agrapresse.fr
S'abonner à flux agrapresse.fr
LE QUOTIDIEN DE L'ÉCONOMIE AGRICOLE - PARIS - BRUXELLES
Mis à jour : il y a 25 min 55 sec

Elevage laitier: dans l'Ouest, un nouveau géant du conseil baptisé Innoval

ven, 06/25/2021 - 15:28
Issue de la fusion de quatre entreprises de conseil et de génétique de l'ouest (Evolution XY, BCEL Ouest, GDS Bretagne, Copavenir), la coopérative Innoval a tenu son premier conseil d'administration le 24 juin, ont annoncé le lendemain ses dirigeants lors d'une conférence de presse au cours de laquelle ils ont dévoilé le nom de l'entreprise. L'ancien président d'Evolution XY, Vincent Rétif a été nommé à la présidence de ce groupe vaste par le nombre de ses adhérents (30000) et le nombre de départements couvert (25). Le chiffre d'affaires s'élève à 200 M€, et ne devrait pas sensiblement évoluer dans les années à venir, ont prévenu les dirigeants. Par ailleurs, les adhérents conserveront chacun le choix de souscrire ou non à l'ensemble des services proposés.
Source : agrapresse.fr

Pac: accord institutionnel sur les plans stratégiques

ven, 06/25/2021 - 11:35
Les négociateurs des trois institutions européennes ont trouvé à l’issue de la première journée de discussion en trilogue, le 24 juin, un premier accord sur le règlement Plans stratégiques et notamment son architecture verte, très proche de ce que proposait le Conseil. Les pourparlers ont repris le 25 au matin en vue de boucler un accord politique complet sur les deux autre textes qui concernent l’OCM unique et le règlement horizontal (gestion et financement). Sur les éco-régimes le compromis prévoit une part de 25% des fonds du premier pilier avec un plancher à 20% pour les deux premières années de mise en œuvre (2023 et 2024). Concernant l’obligation de rotation des cultures, la diversification peut être reconnue comme équivalente sous certaines conditions. Une part minimale d'au moins 4 % des terres arables au niveau de l'exploitation devra être consacrée à des zones et non productives. Ce pourcentage est porté à 7 % si des cultures fixatrices d’azote ou intermédiaires sont comptabilisées. Une part de 35% des fonds du second pilier doit être réservée à des actions en faveur de l’environnement (avec un facteur de pondération de 50% pour les aides aux zones défavorisées). Un paiement redistributif vers les premiers hectares des exploitations d’au moins 10% des paiement directs doit être mis en place. Sur l’alignement des plans stratégiques avec les objectifs du Green deal, une note de bas de page indique que «lors de l'évaluation des plans stratégiques, la Commission devrait évaluer leur cohérence et leur contribution aux engagements de l'UE pour 2030». Une fois finalisé, le texte devra être avalisé par les ministres de l’Agriculture de l'UE qui se réunissent le 28 juin à Luxembourg.
Source : agrapresse.fr

Agenda de la semaine agricole du 28 juin

jeu, 06/24/2021 - 21:37
Vendredi 25 juin
Les sénateurs poursuivent l'examen du projet de loi Climat (jusqu'au 29 juin)

Lundi 28 juin
Séminaire du CTIFL sur les aléas climatiques en arboriculture
Conférence de presse du Sedima (distributeurs d'agroéquipement)
Présentation du rapport annuel du Haut conseil sur le climat
Présentation du rapport d'information parlementaire sur le cannabis (réglementation et impact des différents usages)

Mardi 29 juin
Séminaire de Légumes de France et Greenflex sur les certificats d’économies d’énergie
Congrès international de la poire (Interpera)
Conférence de presse de Natexpo (salon bio)
Table ronde Confédération paysanne/Modef sur l'influenza aviaire et l'élevage plein air
Table ronde de l'Itab sur la sélection participative en maïs

Mercredi 30 juin
Assemblée générale de Sodiaal (lait)
Conférence de presse sur les agriculteurs en difficulté (FNSEA, JA, APCA, MSA)
Présentation de l'expertise de l'Inserm sur les pesticides
La mission d'information sur l'autonomie alimentaire auditionne la Confédération paysanne
Séminaire du Haut conseil de la coopération agricole sur la gouvernance

Jeudi 1er juillet
Lancement de la campagne gouvernementale sur les métiers de l'agriculture (conférence de presse)
Conférence de presse de l'interprofession Inter Rhône (vin)
Conférence de presse du Staff (trieurs à façon)
Congrès des vignerons coopérateurs, à Colmar (visio)
Assemblée générale du Comité régional porcin de Bretagne
Conférence de presse de Limousin promotion et du veau sous la mère
Séminaire de l'association Noé sur la biodiversité et l'agroalimentaire
Le Sénat examine le PLFR 2021 (loi de finances rectificative)
Conférence de presse d'Amazon sur sa Boutique des producteurs

Vendredi 2 juillet
Congrès de la SNPR (propriétaires ruraux, FNSEA), à Chartres
Commission mixte paritaire sur le projet de loi Climat
Conférence de presse de la plateforme Duralim (alimentation animale)
Source : agrapresse.fr

Les députés adoptent à l’unanimité la PPL Egalim 2

jeu, 06/24/2021 - 20:13
Réunis dans l’hémicycle le 24 juin, les députés ont adopté à l’unanimité en première lecture la proposition de loi (PPL) visant à protéger la rémunération des agriculteurs, dite Egalim 2, du député marcheur Gregory Besson-Moreau et soutenue par le gouvernement. Quelque 50 amendements ont été ajoutés au texte, dont de nombreux identiques montrant le consensus des différents groupes politiques autour de cette PPL. Elle doit maintenant être examinée par le Sénat qui désignera son rapporteur le 29 juin. «J’ai toute confiance dans les sénateurs et dans notre capacité à travailler en bonne intelligence pour avoir un texte qui permette d’aboutir rapidement», assure le député de l’Aube.
Source : agrapresse.fr

PPL Egalim 2: si besoin, les instituts techniques pourront élaborer les indicateurs

jeu, 06/24/2021 - 17:23
Lors de l’examen en première lecture le 24 juin de la proposition de loi (PPL) visant à protéger la rémunération des agriculteurs (dite Egalim 2), les députés ont choisi, à l’unanimité, de confier aux instituts techniques agricoles la tâche d’élaborer et de publier les indicateurs prévus dans la cadre de la contractualisation par la première loi Egalim «en cas de défaillance des interprofessions», selon les termes du rapporteur Grégory Besson-Moreau. «Il faut absolument que les interprofessions se sentent en responsabilité d’élaborer les indicateurs», a prévenu le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie, favorable à ce qu’à défaut les instituts techniques puissent s’en charger.
Source : agrapresse.fr

PPL Egalim 2: vers une expérimentation du tunnel de prix dans les contrats

jeu, 06/24/2021 - 17:20
Réunis dans l’hémicycle le 24 juin pour l’examen en première lecture de la proposition de loi visant à protéger la rémunération des agriculteurs (dite Egalim 2), les députés ont adopté une série d’amendements visant à expérimenter pendant cinq ans un tunnel de prix dans des contrats entre les producteurs et leurs acheteurs. «Une expérimentation dite obligatoire est la bonne solution avec les filières concernées décidées par décret», résume Grégory Besson-Moreau, auteur et rapporteur du texte. Concrètement, dans leur contrat - devenu obligatoire et pluriannuel avec cette PPL -, les parties pourront «convenir de bornes minimales et maximales» dans lesquelles le prix pourra varier en fonction des modalités de détermination ou de révision du prix.
Source : agrapresse.fr

Oléoprotéagineux: accord sur un élargissement des cotisations interprofessionnelles

jeu, 06/24/2021 - 13:54
Terres Univia, l’interprofession des huiles et protéines végétales, est parvenue à un accord budgétaire sur 2021-2023 créant de nouvelles cotisations en aval de la filière, a-t-elle annoncé le 24 juin au lendemain de son AG. Deux nouvelles CVO (contributions volontaires obligatoires) sont prévues, selon un communiqué: pour les collecteurs d’oléagineux, à hauteur de 0,10 €/t; pour les transformateurs et incorporateurs de protéagineux, à hauteur de 0,25 €/t. Leur mise en œuvre doit intervenir à partir de la récolte 2021. Cela constitue un budget interprofessionnel de 53 M€ (contre 58 M€ sur 2018-20), que complèteront d’autres ressources projetées en hausse avec notamment le plan protéines du ministère de l’Agriculture.
Source : agrapresse.fr

Changement climatique: les alertes du prochain rapport du Giec

mer, 06/23/2021 - 21:21
Le rapport d’évaluation complet de 4000 pages que le GIEC publiera en février prochain serait bien plus alarmiste que le précédent de 2014, d’après l’AFP, qui a pu consulter une version de travail. Dans ce document, le Giec estime que dépasser +1,5°C pourrait déjà entraîner «progressivement, des conséquences graves, pendant des siècles, et parfois irréversibles». Et selon l’Organisation météorologique mondiale, la probabilité que ce seuil de +1,5°C sur une année soit dépassé dès 2025 est déjà de 40%. Agriculture, élevage, pêche, aquaculture… «Dans tous les systèmes de production alimentaire, les pertes soudaines s’accroissent», observe aussi le rapport, pointant les aléas climatiques comme «principal moteur».
Source : agrapresse.fr

Porc: le conseil d'administration d'Inaporc vote les cotisations équarrissage

mer, 06/23/2021 - 21:21
«Le conseil d’administration d’Inaporc a décidé de garantir le fonctionnement et la répartition des coûts de l’équarrissage en rendant obligatoire, à compter du 1er janvier 2022, les cotisations ATM», annoncent les Comités régionaux porcins de l'Ouest (CRP, amont) dans un communiqué le même jour. Un vote à l'unanimité confirmé à Agra Presse par l'interprofession porcine, qui précise que le montant des deux cotisations, amont et aval, est inchangé. Après publication de l'accord interprofessionnel et son extension par les pouvoirs publics, il s'appliquera de fait à la Cooperl, qui voulait faire cavalier seul sur ce dossier.
Source : agrapresse.fr

Irrigation: le décret sur les volumes prélevables validé en Conseil des ministres

mer, 06/23/2021 - 17:47
Un décret, présenté le 23 juin en Conseil des ministres, vise à «améliorer la gestion quantitative de l’eau» notamment face à des sécheresses amenées à se multiplier, selon le compte-rendu de l’Elysée. Le gouvernement y «fixe un cadre et une définition explicite» du volume prélevable, permettant à l’ensemble des acteurs d’«agir pour préserver et partager la ressource dans un contexte juridique sécurisé». Concernant les agriculteurs, «les autorisations de prélèvement pour l’irrigation sont mieux encadrées et plus robustes sur le plan juridique». Elles pourront autoriser «temporairement des prélèvements supérieurs aux ressources, à condition de s’inscrire dans une perspective de retour à l’équilibre quantitatif».
Source : agrapresse.fr

Projet de loi Climat: le Sénat adopte de nouveaux objectifs pour les cantines

mer, 06/23/2021 - 12:28
Réunis dans l’hémicycle en première lecture du projet de loi Climat, les sénateurs ont adopté dans la nuit du 22 juin des amendements issus des bancs socialistes et républicains visant à instaurer de nouveaux objectifs d’approvisionnement de la restauration collective complémentaires à ceux prévus par la loi Egalim. Après un vote serré et des avis défavorables de la rapporteure et du gouvernement, ils ont décidé que les repas servis en restauration collective publique devraient désormais comprendre au moins 30% en valeur de produits sous signes officiels d'identification de la qualité et de l'origine (AOP, IGP, Label rouge, etc.). Les élus ont également ajouté, uniquement pour la restauration de l’Etat cette fois, un objectif d'approvisionnement de «100% en viandes françaises durables ».
Source : agrapresse.fr

Sécheresse: la Rue de Varenne signe la circulaire de gestion de crise

mer, 06/23/2021 - 12:18
Le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie a signé la circulaire sécheresse qu’il avait annoncée le 28 mai lors de l’installation du Varenne agricole, a indiqué son cabinet lors d’un brief à la presse le 23 juin. Cette circulaire devrait être publiée «très rapidement». Elle vise à rappeler aux préfets tous les outils qui sont à leur disposition afin de gérer au mieux les crises de sécheresse, récurrentes en périodes estivales. «L’idée est d’être plus réactif et de traiter les choses le plus possible au niveau local, en lien entre les préfectures et la profession agricole touchée», a commenté le cabinet du ministre.
Source : agrapresse.fr

Climat: les alertes du prochain rapport du Giec

mer, 06/23/2021 - 10:33
Le rapport d’évaluation complet de 4000 pages que le GIEC publiera en février prochain serait bien plus alarmiste que le précédent de 2014, d’après l’AFP, qui a pu consulter une version de travail. Dans ce document, le Giec estime que dépasser +1,5°C pourrait déjà entraîner «progressivement, des conséquences graves, pendant des siècles, et parfois irréversibles». Et selon l’Organisation météorologique mondiale, la probabilité que ce seuil de +1,5°C sur une année soit dépassé dès 2025 est déjà de 40%. Agriculture, élevage, pêche, aquaculture… «Dans tous les systèmes de production alimentaire, les pertes soudaines s’accroissent», observe aussi le rapport, pointant les aléas climatiques comme «principal moteur».
Source : agrapresse.fr

Loi Climat: les sénateurs demandent une massification des PSE

mer, 06/23/2021 - 09:18
À la demande du ministre des Transports Jean-Baptiste Djebbari en séance le 22 juin, les sénateurs ont démarré l’examen du titre V de la loi Climat concernant le secteur agroalimentaire avant le titre IV. Lors de ce débat, malgré un avis défavorable du ministre de l’Agriculture, les sénateurs ont adopté un amendement du groupe socialiste et écologiste demandant un rapport sur le développement des paiements pour services environnementaux. Ce rapport devra évaluer les programmes en cours, et notamment ceux menés avec les Agences de l’eau dans le cadre du plan Biodiversité de 2018, afin de définir «une trajectoire en vue de la massification des paiements pour services environnementaux sur l’ensemble du territoire national».
Source : agrapresse.fr

Stabilisation des soutiens internes dans l’UE depuis 2010, d’après l’OCDE

mar, 06/22/2021 - 14:05
D’après le rapport sur le «suivi et [l'] évaluation des politiques agricoles 2021» publié le 22 juin par l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), le soutien aux producteurs dans l’UE, en pourcentage des recettes agricoles brutes, s’est stabilisé autour de 19% depuis 2010, contre 18% pour l’ensemble des pays membres de l’OCDE. En 2020, les paiements directs restent le principal instrument de soutien, via des aides découplées (un tiers est fondé sur la production courante et 18% sur la consommation d’intrants). Par ailleurs, près de 60% des paiements aux producteurs dépendent de prescriptions environnementales obligatoires, et 14% supplémentaires proviennent de dispositifs agro-environnementaux.
Source : agrapresse.fr

Pac: les Etats membres ajustent leur position en vue de la négociation finale

mar, 06/22/2021 - 10:08
Les experts agricoles des États membres ont globalement salué, lors du comité spécial Agriculture le 21 juin, la dernière proposition de compromis préparée par la présidence portugaise du Conseil en vue du super trilogue prévu les 24 et 25 juin pour finaliser les négociations sur la Pac. Sur les éco-régimes, une part de 25% semble acquise avec un plancher qui devrait se situer autour de 20% pour les deux premières années (2023 et 2024). Concernant les bonnes conditions agricoles et environnementales, le Conseil plaide pour la reconnaissance de la diversification des cultures comme équivalente à la rotation, et pour 4% de surfaces non productives. Si un accord sur la Pac est conclu à l'issue du trilogue le 25 juin, il sera présenté aux ministres de l’Agriculture de l’UE le 28 juin pour approbation.
Source : agrapresse.fr

Climat: la Pac critiquée par la Cour des comptes de l'UE

lun, 06/21/2021 - 18:31
«Alors que plus d'un quart de l'ensemble des dépenses agricoles de l'UE de la période 2014-2020 (...) ont été allouées à la lutte contre le changement climatique, les émissions de gaz à effet de serre d'origine agricole n'ont pas baissé depuis 2010», constate la Cour des comptes de l’UE dans un rapport du 21 juin. Elle regrette que la Pac finance des mesures au «faible potentiel d'atténuation», voire certaines qui «contribuent davantage au maintien des émissions qu'à leur réduction». La Cour vise particulièrement l’élevage, dont les émissions continuent d’augmenter. Pourtant, souligne le rapport, «la Pac ne prévoit pas de limitation du cheptel, ni d'incitation à le réduire». La Cour recommande donc un suivi annuel de l'effet des mesures d'atténuation financées par la Pac.
Source : agrapresse.fr

SNBC: pas d'«objectif» de réduction des cheptels (ministre de l'Agriculture)

dim, 06/20/2021 - 20:34
Alors que doit paraître «dans les prochains jours» un Plan d'action climat du ministère de l'Agriculture, qui sera sa déclinaison de la seconde Stratégie nationale bas carbone (SNBC-2), et du second Plan national d'adaptation au changement climatique (PNACC-2), le cabinet de Julien Denormandie a fait savoir à Agra presse que son Plan climat n'inclura pas «d'objectif» ou de «stratégie» de réduction des cheptels. Le ministre réagit à la parution dans nos colonnes des trajectoires de cheptel utilisées en 2018 au sein du ministère de l'Agriculture dans le cadre des travaux préparatoires à l'élaboration de cette SNBC-2. Si l'on reconnait au cabinet que la réduction des cheptels fait partie des scénarios tendantiels et qu'elle participerait, de fait, à une réduction des gaz à effet de serre, l'objectif du ministre est plutôt celui d'un maintien des cheptels dans le cadre de son objectif de «souveraineté alimentaire», assure-t-on. Dans cette hypothèse de maintien, les mesures identifiées seraient alors «plus fortement sollicitées» que dans un scénario de baisse, pour atteindre tout de même l'objectif de baisse de 19% de réduction des émissions fixé au secteur agricole français.
Source : agrapresse.fr

SNBC: pas d'«objectif» de réduction des cheptels, assure le ministre de l'Agriculture

ven, 06/18/2021 - 21:57
Alors que doit paraître «dans les prochains jours» un Plan d'action climat du ministère de l'Agriculture, qui sera sa déclinaison de la seconde Stratégie nationale bas carbone (SNBC-2), et du second Plan national d'adaptation au changement climatique (PNACC-2), le cabinet de Julien Denormandie a fait savoir à Agra presse que son Plan climat n'inclura pas «d'objectif» ou de «stratégie» de réduction des cheptels. Le ministre réagit à la parution dans nos colonnes des trajectoires de cheptel utilisées en 2018 au sein du ministère de l'Agriculture dans le cadre des travaux préparatoires à l'élaboration de cette SNBC-2. Si l'on reconnait au cabinet que la réduction des cheptels fait partie des scénarios tendantiels et qu'elle participerait, de fait, à une réduction des gaz à effet de serre, l'objectif du ministre est plutôt celui d'un maintien des cheptels dans le cadre de son objectif de «souveraineté alimentaire», assure-t-on. Dans cette hypothèse de maintien, les mesures identifiées seraient alors «plus fortement sollicitées» que dans un scénario de baisse, pour atteindre tout de même l'objectif de baisse de 19% de réduction des émissions fixé au secteur agricole français.
Source : agrapresse.fr

Pac: le Copa-Cogeca demande un accord «réaliste et réalisable»

ven, 06/18/2021 - 14:51
Christiane Lambert, en sa qualité de présidente du Copa-Cogeca, a mis en garde, le 18 juin à l’occasion d’une conférence de presse, les négociateurs des institutions européennes qui s’apprêtent à finaliser les discussions sur la future Pac, leur demandant de s’en tenir à «des objectifs environnementaux réalistes et réalisables». Les trois institutions de l'UE espèrent conclure un accord lors du super trilogue des 24 et 25 juin, qui devra ensuite être avalisé par les ministres de l’Agriculture des Vingt-sept les 28 et 29 juin. Christiane Lambert prévient que «la Pac n’est pas qu’un outil de verdissement». Elle s’inquiète notamment des exigences qui pourraient être fixées concernant la rotation obligatoire des cultures à la parcelle et le pourcentage minimal de surfaces non productives.
Source : agrapresse.fr

Pages