agrapresse.fr
S'abonner à flux agrapresse.fr
LE QUOTIDIEN DE L'ÉCONOMIE AGRICOLE - PARIS - BRUXELLES
Mis à jour : il y a 40 min 1 sec

Phytos et riverains des vignes: les producteurs de vin écrivent au Premier ministre

lun, 07/15/2019 - 17:06
Il est «urgent de sanctuariser l'espace viticole», écrivent les quatre organisations de la production viticole (Cnaoc, VinIGP, caves coopératives et caves particulières) dans un courrier adressé le 15 juillet au Premier ministre à propos des relations entre les viticulteurs et leurs riverains. Des zones de non-traitement à proximité des habitations «amputeraient de plusieurs milliers d'hectares le potentiel de production viticole français». «Nous appelons le gouvernement à modifier la loi afin de prévoir, à la charge des aménageurs, lotisseurs et autres bâtisseurs, des obligations en matière de création d'espaces de transition entre les zones agricoles et les zones aménagées ou habitées», proposent-elles.
Source : agrapresse.fr

Débat peu conclusif sur le sucre au Conseil agricole de l’UE, des divergences

lun, 07/15/2019 - 16:20
Les ministres de l’Agriculture de l’UE ont eu le 15 juillet à Bruxelles un échange de vues sans véritable conclusion sur le rapport – également très peu conclusif – du groupe de hauts fonctionnaires nationaux créé par la Commission européenne pour se pencher sur la situation du secteur du sucre après l’abolition des quotas. Ils ont surtout confirmé les divergences enregistrées entre ces experts à propos du recours aux aides couplées pour la betterave et des autorisations d’urgence pour les néonicotinoïdes. Certains ministres ont aussi tenu à souligner les risques que font peser les accords commerciaux sur le secteur. Didier Guillaume a ainsi rappelé la nécessité de traiter le sucre et l’éthanol comme des produis sensibles.
Source : agrapresse.fr

Sucre: débat peu conclusif du Conseil agricole de l’UE, des divergences

lun, 07/15/2019 - 16:20
Les ministres de l’Agriculture de l’UE ont eu le 15 juillet à Bruxelles un échange de vues sans véritable conclusion sur le rapport – également très peu conclusif – du groupe de hauts fonctionnaires nationaux créé par la Commission européenne pour se pencher sur la situation du secteur du sucre après l’abolition des quotas. Ils ont surtout confirmé les divergences enregistrées entre ces experts à propos du recours aux aides couplées pour la betterave et des autorisations d’urgence pour les néonicotinoïdes. Certains ministres ont aussi tenu à souligner les risques que font peser les accords commerciaux sur le secteur. Didier Guillaume a ainsi rappelé la nécessité de traiter le sucre et l’éthanol comme des produis sensibles.
Source : agrapresse.fr

Sucre : débat peu conclusif du Conseil agricole de l’UE, des divergences

lun, 07/15/2019 - 16:20
Les ministres de l’agriculture de l’UE ont eu le 15 juillet à Bruxelles une échange de vues sans véritable conclusion sur le rapport, également très peu conclusif, du groupe de hauts fonctionnaires nationaux créé par la Commission européenne pour se pencher sur la situation du secteur du sucre après l’abolition des quotas. Ils ont surtout confirmé les divergences enregistrées entre ces experts à propos du recours aux aides couplées pour la betterave et des autorisations d’urgence pour les néonicotinoïdes. Certains ministres ont aussi tenu à souligner les risques que font peser les accords commerciaux sur le secteur. Didier Guillaume a ainsi rappelé la nécessité de traiter le sucre et l’éthanol comme des produis sensibles.
Source : agrapresse.fr

Accord UE/Canada: le ministère confirme partiellement les craintes des éleveurs

lun, 07/15/2019 - 12:51
À l’occasion d’un brief informel pour la presse, le ministère de l’Agriculture est revenu le 15 juillet, sur les polémiques sanitaires liées au traité de libre-échange entre l’UE et le Canada (Ceta). Le ministère confirme que le Canada autorise bien l’utilisation de farines animales dans l’alimentation de son bétail. Seule l’utilisation de farines issues de ruminants est interdite pour les ruminants. Dans l’Union européenne, l’ensemble des farines sont interdites (hors aquaculture). Le ministère confirme également que l’Union Européenne importera, au moins à court terme, des viandes canadiennes produites issues d'animaux ayant eu recours à des antibiotiques comme facteur de croissance. Un règlement européen, adopté en début d’année, prévoit toutefois l'interdiction de ces importations avant le 28 janvier 2022.
Source : agrapresse.fr

Accord UE/Canada : le ministère confirme partiellement les craintes des éleveurs

lun, 07/15/2019 - 12:51
À l’occasion d’un brief informel pour la presse, le ministère de l’Agriculture est revenu le 15 juillet, sur les polémiques sanitaires liées au traité de libre-échange entre l’UE et le Canada (Ceta). Le ministère confirme que le Canada autorise bien l’utilisation de farines animales dans l’alimentation de son bétail. Seule l’utilisation de farines issues de ruminants est interdite pour les ruminants. Dans l’Union européenne, l’ensemble des farines sont interdites (hors aquaculture). Le ministère confirme également que l’Union Européenne importera, au moins à court terme, des viandes canadiennes produites issues d'animaux ayant eu recours à des antibiotiques comme facteur de croissance. Un règlement européen, adopté en début d’année, prévoit toutefois l'interdiction de ces importations avant le 28 janvier 2022.
Source : agrapresse.fr

Ceta : le ministère confirme partiellement les craintes des éleveurs

lun, 07/15/2019 - 12:51
À l’occasion d’un brief informel pour la presse, le ministère de l’Agriculture est revenu le 15 juillet, sur les polémiques sanitaires liées au traité de libre-échange entre l’UE et le Canada (Ceta). Le ministère confirme que le Canada autorise bien l’utilisation de farines animales dans l’alimentation de son bétail. Seule l’utilisation de farines issues de ruminants est interdite pour les ruminants. Dans l’Union européenne, l’ensemble des farines sont interdites (hors aquaculture). Le ministère confirme également que l’Union Européenne importera, au moins à court terme, des viandes canadiennes produites issues d'animaux ayant eu recours à des antibiotiques comme facteur de croissance. Un règlement européen, adopté en début d’année, prévoit toutefois l'interdiction de ces importations avant le 28 janvier 2022.
Source : agrapresse.fr

Pas de loi foncière avant 2021

dim, 07/14/2019 - 18:29
La future loi foncière promise par Emmanuel Macron n’arrivera pas au Parlement avant 2021, a indiqué le porte-parole de la Confédération paysanne Nicolas Girod à Agra Presse, le 12 juillet après une réunion avec Didier Guillaume. Une information confirmée par le cabinet du ministre de l’Agriculture. En cause, «l’embouteillage législatif». Certains sujets prévus dans la loi foncière pourront être traités via des décrets ou des arrêtés, voire des «cavaliers législatifs», «pour répondre à l’urgence», rapporte le syndicat paysan. La Rue de Varenne est «en phase de récolte des contributions», d’après la Conf’, qui espère «des arbitrages à l’automne».
Source : agrapresse.fr

Pour les Vignerons Indépendants, les chartes de riverains doivent primer sur les ZNT

ven, 07/12/2019 - 18:46
La confédération des Vignerons Indépendants veut donner la primauté aux chartes de riverains pour l’utilisation des phytosanitaires plutôt qu’aux zones de non traitement (ZNT) à proximité des habitations qu’envisage d’instituer le gouvernement, a-t-elle indiqué le 12 juillet dans sa lettre numérique. Alarmés par ces propositions du gouvernement, les Vignerons Indépendants «ont demandé, lors des rendez-vous institutionnels qu’ils ont eus dernièrement avec le cabinet du ministre de l’Agriculture et les parlementaires, de donner la primauté aux chartes d’engagement actuellement en cours de discussion au niveau local plutôt qu’à la mise en place de telles ZNT ».
Source : agrapresse.fr

Agenda de la semaine agricole du 15/07/2019

ven, 07/12/2019 - 17:53
Lundi 15 juillet
Premier Conseil agricole européen sous présidence finlandaise
Brief du ministère de l'Agriculture sur les aspects sanitaires du Ceta
Poursuite des auditions de la commission d’enquête parlementaire sur la grande distribution
Conférence de presse de BASF

Mardi 16 juillet
Suite de l'examen du PJL Energie-climat au Sénat (séance publique)
Les députés de la commission des aff. économiques examinent le PJL de ratification de l'ordonnance sur la coopération agricole
Les députés de la commission dév. durable auditionnent la secrétaire exécutive de l'IPBES (biodiversité)

Mercredi 17 juillet
Les députés examinent en séance publique le PJL de ratification du Ceta
Les députés de la commission des aff. sociales auditionnent le DG de l'Anses
Poursuite des auditions de la commission d’enquête parlementaire sur la grande distribution
Source : agrapresse.fr

Pas de loi foncière avant 2021 (Confédération paysanne)

ven, 07/12/2019 - 17:39
La future loi foncière promise par Emmanuel Macron n’arrivera pas au Parlement avant 2021, a indiqué le porte-parole de la Confédération paysanne Nicolas Girod à Agra Presse, le 12 juillet après une réunion avec Didier Guillaume. Une information confirmée par le cabinet du ministre de l’Agriculture. En cause, «l’embouteillage législatif». Certains sujets prévus dans la loi foncière pourront être traités via des décrets ou des arrêtés, voire des «cavaliers législatifs», «pour répondre à l’urgence», rapporte le syndicat paysan. La Rue de Varenne est «en phase de récolte des contributions», d’après la Conf’, qui espère «des arbitrages à l’automne».
Source : agrapresse.fr

«Bébés sans bras»: le comité d’experts a rendu son premier rapport

ven, 07/12/2019 - 16:38
Le comité d’experts scientifiques missionné par Santé publique France et l’Anses dans l’affaire dite des «bébés sans bras» a rendu son premier rapport le 11 juillet. «En dehors du fait de résider en zone rurale et/ou agricole, aucun facteur de risque commun n’avait été identifié parmi l’ensemble des sujets des trois zones concernées», écrivent les 20 experts. Le comité estime que les cas signalés dans l’Ain (six entre 2011 et 2015) ne constituent pas un cluster (agrégat statistiquement significatif), à la différence de ceux observés en Bretagne (trois en 18 mois). «Des investigations complémentaires vont être menées par SpFrance et l’Anses» dans le Morbihan.
Source : agrapresse.fr

Réduction des phytos: le Contrat de solutions devient une association

ven, 07/12/2019 - 15:10
Le Contrat de solutions se structure en association, annonce la FNSEA, initiatrice de la démarche portée depuis 18 mois par une quarantaine de partenaires agricoles engagés dans la réduction des phytos. Objectif : «Inscrire ce travail collectif dans la durée», selon un communiqué. L’association veut amplifier le déploiement des solutions auprès des agriculteurs «en privilégiant des projets collectifs à l’échelle des territoires»; investir davantage le champ de l’innovation et de la recherche et identifier des pistes de valorisation économique des bonnes pratiques. Elle a élu à sa tête Eric Thirouin, le président de l’AGPB (producteurs de blé). A ce jour, le Contrat propose une soixantaine de fiches solutions.
Source : agrapresse.fr

Agrofourniture: l’Union Terres de France et Sicapa ont décidé de se rapprocher

ven, 07/12/2019 - 12:02
Les centrales d’achat Sicapa et UTDF (Union Terres de France), spécialistes des intrants, ont annoncé le 12 juillet un projet de rapprochement. Leurs conseils de surveillance et conseils d’administration respectifs ont voté à l’unanimité en faveur d’un «processus de convergence», qui doit aboutir le 1er juillet 2020 à la création d’une entité englobant les activités actuelles, selon un communiqué commun. Il s’agit «d’améliorer la performance des métiers existants (achats, logistiques, agronomie, services, digital, etc.), d’identifier de nouvelles activités sources de valeur ajoutée». La nouvelle entité représentera plus de 700 M€ de ventes en produits d’approvisionnement.
Source : agrapresse.fr

La Cnaoc demande au gouvernement de revoir son projet de zones non traitées

jeu, 07/11/2019 - 20:38
La Cnaoc demande, dans un communiqué du 11 juillet au gouvernement de revoir son projet de zones de non traitement (ZNT) de 10 mètres à proximité des zones habitées. Ce projet doit prendre la forme d’un arrêté devant paraître au plus tard le 26 décembre. Une telle mesure amputerait le potentiel de production, selon la Cnaoc: «C’est le retrait généralisé de la vigne qui se dessine. AB, ou pas, HVE ou pas. Ce n’est qu’un début. Car cela ne sera jamais assez, il faudra reculer encore. Puis finalement laisser des friches». La Cnaoc s’oppose d’autant plus à ce projet que le gouvernement «fait fi des chartes entre vignerons, riverains et parfois préfets, qui sont en train de s’élaborer peu à peu dans les bassins viticoles».
Source : agrapresse.fr

Lait: Lactalis devient le numéro un au Brésil

jeu, 07/11/2019 - 17:40
Lactalis annonce, dans un communiqué de presse du 11 juillet, la finalisation du rachat de la coopérative brésilienne Itambé. «Le nouvel ensemble atteindra un chiffre d’affaires de 1,5 milliard d’euros » faisant de Lactalis do Brasil, « le plus grand acteur du secteur laitier » du pays. Itambé transforme le lait de quelque 4000 producteurs à travers cinq usines pour un chiffre d’affaires annuel de 600 millions d’euros, indique le communiqué. Grâce à cette acquisition, Lactalis détiendra au Brésil 19 sites de production et collectera 2,3 milliards de litres de lait par an. Aussi, il «occupera une position de leader sur le plan national dans toutes les catégories laitières».
Source : agrapresse.fr

Machinisme: une activité «bien orientée» dans la distribution au 1er semestre

jeu, 07/11/2019 - 16:14
L’activité semble «bien orientée» dans la distribution de machines agricoles au 1er semestre, a indiqué le 11 juillet son syndicat, le Sedima, qui anticipe toutefois un ralentissement en seconde partie d’année. Sur les six premiers mois de 2019, les prévisions de croissance sont estimées entre 4,5 et 8,5% (en glissement annuel) pour les différents services. Elles s’affichent dans une fourchette de 7,5 à 8,5% pour les commandes de matériel neuf, contrastant avec une tendance plutôt atone au 1er semestre 2018. Cette bonne orientation du chiffre d’affaires en machinisme agricole apparaît dans la plupart des secteurs d’activité, à savoir en grandes cultures, polyculture élevage, viti-viniculture.
Source : agrapresse.fr

InVivo crée une plateforme d’export de céréales avec Axéréal et NatUp

jeu, 07/11/2019 - 13:43
Les groupes coopératifs InVivo, Axéréal et NatUp ont annoncé le 11 juillet la création de Grains Overseas, une «plateforme commune de moyens de commercialisation à l’export» de blé tendre et d'orge fourragère vers les pays tiers. Cette structure vise à «optimiser la supply chain en mutualisant le réseau de silos fluviaux et maritimes de ses actionnaires, maximisant ainsi la performance économique de l’offre France à l’international», selon un communiqué commun. 4 Mt de blé tendre et d'orge fourragère sont visés chaque année. Grains Overseas est une filiale d’InVivo (60% des parts), avec Axéréal et NatUp (20% chacun). Sa présidence est confiée à Jean-François Loiseau (Axéréal).
Source : agrapresse.fr

Serres chauffées en bio: commercialisation interdite du 21 décembre au 30 avril (ministère)

jeu, 07/11/2019 - 13:34
Selon le cabinet du ministre de l'Agriculture, le Comité national de l'agriculture biologique (Cnab), réuni le 11 juillet a décidé de faire perdurer l'autorisation de chauffer les serres en agriculture biologique, mais d'interdire, du 21 décembre au 30 avril, la commercialisation des fruits et légumes bio susceptibles d'être cultivés sous serres chauffées.
Source : agrapresse.fr

Miel: vers l'affichage de la liste exhaustive des pays d'origine

jeu, 07/11/2019 - 13:18
Un projet de décret a été présenté le 11 juillet par le gouvernement qui prévoit d'imposer, pour les miels de mélange, l'affichage de «la liste exhaustive des pays d'origine de miels les composant». De plus, les pays dont sont originaires plus de 20% des miels du mélange seraient «mis en évidence, en caractère gras ou souligné». Dans un communiqué paru le 11 juillet, le syndicat Unaf (apiculteurs amateurs), qui a fait de cet étiquetage un de ces combats depuis trois ans, se félicite de cette décision et rappelle que la réglementation n'oblige actuellement par les négociants à renseigner ces origine, permettant des étiquetages du type «Origine UE/non UE».
Source : agrapresse.fr

Pages