agrapresse.fr
S'abonner à flux agrapresse.fr
LE QUOTIDIEN DE L'ÉCONOMIE AGRICOLE - PARIS - BRUXELLES
Mis à jour : il y a 13 min 15 sec

Vers une prolongation du relèvement du SRP et de l’encadrement des promotions

ven, 02/07/2020 - 13:53
Dans le cadre du projet de loi de simplification de l’action publique (PJL Asap), déposé le 5 février, le gouvernement se donne la possibilité de prolonger, par voie d’ordonnance et pour une durée maximale de trente mois, les mesures relatives au relèvement du seuil de revente à perte (SRP) et l’encadrement des promotions prévues par la loi Egalim. «La durée de deux ans est insuffisante pour observer l’impact sur le revenu des agriculteurs», justifie l’étude d’impact. Cette habilitation prévoit également la possibilité «d’aménager ces dispositions dans l’objectif de rétablir des conditions de négociation plus favorables pour les fournisseurs, d’assurer le développement des produits dont la rentabilité est trop faible, et (d'améliorer) l'équilibre dans les filières alimentaires».
Source : agrapresse.fr

Utilisation durable des pesticides: pas de «véritables» progrès dans l'UE

jeu, 02/06/2020 - 21:25
Les actions mises en place par la Commission européenne et les États membres sont insuffisantes pour atteindre l'objectif de réduire les risques liés à l'utilisation des pesticides dans l'UE, estime dans un rapport publié le 5 février la Cour des comptes de l'UE. La Cour critique tout d'abord le retard pris par les États membres dans la transposition de la directive sur une utilisation durable des pesticides. Le rapport pointe également le fait que les agriculteurs ne soient pas suffisamment incités à adopter des méthodes de substitution dans le cadre de la Pac. Enfin la Cour souligne que la Commission européenne n'est pas en mesure de contrôler les effets ou les risques résultant de l'utilisation des pesticides en l'absence de critères clairs de suivi.
Source : agrapresse.fr

Numérique: Avril rejoint l'écosystème IBM pour la traçabilité de ses produits

jeu, 02/06/2020 - 19:15
Dans un communiqué commun paru le 4 février, IBM annonce que le groupe Avril (Mâtines, Lesieur, Sofiproteol, Saipol...) rejoint le projet IBM Food Trust, un système de traçabilité sous technologie blockchain hébergé sur le cloud d'IBM. L'objectif d'Avril est notamment d'«accroître la traçabilité de sa gamme d'oeufs Mâtines», explique le communiqué. IBM a déjà convaincu Unilever, Nestlé, et dernièrement Carrefour de rejoindre l'IBM Food Trust. Face à l'intérêt des géants du numérique américains et chinois pour l'agroalimentaire, Sébastien Abis, directeur de Demeter et spécialiste des questions géopolitiques, avait appelé, dans Agra Presse Hebdo en octobre, à une «vigilance géopolitique» et à se poser la question de notre «souveraineté face à de tels colosses».
Source : agrapresse.fr

La sortie des vignobles emblématiques de l'aire du bourgogne «ne se fera pas» (INAO)

jeu, 02/06/2020 - 19:04
Christian Paly, président du comité national des appellations d'origine viticoles de l’INAO, et Marie Guittard, directrice de l'INAO, ont rencontré une délégation de viticulteurs et d'élus bourguignons ce matin, qui était venue pour manifester face aux craintes de sortie de vignobles emblématiques de l'aire du bourgogne. «Le comité national n'aurait jamais entériné la sortie de secteurs aussi emblématiques que le Chablisien, le Châtillonnais et le Dijonnais et il ne le fera pas», indique un communiqué de l’INAO, publié à l’issue de la rencontre. «Je ne serai pas le président qui sortira Chablis de la Bourgogne», a affirmé Christian Paly.
Source : agrapresse.fr

Agenda de la semaine agricole du 10/02/2020

jeu, 02/06/2020 - 18:56
Lundi 10 février
Salons Wine Paris et Vinexpo Paris, jusqu'au 12 février
Présentation d'un rapport parlementaire sur les retraites en Outre-mer
Conférence de presse de la FGA-CFDT

Mardi 11 février
Controverses de l'agriculture (évènement Réussir/Agra)
Arnaud Montebourg présente la marque de glaces bio «La mémère»
Audition de Didier Guillaume par les députés de la commission des Affaires européennes
Conférence de 365 Farm Net sur les tendances numériques
Conférence de presse de Cocorette (œufs)
Conférence de presse de l'Anvol (volailles de chair)
Conférence de presse du syndicat des vins des Côtes du Rhône
Présentation par Interloire (vins) d'une enquête OpinionWay sur la consommation
Présentation des résultats de l'observatoire mondial du rosé

Mercredi 12 février
Assemblée générale d'Allice (sélection animale)
Conférence de presse sur l'exportation de viande de Limousine en Chine
Table ronde sur les filières d'approvisionnement en cannabis à l'Assemblée
Audition de Roger Genet (Anses) par les députés de la commission Développement durable
Audience publique du Conseil d’État sur le recours contre les ZNT riverains
Conseil spécialisé céréales FranceAgriMer
Conférence de presse de la FNEDT (entreprises de travaux agricoles)
Conférence de presse de la FEVS (exportateurs de vins et spiritueux)

Jeudi 13 février
Conférence sur les mutations de l'élevage en UE (Allice)
Conférence de presse Ferme France

Vendredi 14 février
Colloque d'Inrae sur l'agriculture en 2050
Présentation d'un ouvrage du politologue Eddy Fougier sur l'agribashing, à Agridées
Source : agrapresse.fr

Utilisation durable des pesticides : pas de « véritables » progrès dans l'UE

jeu, 02/06/2020 - 15:08
Les actions mises en place par la Commission européenne et les États membres sont insuffisantes pour atteindre l'objectif de réduire les risques liés à l'utilisation des pesticides dans l'UE, estime dans un rapport publié le 5 février la Cour des comptes de l'UE. La Cour critique tout d'abord le retard pris par les États membres dans la transposition de la directive sur une utilisation durable des pesticides. Le rapport pointe également le fait que les agriculteurs ne soient pas suffisamment incités à adopter des méthodes de substitution dans le cadre de la Pac. Enfin la Cour souligne que la Commission européenne n'est pas en mesure de contrôler les effets ou les risques résultant de l'utilisation des pesticides en l'absence de critères clairs de suivi.
Source : agrapresse.fr

Un sursis pour le glyphosate en agriculture de conservation après 2021

jeu, 02/06/2020 - 13:15
Le 4 février, le ministre de l’Agriculture a indiqué que l’agriculture de conservation fera partie des usages autorisés pour le glyphosate après 2021, en l'absence d'alternatives. «Continuons de faire de l’agriculture de conservation parce c’est un bon modèle, et continuons à mettre du glyphosate tant qu’on n’a pas trouvé autre chose», a déclaré le ministre. Après s’être engagé à sortir du glyphosate sous trois ans en 2017, Emmanuel Macron avait assoupli l’objectif en janvier 2019 en permettant les usages dans les secteurs dépourvus d'alternatives. L’homologation de la substance active sera à nouveau débattue à l’échelle européenne en 2022.
Source : agrapresse.fr

Poulets: Carrefour et Système U adoptent l'étiquetage «bien-être animal» de Casino

jeu, 02/06/2020 - 11:03
Les distributeurs Carrefour et Système U, ainsi que Galliance (Terrena), rejoignent la démarche «Etiquette bien-être animal» en poulets, annonce un communiqué le 6 février. A la manière du Nutri-Score, ce référentiel de 230 critères (de la naissance à l'abattage) comprend cinq niveaux de bien-être animal allant de E (minimum réglementaire) à A (supérieur). Lancé en 2018, cet étiquetage est porté par Casino, quatre ONG (CIWF, OABA, LFDA et Welfarm) et deux producteurs (Fermiers de Loué et Fermiers du Sud-Ouest). Nouveauté 2020, cet étiquetage comprendra désormais des pictogrammes illustrant le mode d'élevage (bâtiment, accès à l'extérieur, parcours arboré, etc.). Autre évolution: la création d'un nouveau niveau (D), qui identifie les élevages ayant lancé un plan de progrès.
Source : agrapresse.fr

France 3 s'invite chez Christiane Lambert avec une association animaliste

mer, 02/05/2020 - 21:20
Une équipe de France 3 Pays de la Loire a réalisé cette semaine un reportage sur les activités du groupuscule animaliste Red Pill (ex-DXE France), spécialiste des vidéos clandestines, qui s'est terminé, le 5 février, dans l'exploitation de Christiane Lambert, présidente de la FNSEA. Sans la prévenir au préalable, l'équipe de France 3 a filmé son arrivée avec l'association au domicile de l'éleveuse - absente ce jour -, puis l’intérieur de l'élevage, après y avoir été autorisé par son mari, qui a revanche refusé l'accès au représentant de Red Pill. «Scandaleux!», a réagi la présidente de la FNSEA. «Ni ma famille ni mes salariés n’ont à subir ces pratiques intrusives!» «Où est la déontologie du service public?», ajoute-t-elle en interpellant la présidente de France Télévision Delphine Ernotte.
Source : agrapresse.fr

France 3 s'invite sur l'exploitation de Christiane Lambert avec Red Pill (ex-DXE)

mer, 02/05/2020 - 20:01
Une équipe de France 3 Pays de la Loire a réalisé cette semaine un reportage sur les activités du groupuscule animaliste Red Pill (ex-DXE France), spécialiste des vidéos clandestines, qui s'est terminé, le 5 février, dans l'exploitation de Christiane Lambert, présidente de la FNSEA. Sans la prévenir au préalable, l'équipe de France 3 a filmé son arrivée avec l'association au domicile de l'éleveuse - absente ce jour -, puis l’intérieur de l'élevage, après y avoir été autorisé par son mari, qui a revanche refusé l'accès au représentant de Red Pill. «Scandaleux!», a réagi la présidente de la FNSEA. «Ni ma famille ni mes salariés n’ont à subir ces pratiques intrusives!» «Où est la déontologie du service public?», ajoute-t-elle en interpellant la présidente de France Télévision Delphine Ernotte.
Source : agrapresse.fr

Coronavirus: Pékin appelle son administration à faciliter l'importation de denrées

mer, 02/05/2020 - 11:55
Dans un communiqué paru le 4 février, le ministère chinois du commerce (Mofcom) annonce qu'il a adressé une note à son administration leur demandant de veiller à «accroitre les importations afin de faire face à l'épidémie de pneumonies associée au nouveau coronavirus». Deux types d'importations sont citées: les matériels et produits médicaux et les denrées, précise le service économique de l'ambassade de France à Pékin, qui a communiqué à Agra presse une traduction du document. Pour ce qui concerne l'agriculture, Pékin invite son administration à «utiliser activement les importations pour accroitre l'approvisionnement du marché en viande d'élevage et autres produits agricoles».
Source : agrapresse.fr

Phytos: une campagne de l'association Contrat de solutions pour sensibiliser aux EPI

mer, 02/05/2020 - 11:24
L’association Contrat de solutions a annoncé, lors d'une conférence de presse le 4 janvier, qu'elle lancera, à l’occasion du prochain Salon international de l’agriculture, une campagne de sensibilisation aux équipements de protection individuelle (EPI) avec pour slogan «La nouvelle génération d’EPI révèle le pro qui est en vous». Une initiative répondant à la fiche 18 du Contrat de solutions, et qui se prolongera sur douze mois, grâce à un cofinancement du plan Ecophyto. Autre annonce prévue pour le salon: dix nouvelles fiches de solution rejoindront les 69 existantes. Le Contrat de solutions, formé en association depuis juillet 2019, réunit 41 structures du monde agricole, dont la FNSEA, l’Acta, la Coopération agricole, l’UIPP, le Gnis, la MSA, Groupama, ou encore le Crédit Agricole.
Source : agrapresse.fr

Les surfaces couvertes par l'assurance multirisque climatique repartent à la hausse

mar, 02/04/2020 - 17:22
Après une année de «ralentissement» (+1,1%) en 2018, les surfaces couvertes par l'assurance multirisque climatique sont reparties à la hausse en 2019, s'étendant sur 358 000 hectares supplémentaires (+7,3%) pour atteindre 5,1 millions d'hectares, a annoncé Groupama, lors d'une conférence de presse le 4 février. Soit une progression proche de la surface agricole utile moyenne d'un département français. Les surfaces supplémentaires sont essentiellement réparties entre la vigne et les grandes cultures, selon l'assureur. Chez Groupama, l'assurance chiffre d'affaires (appelée offre «stabilité»), lancée fin 2016, couvre désormais 31 000 hectares; en 2020, cette offre est étendue à l'orge (en plus du blé tendre, du maïs et du colza actuellement).
Source : agrapresse.fr

La CR propose une «commission importations» pour limiter les distorsions

mar, 02/04/2020 - 12:45
A l'occasion d'une réunion le 4 février avec une vingtaine de députés de diverses couleurs politiques, la Coordination rurale a présenté ses propositions pour appliquer le principe de l'article 44 de la loi Egalim (arrêt de l'importation de denrées produites avec des phytos interdites en UE), inappliqué depuis relatif à une prérogative européenne. Outre l'étiquetage complet de l'origine des produits, y compris dans les aliments transformés, la Coordination rurale propose la création d'une «Commission importations», composée de la DGCCRF (Répression des fraudes), DGAL (direction de l'Alimentation), Anses (Agence de sécurité sanitaire), des organisations agricoles et de représentants des consommateurs et des industries agroalimentaires. «Ce qu'on souhaiterait, c'est que cette commission liste de façon exhaustive tous les produits interdits en Europe et autorisés ailleurs», a expliqué à l'AFP Sophie Michaux, coordinatrice au service études de la Coordination rurale. Autre prérogative confiée à cette Commission, «qu'elle puisse donner des avis avant la signature d'accords de libre-échange», selon Mme Michaux.
Source : agrapresse.fr

Ecophyto: le gouvernement répond aux recommandations de la Cour des comptes

mar, 02/04/2020 - 12:45
Par un courrier envoyé le 3 février, le Premier ministre a répondu aux quatre recommandations émises fin novembre par la Cour des comptes dans le cadre d’un bilan des plans Ecophyto. Le premier président de la Cour juge dans ce bilan que «les objectifs fixés ne sont pas atteints», et demande, entre autres, une clarification des financements disponibles pour le plan Ecophyto II+. Dans sa réponse, le gouvernement assure «l'engagement du gouvernement à suivre ces recommandations». «La mise en place d’une programmation pluriannuelle des financements du programme Ecophyto sera étudiée» au premier semestre 2020, comme l'indique le Premier ministre.
Source : agrapresse.fr

Santé animale: Ceva fait entrer de nouveaux investisseurs à son capital

mar, 02/04/2020 - 12:12
Le risque d’introduction en France du tomato brown rugose fruit virus (ToBRFV) est élevé, d’après une expertise de l’Anses parue le 4 février. Ce virus émergent de la tomate repéré pour la première fois au Moyen-Orient en 2014 s’est depuis propagé au Mexique, aux États-Unis, en Europe et en Asie. Il peut «se transmettre par les semences, les plants et les fruits infectés ainsi que par simple contact, survivre longtemps sans perdre son pouvoir infectieux» indique l’Anses, précisant qu’il n’existe aucun traitement contre ce virus. Vu «le risque élevé d’introduction et de dissémination du virus», l’Agence recommande la mise en place d’un plan de surveillance. Les pertes de rendement ne sont pas répertoriées, mais le taux d’incidence (ou taux de contamination) peut atteindre 80% des plantes.
Source : agrapresse.fr

L’Anses alerte les producteurs de tomates, poivrons et piments face au virus ToBRFV

mar, 02/04/2020 - 12:12
Le risque d’introduction en France du tomato brown rugose fruit virus (ToBRFV) est élevé, d’après une expertise de l’Anses parue le 4 février. Ce virus émergent de la tomate repéré pour la première fois au Moyen-Orient en 2014 s’est depuis propagé au Mexique, aux États-Unis, en Europe et en Asie. Il peut «se transmettre par les semences, les plants et les fruits infectés ainsi que par simple contact, survivre longtemps sans perdre son pouvoir infectieux» indique l’Anses, précisant qu’il n’existe aucun traitement contre ce virus. Vu «le risque élevé d’introduction et de dissémination du virus», l’Agence recommande la mise en place d’un plan de surveillance. Les pertes de rendement ne sont pas répertoriées, mais le taux d’incidence (ou taux de contamination) peut atteindre 80% des plantes.
Source : agrapresse.fr

UE-Royaume-Uni: Bruxelles présente ses conditions pour un accord commercial

lun, 02/03/2020 - 13:37
La Commission européenne a présenté le 3 février ses recommandations au Conseil de l'UE pour l'ouverture de négociations sur un nouveau partenariat avec le Royaume-Uni en vue de conclure d'ici la fin de l'année un accord commercial ambitieux. Il visera notamment à éliminer tous les droits de douane et tous les quotas sur les biens échangés entre l'UE et le Royaume-Uni. Mais Bruxelles pose des conditions: l'ambition du futur accord dépendra donc des engagements du Royaume-Uni à prévenir les distorsions des échanges et les avantages concurrentiels déloyaux en respectant des normes communes en matière d'aides d'État, d'environnement ou de fiscalité.
Source : agrapresse.fr

Un collectif de chercheurs alerte sur l’«affaiblissement de l’Itab»

lun, 02/03/2020 - 11:54
Dans une tribune publiée sur le site Reporterre le 3 février, un collectif de 66 chercheurs alerte sur «une situation aux conséquences désastreuses» remettant en cause le fonctionnement de l’Institut technique de l’agriculture biologique (Itab), depuis le placement sous redressement judiciaire de l'établissement en juillet denier. Les signataires invitent à trouver un nouveau modèle pour l'institut, redoutant que son affaiblissement «ne laisse la place à une privatisation de la recherche appliquée en agriculture biologique». Arthur Thomas, le nouveau directeur de l’Itab, a pris ses fonctions en fin d’année 2019.
Source : agrapresse.fr

Accord à l'OCDE sur le numérique, la menace de taxes sur les vins s'éloigne

dim, 02/02/2020 - 21:19
Dans le cadre de l’Organisation pour la coopération et le développement économique (OCDE), un accord a été trouvé le 31 janvier entre les 137 pays membres sur les principes communs des nouvelles règles de fiscalité des activités numériques et sur la fiscalité minimale des entreprises. La France, qui, par la voix de son ministre de l’Economie Bruno Le Maire, se «réjouit de l’étape importante franchie», pourrait suspendre sa taxe sur les géants du numérique (taxe Gafa). Une solution internationale dans le cadre de l’OCDE était en effet, pour Paris, la condition sine qua non avant toute avancée. La levée de cette taxe Gafa pourrait alors conduire les Etats-Unis à renoncer à leur menace d'un nouveau train de droits de douane sur les vins, qui auraient pu atteindre 100%.
Source : agrapresse.fr

Pages