles proposera également d'ici juin 2021, des révisions des réglementions sur le partage de l'effort, l'utilisation des terres, le changement d'affectation des terres et la foresterie (LULUCF) ou encore les énergies renouvelables. Enfin, la Commission indique avoir officiellement lancé ses travaux sur un futur mécanisme de taxe carbone aux frontières de l'UE.
Source : agrapresse.fr

Origine de la volaille en RHD: la publication du décret reportée (professionels)

mer, 03/04/2020 - 11:58
L'interprofession volaille de chair (Anvol) annonce le report de la publication du décret qui doit rendre obligatoire l'étiquetage de l'origine de la viande de volaille (crue et surgelée) en restauration hors domicile (RHD). Annoncée depuis plusieurs mois pour le 1er avril, la parution de ce texte vient d'être reportée à «l'été», annonce l'Anvol dans son bulletin mensuel paru le 4 mars. Ce report serait du à des «réserves» émises par la Commission européenne, auprès de laquelle doit être notifié le texte. Bruxelles «ne verrait pas d'inconvénient à cette publication mais seulement si elle s'établit dans le cadre d'une expérimentation», rapporte l'Anvol. «En résumé, ne pas s'attendre à une publication avant l'été 2020 et pour une période limitée (expérimentation)», conclut l'interprofession.
Source : agrapresse.fr

Abattoir Sobeval: la préfecture autorise une reprise partielle de l'activité

mer, 03/04/2020 - 11:44
La préfecture de Dordogne annonce, dans un communiqué le 4 mars, une «levée partielle» de la suspension de l'agrément de l'abattoir Sobeval. La reprise concerne l'abattage «conventionnel» mais pas l'abattage rituel. La levée de l'agrément avait été prononcée le 28 février suite à une mission d'inspection du ministère de l'Agriculture, elle-même conduite après la diffusion d'une vidéo par l'association L214. Un «processus révisé d'abattage» a été testé le 3 mars sous le contrôle des services vétérinaires, qui a «permis de vérifier que les opérateurs avaient bien pris en compte les changements opérés et que l’abattage respectait pleinement la réglementation en matière de protection animale», rapporte la préfecture. La levée complète de la suspension interviendra à «un stade ultérieur».
Source : agrapresse.fr

Foncier: le Sénat refuse de supprimer la Commission nationale des baux ruraux

mer, 03/04/2020 - 10:43
Lors de l'examen en séance publique du projet de loi Asap (simplification de l'action publique) le 3 mars, le Sénat a refusé de supprimer la Commission nationale des baux ruraux. Cette suppression est proposée par le gouvernement à cause du caractère «extrêmement supplétif» de la commission, a rappelé le secrétaire d’État à l’Action publique, Olivier Dussopt. Le rôle de cette instance est de proposer des minima et maxima qui servent au calcul du prix du fermage. Depuis la loi d'orientation agricole de 2010, elle n'intervient qu'en cas de carence des commissions consultatives paritaires départementales des baux ruraux. Un «rôle utile de garde-fou» qu'il est «préférable de maintenir» dans un contexte de «raréfaction du foncier de nature à renforcer localement les situations de conflit», a estimé la rapporteure LR Patricia Morhet-Richaud.
Source : agrapresse.fr

Le gouvernement veut réformer par ordonnance le réseau des chambres d'agriculture

mar, 03/03/2020 - 18:46
Dans le cadre de l'examen du projet de loi Simplification administrative (Asap), qui a débuté au Sénat le 3 février en séance publique, le gouvernement va demander au Parlement une habilitation à faire évoluer par ordonnance le fonctionnement du réseau des chambres d'agriculture. Dans le cadre de la négociation du prochain contrat d'objectif et de performance du réseau, un amendement a été déposé en ce sens, qui permettrait au gouvernement d'agir par ordonnance pour «modifier la dénomination de l’Assemblée permanente des chambres d’agriculture, compléter ses missions et compétences relatives à l’animation des établissements du réseau, et modifier en conséquence les missions des autres établissements, afin d’améliorer l’efficacité du fonctionnement du réseau».
Source : agrapresse.fr

Coronavirus : les consommateurs se ruent sur certaines denrées (Nielsen)

mar, 03/03/2020 - 18:46
L’institut Nielsen a indiqué le 3 mars une ruée des consommateurs sur certains produits et des ruptures en magasins liées à l’épidémie de coronavirus. «Le samedi 29 février, le chiffre d’affaires progresse ainsi de plus de 20% sur un ensemble représentatif de catégories de grande consommation, selon un communiqué à partir des données en hyper et supermarchés. Certaines catégories ont même vu leurs ventes doubler, comme les pâtes ou les conserves de poissons.» Des ruptures en magasins se sont concentrées le même jour sur quelques catégories de produits comme les pâtes, la farine, les conserves de poissons.
Source : agrapresse.fr

«Guerre du Camembert»: le projet de cahier des charges est définitivement refusé

mar, 03/03/2020 - 17:46
L’ODG (organisme de défense et de gestion) du Camembert de Normandie, réuni en assemblée générale le 3 mars, a «définitivement refusé» le projet de nouveau cahier des charges de l’AOP, indique Patrick Mercier, président de l’ODG à Agra Presse. Réunis pour un vote ultime, les «industriels et petits fabricants» ont voté contre le projet qui prévoyait la mise en place de deux gammes, permettant d’intégrer sous une même appellation, les camemberts de l’AOP traditionnel et ceux «fabriqués en Normandie». «Un vote négatif entraîne l’application de la loi au 4 mars et le retrait du fabriqué en Normandie» pour cause d'usurpation de l'appellation, avait expliqué Patrick Mercier quelques jours plus tôt.
Source : agrapresse.fr

Négoce: la reprise des Ets Demeuré par GN Solutions est finalisée

mar, 03/03/2020 - 11:32
Les sociétés de financement Sofiprotéol et Arkéa Banque Entreprises s’engagent aux côtés du négociant GN Solutions pour la reprise des Établissements Demeuré, ont-elles annoncé le 3 mars. Cela marque «l’émergence d’un groupe de négoce agricole leader en Bretagne», selon un communiqué commun. Le nouvel ensemble, qui vise un chiffre d’affaires d’environ 80 M€ pour une collecte estimé à 180 000 t de céréales et oléoprotéagineux, «continuera de proposer des conseils en matière d’agronomie, ainsi que de vendre divers produits d’approvisionnement et de nutrition animale». Il bénéficie du soutien du réseau de 80 négoces Impaact, partie prenante de l’opération via sa holding financière FNI.
Source : agrapresse.fr

La taxe sur la vente de phytos relevée à 0,9% pour abonder le fonds d'indemnistation

lun, 03/02/2020 - 19:41
Un arrêté, publié au Journal officiel le 1er mars, relève le taux de la taxe sur la vente de produits phytopharmaceutiques, qui passe de 0,2% à 0,9%. Ce taux reste à 0,1% pour les produits de biocontrôle. Le produit de la taxe est affecté à l'Anses (agence de sécurité sanitaire) pour financer le dispositif de phytopharmacovigilance, ainsi qu'au fonds d'indemnisation des victimes de pesticides. Cette augmentation, précise-t-on au cabinet du ministre de l'Agriculture, est destinée à abonder le fonds d'indemnisation, tel que prévu dans le projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) pour 2020. Il est prévu par les députés que ce fonds soit abondé par la taxe sur les phytos et par des contributions «fixées par décret» des différents régimes d’assurances. Selon le PLFSS, les dépenses du fonds «devraient atteindre 53 millions d’euros d’ici 2022».
Source : agrapresse.fr

Vin: le salon allemand Prowein reporté, Vinexpo Hong-Kong repoussé à juillet

lun, 03/02/2020 - 19:41
Le salon international du vin Prowein, qui devait se tenir du 15 au 17 mars à Düsseldorf (Allemagne), a été reporté à une date ultérieure, en raison de l’épidémie du coronavirus, ont décidé ses organisateurs le 29 février. Par ailleurs, le salon Vinexpo Hong-Kong, qui devait avoir lieu du 26 au 28 mai, est reporté du 8 au 10 juillet «afin de répondre à la demande de la grande majorité de ses exposants».
Source : agrapresse.fr

Statut du fermage: les discussions aboutissent entre fermiers et bailleurs de la FNSEA

lun, 03/02/2020 - 18:16
Après plusieurs années de désaccord, la Section des fermiers et des métayers de la FNSEA (SNFM) a annoncé le 27 février, à quelques jours de son congrès le 5 mars, que les discussions sur le statut du fermage avec la section des propriétaires ruraux (SNPR) ont abouti en février. Sur six propositions de la SNFM, deux restaient en discussion et viennent de faire l'objet d'un accord: la transmission de l’entreprise du fermier sortant et la subrogation du droit de préemption du fermier. Quatre autres propositions avaient abouti l’an dernier à un accord. Les deux sections peuvent maintenant présenter un socle commun aux parlementaires dans le cadre des discussions sur la future loi foncière.
Source : agrapresse.fr

La taxe sur la vente de phytos relevée 0,9% pour abonder le fonds d'indemnistation

lun, 03/02/2020 - 11:54
Un arrêté, publié au Journal officiel le 1er mars, relève le taux de la taxe sur la vente de produits phytopharmaceutiques, qui passe de 0,2% à 0,9%. Ce taux reste à 0,1% pour les produits de biocontrôle. Le produit de la taxe est affecté à l'Anses (agence de sécurité sanitaire) pour financer le dispositif de phytopharmacovigilance, ainsi qu'au fonds d'indemnisation des victimes de pesticides. Cette augmentation, précise-t-on au cabinet du ministre de l'Agriculture, est destinée à abonder le fonds d'indemnisation, tel quel prévu dans le projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) pour 2020. Il est prévu par les députés que ce fonds soit abondé par la taxe sur les phytos et par des contributions «fixées par décret» des différents régimes d’assurances. Selon le PLFSS, les dépenses du fonds «devraient atteindre 53 millions d’euros d’ici 2022».
Source : agrapresse.fr

Pages