agrapresse.fr
S'abonner à flux agrapresse.fr
LE QUOTIDIEN DE L'ÉCONOMIE AGRICOLE - PARIS - BRUXELLES
Mis à jour : il y a 49 min 19 sec

Lait: le Cniel publie un nouveau prix de revient en hausse de 19€ à 403 €/1000 litres

lun, 11/16/2020 - 11:24
L’interprofession laitière (Cniel) publie le 16 novembre une mise à jour des indicateurs de prix de revient de la production laitière qui sont en hausse pour cette nouvelle année. Sur 2019, le prix de revient est de 403 €/1000 litres pour les exploitations laitières conventionnelles de plaine, de 483 €/1000 litres en zone de montagne et de 547 €/1000 litres pour les exploitations certifiées en agriculture biologique. L’année dernière, l’interprofession avait publié des prix de revient sur l’année 2018 de 384 €/1000 litres en conventionnel de plaine et de 459 €/1000 litres en zone de montagne. «Les sécheresses à répétion depuis deux ans et l’augmentation des coûts du salariat liée à la mutation des exploitations laitières explique aisément cette augmentation», décrypte Daniel Perrin, secrétaire général de la FNPL (producteurs laitiers, FNSEA).
Source : agrapresse.fr

Covid: une aide de 4,5 M€ aux brasseurs définie cette semaine (syndicat)

lun, 11/16/2020 - 10:40
Le SNBI (brasseurs indépendants) attend «cette semaine» les modalités du dispositif de 4,5 M€ pour aider le secteur face à la crise de la Covid-19, a-t-il indiqué le 16 novembre à Agra Presse. «Il s’agit d’une aide réservée aux brasseurs indépendants» (moins de 200 000 hl/an), déclare le président Jean-François Drouin. Les modalités, attendue «cette semaine», reposeront sur la perte de chiffre d’affaires, selon lui. Un «changement de cap» est survenu en quelques jours au gouvernement, raconte-t-il: 2,4 M€ d’aide à la filière brassicole avait été annoncés le 10 novembre au Sénat par la secrétaire d’Etat Olivia Grégoire. C’est «finalement 4,5 M€», qui sont destinés aux brasseurs «les plus en difficulté», explique Jean-François Drouin, excluant les industriels.
Source : agrapresse.fr

Photovoltaïque: l'Assemblée adopte la révision des contrats pionniers

dim, 11/15/2020 - 20:13
L’amendement du gouvernement, de révision des contrats à tarifs d’achat élevés, signés entre 2006 et 2010, a été adopté à l’Assemblée ce vendredi 13 novembre, à 91 voix pour, 32 contre et 18 abstentions. Les tarifs d’achat avaient été fixés à l’époque à des niveaux élevés pour encourager le décollage du photovoltaïque. Le présent amendement vise à les ramener «à une rémunération raisonnable des capitaux». «Une inquiétude s’est exprimée sur les petits contrats et les agriculteurs. Le seuil de de 250 kilowatts correspond à une surface de 2 500 mètres carrés de panneaux. On est sur des surfaces conséquentes, et donc l’immense majorité des exploitations agricoles est bien exclue», a déclaré la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili.
Source : agrapresse.fr

PLF: les députés ajoutent 210 M€ pour la prévention des risques naturels majeurs

dim, 11/15/2020 - 20:13
En première lecture du PLF 2021, le 9 novembre, les députés ont adopté un amendement du gouvernement visant à abonder de 210 M€ le Fonds de prévention des risques naturels majeurs (FPRNM). Dans le détail, le texte prévoit une enveloppe de 100M€ pour financer les actions éligibles au FPNRM en 2020 mais qui n’auront pas pu être réalisées d’ici la fin de l’année. Il propose également d'allouer 60M€ aux programmes d’action de prévention des inondations. Par ailleurs, il prévoit une enveloppe de 50M€ pour les communes des Alpes-Maritimes qui ont été dévastées par les inondations du 2 octobre, lors de la tempête Alex.
Source : agrapresse.fr

Photovoltaïque: l’amendement de révision des contrats pionniers adopté à l’Assemblée

ven, 11/13/2020 - 16:44
L’amendement du gouvernement, de révision des contrats à tarifs d’achat élevés, signés entre 2006 et 2010, a été adopté à l’Assemblée ce vendredi 13 novembre, à 91 voix pour, 32 contre et 18 abstentions. Les tarifs d’achat avaient été fixés à l’époque à des niveaux élevés pour encourager le décollage du photovoltaïque. Le présent amendement vise à les ramener «à une rémunération raisonnable des capitaux». «Une inquiétude s’est exprimée sur les petits contrats et les agriculteurs. Le seuil de de 250 kilowatts correspond à une surface de 2 500 mètres carrés de panneaux. On est sur des surfaces conséquentes, et donc l’immense majorité des exploitations agricoles est bien exclue», a déclaré la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili.
Source : agrapresse.fr

PLF 2021: les députés ajoutent 210 M€ pour la prévention des risques naturels majeurs

ven, 11/13/2020 - 14:48
En première lecture du PLF 2021, le 9 novembre, les députés ont adopté un amendement du gouvernement visant à abonder de 210 M€ le Fonds de prévention des risques naturels majeurs (FPRNM). Dans le détail, le texte prévoit une enveloppe de 100M€ pour financer les actions éligibles au FPNRM en 2020 mais qui n’auront pas pu être réalisées d’ici la fin de l’année. Il propose également d'allouer 60M€ aux programmes d’action de prévention des inondations. Par ailleurs, il prévoit une enveloppe de 50M€ pour les communes des Alpes-Maritimes qui ont été dévastées par les inondations du 2 octobre, lors de la tempête Alex.
Source : agrapresse.fr

Un conseiller dédié à la transition agroécologique chez Barbara Pompili (JO)

ven, 11/13/2020 - 11:18
Par un arrêté publié au journal officiel le 13 novembre, Cédric Herment a été nommé conseiller technique risques, santé environnement et transition agro-écologique au sein du cabinet de la ministre de la transition écologique Barbara Pompili. Ce polytechnicien et ingénieur du corps des Mines avait été nommé conseiller risque et santé environnement en novembre 2019 par Elisabeth Borne, avant d’être confirmé en juillet dernier à son poste par Barbara Pompili. L’agro-écologie est un nouveau sujet ajouté à son porte-feuille, pour lequel aucun conseiller n’était jusque-là nommé dans le cabinet de l’hôtel de Roquelaure.
Source : agrapresse.fr

Biocontrôle: une stratégie nationale pour «lever les freins» (ministère)

jeu, 11/12/2020 - 21:43
La stratégie nationale de déploiement du biocontrôle, publiée le 10 novembre sur le site internet du ministère de l’Agriculture, ambitionne de «lever les freins au développement du biocontrôle». Prévue dans la loi Egalim, elle s’appuie sur la mise en place d’un dispositif d’accompagnement des TPE/PME, porté par la Banque publique d’investissement et doté d’un budget de 1 M€. Cette stratégie nationale, définie sur la période 2020-25, vise notamment le recours facilité aux pièges à phéromones pour la surveillance et la lutte contre les insectes ravageurs ; la simplification des procédures administratives pour la dissémination dans l’environnement des macro-organismes utiles à la protection des plantes.
Source : agrapresse.fr

Agenda de la semaine agricole du 16 novembre

jeu, 11/12/2020 - 21:43
Lundi 16 novembre
Conseil des ministres de l'agriculture européens
Examen du PLF rectificatif (4) pour 2020 au Sénat

Mardi 17 novembre
Grand angle viande (Institut de l'élevage)
Conférence de presse de l'Adepale (conserves)
Débat au Sénat sur l'alimentation «durable et locale»
Conseil spécialisé FranceAgriMer Grandes cultures
Vote du PLF pour 2021 à l'Assemblée nationale
Vote du PLFSS pour 2021 au Sénat
Les députés de la Coméco auditionnent Xavier Niel
Nouvelle lecture du PJL Daddue au Sénat
Point presse de la députée rapporteure de la mission santé environnement
Webinaire sur l'emploi salarié en élevage bovin lait en France et Belgique (projet COW Forme)

Mercredi 18 novembre
Table ronde de l'Afja (journalistes agricoles) sur la «sélection génomique prédictive»

Jeudi 19 novembre
Conférence de presse de BASF Europe
Conférence de presse de Légumes de France (plan de relance)
Les députés de la mission sels nitrités auditionnent Julien Denormandie
Point presse d'Ecocert (certification) sur la restauration collective
Les députés de la mission santé environnement auditionnent Danone, Yara et L'Oréal
Début de la discussion du PLF pour 2021 au Sénat
Source : agrapresse.fr

Oeufs: Tronico «n'ira pas tout seul au bout» de ses recherches sur le sexage in ovo

jeu, 11/12/2020 - 20:49
«Nous n'irons pas tout seuls jusqu'au bout» des recherches en cours sur le sexage in ovo, indique le p.-d.g. de Tronico Patrick Collet dans un entretien à Agra Presse le 10 novembre. Cette société française spécialisée dans l'électronique planche sur une analyse PCR pour déterminer le sexe des poussins avant éclosion, ce qui permet d'éviter l'élimination des poussins mâles dans la filière des poules pondeuses. «Nous arrivons en fin de financement public, et nous n'avons pas les capacités d'autofinancer tout le projet», précise M. Collet. Via FranceAgriMer, l'Etat avait accordé à Tronico une subvention de 4,3 M€, partagée avec deux laboratoires du CNRS. «Nous sommes prêts à reprendre les discussions avec le ministère de l'Agriculture», assure M. Collet.
Source : agrapresse.fr

Grandes cultures: Bosch et BASF créent une joint-venture dans l'agtech

jeu, 11/12/2020 - 18:05
L'industriel Bosch (équipements automobiles, électroménager, sécurité) et l'agrochimiste BASF ont annoncé, par un communiqué le 12 novembre, la création d'une société commune en joint-venture destinée à «commercialiser des solutions intelligentes pour l'agriculture». L'accord donnera lieu à la création d'une nouvelle entreprise basée à Cologne et effective au premier trimestre 2021, précisent les deux groupes. Les deux premiers produits commercialisés sont des outils de semis et d'épandage de phytos connectés. Les deux sociétés travaillaient ensemble depuis 2016 sur ce projet d'épandage de phytos, dont la commercialisation est prévue pour fin 2021, d'abord «au Brésil, puis en Europe et en Amérique du Nord», précise le communiqué.
Source : agrapresse.fr

Foncier agricole: la Cour des comptes recommande un rôle plus affirmé des Safer

jeu, 11/12/2020 - 16:42
La Cour des comptes a rendu public le 12 novembre un référé, adressé le 28 juillet au Premier ministre, dans lequel elle recommande une orientation plus affirmée de l’activité des Safer. Elle estime qu’une régulation plus efficace du marché foncier agricole «apparait désormais conditionnée par des choix politiques». Constatant notamment que l’exercice des missions des Safer est «partiellement contourné par la progression des formes sociétaires d’exploitation et le développement du travail à façon intégral», les Sages de la rue Cambon préconisent de «définir un cadre d’intervention des Safer sur parts sociales leur permettant d’agir en sécurité et de rendre compte précisément de ces opérations, sous le contrôle renforcé des commissaires du gouvernement».
Source : agrapresse.fr

Biocontrôle : une stratégie nationale pour « lever les freins » (ministère)

jeu, 11/12/2020 - 10:42
La stratégie nationale de déploiement du biocontrôle, publiée le 10 novembre sur le site internet du ministère de l’Agriculture, ambitionne de «lever les freins au développement du biocontrôle». Prévue dans la loi Egalim, elle s’appuie sur la mise en place d’un dispositif d’accompagnement des TPE/PME, porté par la Banque publique d’investissement et doté d’un budget de 1 M€. Cette stratégie nationale, définie sur la période 2020-25, vise notamment le recours facilité aux pièges à phéromones pour la surveillance et la lutte contre les insectes ravageurs ; la simplification des procédures administratives pour la dissémination dans l’environnement des macro-organismes utiles à la protection des plantes.
Source : agrapresse.fr

PLFSS: le Sénat vote pour la pérennisation du TO-DE et le cumul d’exonérations

mar, 11/10/2020 - 21:55
Le Sénat a adopté le 10 novembre, en première lecture du projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) pour 2021, plusieurs amendements similaires visant à pérenniser le dispositif d’exonération de charges patronales pour les employeurs de saisonniers agricoles (TO-DE). Ils ont aussi adopté un amendement qui permet aux jeunes agriculteurs de cumuler le dispositif d’exonération partielle de cotisations sociales, qui leur est réservé, avec la modulation des taux de cotisations maladie, maternité et famille accordée aux exploitants en général. Ces deux amendements ont été adopté contre l'avis du gouvernement.
Source : agrapresse.fr

Néonicotinoïdes: des députés déposent un recours devant le Conseil constitutionnel

mar, 11/10/2020 - 17:17
Les groupes communistes GDR, LFI, socialistes et le collectif d’écologistes EDS à l’Assemblée nationale ont annoncé le 10 novembre avoir saisi le Conseil constitutionnel sur le projet de loi néonicotinoïdes qui, pour eux, enfreint «les exigences constitutionnelles de préservation de l’environnement et de droit à la santé». Ce texte, adopté le 4 novembre par le Parlement, leur semble «contraire à plusieurs principes à valeur constitutionnelle», d’après l’exposé du recours. Il méconnaît, à leurs yeux, un principe de «non-régression» selon lequel «la protection de l’environnement ne peut faire l’objet que d’une amélioration constante», comme indiqué dans la loi biodiversité de 2016.
Source : agrapresse.fr

Pac: accord institutionnel pour débloquer les fonds agricoles de relance de l'UE dès 2021

mar, 11/10/2020 - 16:12
Le Parlement européen et le Conseil sont parvenus le 10 novembre à un accord sur le volet agricole du plan de relance post-Covid-19 de l'UE qui prévoit une répartition des quelque 8 Mrds € à disposition du secteur à hauteur de 30 % en 2021 et de 70% en 2022, alors que la Commission européenne avait initialement proposé de débloquer ces fonds entre 2022 et 2024. Au moins 37% de ces nouveaux fonds devront concerner des actions liées à l'environnement et au climat (mesures agro-environnementales, production biologique, bien-être animal) et au minimum 55% devront être réservés aux jeunes agriculteurs et pour des investissements «durables ou dans le numérique».
Source : agrapresse.fr

Boeing/Airbus: l’UE répond aux sanctions américaines avec 4 Mrds€ de contre mesures

lun, 11/09/2020 - 17:38
Les ministres du Commerce de l’UE, réuni le 9 novembre, ont donné leur feu vert à la Commission européenne pour mettre en place, dans le cadre de l’affaire Boeing, près de 4 Mrds$ de taxe supplémentaires sur des produits américains comme le lui autorise depuis la mi-octobre l’OMC. Ces sanctions ont été publiées au journal officiel et s’appliqueront dès le 10 novembre. Elles concernent des produits tels que le fromage frais, les champignons, les fruits à coques, le jus d’orange, certains vins, le ketchup ou encore les tracteurs. «Malheureusement, en raison de l'absence de progrès avec les États-Unis, nous n'avons pas d'autre choix que d'imposer ces contre-mesures», a indiqué le commissaire européen au Commerce, Valdis Dombrovskis à l’issue du Conseil des ministres.
Source : agrapresse.fr

Vin: les producteurs européens demandent une deuxième vague de mesures de crise

lun, 11/09/2020 - 17:22
Les résultats de la récolte 2020 sont bons en quantité et d'excellente qualité, avec environ 160 millions d'hectolitres dans les principaux producteurs de l’UE, ont annoncé le 9 novembre les organisations et coopératives agricoles de l’UE (Copa-Cogeca). Avant la pandémie de Covid-19, cette annonce aurait été une excellente nouvelle pour le secteur, mais elle suscite aujourd’hui au contraire des inquiétudes. «Il faut absolument éviter une hausse trop importante des stocks dans les prochains mois», a prévenu le président du groupe de travail Vin du Copa-Cogeca, Thierry Coste. Il a appelé la Commission européenne à mettre en place de nouvelles mesures de soutien de marché en 2021: distillation de crise, aide au stockage, vendange en vert et même s’il le faut aide à l’arrachage de vigne.
Source : agrapresse.fr

Animaux: l'association Red Pill (ex-DxE France) renonce aux vidéos en élevage

lun, 11/09/2020 - 12:28
Contacté par Agra Presse le 9 novembre, William Burkhardt annonce que l'association Red Pill (ex-DxE) qu'il a co-fondée va cesser son activité de vidéos clandestines en élevage par laquelle elle s'était faite connaître du grand public. «Nous avons arrêté les vidéos, j'ai fait ce que je pouvais, mais tout est figé, le système nous dépasse, les gens se moquent de ce qu'ils mangent», explique-t-il. Poursuivie pour au moins quatre vidéos clandestines, son association vient de perdre un second procès en appel, le 3 novembre, pour une vidéo dans un élevage de poules pondeuses dans le Morbihan. William Burkhardt annonce que Red Pill ne se pourvoira pas en cassation, l'ayant déjà fait au printemps après une condamnation en appel concernant un élevage de porcs des Côtes-d’Armor.
Source : agrapresse.fr

Animaux: l'association Red Pill (ex-DxE) renonce aux vidéos en élevage

lun, 11/09/2020 - 12:28
Contacté par Agra Presse le 9 novembre, William Burkhardt annonce que l'association Red Pill (ex-DxE) qu'il a co-fondée va cesser son activité de vidéos clandestines en élevage par laquelle elle s'était faite connaître du grand public. «Nous avons arrêté les vidéos, j'ai fait ce que je pouvais, mais tout est figé, le système est trop gros, les gens se moquent de ce qu'ils mangent», explique-t-il. Poursuivie pour au moins quatre vidéos clandestines, son association vient de perdre un second procès en appel, le 3 novembre, pour une vidéo dans un élevage de poules pondeuses dans le Morbihan. William Burkhardt annonce que Red Pill ne se pourvoira pas en cassation, l'ayant déjà fait au printemps après une condamnation en appel concernant un élevage de porcs des Côtes-d’Armor.
Source : agrapresse.fr

Pages