agrapresse.fr
S'abonner à flux agrapresse.fr
LE QUOTIDIEN DE L'ÉCONOMIE AGRICOLE - PARIS - BRUXELLES
Mis à jour : il y a 8 min 54 sec

Une mission parlementaire propose de renforcer l’attractivité des baux ruraux

mer, 07/22/2020 - 18:14
La mission parlementaire sur le régime juridique des baux ruraux propose d’augmenter leur attractivité, ont indiqué les deux co-rapporteurs, les députés Jean Terlier (LREM, Tarn) et Antoine Savignat (LR, Val d’Oise) dans une conférence de presse le 22 juillet. Le rapport qu’ils ont remis à la commission des lois de l’Assemblée nationale préconise pour cela: une fiscalité plus incitative pour les propriétaires ; une plus grande sécurité juridique par davantage d’accords écrits et des états des lieux systématiques ; et une liberté contractuelle plus importantes aux deux parties. Les deux co-rapporteurs proposent d’élargir le contrôle des structures aux cessions partielles de parts de sociétés.
Source : agrapresse.fr

Budget 2021-2027: «une ambition à consolider pour la Pac» selon la FNSEA et les JA

mar, 07/21/2020 - 18:38
Source : agrapresse.fr

Agriculture et énergie : l’Opecst (Parlement) donne la priorité à la méthanisation

mar, 07/21/2020 - 18:38
Parmi les diverses sources d’énergie que l’agriculture est capable d’alimenter, un rapport présenté à la presse le 21 juillet par le député LREM du Rhône Jean-Luc Fugit, au nom de l’office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques (Opecst), donne la priorité à la méthanisation. Dans ses propositions sectorielles, ce rapport, intitulé «l’agriculture face au défi de la production d’énergie», cite, par ordre d’importance : la méthanisation (car elle «permet de valoriser la partie fermentescible de la biomasse et des déchets»), le photovoltaïque, l’éolien et les biocarburants. «Outre son rendement de bon niveau, elle (la méthanisation) bénéficie d’une proximité avec l’activité agricole», justifie le rapport.
Source : agrapresse.fr

Agriculture et énergie : l’Opecst donne la priorité à la méthanisation

mar, 07/21/2020 - 16:31
Parmi les diverses sources d’énergie que l’agriculture est capable d’alimenter, un rapport présenté à la presse le 21 juillet par le député LREM du Rhône Jean-Luc Fugit, au nom de l’office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques (Opecst), donne la priorité à la méthanisation. Dans ses propositions sectorielles, ce rapport, intitulé «l’agriculture face au défi de la production d’énergie», cite, par ordre d’importance : la méthanisation (car elle «permet de valoriser la partie fermentescible de la biomasse et des déchets»), le photovoltaïque, l’éolien et les biocarburants. «Outre son rendement de bon niveau, elle (la méthanisation) bénéficie d’une proximité avec l’activité agricole», justifie le rapport.
Source : agrapresse.fr

Pac 2021-2027: un budget «stable» pour la France par rapport à la période actuelle

mar, 07/21/2020 - 12:18
L'accord trouvé le 21 juillet sur le cadre financier pluriannuel de l'UE pour 2021-2027 conduit à un budget de la Pac «stable» pour la France, à 62,4 milliards d'euros (courants) contre 62 milliards sur la période actuelle, calcule le cabinet du ministre de l'Agriculture. Ce montant inclut le Feader (2nd pilier) et le Feaga (1er pilier) hors mesures de marché. Dans le détail, le Feader qui reviendra à la France s'élève à 11,4 milliards d'euros contre 10 milliards sur la période actuelle. Ce montant a fait l'objet de négociations jusque dans les dernières heures de négociations, selon le cabinet. Enfin 51 milliards d'euros d'aides directes du Feaga reviennent à la France, contre 52 milliards sur la période actuelle. Le cabinet rappelle d'ores et déjà que «les deux piliers ne sont pas étanches».
Source : agrapresse.fr

Cadre financier 2021-2027: la Pac perd 5 Mrds € dans la dernière ligne droite...

mar, 07/21/2020 - 11:21
Après quatre jours de pourparlers, les chefs d’État et de gouvernement de l’UE sont parvenus, le 21 juillet au petit matin à un accord à l’unanimité sur le cadre financier pluriannuel de l'UE pour 2021-2027 de 1074,3 milliards d’euros et un Plan de relance de l’économie post-Covid-19 doté de 750 milliards d’euros. La Pac hérite d'un budget de 336,4 Mrds dont 258,6 Mrds pour les paiements directs et les mesures de marché et 77,8 Mrds pour le développement rural. Le développement rural voit son enveloppe légèrement revue à la hausse par rapport à la proposition du mois de mai 2020 de la Commission européenne (de 75 Mrds €) mais dans le même temps les 15 milliards € prévus pour le développement rural dans le plan de relance post-Covid-19 sont réduits de moitié à 7,5 Mrds €. Au total la Pac perd environ 5 Mrds € dans cette dernière ligne droite.
Source : agrapresse.fr

Cadre financier 2021-2027: la Pac perd 5 Mrds € dans la dernière ligne droite

mar, 07/21/2020 - 11:21
Après quatre jours de pourparlers, les chefs d’État et de gouvernement de l’UE sont parvenus, le 21 juillet au petit matin à un accord à l’unanimité sur le cadre financier pluriannuel de l'UE pour 2021-2027 de 1074,3 milliards d’euros et un Plan de relance de l’économie post-Covid-19 doté de 750 milliards d’euros. La Pac hérite d'un budget de 336,4 Mrds dont 258,6 Mrds pour les paiements directs et les mesures de marché et 77,8 Mrds pour le développement rural. Le développement rural voit son enveloppe légèrement revue à la hausse par rapport à la proposition du mois de mai 2020 de la Commission européenne (de 75 Mrds €) mais dans le même temps les 15 milliards € prévus pour le développement rural dans le plan de relance post-Covid-19 sont réduits de moitié à 7,5 Mrds €. Au total la Pac perd environ 5 Mrds € dans cette dernière ligne droite.
Source : agrapresse.fr

Volaille: LDC va reprendre le groupe Ronsard

lun, 07/20/2020 - 20:42
Dans un communiqué paru le 20 juillet, le géant français de la volaille LDC annonce avoir conclu un accord avec le groupe coopératif Eureden en vue d'une reprise «du personnel et des actifs de Ronsard en Bretagne, Aquitaine, Bresse et en Ile-de-France». Cet accord vise la reprise de «sept sites régionaux et prévoit également la conclusion d’un contrat d’approvisionnement et de partenariat avec les éleveurs de la coopérative Eureden», précise LDC. L'accord définitif «reste toutefois soumis à l’autorisation préalable de l’Autorité de la concurrence». Le volailler rappelle que le groupe Ronsard est le numéro quatre français de l’abattage et de la transformation de volailles. Il compte 775 salariés et a réalisé un chiffre d’affaires de 160 M€ en 2019.
Source : agrapresse.fr

Stratégie «de la ferme à la table»: les Vingt-sept défendent la flexibilité de la Pac

lun, 07/20/2020 - 20:25
La plupart des ministres de l'Agriculture, réunis le 20 juillet pour le premier Conseil agricole sous présidence allemande, ont exprimé leur scepticisme quant aux recommandations concernant la Pac que la Commission européenne doit présenter d'ici la fin de l'année dans le cadre de sa stratégie «De la ferme à la table». Les États membres craignent que ces recommandations ne remettent en cause la flexibilité supplémentaire qui va leur être accordée par la future Pac pour la préparation de leurs plans stratégiques. Le commissaire européen à l'Agriculture, Janusz Wojciechowski, s'est voulu rassurant: «Avec ces recommandations nous ne voulons pas forcer la main des États membres mais les accompagner, et maintenir des règles d'équité au sein de l'UE».
Source : agrapresse.fr

La Cop15 sur la biodiversité reportée à mai 2021 (CDB)

lun, 07/20/2020 - 16:08
«Comme approuvé par le bureau, la 15e rencontre des membres de la Convention sur la diversité biologique (CBD), initialement prévue en octobre 2020, aura lieu du 17 au 31 mai 2021 à Kunming, en Chine», annonce la CBD dans un communiqué du 15 juillet. Pour de nombreux observateurs, ce rendez-vous pourrait représenter une avancée pour la biodiversité comme la Cop21 l'a été pour le climat, en permettant de définir des indicateurs communs, et de renforcer les engagements de la communauté internationale.
Source : agrapresse.fr

Stratégie «de la ferme à la table»: les Vingt-sept craignent pour leurs marges de manœuvre

lun, 07/20/2020 - 16:02
La plupart des ministres de l'Agriculture, réunis le 20 juillet pour le premier Conseil agricole sous présidence allemande, ont exprimé leur scepticisme quant aux recommandations concernant la Pac que la Commission européenne doit présenter d'ici la fin de l'année dans le cadre de sa stratégie «De la ferme à la table». Les États membres craignent que ces recommandations ne remettent en cause la flexibilité supplémentaire qui va leur être accordée par la future Pac pour la préparation de leurs plans stratégiques. Le commissaire européen à l'Agriculture, Janusz Wojciechowski, s'est voulu rassurant: «Avec ces recommandations nous ne voulons pas forcer la main des États membres mais les accompagner, et maintenir des règles d'équité au sein de l'UE».
Source : agrapresse.fr

Budget européen : toujours pas d’accord après trois nuits de négociation

lun, 07/20/2020 - 07:28
Après trois jours, et trois nuits, d'intenses discussions, les 17, 18 et 19 juillet à Bruxelles, les chefs d’État et de gouvernement de l'UE n’étaient toujours pas parvenus dans la nuit de dimanche à lundi à finaliser un accord sur le futur cadre financier pluriannuel 2021-2027 de l'UE et le plan de relance post pandémie de Covid-19. Les dirigeants européens doivent se retrouver, le 20 juillet à 16H pour tenter de finaliser un compromis qui doit être approuvé à l'unanimité des 27 États membres. Les négociations butent en particulier sur la répartition du fonds de relance de 750 Mrds€. Les pays dits "frugaux" (Pays-Bas, Autriche, Suède, Danemark, auxquels on associe la Finlande) se montrent inflexibles souhaitant qu'une part maximale de ces fonds soit reversée aux États sous forme de prêts plutôt que de subventions. En plus du fonds de relance, le cadre financier pluriannuel proposé prévoit 1074Mrds€. Le dernier compromis mis sur la table le 19 juillet par le président du Conseil européen, Charles Michel, prévoyait une baisse de 5 Mrds € pour le budget du développement rural de la Pac par rapport à la proposition révisée de la Commission européenne présentée fin mai.
Source : agrapresse.fr

Le prochain Sial Paris est annulé et reporté à octobre 2022

ven, 07/17/2020 - 18:22
Le groupe Comexposium, société organisatrice du Salon international de l’alimentation (Sial), annonce le report de l’édition du Sial Paris 2020, initialement prévue cet automne, au 15-19 octobre 2022. Afin de maintenir la tenue de cet évènement international en cette période de pandémie, Sial Paris avait multiplié les initiatives. «Cependant après une consultation menée auprès des exposants et des visiteurs, et dans un contexte sanitaire international incertain, les résultats de cette enquête ont fortement évolué au cours des derniers jours, exprimant finalement une large volonté du report de l’événement», explique l’organisateur.
Source : agrapresse.fr

Remaniement: Julien Denormandie échappe au dossier «Brexit pêche»

ven, 07/17/2020 - 09:31
Dans un décret paru le 17 juillet, le Président de la République redéfinit le périmètre du ministère de l'Agriculture et tranche notamment sur la question de la pêche maritime et de l'aquaculture. Ces deux dossiers constitueront une compétence partagée entre la Rue de Varenne et le nouveau ministère de la Mer. Toutefois, c'est Annick Girardin, ministre de la Mer, qui définira les politiques de la pêche et aura notamment la charge du «Brexit Pêche», a précisé le ministre de l'Agriculture Julien Denormandie à Agra presse: «Sur la pêche, Annick Girardin définit les politiques, et nous les mettons en oeuvre conjointement, notamment la partie aval pour ce qui concerne notre ministère». Sur l'aquaculture, en revanche, «nous définissons ensemble les politiques, nous sommes tous les deux en lead».
Source : agrapresse.fr

Julien Denormandie échappe au dossier des conséquences du Brexit sur la pêche

ven, 07/17/2020 - 09:31
Dans un décret paru le 17 juillet, le Président de la République redéfinit le périmètre du ministère de l'Agriculture et tranche notamment sur la question de la pêche et de l'aquaculture. Ces deux dossiers constitueront une compétence partagée entre la Rue de Varenne et le nouveau ministère de la Mer. Toutefois, c'est Annick Girardin, ministre de la Mer, qui définira les politiques de la pêche et aura notamment la charge du «Brexit Pêche», a précisé le ministre de l'Agriculture Julien Denormandie à Agra presse: «Sur la pêche, Annick Girardin définit les politiques, et nous les mettons en oeuvre conjointement, notamment la partie aval pour ce qui concerne notre ministère». Sur l'aquaculture, en revanche, «nous définissons ensemble les politiques, nous sommes tous les deux en lead».
Source : agrapresse.fr

Julien Denormandie contre les «inégalités alimentaires» et pour les «circuits courts»

ven, 07/17/2020 - 08:30
Les circuits courts, «ce doit être un élément fort du plan de relance», a annoncé le ministre de l'Agriculture Julien Denormandie lors de sa visite au marché de Rungis le 17 juillet. Car, ajoute-t-il, «les circuits courts, c'est l'alimentation française». Interrogé par Agra presse, le ministre précise que ce soutien aux circuits courts passera plutôt par des soutiens à l'investissement. Le fléchage précis est encore en discussion. La veille, le Premier ministre s'était exprimé en ce sens dans un entretien accordé au journal Le Parisien. Questionné sur le sort de l'agriculture, Jean Castex avait affirmé, que dans le cadre du plan de relance, «nous allons cibler les aides, les financements pour que nos modes de consommation évoluent et privilégient les circuits courts. Nous devons tout faire pour consommer français et de qualité». En écho, à Rungis, le ministre de l'Agriculture a également appelé à «manger français», soulignant la qualité de l'alimentation française, «la plus belle au monde». Enfin il a évoqué le besoin de «politiques sociales» pour lutter contre «les inégalités alimentaires», annonçant qu'il fera «très vite» des propositions sur le sujet. Julien Denormandie a enfin mis en avant un objectif de «souveraineté agricole et alimentaire» dans le cadre du plan de relance.
Source : agrapresse.fr

Les circuits courts, «élément fort du plan de relance» (Julien Denormandie)

ven, 07/17/2020 - 08:30
Les circuits courts, «ce doit être un élément fort du plan de relance», a annoncé le ministre de l'Agriculture Julien Denormandie lors de sa visite au marché de Rungis le 17 juillet. Car, ajoute-t-il, «les circuits courts, c'est l'alimentation française». Interrogé par Agra presse, le ministre précise que ce soutien aux circuits courts passera plutôt par des soutiens à l'investissement. Le fléchage précis est encore en discussion. Lors de son discours de politique générale, le 15 juillet, le Premier ministre Jean Castex avait annoncé, dans le cadre du plan de relance, que «tous les investissements dans la filière agricole seront accélérés afin de développer une alimentation de qualité, locale, accessible dans toutes les villes et villages de France».
Source : agrapresse.fr

A Rungis, J. Denormandie appelle à acheter français et à lutter contre les «inégalités alimentaires»

ven, 07/17/2020 - 06:59
En visite le 17 juillet au marché international de Rungis pour y témoigner de sa «reconnaissance» et de sa «solidarité» avec «ceux qui se lèvent très tôt» et qui «ont permis à la chaîne alimentaire de tenir», le nouveau ministre de l'Agriculture Julien Denormandie a appelé à «manger français», soulignant la qualité de l'alimentation française, «la plus belle du monde», notamment d'un point de vue sanitaire et nutritionnel. Il a également souligné le besoin de «politiques sociales» pour lutter contre «les inégalités alimentaires», annonçant qu'il fera «très vite» des propositions sur le sujet. Julien Denormandie a enfin mis en avant un objectif de «souveraineté agricole et alimentaire» dans le cadre du plan de relance.
Source : agrapresse.fr

PLFR3: demande commune de quatre vignobles septentrionaux sur les exonérations

jeu, 07/16/2020 - 22:04
Fait assez rare, les vignobles de Champagne, Bourgogne, Alsace et Centre-Loire se sont exprimés ensemble, le 15 juillet, dans un communiqué commun, pour appeler le gouvernement «à un sursaut» en matière d’allègement des charges. «La position qu’a défendue le gouvernement la semaine dernière lors d’un premier vote à l’Assemblée nationale (PLFR3) face à la colère et l’incompréhension des élus de nos territoires est un très mauvais signal!», estiment-ils. Au regard des 15 Mrd € pour le secteur aéronautique, «les 250 M€ du plan gouvernemental en soutien à la viticulture paraissent dérisoires». «Nous espérons que le nouveau Premier ministre, qui se dit proche de la ruralité, proposera un plan d’allégement des cotisations sociales plus ambitieux et volontaire», concluent-ils.
Source : agrapresse.fr

Agenda de la semaine agricole du 20/07/2020

jeu, 07/16/2020 - 21:30
Lundi 20 juillet
Conseil Agriculture à Bruxelles (Pac, «De la ferme à la table» et Covid-19)

Mardi 21 juillet
Présentation d'un rapport parlementaire de la production d'énergie en agriculture

Mercredi 22 juillet
La mission parlementaire cannabis auditionne l'industrie européenne du chanvre

Jeudi 23 juillet
Examen du PLFR3 (budget) en commission mixte paritaire (Parlement)
Source : agrapresse.fr

Pages