agrapresse.fr
S'abonner à flux agrapresse.fr
LE QUOTIDIEN DE L'ÉCONOMIE AGRICOLE - PARIS - BRUXELLES
Mis à jour : il y a 1 heure 55 min

Viande in-vitro: pas besoin de changer la loi, selon l'administration Trump

il y a 5 heures 32 min
Après plusieurs mois de tractation avec les start-up du secteur, les administrations étasuniennes de l'Agriculture (USDA) et de l'Alimentation (FDA) ont annoncé, le 19 novembre, que la perspective d'une commercialisation de viande in-vitro aux États-Unis ne nécessitait pas selon elles de modifier la loi - les deux administrations ont trouvé un accord pour se répartir les rôles dans la surveillance sanitaire de ces produits. «L'administration estime qu''il n'est pas nécessaire d'élaborer de loi sur ce sujet, compte tenu que nos agences ont l'autorité nécessaire pour réguler de manière appropriée les produits de viande in-vitro issue de bétail ou de volaille», affirment le secrétaire à l'Agriculture Sonny Perdue et le patron de la FDA dans un communiqué commun.
Source : agrapresse.fr

Le cabinet du ministre de l'Agriculture au complet

il y a 6 heures 52 min
Le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume dispose officiellement d'un cabinet au complet, après les nominations au Journal officiel, le 17 novembre, de trois conseillers. Nathalie Barbe, de la DGPE (service politique agricole du ministère de l'Agriculture), devient conseillère en charge des filières animales, de la forêt et de la performance économique des entreprises agricoles et agroalimentaires. Anne Bronner, de la DGAL (service sanitaire du ministère de l'Agriculture), devient conseillère en charge de la qualité, de la sécurité et de la performance sanitaires de l'alimentation, du bien-être animal et de la lutte contre la maltraitance animale. Enfin, Thomas Roche, du ministère des Outre-mer, devient conseiller en charge de la pêche, de l'outre-mer et du financement de l'agriculture.
Source : agrapresse.fr

Lait: un prix en retrait par rapport à septembre 2017 malgré un recul de la production

il y a 7 heures 10 min
La production de lait de vache décline de 1,7 % en septembre par rapport à la même période en 2017, indique le ministère de l’Agriculture (Agreste) le 15 novembre. En cause, la sécheresse estivale qui a pénalisé la reprise automnale de la pousse de l’herbe et des stocks de fourrages médiocres. Comparé à septembre 2017, le prix du lait standard conventionnel diminue également, de 1,5 %. Mais à 337 €/ 1000 litres, il progresse de 2 euros/1000 litres d’un mois sur l’autre, du fait de sa saisonnalité. À teneurs réelles, le prix du lait conventionnel s’établit à 371 €/ 1000 litres. Il est en hausse dans l’ensemble des bassins laitiers, par rapport à août, avec une nette progression dans le bassin Nord-Picardie.
Source : agrapresse.fr

Phytos: une étude pointe du doigt les biais dans l'homologation du chlorpyriphos

dim, 11/18/2018 - 19:40
Une étude parue le 16 novembre dans la revue anglaise Environmental Health, citée par Le Monde, pointe du doigt les «biais» méthodologiques des études industrielles qui ont permis d'autoriser les produits phytosanitaires à base de chlorpyriphos aux États-Unis et dans l'Union Européenne. En Europe, des produits sont toujours sur le marché, mais interdits en France, sauf pour la culture des épinards, qui bénéficie d'une dérogation. La licence actuelle de la substance expire en janvier 2019 et doit être réexaminée prochainement par l'Efsa. Aux États-Unis, l'administration de Barack Obama s'était engagée à interdire le chlorpyriphos, selon la presse américaine, mais ce processus avait été remis en cause par l'arrivée au pouvoir de Donald Trump.
Source : agrapresse.fr

Origine France pour 76 % des produits bio de la restauration collective (Agence bio)

ven, 11/16/2018 - 18:33
La restauration collective s’approvisionne en France pour 76% des produits biologiques qu’elles achètent, dévoile, le 16 novembre, l’Agence bio dans sa dernière étude «Bio en restauration hors domicile, entre loi et réalité». Dans le détail, en restauration collective, 48% des produits bio sont d’origine régionale, 28% non régionale, 8% UE et 16% non UE. En restauration commerciale, ce sont 78% des produits bio qui sont d’origine France, 16% UE et 6% hors UE. Dans son ensemble, la restauration hors domicile (RHD) s'approvisionne davantage en produits bio français que les ménages. En 2017, c'étaient 69% des produits bio consommés (à domicile et hors domicile) qui provenaient de France.
Source : agrapresse.fr

Vin: les professionnels du cognac expliquent leur appétit de nouvelles plantations

ven, 11/16/2018 - 18:24
Alors que les projets d’extension du vignoble de cognac font grand bruit dans la profession viticole du fait de leur importance, les professionnels du cognac se sont expliqués, lors d’une journée sur le terrain organisée par la Cnaoc (Confédération des AOC viticoles) le 16 novembre. « Nous ne pouvons pas nous priver d’assurer la croissance de nos entreprises », a déclaré Patrick Raguenaud, président du Bureau interprofessionnel du cognac. Le bassin du cognac s’est fixé une limitation à 3 500 hectares de demandes de plantations, soit, à lui seul, la moitié du contingent français de plantations nouvelles. Vu la forte demande mondiale de cognac, les viticulteurs du bassin demanderont probablement le maximum de cette limite.
Source : agrapresse.fr

Phytos: une étude pointe du doigt les «biais» dans l'homologation du chlorpyriphos

ven, 11/16/2018 - 18:19
Une étude parue le 16 novembre dans la revue anglaise Environmental Health, citée par Le Monde, pointe du doigt les «biais» méthodologiques des études industrielles qui ont permis d'autoriser les produits phytosanitaires à base de chlorpyriphos aux États-Unis et dans l'Union Européenne. En Europe, des produits sont toujours sur le marché, mais interdits en France, sauf pour la culture des épinards, qui bénéficie d'une dérogation. La licence actuelle de la substance expire en janvier 2019 et doit être réexaminée prochainement par l'Efsa. Aux États-Unis, l'administration de Barack Obama s'était engagée à interdire le chlorpyriphos, selon la presse américaine, mais ce processus avait été remis en cause par l'arrivée au pouvoir de Donald Trump.
Source : agrapresse.fr

Malformations de nouveaux-nés: la piste de l'alimentation bovine étudiée (Le Parisien)

ven, 11/16/2018 - 18:07
Selon une information du Parisien, les autorités sanitaires étudieraient la piste d'une substance dangereuse entrée dans l'alimentation bovine, dans le cadre de l'enquête sur les malformations de nouveaux-nés survenues ces dernières années dans l'Ain, le Morbihan et en Loire-Atlantique. «On sait malheureusement qu'il existe des produits donnés aux bovins qui peuvent entraîner des effets tératogènes sur les veaux», aurait indiqué le directeur de l'Anses Roger Genet, lors d'une conférence de presse le 15 novembre, rapporte Le Parisien. Il aurait toutefois indiqué qu'il s'agissait d'une simple piste qui «doit encore être prouvée», évoquant également d'autres possibilités, comme une «cause chimique», des «pesticides», ou encore «un produit interdit qui aurait été utilisé».
Source : agrapresse.fr

Aides Pac: enquête pour «escroquerie aggravée» en Corse (presse locale)

ven, 11/16/2018 - 16:35
Selon la presse locale, le procureur d'Ajaccio dirige actuellement «une enquête préliminaire» pour «escroquerie aggravée», après «un contrôle antifraude inopiné sur quatre exploitations agricoles de la famille d'un personnel de la chambre d'agriculture de Corse-du-Sud». L'annonce a été faite par le procureur le 14 novembre, selon France 3 Corse. La préfète de Corse aurait précisé que ces contrôles visaient «les dix plus gros bénéficiaires des aides Pac» en Corse. Selon le procureur, les quatre exploitations visées par l'enquête préliminaire appartiendraient à une même famille «qui perçoit un peu plus de 400 000 euros d'aides européennes chaque année», rapporte France 3 Corse.
Source : agrapresse.fr

Les industriels veulent bâtir un «catalogue numérique unique» des aliments

ven, 11/16/2018 - 15:26
Avec l'aide de l’État, les industriels souhaitent créer un «catalogue numérique unique des aliments» d'ici 2021, qui sera présenté en détail le 23 novembre. Ce catalogue doit permettre de centraliser et publier des informations sur les aliments commercialisés en France (ex. pratiques culturales des agriculteurs). Il fait partie du projet Num-Alim porté par l'Ania, l'entreprise GS1 (traçabilité), la fondation Avril et le fonds FFAS (industriels). Une rapide présentation de Num-Alim a été faite le 16 novembre lors de la signature d'un «contrat de filière» entre l’État et le président de l'Ania (agroalimentaire) Richard Girardot, en tant qu'élu au Conseil national de l'industrie (CNI). Dans ce contrat de filière, l’État a annoncé notamment annoncé qu'il avait présélectionné le projet Num-Alim dans le cadre du 3ème programme d'investissements d'avenir (PIA).
Source : agrapresse.fr

Agenda de la semaine agricole du 19/11/18

ven, 11/16/2018 - 12:17
Lundi 19 novembre
Conférence de presse de Biodyvin (vins en biodynamie)
Conférence de presse d'Agrauxine (Lesaffre - biocontrôle)
La commission Finances du Sénat examine la mission Agriculture du PLF 2019

Mardi 20 novembre
Colloque Agrofinance 2018 organisé par Agra Alimentation
Salon Vinitech à Bordeaux
Conférence de presse du Cniel sur le changement climatique
Présentation d'un «potager urbain» par Metro et la start-up Infarm
La commission Économie du Sénat examine la mission Agriculture du PLF 2019
Audition de Didier Guillaume par la commission Économie du Sénat
Conférence de «Oui à l'innovation» sur les OGM

Mercredi 21 novembre
Assemblée générale de l'AGPM (maïs) à Mulhouse
Nouvelle lecture du PLFSS 2019 à l'Assemblée en cas d'échec de la CMP
Conférence sur le numérique et la santé en agriculture à l'Esa d'Angers
FranceAgrimer présente sa veille concurrentielle mondiale sur le vin, à Bordeaux

Jeudi 22 novembre
Colloque du cercle de réflexion Sol et civilisation
Examen par l'OPECST d'une note sur l'huile de palme
Présentation des engagements des instituts techniques sur la bio d'ici 2022
Colloque environnement et agronomie de l'Inra

Vendredi 23 novembre
Présentation du projet Num-alim à l'Ania (agroalimentaire)
Source : agrapresse.fr

Sorgho : vers une hausse des surfaces pour la 3e année de suite (Arterris)

jeu, 11/15/2018 - 19:15
Une troisième année de hausse des surfaces se profile pour le sorgho en 2018-19 dans l’Hexagone, a indiqué le 15 novembre Semences de Provence (Arterris). «Les premières tendances de la campagne 2019 confirmeraient (…) la poursuite du développement du sorgho sur les régions ouest mais une érosion des surfaces dans la zone historique du sud-ouest», d’après son bilan. Quelque 60 000 ha (+8 % par rapport à la moyenne quinquennale) ont été cultivés en 2018, deuxième année consécutive de hausse pour cette céréale.
Source : agrapresse.fr

Gilets jaunes: la CR se joint au mouvement dans certains départements

jeu, 11/15/2018 - 19:15
Contrairement à ce qu'avait expliqué la veille à Agra Presse son président Bernard Lannes, la Coordination rurale (CR) apporte «son soutien», dans un communiqué le 15 novembre, aux manifestations organisées les Gilets jaunes. Chaque entité départementale sera «libre de rejoindre les mouvements, à condition qu'ils ne soient pas politiques. Les agriculteurs pourront parler au nom de la Coordination rurale à condition qu'il n'y ait pas de blocage, ni de violence», explique Bernard Lannes. Les départements mobilisés seront peu nombreux, assure-t-il. Dans son communiqué, la CR explique qu'«à travers les manifestations sur l’augmentation de la fiscalité de l’essence et du diesel se joueront la défense de la ruralité et la lutte contre l’isolement et la désertification de nos campagnes.» Pas de drapeau FNSEA et JA à attendre en revanche. Quelques heures après la communiqué de la CR, le syndicalisme majoritaire explique dans un communiqué que «les agriculteurs sont sensibles à la mobilisation de leurs concitoyens dans la rue. Pour autant, la récupération syndicale ou politique ne doit pas avoir lieu. Nous ne la cautionnerons pas. Car derrière la colère qui s'exprime sur le carburant, c'est aussi le ras-le-bol des territoires ruraux qui explose à la vue de tous»
Source : agrapresse.fr

Création d’un instrument de garantie destiné aux agriculteurs en Nouvelle-Aquitaine

jeu, 11/15/2018 - 19:15
Alain Rousset, président du conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, et Pier Luigi Gilibert, directeur général du Fonds européen d’investissement (FEI), signeront le 23 novembre, un accord de financement pour la création d’un «instrument de garantie» pour favoriser l’accès au financement des agriculteurs, ont annoncé les deux entités le 15 novembre. La région entend «relever les défis liés aux crises climatiques, environnementales, sanitaires et économiques». Elle confie ainsi au FEI la création de ce fonds, qui sera doté de 30 M€ : 16 M€ de la région et 14 M€ de l’UE via le Feader. Il devrait générer environ 150 M€ de prêts en trois ans au profit des agriculteurs et entreprises agricoles.
Source : agrapresse.fr

Retournements de prairies: fin des restrictions en Normandie, pas en Hauts-de-France

jeu, 11/15/2018 - 18:39
Dans un arrêté paru le 15 novembre, le ministre de l'Agriculture met fin aux restrictions concernant les retournements de prairies permanentes en Normandie. Elles sont en revanche reconduites dans les Hauts-de-France. Pour rappel, dans le cadre du paiement vert, si le ratio annuel de prairies permanentes se dégrade dans une région de plus de 2,5 % par rapport au ratio de référence, cette région passe en régime d’autorisation. Une autorisation préalable est imposée avant toute conversion de prairies permanentes. C'est le cas des régions Normandie et Hauts-de-France depuis un arrêté d'octobre 2017.
Source : agrapresse.fr

Vigne : le plafond de 1 % de plantations nouvelles tend vers le dépassement

jeu, 11/15/2018 - 15:56
Le plafond de 1 % de plantations nouvelles de vignes risque d’être dépassé au niveau national cette année, a indiqué FranceAgriMer le 15 novembre. Le régime d’autorisations de plantations européen plafonne les plantations nouvelles à 1 % du vignoble de chaque État membre, soit 8 100 ha en France. Or, les demandes de plantations, à déposer avant le 31 juillet 2019, semblent parties pour dépasser de 500 ha ce plafond. Il faut qu’une nouvelle mécanique de répartition des nouvelles surfaces soit au point le 1er mars, date à laquelle chaque État membre doit remettre à Bruxelles son arrêté de gestion du potentiel viticole, a souligné Didier Josso, délégué de la filière viticole à FranceAgriMer.
Source : agrapresse.fr

TODE: la CR, la FNSEA et les JA saluent le vote du Sénat

jeu, 11/15/2018 - 15:47
L'adoption le 14 novembre par le Sénat d'une exonération de charges jusqu’à 1,25 Smic (contre 1,15 Smic dans le texte des députés), en remplacement du TODE, a été saluée par des communiqués de la Coordination rurale, la FNSEA et des JA. La FNSEA et les Jeunes agriculteurs «saluent l’écoute du Sénat» et appellent le gouvernement et la majorité à «reprendre et valider ce dispositif qui, tout en s’appuyant sur l’allégement général de charge applicable à tous les employeurs, préserve la compétitivité des employeurs de saisonniers agricole». L'évolution été qualifié de «salvatrice» par la Coordination Rurale. Le syndicat «appelle le gouvernement à suivre la décision du Sénat et à mettre en place une réelle compensation du CICE en parallèle de la conservation du TODE».
Source : agrapresse.fr

Gilets jaunes: la Coordination rurale apporte «son soutien»

jeu, 11/15/2018 - 12:38
Contrairement à ce qu'avait expliqué la veille à Agra Presse son président Bernard Lannes, la Coordination rurale (CR) apporte «son soutien», dans un communiqué le 15 novembre, aux manifestations organisées les Gilets jaunes. Chaque entité départementale sera «libre de rejoindre les mouvements, à condition qu'ils ne soient pas politiques. Les agriculteurs pourront parler au nom de la Coordination rurale à condition qu'il n'y ait pas de blocage, ni de violence», explique Bernard Lannes. Les départements mobilisés seront peu nombreux, assure-t-il. Dans son communiqué, la CR explique qu'«à travers les manifestations sur l’augmentation de la fiscalité de l’essence et du diesel se joueront la défense de la ruralité et la lutte contre l’isolement et la désertification de nos campagnes.»
Source : agrapresse.fr

Enseignement agricole: vers davantage d'autonomie pour les établissements

mer, 11/14/2018 - 21:09
A l'occasion de la présentation, le 13 novembre, du budget 2019 pour l'enseignement agricole devant la commission de l'éducation du Sénat, le ministre de l'Agriculture a plaidé pour davantage d'autonomie pour les établissements scolaires. «Nous devons donner plus d'autonomie aux établissements pour qu'ils s'adaptent vraiment au contexte local», a expliqué Didier Guillaume. Les enseignants disposent déjà de «20 à 25 heures non affectées dans les référentiels généraux pour des programmes locaux, je souhaite que ce soit augmenté», a-t-il annoncé. Le ministre a par ailleurs fait par de son souhait de «mettre en place de nouvelles filières, sur deux sujets d'avenir: l'environnement et le sanitaire».
Source : agrapresse.fr

TODE: le Sénat adopte une exonération totale jusqu’à 1,25 Smic

mer, 11/14/2018 - 21:09
Le Sénat a adopté le 14 novembre dans le cadre de la discussion publique du projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) 2019 un amendement à l’article 8 du sénateur Laurent Duplomb (LR) prévoyant une exonération de charges jusqu’à «1,25 Smic sur 2019 et 2020» pour le dispositif d’allégement de charges patronales devant compenser la disparition du dispositif Travailleurs Occasionnels-Demandeurs d’Emplois (TODE). La version votée à l’Assemblée Nationale prévoyait un seuil à 1,15 Smic. L'amendement prévoit aussi «la suppression de la suppression du TODE après 2020» et «le maintien de la compensation de 4 points des 6 points initiaux du CICE», indique Laurent Duplomb qui est également président du groupe d'études Agriculture et alimentation du Sénat. L’amendement a été voté par 320 voix pour et 19 contre.
Source : agrapresse.fr

Pages