agrapresse.fr
S'abonner à flux agrapresse.fr
LE QUOTIDIEN DE L'ÉCONOMIE AGRICOLE - PARIS - BRUXELLES
Mis à jour : il y a 33 min 1 sec

Aides Pac: le ministère de l'Agriculture reporte la date limite de déclaration au 15 juin

mer, 04/01/2020 - 21:42
Concernant les demandes d'aides surfaciques de la Pac pour 2020, «les déclarations pourront (…) être déposées sans pénalités jusqu'au 15 juin», soit un mois plus tard qu'habituellement, annonce le ministère de l'Agriculture dans un communiqué le 1er avril. La télédéclaration est ouverte le 1er avril, comme habituellement. Ce report concerne les aides découplées, les aides couplées végétales, l'ICHN, les aides en faveur de la bio, les MAEC et l'aide à l'assurance récolte. Précision importante: «La date du 15 mai reste celle à laquelle seront appréciés les engagements du demandeur». La FNSEA avait demandé ce report le 17 mars, le jour même où la Commission européenne avait autorisé les Etats membres à retarder la date limite de dépôt.
Source : agrapresse.fr

«Des bras pour ton assiette» recense 207 000 inscrits pour travailler en agriculture

mer, 04/01/2020 - 21:42
Les cours de l’éthanol-carburant sur les grandes places mondiales dévissent. En seulement dix jours, entre le 17 et le 27 mars, le prix du mètre cube est passé de 552,39 € à 503,50 € en fob Rotterdam, soit près de 50 € de chute. Mais à ces prix, les industriels ne vendent quasiment pas. Du coup ils font tourner leurs usines au ralenti. «Le débouché de l’éthanol-carburant pourrait se réduire jusqu’à 90 % durant la période de confinement, prévue jusqu’à fin avril», évalue Jérôme Bignon, président du SNPAA (Syndicat national des producteurs d’alcool agricole). En France l’éthanol incorporé à l'essence représente 60% du marché de l’alcool. Ce marché a fondu des deux tiers. Il ne représente plus que 20% du marché de l’alcool.
Source : agrapresse.fr

Pac: le ministère de l'Agriculture reporte la date limite de déclaration au 15 juin

mer, 04/01/2020 - 19:07
Concernant les demandes d'aides surfaciques de la Pac pour 2020, «les déclarations pourront (…) être déposées sans pénalités jusqu'au 15 juin», soit un mois plus tard qu'habituellement, annonce le ministère de l'Agriculture dans un communiqué le 1er avril. La télédéclaration est ouverte le 1er avril, comme habituellement. Ce report concerne les aides découplées, les aides couplées végétales, l'ICHN, les aides en faveur de la bio, les MAEC et l'aide à l'assurance récolte. Précision importante: «La date du 15 mai reste celle à laquelle seront appréciés les engagements du demandeur». La FNSEA avait demandé ce report le 17 mars, le jour même où la Commission européenne avait autorisé les Etats membres à retarder la date limite de dépôt.
Source : agrapresse.fr

Chute des cours de l’éthanol-carburant et paralysie de la commercialisation

mer, 04/01/2020 - 14:58
Les cours de l’éthanol-carburant sur les grandes places mondiales dévissent. En seulement dix jours, entre le 17 et le 27 mars, le prix du mètre cube est passé de 552,39 € à 503,50 € en fob Rotterdam, soit près de 50 € de chute. Mais à ces prix, les industriels ne vendent quasiment pas. Du coup ils font tourner leurs usines au ralenti. «Le débouché de l’éthanol-carburant pourrait se réduire jusqu’à 90 % durant la période de confinement, prévue jusqu’à fin avril», évalue Jérôme Bignon, président du SNPAA (Syndicat national des producteurs d’alcool agricole). En France l’éthanol incorporé à l'essence représente 60% du marché de l’alcool. Ce marché a fondu des deux tiers. Il ne représente plus que 20% du marché de l’alcool.
Source : agrapresse.fr

Coronavirus: un effet hétérogène sur les entreprises agroalimentaires (Ania)

mer, 04/01/2020 - 14:57
Dans le cadre d’une consultation menée fin mars auprès de 530 entreprises du secteur agroalimentaire, l’Ania indique, dans un communiqué le 1er avril, que 22% d’entre elles attendent des hausses de chiffre d’affaires. À l’autre bout du spectre, 26% redoutent en revanche un recul d'activité supérieur à 50%. Car, souligne l’Ania, 70% des entreprises interrogées rencontrent des problèmes logistiques, qui entraînent des surcouts estimés à 16% en moyenne. Côté approvisionnement, si 60 % des entreprises ne rencontrent aucune difficulté, 16% d’entre elles ont du mal à s’approvisionner en matières premières agricoles.
Source : agrapresse.fr

Suspension du débat public national sur la Pac

mer, 04/01/2020 - 14:51
Après avoir été décalé une première fois il y a deux semaines, le débat national sur la Pac, intitulé Impactons, est «suspendu», annonce la commission dédiée à cet évènement, dans un communiqué paru le 1er avril. La décision fait suite à la réunion de la Commission nationale du débat public (CNDP) le 1er avril, au cours de laquelle il a été décidé de «suspendre tous les débats publics en cours». Un rapport sera rendu fin avril au ministère de l'Agriculture sur les résultats de la consultation sur la hiérarchisation des objectifs du plan stratégique national (PSN), lancée depuis le 23 février. L'Assemblée citoyenne sur l'agriculture (ACA) est reportée au dernier week-end de septembre, et les débats publics dans les territoires se dérouleront à partir du 1er septembre.
Source : agrapresse.fr

ZNT: 25 départements bénéficient déjà des réductions de distance (professionnels)

mer, 04/01/2020 - 12:50
D’après les informations de la FNSEA, 25 chartes d’engagement auraient été déposées en préfecture au 1er avril suite aux textes officiels ZNT, dans l’ensemble des régions Bretagne, Normandie, Pays-de-Loire, Centre, ainsi que dans les Landes, l’Hérault, la Drôme, le Nord et le Pas-de-Calais. Avant le confinement, douze de ces départements avaient également lancé la phase de concertation. «À partir du moment où la charte est déposée en préfecture, et que le préfet, s’il la juge conforme, signe un récépissé, les agriculteurs peuvent appliquer les réductions de limites», précise Christian Durlin, vice-président de la commission environnement de la FNSEA.
Source : agrapresse.fr

ZNT: 25 départements bénéficient déjà des réduction de distance (professionnels)

mer, 04/01/2020 - 12:50
D’après les informations de la FNSEA, 25 chartes d’engagement auraient été déposées en préfecture au 1er avril suite aux textes officiels ZNT, dans l’ensemble des régions Bretagne, Normandie, Pays-de-Loire, Centre, ainsi que dans les Landes, l’Hérault, la Drôme, le Nord et le Pas-de-Calais. Avant le confinement, douze de ces départements avaient également lancé la phase de concertation. «À partir du moment où la charte est déposée en préfecture, et que le préfet, s’il la juge conforme, signe un récépissé, les agriculteurs peuvent appliquer les réductions de limites», précise Christian Durlin, vice-président de la commission environnement de la FNSEA.
Source : agrapresse.fr

Le Cniel débloque 10 millions d'euros pour limiter la production de lait

mer, 04/01/2020 - 10:20
Dans une lettre du 31 mars adressée à ses membres, le Cniel (interprofession laitière) annonce vouloir mettre en place un «fonds de solidarité exceptionnel de 10 millions d’euros qui pourra indemniser tout éleveur dans son effort de limitation de production». Il sera financé par la trésorerie de l’interprofession. Mis en place en avril, l’aide sera calculée sur la «totalité du volume non produit – pour une baisse de 2 à 5% sur la base de la production avril 2019 – et pour un prix du lait fixé à hauteur de 320 euros maximum les 1000 litres», explique le Cniel. Avant de pouvoir le mettre en place, l’interprofession demande l’autorisation de la Commission européenne et le soutien des pouvoirs publics français pour l’appuyer en ce sens.
Source : agrapresse.fr

Fonds de solidarité: Bruno Le Maire élargit les conditions d'éligibilité

mar, 03/31/2020 - 21:28
Le ministre de l'Economie a annoncé, le 31 mars, un assouplissement des conditions d'éligibilité au «fonds de solidarité» destiné aux très petites entreprises touchées par les mesures de lutte contre le coronavirus. «Le seuil de perte de chiffre d'affaires passe de 70 à 50%», a annoncé Bruno Le Maire sur Twitter. Une décision prise «à la suite de très nombreux échanges avec les parlementaires et les organisations professionnelles», a-t-il précisé. Cet assouplissement s'appliquera «dès le mois de mars» - et non à partir du mois d'avril, comme annoncé la veille par le ministre. Le fonds de solidarité permet aux entreprises dont le chiffre d'affaires est inférieur à 1 million d'euros de bénéficier d'une aide forfaitaire de 1500 euros et d'un dispositif anti-faillites au cas par cas.
Source : agrapresse.fr

Fonds de solidarité: le gouvernement assouplit les conditions d'éligibilité

mar, 03/31/2020 - 16:11
Le ministre de l'Economie a annoncé, le 31 mars, un assouplissement des conditions d'éligibilité au «fonds de solidarité» destiné aux très petites entreprises touchées par les mesures de lutte contre le coronavirus. «Le seuil de perte de chiffre d'affaires passe de 70 à 50%», a annoncé Bruno Le Maire sur Twitter. Une décision prise «à la suite de très nombreux échanges avec les parlementaires et les organisations professionnelles», a-t-il précisé. Cet assouplissement s'appliquera «dès le mois de mars» - et non à partir du mois d'avril, comme annoncé la veille par le ministre. Le fonds de solidarité permet aux entreprises dont le chiffre d'affaires est inférieur à 1 million d'euros de bénéficier d'une aide forfaitaire de 1500 euros et d'un dispositif anti-faillites au cas par cas.
Source : agrapresse.fr

Coronavirus: Bruxelles assouplit les contrôles vétérinaires et phytosanitaires

mar, 03/31/2020 - 14:43
La Commission européenne a publié le 31 mars un règlement temporaire, de deux mois, allégeant les contrôles sur la chaîne agroalimentaire, compte tenu de la situation due à l'épidémie de coronavirus. Les contrôles officiels vétérinaires et phytosanitaires sur les animaux, les végétaux, les denrées alimentaires et les aliments pour animaux pourront donc être effectués par des personnes autres que les autorités compétentes lorsque celles-ci ne sont pas en mesure d'être physiquement présentes. De même, des laboratoires spécifiquement désignés peuvent exceptionnellement être utilisés lorsque les laboratoires officiels ne sont pas disponibles. Et pour les contrôles aux frontières, les documents soumis par voie électronique peuvent exceptionnellement être acceptés.
Source : agrapresse.fr

Le Parlement ukrainien entérine sa réforme de libéralisation du foncier agricole

mar, 03/31/2020 - 13:41
Portant des masques et gants en raison de l’épidémie du coronavirus, les députés ukrainiens ont définitivement adopté le 31 mars, une loi autorisant la vente des terres fertiles agricoles du pays, notamment à leurs exploitants. Il s’agit d’une condition clé pour le déblocage d’une aide financière du FMI alors que le pays est sous la menace d’un défaut de paiement. La présidence ukrainienne a d’emblée salué comme «historique» cette réforme. Ladite législation fixe un cadre strict permettant aux seuls particuliers ukrainiens de bénéficier de l’ouverture du marché à partir de juillet 2021. En 2024, c’est au tour des entreprises du pays d’être autorisées à acquérir jusqu’à 10 000 ha. L’ouverture aux étrangers est pour l’instant conditionnée à un référendum.
Source : agrapresse.fr

Arboriculture: le sud de la France craint une «gelée noire» la nuit prochaine (FFL)

mar, 03/31/2020 - 13:38
Les arboriculteurs du sud de la France se préparent à vivre un gros épisode de gel dans la nuit de mardi à mercredi, selon le directeur de la Fédération des fruits et légumes d’Occitanie (FFL) Raphaël Martinez. Interrogé par Agra Presse ce matin, il a indiqué que «tous les secteurs (du sud de la France, ndlr) seront possiblement touchés parce que c’est une gelée noire» (printanière et de forte intensité). «Vu les températures actuelles, ça risque de plus toucher la vallée du Rhône et les Alpes que l’Occitanie, mais on ne sait jamais, les masses d’air peuvent se déplacer» a-t-il précisé. Le directeur de la FFL a indiqué que les arboriculteurs sont d’autant plus sur le qui-vive que les données météorologiques sont moins fiables qu’à l’accoutumée à cause du confinement de certains agents.
Source : agrapresse.fr

Le Modef propose de rouvrir les serres et les pépinières

lun, 03/30/2020 - 18:00
Alertant sur la situation difficile des horticulteurs et pépiniéristes, dont le commerce est à l'arrêt depuis les restrictions d'accueil de public mises en place mi-mars, le Modef «tire la sonnette d'alarme» dans un communiqué le 30 mars, et propose des mesures pour relancer le commerce de plantes ornementales et légumières. Le syndicat minoritaire demande que les horticulteurs et pépiniéristes puissent commercialiser leurs produits «sur les marchés alimentaires», «en respectant le protocole du gouvernement», précise-t-il; et qu'ils puissent rouvrir les pépinières et les serres au public, «en mettant en place un sas de désinfection à l'entrée». Le Modef argue notamment que «30% des Français vivent et se nourrissent avec leur jardin et jardiner en période de confinement est une excellente manière de s’occuper!»
Source : agrapresse.fr

La Commission européenne veut faciliter les déplacements des travailleurs saisonniers

lun, 03/30/2020 - 17:11
La Commission a publié, le 30 mars, des orientations pratiques pour garantir la libre circulation des travailleurs exerçant des professions critiques, notamment dans le secteur alimentaire. En ce qui concerne les travailleurs saisonniers, notamment agricoles, la Commission invite les États membres «à échanger des informations sur leurs différents besoins au niveau technique et à établir des procédures spécifiques» pour leur assurer un passage sans heurt aux frontières, afin de remédier aux pénuries de main-d'œuvre dues à la crise. Bruxelles appelle donc instamment les États membres à mettre en place des procédures spécifiques rapides et libres de charges, dont un dépistage médical proportionné, afin de faciliter les déplacements de ces travailleurs.
Source : agrapresse.fr

Enseignement: le Snetap-FSU refuse une suppression du Bepa sans concertation

lun, 03/30/2020 - 17:07
Le Snetap-FSU, syndicat de l’enseignement agricole public, craint que ce qui lui a été dit officieusement, à propos d’une suppression du Brevet d’études professionnelles agricoles (Bepa), ne soit validé par une annonce officielle, ressort-il d’un entretien avec Agra Presse le 30 mars. La DGER du ministère de l’Agriculture lui a annoncé «sans sourciller», qu’elle entend supprimer le Bepa et proposer son remplacement par une simple attestation. Le syndicat trouve «désolant» que le ministère suive «sans concertation» avec les enseignants et les professionnels la même ligne que celle de l’Éducation nationale, en décidant la transformation du BEP en une simple attestation, et «refuse ce passage en force».
Source : agrapresse.fr

Enseignement: le Snetap-FSU craint une suppression du Bepa sans concertation

lun, 03/30/2020 - 17:07
Le Snetap-FSU, syndicat de l’enseignement agricole public, craint que ce qui lui a été dit officieusement, à propos d’une suppression du Brevet d’études professionnelles agricoles (Bepa), ne soit validé par une annonce officielle, ressort-il d’un entretien avec Agra Presse le 30 mars. La DGER du ministère de l’Agriculture lui a annoncé «sans sourciller», qu’elle entend supprimer le Bepa et proposer son remplacement par une simple attestation. Le syndicat trouve «désolant» que le ministère suive «sans concertation» avec les enseignants et les professionnels la même ligne que celle de l’Éducation nationale, en décidant la transformation du BEP en une simple attestation, et «refuse ce passage en force».
Source : agrapresse.fr

Environ un quart des marchés de plein vent ont été rouverts (professionnels)

lun, 03/30/2020 - 16:12
Depuis l'annonce de l'interdiction des marchés de plein vent à partir du 24 mars, environ un quart des 10 000 marchés de plein vent ont obtenu une autorisation préfectorale pour être rouverts, selon Monique Rubin, présidente de la Fédération des marchés de France, interrogée par Agra Presse le 30 mars. L'estimation est tirée des listes publiées par chaque préfecture. Ce sont «pour la majorité des marchés de très petites communes, constate Monique Rubin. Seulement 210 marchés sont ouverts dans des communes de plus de 2500 habitants». Dans les grandes villes, justement, les réouvertures se font parfois avec un nombre d'exposant limité (cinq exposants par marché à Grenoble). Trop limité, selon la fédération, qui demande un plancher fixé à la moitié du nombre d'exposants et une répartition égale entre producteurs, artisans et commerçants.
Source : agrapresse.fr

Exploitations en difficultés: le gouvernement ralentit les procédures pénales

ven, 03/27/2020 - 19:27
Au travers d'une ordonnance présentée en Conseil des ministres le 27 mars, le gouvernement souhaite ralentir les procédures pénales concernant les entreprises et exploitations agricoles en difficultés. La durée légale des procédures de conciliation «est prolongée de plein droit d’une durée équivalente à celle de la période de l’état d’urgence sanitaire augmentée de trois mois». De même, que les «plans de sauvegarde et de redressement judiciaires peuvent être prolongées, ainsi que les délais de procédure imposés à l’administrateur ou au mandataire judiciaires, au liquidateur ou au commissaire à l’exécution du plan».
Source : agrapresse.fr

Pages