agrapresse.fr
S'abonner à flux agrapresse.fr
LE QUOTIDIEN DE L'ÉCONOMIE AGRICOLE - PARIS - BRUXELLES
Mis à jour : il y a 1 heure 23 min

PJL Egalim: l'APCA demande des gages en vue des négociations commerciales

dim, 07/15/2018 - 21:22
Les deux chambres n’ayant pas réussi à trouver un accord sur le projet de loi Egalim, l’APCA demande à l’État de s'assurer de l'application, avant les prochaines négociations commerciales, « des deux mesures phares du projet de loi, validées sur le principe par les deux assemblées» : le relèvement du seuil de revente à perte des produits alimentaires et l’encadrement en valeur des promotions. « Les évolutions apportées sur le titre (...) doivent entrer en application le plus vite possible, avant les prochaines négociations commerciales », indique-t-elle. L’APCA appelle les signataires de la charte du 14 novembre 2017 à respecter et à appliquer les engagements du titre I dès l’automne et propose au gouvernement de réunir les signataires pour que chacun puisse réitérer son engagement.
Source : agrapresse.fr

Le comité de révision des normes agricoles réactivé, avec un champ d'actions élargi

sam, 07/14/2018 - 15:46
Le Comité de révision des normes agricoles (Corena) s’est réuni le 13 juillet après un an et demi d’inactivité, conformément à la demande de la FNSEA et des JA, exprimée à nouveau lors des blocages de raffineries. Objectif de cette relance : passer en revue les dossiers « en stand by ». Les membres du Corena, qui sont paritairement des représentants de la profession agricole et des pouvoirs publics, ont décidé de reconduire les groupes de travail précédents (inondations, irrigation, ré-utilisation des eaux usées en irrigation, réduction de la pollution par les nitrates), et d’en rajouter deux : l’énergie à la ferme (biogaz, photovoltaïque, éolien), et les surfaces d’intérêt écologique et pratiques du pâturage.
Source : agrapresse.fr

Visite du vice-Premier ministre chinois à l’Inra, en vue de partenariats

ven, 07/13/2018 - 19:14
Le vice-Premier ministre du conseil des affaires d’État chinois, Chunhua Hu, s’est rendu le 11 juillet à l’Inra de Versailles, autour des recherches d’excellence menées en productions végétales, a indiqué l’institut. Les échanges ont porté d’une part sur le phénotypage à haut débit de centaines de plantes modèles, exploité pour le suivi de la croissance végétative d'un grand nombre de génotypes. Et d’autre part sur la comparaison à conditions égales de quatre systèmes en grandes cultures : « productif », « intégré », « bio », et « sous couvert végétal » de luzerne. Plusieurs partenariats d’excellence seront signés à l’automne avec les partenaires scientifiques chinois.
Source : agrapresse.fr

PJL Egalim : l'APCA demande des gages en vue des prochaines négociations commerciales

ven, 07/13/2018 - 17:30
Les deux chambres n’ayant pas réussi à trouver un accord sur le projet de loi Egalim, l’APCA demande à l’État de s'assurer de l'application, avant les prochaines négociations commerciales, « des deux mesures phares du projet de loi, validées sur le principe par les deux assemblées» : le relèvement du seuil de revente à perte des produits alimentaires et l’encadrement en valeur des promotions. « Les évolutions apportées sur le titre (...) doivent entrer en application le plus vite possible, avant les prochaines négociations commerciales », indique-t-elle. L’APCA appelle les signataires de la charte du 14 novembre 2017 à respecter et à appliquer les engagements du titre I dès l’automne et propose au gouvernement de réunir les signataires pour que chacun puisse réitérer son engagement.
Source : agrapresse.fr

Stéphane Travert annonce le versement de l'assurance récolte 2017

ven, 07/13/2018 - 13:41
Le ministre de l’Agriculture a annoncé, le 12 juillet, le versement de 67 M€ sur les comptes des exploitations agricoles françaises au titre de l'assurance récolte pour la campagne 2017. Ce premier paiement concerne 34 500 dossiers. Le prochain versement aura lieu le 2 août et « permettra le paiement de la très grande majorité des dossiers restants ». En 2017, les contrats souscrits au titre de l'assurance récolte ont couvert 29,4 % de la superficie agricole, hors prairie. Pour la campagne 2018, les formulaires de déclaration de contrats doivent être transmis aux directions départementales des territoires avant le 30 novembre 2018 et les premiers paiements sont prévus en février 2019.
Source : agrapresse.fr

Ovins : repli de la production et des importations en 2017

ven, 07/13/2018 - 12:34
Après le rebond de 2016, la production ovine française s’est tassée de 0,6 % en nombre de têtes en 2017, sous l’effet de la baisse de la production d’agneaux (- 1,6 %), a indiqué Agreste le 12 juillet. La production ovine française est constituée à près de 90 % d’agneaux, précise Agreste. Cette évolution s’inscrit dans la tendance à la baisse constatée depuis 2000 : - 25 % en têtes, soit un effritement de 1,7 % en moyenne annuelle. Mais en parallèle, l’excédent commercial des agneaux s’est amélioré, la France ayant réduit ses importations de façon plus marquée (- 23,5 %) que ses exportations (-2,9 %). L’année a débuté « avec des cours des agneaux nettement supérieurs à ceux de 2017 ».
Source : agrapresse.fr

Moyens de production agricole : le poste « énergie et lubrifiants » en forte hausse

ven, 07/13/2018 - 11:00
L’indice du prix d'achat des moyens de production agricole (Ipampa), a augmenté de 3,2 % en un an entre mai 2017 et mai 2018, a indiqué le ministère de l'Agriculture le 12 juillet. Le fait marquant est la forte hausse du poste « énergie et lubrifiants » : + 20,1 %, l’indice étant passé de 99,3 à 119,3 entre les deux périodes. L’indice était en base 100 en 2015. Sur les autres postes, on note une faible progression : + 0,1 en semences, + 0,3 % en engrais, + 0,3 % en aliments du bétail et + 1,1 % en phytos. Par type d’exploitations agricoles, la hausse se répartit ainsi : + 1,9 % pour le hors sol, + 3,2 % en production d’herbivores, + 3,1 % en grandes cultures et + 4,4 % en maraîchage.
Source : agrapresse.fr

La production de cerise chute de 30% en 2018

jeu, 07/12/2018 - 21:18
Au 1er juillet 2018, la production française 2018 de cerises est estimée en chute de 30 % par rapport à celle de l’an dernier et du niveau moyen 2013-2017, indique le ministère de l'Agriculture dans un note de conjoncture parue le 12 juillet. La qualité des cerises a été affectée par les intempéries, malgré une floraison initiale abondante dans les principales région, indique la note. Excès d'humidité en Languedoc, orages en Vallée de Garonne, prolifération de drosophiles en Paca. Le ministère ajoute que «la mévente et les surcoûts rendus nécessaires pour les tris ont incité de nombreux producteurs à arrêter les récoltes». Sur les deux premiers mois de la campagne, le chiffre d’affaires national de la cerise recule de 31% sur un an.
Source : agrapresse.fr

Le groupe Avril a creusé sa perte nette en 2017

jeu, 07/12/2018 - 19:54
Le groupe Avril a publié le 4 juillet sur son site internet son rapport annuel pour l'exercice 2017. Après un exercice 2016 marqué par une conjoncture défavorable sur l'ensemble de ses métiers, l'année écoulée a été plus contrastée. Ces chiffres témoignent de difficultés rencontrées essentiellement dans la production de biodiesel, ses activités œufs et ses huiles et condiments en France, que n'ont pas réussi à compenser les bonnes performances "dans l’oléochimie, la filière porc, Sofiprotéol, Sopral ou encore Terrial – qui a triplé ses résultats –," a souligné Jean-Philippe Puig, le gérant de la SCA Avril. Son Ebitba a baissé, à 121,9 M€ et sa perte nette s'est creusée, à 56 M€, pour un chiffre d'affaires en hausse, à 6,23 milliards d’euros.
Source : agrapresse.fr

Les escargotiers français alertent sur un risque de pénurie

jeu, 07/12/2018 - 16:47
Les escargotiers français (transformateurs d'escargots) déplorent, dans un communiqué du 11 juillet, la double peine dont ils sont victimes, avec d’un côté, les cours du beurre qui flambent et de l’autre, une récolte en très net recul. En effet, la filière française est dépendante du ramassage d’escargots sauvages en Europe centrale et dans les Balkans, explique Pierre Commere, délégué général des escargotiers français, interrogé par Agra Presse. Et outre une sécheresse qui a retardé la cueillette, les fabricants ont «des difficultés à dégager des marges qui leur permettent de rémunérer mieux les ramasseurs », qui se tournent alors vers d’autres activités. En cause, « les distributeurs qui veulent avoir des escargots sur leurs catalogues de Noël, mais aussi comme produits en promotion », déplore Pierre Commere.
Source : agrapresse.fr

Gérard Bancillon, nouveau président de la Confédération des vins IGP de France

jeu, 07/12/2018 - 16:12
Gérard Bancillon, vigneron en cave coopérative dans le Gard, âgé de 49 ans, a été élu à la présidence de la Confédération des vins IGP de France le 11 juillet. Il succède à Michel Servage, qui après dix années de présidence, avait annoncé ne pas vouloir renouveler son mandat. Le nouvel élu, par ailleurs secrétaire général du Syndicat des producteurs de Vin de Pays d’Oc, a indiqué «que la défense de la spécificité du segment IGP resterait une priorité, priorité qui doit être guidée par des considérations économiques». Il a également souligné que cette orientation doit s’accompagner d’une meilleure valorisation du sigle IGP auprès du consommateur.
Source : agrapresse.fr

Lactalis ne souhaite pas que ses concurrents puissent «disséquer» ses comptes

jeu, 07/12/2018 - 16:06
Dans un entretien accordé à l'hebdomadaire Le Point paru le 12 juillet, le président du groupe Lactalis, Emmanuel Besnier, est questionné sur les raisons pour lesquelles son entreprise rechigne à rendre ses comptes publics. «Je ne souhaite pas que nos concurrents puissent étudier nos comptes et disséquer le groupe, explique Emmanuel Besnier. Je suis bien placé pour connaître ce danger puisque, chaque année, nous regardons avec attention les comptes de nos concurrents cotés et c'est souvent riche d'enseignements pour nous! On voit leurs mouvements stratégiques, là où ils ont échoué, là où ils ont réussi». Après des années de non-publication, l'entreprise avait publié, le 14 février dernier, les comptes de certaines entités du groupe (Lactalis Services Management, Lactalis Investissements, Logistique...)
Source : agrapresse.fr

Débat d'orientation des finances publiques pour 2019 : l'Agriculture annoncée en recul

mer, 07/11/2018 - 21:15
Les députés doivent débuter demain le débat d'orientation des finances publiques pour 2019. Le budget de la mission «Agriculture, alimentation, forêt et affaires rurales» (Aafar) est annoncé en baisse. Dans son rapport paru le 10 juillet, le sénateur LR Joël Giraud, rapporteur général du texte, rappelle que dans la programmation pluriannuelle des finances publiques (2018-2022), adoptée en janvier, les députés prévoyaient pour la mission Afaar une baisse des crédits de 9% en 2019, passant de 3,18 milliards d'euros à 2,88 milliards d'euros. En 2020, ces crédits resteraient presque stables à 2,84 milliards d'euros.
Source : agrapresse.fr

PJL Egalim: la FNSEA et les JA consternés de l’échec de la CMP

mer, 07/11/2018 - 21:15
La FNSEA, dans un communiqué de presse du 11 juillet, constate avec «indignation et consternation l’échec de la commission mixte paritaire (CMP)» en charge de l’examen du projet de loi Agriculture et Alimentation. Le syndicat majoritaire dénonce «la manœuvre politique qui l’a emporté sur le réalisme d’un texte respectueux de l’esprit des États généraux de l’Alimentation». La FNSEA regrette que la «question centrale des indicateurs de coûts de production» ait fait «capoter la CMP». Alors même qu’«une référence neutre et indiscutable» serait «un garde-fou efficient face à quatre centrales d’achat qui concentrent 94% du marché alimentaire national». De même, les Jeunes agriculteurs (JA) regrettent, dans un communiqué, un «stratagème pour rouvrir l’ensemble des débats» alors même que «le texte respectait l’esprit des États généraux de l’Alimentation». Le syndicat «dénonce les faux-semblants qui conduisent les élus de la majorité à suivre les indications du gouvernement malgré des accords actés dans les deux chambres». Les JA s’inquiètent également du retard que l'absence d'accord pourrait engendrer dans la mise en application du texte, en particulier «le risque d’être encore les victimes des prochaines négociations commerciales».
Source : agrapresse.fr

Erratum - Débat d'orientation des finances publiques pour 2019 : le budget de l'Agriculture annoncé en recul

mer, 07/11/2018 - 19:58
Les députés doivent débuter demain le débat d'orientation des finances publiques pour 2019. Le budget de la mission «Agriculture, alimentation, forêt et affaires rurales» (Aafar) est annoncé en baisse. Dans son rapport paru le 10 juillet, le sénateur LR Joël Giraud, rapporteur général du texte, rappelle que dans la programmation pluriannuelle des finances publiques (2018-2022), adoptée en janvier, les députés prévoyaient pour la mission Afaar une baisse des crédits de 9% en 2019, passant de 3,18 milliards d'euros à 2,88 milliards d'euros. En 2020, ces crédits resteraient presque stables à 2,84 milliards d'euros.
Source : agrapresse.fr

«Ça coince sur la répartition de la valeur» à l'interprofession laitière (FNPL)

mer, 07/11/2018 - 18:34
La répartition de la valeur a été au cœur des discussions du conseil d'administration du Cniel du 11 juillet. Et «ça coince», estime la fédération nationale des producteurs de lait (FNPL), dans un communiqué de presse du même jour, qui dénonce «les transformateurs qui refusent cette nécessaire transparence». Le syndicat demande «une juste rémunération des éleveurs» grâce au partage de la valeur et «encore plus lorsque cette valeur est créée directement par les éleveurs». Toutefois, «coincé n’est pas bloqué», commente Thierry Roquefeuil, président de la FNPL, qui «essaye de rester positif». Interrogé par Agra presse, il en appelle aux pouvoirs publics pour «transcrire législativement» le discours de Rungis d'Emmanuel Macron pour soutenir la mise en œuvre des plans de filière.
Source : agrapresse.fr

PLF 2019 : début de l'examen en séance demain, le budget de l'Agriculture annoncé en recul

mer, 07/11/2018 - 17:01
Les députés doivent débuter demain l'examen en séance publique du projet de loi de finances pour l'année 2019, dans lequel le budget de la mission «Agriculture, alimentation, forêt et affaires rurales» (Aafar) est annoncé en baisse. Dans son rapport paru le 10 juillet, le sénateur LR Joël Giraud, rapporteur général du texte, rappelle que dans la programmation pluriannuelle des finances publiques (2018-2022), adoptée en janvier, les députés prévoyaient pour la mission Afaar une baisse des crédits de 9% en 2019, passant de 3,18 milliards d'euros à 2,88 milliards d'euros. En 2020, ces crédits resteraient presque stables à 2,84 milliards d'euros.
Source : agrapresse.fr

Phytos: les filières s'engagent à chiffrer leurs progrès et attendent un soutien public

mer, 07/11/2018 - 16:25
Quarante organisations agricoles, dont la FNSEA qui a initié le projet, ont présenté, le 11 juillet, en détail le contenu du Contrat de solutions, un plan de réduction de l'utilisation des produits phytosanitaires. Le contrat est bâti autour de 36 fiches, sur lesquelles les partenaires s'engagent à faire le point tous les six mois ; chaque filière promet, tous les six mois, une évaluation chiffrée des actions mises en place (heures de formations, nombre d'agriculteurs ayant modulé leur système...), avec un suivi des indicateurs de déploiement des solutions. Face à cet engagement, les partenaires attendent des pouvoirs publics un accompagnement politique, financier, et réglementaire, estimant que la démarche irait ainsi «plus vite, et surtout, plus loin».
Source : agrapresse.fr

PJL Egalim: la FNSEA consternée de l’échec de la CMP

mer, 07/11/2018 - 16:15
La FNSEA, dans un communiqué de presse du 11 juillet, constate avec «indignation et consternation l’échec de la commission mixte paritaire (CMP)» en charge de l’examen du projet de loi Agriculture et Alimentation. Le syndicat majoritaire dénonce «la manœuvre politique qui l’a emporté sur le réalisme d’un texte respectueux de l’esprit des États généraux de l’Alimentation». La FNSEA regrette que la «question centrale des indicateurs de coûts de production» ait fait «capoter la CMP». Alors même qu’«une référence neutre et indiscutable» serait «un garde-fou efficient face à quatre centrales d’achat qui concentrent 94% du marché alimentaire national».
Source : agrapresse.fr

Les Jeunes agriculteurs en «colère» après l’échec de la CMP

mer, 07/11/2018 - 12:06
Suite à l’échec de la commission mixte paritaire (CMP) chargée de trouver un compromis sur le projet de loi Egalim, les Jeunes agriculteurs (JA) regrettent, dans un communiqué du 11 juillet, un «stratagème pour rouvrir l’ensemble des débats» alors même que «le texte respectait l’esprit des États généraux de l’Alimentation». Le syndicat «dénonce les faux-semblants qui conduisent les élus de la majorité à suivre les indications du gouvernement malgré des accords actés dans les deux chambres», notamment pour la diffusion des indicateurs de coût de production par les interprofessions ou à défaut par l’Observatoire de la formation des prix et des marges. Les JA s’inquiètent également du retard que l'absence d'accord pourrait engendrer dans la mise en application du texte.
Source : agrapresse.fr

Pages