agrapresse.fr
S'abonner à flux agrapresse.fr
LE QUOTIDIEN DE L'ÉCONOMIE AGRICOLE - PARIS - BRUXELLES
Mis à jour : il y a 32 min 27 sec

Lundi vert: plusieurs ONG écologistes appellent à ne pas «fustiger tous les élevages»

lun, 01/28/2019 - 11:14
Plusieurs ONG de protection de l'environnement, dont Greenpeace, WWF, Réseau Action Climat, et la Fondation pour la Nature et l'Homme, ont appelé, dans une tribune, publiée sur RTL le 28 janvier, à «ne pas se tromper d'ennemi», en stigmatisant «l'élevage en général», deux semaines après l'appel du «lundi vert», dans lequel une centaine de personnalités appelaient à ne plus manger de viande le premier jour de la semaine. «La viande dont nous ne voulons pas est issue des élevages industriels», indiquent les signataires, pour qui «de nombreux éleveurs français entretiennent les paysages, maintiennent les haies et les prairies naturelles, protégeant ainsi la santé humaine, la biodiversité, les sols et l’eau».
Source : agrapresse.fr

Des scientifiques appellent à une «refonte radicale» du système alimentaire mondial

lun, 01/28/2019 - 11:13
Les problèmes «d'obésité», de «sous-nutrition» et de «changement climatique» sont les différents symptômes d'un «dysfonctionnement global» du système alimentaire mondial, qui constitue «la plus grande menace actuelle pour l'humanité et la planète», selon les travaux d'un collectif de scientifiques publiés le 28 janvier par la revue médicale The Lancet. «La sous-nutrition diminue trop lentement, aucun pays n'a réussi à contrer son épidémie d'obésité, et l'élaboration de réponses politiques au changement climatique débute à peine», résume le rapport, résultat de trois ans de travaux menés par des universités américaines et néo-zélandaises. Les chercheurs appellent à opérer une «refonte radicale» et à considérer les «interactions» entre ces différentes «menaces», pour y apporter des réponses.
Source : agrapresse.fr

L’AOP camembert de Normandie se dote de deux gammes et se dirige vers le sans OGM

ven, 01/25/2019 - 17:19
«Il y aura un seul cahier des charges camembert de Normandie avec deux itinéraires techniques qui donneront deux fromages différents», explique Céline Pacary, directrice de l’organisme de défense et de gestion (ODG) Laitiers Normands, le 25 janvier à Agra Presse. D’ici 2021, une première catégorie de camembert sera valorisée sous la bannière Camembert AOP «cœur de gamme» et pourra être traitée thermiquement. Cette catégorie intègre sous le label AOP des fromages initialement appelé «camembert fabriqué en Normandie». Une seconde catégorie, haut de gamme, pourra porter les mentions «véritable» ou «authentique» camembert de Normandie. Il devra être moulé à la louche et fabriqué à partir de lait cru. Cette gamme correspond à l’actuel camembert AOP de Normandie. Et nouveauté pour ces deux gammes: une alimentation sans OGM des troupeaux.
Source : agrapresse.fr

Sortie du glyphosate: la Conf' déplore les déclarations d'Emmanuel Macron

ven, 01/25/2019 - 17:04
Dans un communiqué du 25 janvier, la Confédération paysanne critique vivement les déclarations d'Emmanuel Macron, qui a estimé, le 24 janvier, que la France ne parviendrait pas à se passer «à 100%» du glyphosate dans les trois ans, lors d'un débat citoyen à Bourg-de-Péage (Drôme). Pour le syndicat, «sortir des pesticides c'est possible», en promouvant des «pratiques de l'agriculture paysanne», et en décidant «la fin des accords de libre échange». La Conf' appelle donc à «de véritables engagements politiques, économiques et agronomiques qui les accompagnent financièrement», et dénonce «les outils de communication, tel que le Contrat de solutions (initié par la FNSEA, ndlr), co-signé par les principales firmes (...) qui vivent de la vente de ces pesticides».
Source : agrapresse.fr

La fusion de l'ONCFS et de l'AFB adoptée en 1ère lecture à l'Assemblée nationale

ven, 01/25/2019 - 16:13
Les députés ont voté à l'unanimité, en première lecture, le 25 janvier, en faveur du projet de loi portant création de l'AFB-ONCFS, qui rassemble en une même entité l'Agence française de la biodiversité et l'office national de la chasse et de la faune sauvage. Cette fusion, initialement évoquée lors de la création de l’AFB par la loi Biodiversité en 2016, devrait être effective dès le 1er janvier 2020. Le nouvel établissement intégrera les missions, périmètres d’intervention et agents de l’Agence française de la biodiversité (AFB) et de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS). Elle renforce également la police de l'environnement.
Source : agrapresse.fr

Betteraviers : Franck Sander, nouveau président de la CGB

ven, 01/25/2019 - 15:39
La CGB (betteraviers) a annoncé le 25 janvier l’élection de Franck Sander comme président. Il succède à Eric Lainé, en poste depuis 2007, qui n’a pas souhaité renouveler son mandat, d’après un communiqué. Franck Sander (40 ans), agriculteur à Ohlungen (Alsace) sur 150 ha de betteraves, maïs, blé et houblon, livre à la coopérative sucrière d’Erstein (Cristal Union). Membre du bureau de la CGB depuis 2013 et président régional du syndicat betteravier, il est par ailleurs à la tête de la FDSEA du Bas-Rhin. Son ambition est de «repenser les liens qui rassemblent planteurs et fabricants», déclare-t-il, cité dans le communiqué, souhaitant «un pacte entre syndicalisme et coopération».
Source : agrapresse.fr

Les JA et la FNSEA se félicitent des « bons chiffres » de l’installation

jeu, 01/24/2019 - 20:20
«Notre travail sur l’installation paye !», se félicitent les Jeunes agriculteurs (JA) et la FNSEA, dans un communiqué de presse commun du 24 janvier, à la suite du Comité national installation transmission. En effet, 5010 nouveaux agriculteurs se sont installés en 2018. Et la hausse du nombre d’installations aidées est en hausse de 19 % depuis 2016. Les syndicats expliquent ces «bons chiffres» de deux raisons. Premièrement par la revalorisation de la dotation Jeunes agriculteurs qui est passée en moyenne de 20060 € en 2016 à 31140 € en 2018. Ensuite par le succès de la promotion du dispositif d’accompagnement à l’installation où «plus de 21000 personnes ont poussé la porte du Points Accueil Installation de leur département».
Source : agrapresse.fr

Feu vert de FranceAgriMer pour toutes les demandes de plantations du cognac

jeu, 01/24/2019 - 18:47
Le bassin du cognac a obtenu un avis favorable du conseil spécialisé viticole de FranceAgriMer pour l’intégralité de ses demandes de plantations de vignes, soit 3 474 hectares, a-t-on appris le 24 janvier auprès de l'Union générale des viticulteurs pour l'AOC Cognac (UGVC), confirmant une information de l'AFP « Les choses sont bien engagées, nous n’attendons plus que la signature du ministre de l’Agriculture », a commenté Alexandre Imbert, directeur du syndicat viticole. L’importance de ces superficies avait suscité des demandes de garanties, de la part d’autres bassins viticoles, notamment celui du Sud-Est, qu’en cas de retournement de marché, des éventuels surplus ne viennent pas saturer les débouchés du vin blanc.
Source : agrapresse.fr

Phytos: la CR réclame un fonds d'indemnisation «exclusivement financé» par l'Etat

jeu, 01/24/2019 - 17:32
Dans un communiqué du 24 janvier, la Coordination rurale se félicite du vote de la commission des affaires sociales de l'Assemblée nationale, qui a adopté, la veille, le principe de la création d'un fonds d'indemnisation pour les victimes de maladies liées à l'utilisation des pesticides pour le 1er janvier 2020. Toutefois le syndicat craint «certaines dérives quant à son financement» et demande qu'il «soit exclusivement géré et financé par l’État». La CR s'oppose à une augmentation de la taxe sur les autorisations de mise sur le marché, payée par les industriels, comme c'est prévu pour le moment. «Leur parade sera d'augmenter le prix des produits pour y intégrer cette nouvelle charge», s'inquiète l'organisation.
Source : agrapresse.fr

La production mondiale de blé grimperait à 751 Mt en 2019-2020 (CIC)

jeu, 01/24/2019 - 15:31
Le Conseil international des céréales (CIC) a livré le 24 janvier ses premières estimations concernant la prochaine récolte à 751 Mt de blé (+2 % sur un an). «En raison des augmentations supposées de la superficie et des rendements moyens, la production de blé devrait augmenter de 2% en 2019-20, pour atteindre 751 Mt», selon un rapport. La demande pour l’alimentation humaine resterait le moteur de la consommation (+1 % par rapport à 2018-19), celle pour l’alimentation animale présentant peu d’évolution, indique le CIC. Les stocks mondiaux de blé devraient être stables: un léger repli interviendrait chez les principaux pays exportateurs (-2Mt), compensé par la Chine.
Source : agrapresse.fr

Recherche : la BEI accorde un prêt de 40 Mio € à Sodiaal

jeu, 01/24/2019 - 14:17
La Banque européenne d’investissement (BEI) a annoncé le 24 janvier l’octroi d’un prêt de 40 millions € à la coopérative laitière Sodiaal pour soutenir un programme de recherche et développement qui représente un montant global de 80 Mio € sur la période 2018-2021. Ce financement « accompagnera plus particulièrement le développement de notre nouveau centre de recherche situé à Rennes en Bretagne au cœur de la Milk Valley », a précisé Jorge Boucas, le directeur général de Sodiaal, cité dans le communiqué de la BEI. La coopérative concentrera ses efforts sur les domaines de la nutrition infantile, de la fonctionnalisation des composants laitiers, des technologies de transformation et des nouveaux modes de conditionnement des produits alimentaires.
Source : agrapresse.fr

TVA : Bruxelles poursuit la procédure d’infraction contre le régime allemand pour les agriculteurs

jeu, 01/24/2019 - 13:51
La Commission européenne européenne a décidé le 24 janvier d’adresser à l’Allemagne un avis motivé — 2ème étape de la procédure d’infraction — en lien avec l'application par cet État membre d'un régime forfaitaire de TVA à tous les agriculteurs. Un tel régime est autorisé par l’UE, mais seulement pour les exploitants qui sont susceptibles de se heurter à des difficultés administratives lors de l'application des règles normales dans ce domaine. Se traduisant par une compensation excessive par rapport à la TVA acquittée en amont par les agriculteurs, le système allemand crée des distorsions de concurrence sur le marché intérieur européen, souligne également Bruxelles, qui donne deux mois à Berlin pour agir, à défaut de quoi l’affaire pourrait être portée devant la Cour de justice de l’UE.
Source : agrapresse.fr

ICHN : la Conf’ soutiendra les recours administratifs en l'absence d'ajustements

jeu, 01/24/2019 - 12:23
En l'absence d'ajustements de la carte des zones défavorisées simples (ZDS) qui conditionne l'attribution de l'ICHN, la Confédération paysanne a annoncé le 24 janvier qu’elle soutiendra les recours administratifs d'agriculteurs qui se verraient retirer le bénéfice de cette indemnisation. Elle demande que des requalifications soient effectuées en amont de la publication de l’arrêté modificatif des zones défavorisées simples. Un arrêté «dont les contours ne sont toujours pas connus». Le syndicat regrette que le ministre de l'Agriculture ait adressé récemment «une fin de non-recevoir à la possibilité d’amender la carte des ZDS», «alors que depuis plusieurs mois les démissions d’élus se multiplient».
Source : agrapresse.fr

Tereos : nouvelle assignation des frondeurs contre leur coopérative

mer, 01/23/2019 - 19:14
Faute d’accord sur la validation d’une pétition chez Tereos, la coopérative se trouve une nouvelle fois assignée par ses frondeurs, a-t-elle indiqué le 23 janvier. L’ADCT (Association de défense des coopérateurs de Tereos) «soumet la question de la pétition au juge des référés en lui demandant de faire convoquer une AG» qui vise à révoquer le conseil de surveillance, d’après un communiqué. Tereos fait part d’«une grande incompréhension»: les modalités de vérification des signatures étaient encore en débat, affirme le groupe. Les frondeurs lui reprochent de «vouloir obtenir la confirmation individuelle de chaque signataire», conduisant à «une seconde pétition», expliquent-ils dans un communiqué transmis le 22 janvier.
Source : agrapresse.fr

Les autorités sanitaires conseillent l'alimentation bio pour «des raisons de santé»

mer, 01/23/2019 - 19:13
Santé Publique France préconise de consommer bio, «si possible», pour «éviter l'exposition alimentaire aux résidus de pesticides», au «nom du principe de précaution» a confirmé l'agence à Agrapresse le 23 janvier, au lendemain de la publication de ses «recommandations sur l'alimentation, l'activité physique et la sédentarité». Cette position, inédite, est partagée par le ministère de la Santé. Elle devrait faire l'objet d'une campagne de communication auprès du grand public «courant 2019». Basée sur un avis du Haut Conseil de la santé public (HCSP) de 2017, elle a également été motivée par l'étude Inra/Inserm établissant une corrélation entre alimentation bio et baisse du risque de cancer, publiée en octobre dernier.
Source : agrapresse.fr

Viande bovine: la FNB s'inquiète de la forte décapitalisation en cours

mer, 01/23/2019 - 17:17
Le président de la fédération nationale bovine (FNB) Bruno Dufayet s'est inquiété de la forte décapitalisation en cours du cheptel de bovins viande, lors d'une conférence de presse le 23 janvier, en amont de leur congrès à Mende (Lozère) du 3 au 6 février. La FNB rapporte que le nombre de vaches allaitantes a baissé significativement entre 2017 et 2018 (d'environ 7%) et pourrait diminuer de nouveau de 2 à 3% en 2019, selon les prévisions de l'institut de l'élevage. «Jusqu'ici le cheptel de bovins viande avait toujours été relativement stable, ce qui est inquiétant, ce sont ces très fortes variations», alerte Bruno Dufayet. Depuis les années 90, le cheptel oscille en effet entre 3,9 et 4,1M de têtes. Il pourrait chuter à 3,6 M de têtes en juin 2019 selon la FNB.
Source : agrapresse.fr

FRSEA et JA de Bretagne saisissent la justice contre le programme d'actions nitrates

mer, 01/23/2019 - 15:15
La FRSEA et les JA Bretagne ont engagé un recours auprès du tribunal administratif contre le 6ème programme d'actions régional de lutte contre les nitrates d'origine agricole, après «un recours auprès du préfet», en août, qui n'a pas abouti. Les syndicats majoritaires dénoncent, dans un communiqué du 23 janvier, des «incohérences dans le processus de révision suivi par l'administration», ainsi que «l'ajout de contraintes injustifiées au regard de l'amélioration de la qualité de l'eau obtenue grâce aux efforts des agriculteurs». Ils appellent à «une réglementation alliant les enjeux agronomiques, économiques et environnementaux, au lieu de les opposer», et assurent que «l'agriculture s'adapte déjà en permanence aux attentes sociétales.
Source : agrapresse.fr

Loi Egalim: les syndicats unanimes sur le besoin de contrôles et de sanctions

mer, 01/23/2019 - 15:14
Le Sénat a ouvert un cycle de tables rondes pour évaluer les effets de la loi Egalim, avec le 23 janvier, un débat avec les représentants des producteurs agricoles. Les quatre syndicats, malgré certaines divergences de vues sur le contenu de la loi, s’accordent sur le besoin de contrôle et de sanction en vue de la bonne application de la loi. Ils dénoncent tous des contournements de la part des distributeurs. Une assertion que confirme Michel Raison, rapporteur de la loi «sur l’encadrement de promotions et le seuil de revente à perte». Une nouvelle rencontre entre sénateurs et syndicalistes agricoles est prévue à la fin du premier semestre 2019.
Source : agrapresse.fr

Phytos: le fonds d'indemnisation adopté en commission à la quasi-unanimité

mer, 01/23/2019 - 15:12
Les députés de la commission des affaires sociales ont voté, le 23 janvier, à la quasi-unanimité, en faveur de la mise en place d'un fonds d'indemnisation pour les victimes de maladies professionnelles liées à l'utilisation de pesticides avant le 1er janvier 2020. La proposition de loi initiale a toutefois été largement amendée. Les députés ont voté pour une indemnisation «forfaitaire», et non pas «intégrale». Ils ont par ailleurs restreint les bénéficiaires de ce fonds aux seuls agriculteurs professionnels, laissant de côté, pour le moment, les membres de la famille des exploitants (à l'exception de leurs enfants), ainsi que les riverains, dont la prise en compte est toutefois prévue en 2023. «Il y a pire que de ne rien faire, c'est de faire semblant» a déploré le rapporteur du texte, Dominique Potier (PS).
Source : agrapresse.fr

Participation aux élections/chambres d'agriculture: «Ça démarre mollement» (FNSEA)

mar, 01/22/2019 - 18:58
Alors que les agriculteurs peuvent voter depuis le 14 janvier pour les élections des chambres d'agriculture, et que certains n'auraient pas encore reçu leur matériel de vote neuf jours avant la clôture le 31 janvier, la FNSEA et les JA se sont inquiétés du taux de participation, à l'occasion de leurs vœux à la presse le 22 janvier. «Selon les chiffres que nous avons pu avoir, ça démarre mollement, rapporte le secrétaire général de la FNSEA Jérôme Despey. Il va falloir enclencher la vitesse supérieure». La FNSEA et les JA inscrivent également ce scrutin dans un contexte où, comme l'a rappelé le président des JA, Jérémy Decerle, «les corps intermédiaires ont été jusqu'ici mal considérés par le gouvernement». En somme, un taux de participation élevé consoliderait leur légitimité auprès du pouvoir en place, estiment-ils.
Source : agrapresse.fr

Pages