agrapresse.fr
S'abonner à flux agrapresse.fr
LE QUOTIDIEN DE L'ÉCONOMIE AGRICOLE - PARIS - BRUXELLES
Mis à jour : il y a 50 min 46 sec

La publication de l’ordonnance sur le SRP est reportée

mar, 12/04/2018 - 10:22
Du fait du mouvement des Gilets jaunes, la publication de l’ordonnance visant à relever le seuil de revente à perte (SRP) n’est plus à l’ordre du jour du conseil des ministres du 5 décembre – comme initialement annoncé. Elle est donc reportée, annonce le cabinet du ministre de l’Agriculture, interrogé par Agra Presse, le 4 décembre. Ce changement de calendrier ne remet pas en cause la position du ministère de l'Agriculture qui reste favorable à une publication de l’ordonnance à l'occasion du conseil des ministres de la semaine prochaine, ou du suivant.
Source : agrapresse.fr

Encadrement des promotions: des «baisses de volume» constatées en aviculture (CFA)

mar, 12/04/2018 - 08:23
L’ordonnance qui doit encadrer les promotions, à paraître fin décembre selon le ministère de l'Agriculture, «se traduit aujourd’hui dans les filières volaille de chair et lapin par des baisses de volume de production, par des annulations de contrats et donc une baisse de revenu pour les éleveurs», constatent les éleveurs de la CFA (FNSEA) dans un communiqué le 4 décembre. Par exemple, ils constatent d'ores et déjà «des contrats revus à la baisse de près de 15 % pour les volailles Label (vendues à 40% en promotion), des baisses qui ont pour effet direct l’allongement des vides sanitaires et donc un manque à gagner pour les éleveurs.» Favorables à l'encadrement en valeur, les producteurs de la CFA demandent toutefois une «application progressive de l'encadrement en volume».
Source : agrapresse.fr

Christiane Lambert (FNSEA): «Nous serons dans la rue très prochainement»

lun, 12/03/2018 - 22:55
«Nous serons dans la rue très prochainement pour dire non au matraquage des agriculteurs et pour que le gouvernement tienne ses promesses» sur la loi Egalim, a alerté Christiane Lambert, présidente de la FNSEA le 3 décembre. Invitée sur France Info, elle a exprimé le ras-le-bol des agriculteurs face à l’agribashing. «Nous ne le supportons plus». Suite à la loi Agriculture et Alimentation, la présidente de la FNSEA demande que le gouvernement respecte ses engagements et qu’il publie rapidement l’ordonnance visant à encadrer les promotions et à relever le seuil de revente à perte. La décision des modalités d’une mobilisation nationale sera prise mercredi matin dans son bureau, indique-t-elle.
Source : agrapresse.fr

Christiane Lambert (FNSEA): «Nous avons beaucoup de raisons de sortir» dans la rue

lun, 12/03/2018 - 19:05
«Nous serons dans la rue très prochainement pour dire non au matraquage des agriculteurs et pour que le gouvernement tienne ses promesses» sur la loi Egalim, a alerté Christiane Lambert, présidente de la FNSEA le 3 décembre. Invitée sur France Info, elle a exprimé le ras-le-bol des agriculteurs face à l’agribashing. «Nous ne le supportons plus». Suite à la loi Agriculture et Alimentation, la présidente de la FNSEA demande que le gouvernement respecte ses engagements et qu’il publie rapidement l’ordonnance visant à encadrer les promotions et à relever le seuil de revente à perte. La décision des modalités d’une mobilisation nationale sera prise mercredi matin dans son bureau, indique-t-elle.
Source : agrapresse.fr

Gilets jaunes: l’Ania chiffre à 13,5 Mrd € les pertes pour l’agroalimentaire

lun, 12/03/2018 - 19:00
« Notre secteur est en péril, certaines entreprises ne sont plus en capacité de produire et de livrer», alerte Richard Girardot, président de l’Association nationale des industries alimentaires (Ania) dans un communiqué du 3 décembre. «Les lourdes pertes pour l’ensemble du secteur agroalimentaire pourraient s’élever à 13,5 milliards d’euros, concernant avant tout des PME», estime l’Ania. De plus, les blocages entraînent des demandes de pénalités de la part des distributeurs qui ne sont pas livrés à temps. Aussi, les industries agroalimentaires demandent que «ces blocages […] soient qualifiés de force majeure pour limiter l’impact des pénalités logistiques».
Source : agrapresse.fr

Lancement d’une plateforme de «covoiturage du vin»

lun, 12/03/2018 - 17:30
Une plateforme de «covoiturage du vin», OEnocar, en phase de rodage depuis la rentrée, est lancée, avec une soixantaine de vignerons fournisseurs, et 200 particuliers inscrits, se répartissant entre « œnoconducteurs » pour une moitié et amateurs pour l’autre. C’est ce qu’a indiqué le 3 décembre OEnocar, fondée par une consultante et un ingénieur en télécommunications. Le service qu’offre cette plateforme numérique consiste, pour un amateur de vin, à utiliser le trajet d’un particulier qui va dans un vignoble acheter du vin, pour qu’il lui en rapporte un ou plusieurs cartons. OEnocar espère atteindre sa vitesse de croisière avec un portefeuille de 100 à 200 vignerons et de 2 000 particuliers.
Source : agrapresse.fr

La filière CRC se projette en label d’excellence avec «zéro résidu de pesticides»

lun, 12/03/2018 - 17:27
Le GIE CRC (Culture raisonnée contrôlée), qui revendique 10 % des blés écrasés par la meunerie, souhaite devenir «la référence des filières végétales d’excellence sur les plans économique, environnemental, sociétal», a-t-il annoncé le 3 décembre, ouvrant des chantiers notamment dans la santé avec le «zéro résidu de pesticides». Sa stratégie à l’horizon 2023 repose sur un positionnement en «label qui va nourrir le discours des marques» avec une organisation depuis le producteur jusqu’au distributeur, a déclaré en AG le directeur Marc Bonnet. La filière CRC se veut «le terreau des SIQO (signes officiels d'identification de la qualité et de l'origine, NDLR) et marques premium».
Source : agrapresse.fr

Plan Loups : le plafond de prélèvement à nouveau atteint

lun, 12/03/2018 - 17:07
La Confédération paysanne (Conf') a annoncé, dans un communiqué du 3 décembre, que le plafond de prélèvement de loups autorisé pour l'année 2018 a été dépassé le 27 novembre, suite à l'abattage d'un animal par un éleveur, dans les Alpes-de-Haute-Provence. Le 16 octobre, le gouvernement avait pourtant déjà relevé ce plafond, de 43 à 51 loups, suite à un dépassement. Pour mettre fin aux attaques, la Conf' appelle à «une refonte du décret d'indemnisation, un déplafonnement du nombre de loups à abattre en fonction des dommages, la prise en charge à 100% des moyens de protection et la non-conditionnalité des indemnisations aux moyens de protection». L'organisation doit rencontrer le nouveau référent du Plan Loups le 10 décembre pour aborder ces revendications.
Source : agrapresse.fr

L’interprofession du lapin lance une application d’évaluation du bien-être animal

lun, 12/03/2018 - 16:08
Le Clipp, l’interprofession du lapin, a annoncé, dans un communiqué diffusé le 3 décembre, le lancement de «la première application sur smartphone pour l’évaluation du bien-être animal en élevage de lapins», Ebene. Conçue en collaboration avec l’Itavi (Institut technique des filières avicole, cunicole et piscicole) et avec les ONG Welfarm et CIWF, l’application, gratuite pour les éleveurs et déjà disponible sur Androïd, propose «un système d’évaluation pour mesurer simplement et objectivement le bien-être» sur 4 critères: bonne alimentation, comportements appropriés, bonne santé et bon environnement. Pour en assurer le déploiement, le Clipp va mettre en place des formations avec l’Itavi à destination des vétérinaires et des techniciens des organisations de producteurs.
Source : agrapresse.fr

Glyphosate : l'Anses débute la réévaluation des autorisations de mise sur le marché

dim, 12/02/2018 - 20:07
L'Anses a annoncé le 30 novembre le coup d'envoi du processus de réévaluation des autorisations de mise sur le marché (AMM) des produits phytosanitaires à base de glyphosate. L'agence doit examiner 58 dossiers de renouvellement et 11 premières demandes d'autorisation. «Pour chaque produit à base de glyphosate, les usages pour lesquels il existe une alternative répondant aux critères de substitution seront donc interdit», précise l'Anses, qui souhaite s'appuyer sur «les éléments qui lui seront fourni par l'Inra». L'agence annonce en outre avoir «notifié aux industriels la fin» des autorisations pour 132 produits précédemment autorisés mais «n'ayant pas fait l'objet d'une demande de renouvellement».
Source : agrapresse.fr

TODE: en Champagne, encore 90% des saisonniers exclus de l'exonération totale

dim, 12/02/2018 - 20:07
Malgré que les députés viennent de rehausser à 1,20 Smic en 2019 le plafond de l’application de l’exonération complète de charges prévue par le dispositif devant remplacer le TODE, le syndicat général des vignerons de la Champagne (SGV) se déclare encore insatisfait, dans un communiqué le 29 novembre. «La mesure votée hier à l’Assemblée nationale exclut encore 90% des contrats saisonniers en Champagne», note le Syndicat général des vignerons de la Champagne (SGV) dans un communiqué du 29 novembre. Environ 8 000 contrats saisonniers (sur 113 000 au total en Champagne) sont réintroduits dans le dispositif, selon le SGV. «Nous demandons au gouvernement et au Parlement de franchir un pas de plus», a déclaré Maxime Toubart, président du SGV.
Source : agrapresse.fr

Agenda de la semaine agricole du 03/12/18

ven, 11/30/2018 - 17:46
Lundi 3 décembre
Assemblée générale du GIE CRC (filière qualité céréales)
Lecture définitive de PLFSS à l'Assemblée nationale (TODE, congés maternité)

Mardi 4 décembre
Conférence de presse de l'UIPP (phytos)
Université d'hiver des Jeunes agriculteurs (Marne)
Présentation du rapport de la mission foncier (Assemblée nationale)
Conférence de presse annuelle du Ser (énergie renouvelables)
Journée Ifip sur le numérique dans la filière porcine

Mercredi 5 décembre
Parution annoncée par le gouvernement de l'ordonnance sur le relèvement du SRP
Journées 3R (recherche sur les ruminants)
Conférence de presse de BASF
Matinée sur les enjeux de la légalisation du cannabis thérapeutique (Assemblée nationale)
Constitution de la mission parlementaire sur les agrocarburants (Assemblée nationale)

Jeudi 6 décembre
Congrès de la Coordination rurale (Vannes)
Congrès national des Safer (La Baule)
Audition de François De Rugy sur la PPE (énergie) par les députés
Conférence de presse de l'AOP Bel (producteurs de lait)

Vendredi 7 décembre
Conférence des Amis de l'Académie de l'agriculture sur les phytos
Séminaire sur les paiements pour services environnementaux (PSE)
Remise des lauriers de l'Inra
Source : agrapresse.fr

Agriculture péri-urbaine : manifestation contre l’évacuation d’une parcelle maraîchère

ven, 11/30/2018 - 15:36
Un groupe de manifestants est venu avec des pancartes et des banderoles le 30 novembre manifester devant le siège de l’Établissement public foncier d’Ile de France, contre l’évacuation d’une parcelle maraîchère de 1 200 m2, cultivée par le Collectif pour le Triangle de Gonesse, à 15 km au nord de Paris. Cette parcelle est «délaissée depuis de nombreuses années», rapporte le collectif, qui y organise la « fête des terres de Gonesse» depuis mai 2017, en guise de contre-projet au projet de «mégacentre commercial» Europa City. Une audience en référé se tiendra au tribunal de Pontoise le 5 décembre, rapporte le collectif, qui soutient un projet de développement de l’agriculture urbaine et périurbaine.
Source : agrapresse.fr

TODE: en Champagne, encore 90% des saisonniers exclus de l'exonération totale (SGV)

ven, 11/30/2018 - 15:28
Malgré que les députés viennent de rehausser à 1,20 Smic en 2019 le plafond de l’application de l’exonération complète de charges prévue par le dispositif devant remplacer le TODE, le syndicat général des vignerons de la Champagne (SGV) se déclare encore insatisfait, dans un communiqué le 29 novembre. «La mesure votée hier à l’Assemblée nationale exclut encore 90% des contrats saisonniers en Champagne», note le Syndicat général des vignerons de la Champagne (SGV) dans un communiqué du 29 novembre. Environ 8 000 contrats saisonniers (sur 113 000 au total en Champagne) sont réintroduits dans le dispositif, selon le SGV. «Nous demandons au gouvernement et au Parlement de franchir un pas de plus», a déclaré Maxime Toubart, président du SGV.
Source : agrapresse.fr

HCCA : Me Crevel poussé vers la porte en tant que «partie prenante» du conflit Tereos

ven, 11/30/2018 - 15:02
Le Haut Conseil de la coopération agricole (HCCA) a réclamé le 30 novembre à Me Samuel Crevel de démissionner de son poste «dans un souci d’apaisement et de transparence » à l’égard de Tereos. Son président Henri Nallet explique que l’intéressé, à la fois président de la section juridique du HCCA et avocat de Tereos, est « partie prenante au conflit » affectant la coopérative, selon un communiqué.
Source : agrapresse.fr

Glyphosate : l'Anses débute les réévaluations des autorisations de mise sur le marché

ven, 11/30/2018 - 11:28
L'Anses a annoncé le 30 novembre le coup d'envoi du processus de réévaluation des autorisations de mise sur le marché (AMM) des produits phytosanitaires à base de glyphosate. L'agence doit examiner 58 dossiers de renouvellement et 11 premières demandes d'autorisation. «Pour chaque produit à base de glyphosate, les usages pour lesquels il existe une alternative répondant aux critères de substitution seront donc interdit», précise l'Anses, qui souhaite s'appuyer sur «les éléments qui lui seront fourni par l'Inra». L'agence annonce en outre avoir «notifié aux industriels la fin» des autorisations pour 132 produits précédemment autorisés mais «n'ayant pas fait l'objet d'une demande de renouvellement».
Source : agrapresse.fr

A la veille de ses élections, Tereos appelle au rassemblement

ven, 11/30/2018 - 09:14
Tereos a appelé le 30 novembre au rassemblement dans le cadre de ses élections d’assemblées de région du 3 au 5 décembre, se réjouissant de voir se représenter les frondeurs qui ont démissionné en juillet. «L’enjeu du vote ce n’est pas d’opposer des camps, c’est bien de nous rassembler et de surmonter les divisions alimentées ces dernières semaines, dans l’intérêt de notre coopérative et de notre revenu de coopérateurs», déclare le président du conseil de surveillance François Leroux, cité dans un communiqué.
Source : agrapresse.fr

Les produits périssables ne seront pas concernés par l’encadrement des promotions

jeu, 11/29/2018 - 19:32
Dans le projet d’ordonnance envoyé au Conseil d’État et dont Agra Presse a pu se procurer une copie, l’encadrement des promotions (34% en valeur et 25% en volume) ne s’appliquera pas «aux produits périssables à partir du moment où ils sont menacés d’altération rapide». Cette dérogation nécessite une condition supplémentaire: que le distributeur ne fasse pas de publicité à l’extérieur du point de vente. Cette souplesse dans l’application de l’encadrement des promotions répond aux demandes de certaines filières qui souhaitaient continuer d’utiliser les promotions pour dégager rapidement du marché des produits périssables. Mais les distributeurs ne pourront plus l’utiliser comme un argument de vente pour faire venir les clients dans leurs magasins.
Source : agrapresse.fr

Abeilles: l'Unaf déçue par le projet de réforme de l'évaluation de l'effet des phytos

jeu, 11/29/2018 - 19:32
L'Union nationale de l'apiculture française (Unaf), s'est alarmée, le 29 novembre, de la nouvelle méthode d'évaluation de l'effet des produits phytosanitaires sur les abeilles, que doit soumettre prochainement la Commission européenne aux États membres de l'Union pour adoption. Selon l'organisation, cette nouvelle procédure ne prend pas en compte «les effets chroniques et sublétaux» des pesticides sur les pollinisateurs, alors même que ceux-ci «sont documentés depuis plusieurs années». Elle critique également l'absence «d'évaluation sur les abeilles sauvages et les bourdons». L'organisation craint un «retour de dix ans en arrière» et plaide pour l'adoption de la méthode d'évaluation préconisée par l'Efsa depuis 2013.
Source : agrapresse.fr

Changement climatique: 91% des Vignerons indépendants s'adaptent déjà (étude)

jeu, 11/29/2018 - 19:32
91 % des Vignerons indépendants mettent déjà en pratique des méthodes de travail de la vigne qui atténuent les impacts du réchauffement climatique, tel est le constat de leur confédération, révélé le 29 novembre à l’ouverture du salon des vignerons indépendants à Paris. La confédération des vignerons indépendants observe que 51,7% des leurs ont déjà développé des couvertures végétales des sols, 25% sont en réflexion, et 41,3 % ont réduit l’effeuillage. Mais le chantier de ce qui reste à faire «est colossal». Les vignerons ont davantage de travail à faire à la cave pour corriger une tendance au déséquilibre aromatique des vins, qui ont notamment plus de sucre et moins d’acidité.
Source : agrapresse.fr

Pages