agrapresse.fr
S'abonner à flux agrapresse.fr
LE QUOTIDIEN DE L'ÉCONOMIE AGRICOLE - PARIS - BRUXELLES
Mis à jour : il y a 50 min 14 sec

Mise en place de «comités de suivi» des plans de filière

il y a 2 heures 35 min
Lors de l’assemblée générale de la FNPL (producteurs laitiers) le 21 mars, le ministre de l’Agriculture, Didier Guillaume, a annoncé la mise en place de «nouveaux comités de suivi des plans de filière». Les premières réunions, par filière, auront lieu au mois d’avril. L’objectif est de suivre trimestriellement l’avancée de la mise en œuvre de chaque plan de filière dans une logique d’accompagnement et d’entrainement des filières, explique le ministère.
Source : agrapresse.fr

Élections européennes: le champagne alerte sur le risque de libéralisation des plantations

il y a 7 heures 42 min
Dans un communiqué publié le 21 mars, le Syndicat général des vignerons de la Champagne (SGV) interpelle les candidats aux élections européennes sur le risque de libéralisation des plantations de vignes, prévue en 2030. Il demande, au nom de toutes les appellations viticoles, une prolongation de la régulation au-delà de 2030. La perspective de dérégulation peut faire courir le risque à moyen terme de voir de nouvelles surfaces devenir du jour au lendemain libres à la plantation, dont plusieurs milliers dans les aires d’AOC en chantier de révision des délimitations, selon le SGV. Face au «risque de surproduction qui pourrait déstabiliser les AOC et des régions entières», il propose aux appellations, comme le champagne en chantier de révision, de faire le choix de suspendre les travaux de délimitation en cours.
Source : agrapresse.fr

Livraisons en Syrie : Tereos annonce porter plainte pour dénonciation calomnieuse

il y a 9 heures 49 min
Le groupe sucrier Tereos a annoncé le 20 mars avoir déposé plainte pour dénonciation calomnieuse, au lendemain d'une plainte visant des livraisons en Syrie de sorbitol issu de ses usines, un ingrédient utilisé pour la fabrication d'armes et retrouvé dans des caves du groupe Etat islamique. «Dans son édition de ce jour, le Canard Enchaîné indique que "huit betteraviers" (et non des "partenaires" tel que cela a pu être relayé par la suite) accusent froidement le groupe Tereos "d'avoir aidé à la préparation d'actes terroristes par le groupe Daech" à l'occasion de livraisons de sorbitol (sucre) en 2016 et 2017», indique la coopérative, qui dénonce «le caractère mensonger» de ces accusations et affirme qu'elles visent à «nuire à la réputation et aux intérêts économiques» du groupe.
Source : agrapresse.fr

Elevage laitier: le coût des services plus élevé en France que chez nos voisins (Idèle)

il y a 11 heures 43 min
«Les services en élevage laitier coûtent plus cher en France que dans les autres pays», révèle Benoit Rubin, économiste à l’Institut de l’élevage lors de l’assemblée générale de la FNPL (producteurs laitiers) à Arras le 20 mars. Un coût plus élevé de 12 à 15 euros les 1000 litres de lait que dans le reste de l’Europe (Allemagne, Italie, Danemark, Pays-Bas, Irlande et Pologne). «Soit près de 3000 à 4000 euros supplémentaires par an et par unité de main-d’œuvre», calcule-t-il. Parmi les facteurs qui expliquent de telles disparités entre la France et les autres pays étudiés, la reproduction est «le coût qui est nettement plus élevé en France qu’ailleurs», détermine Benoît Rubin.
Source : agrapresse.fr

Claude Cochonneau est réélu à la tête de l'APCA et n'ira pas au bout de son mandat

mer, 03/20/2019 - 20:01
Claude Cochonneau a été réélu, le 20 mars, à la présidence de l'Assemblée permanente des chambres d'agriculture (APCA). Elu en 2016 après la démission en cours de mandat de son prédécesseur Guy Vasseur, Claude Cochonneau a d'ores et déja annoncé qu'il n'ira, lui non plus, pas au bout de son mandat, prévu pour six ans. Sébastien Windsor a été élu premier vice-président. Le bureau, qui compte 14 sièges, intègre sept nouveaux membres : Gilbert Guignand (Auvergne Rhône Alpes), Philippe Noyau (Centre Val de Loire), Daniel Prieur (Doubs ; T. de Belfort), André Sergent (Bretagne), Olivier Dauger (Aisne), Maximin Charpentier (Grand Est), François Beaupère (Maine et Loire).
Source : agrapresse.fr

Claude Cochonneau, réélu à la tête de l'APCA

mer, 03/20/2019 - 18:16
Claude Cochonneau a été réélu, le 20 mars, à la présidence de l'Assemblée permanente des chambres d'agriculture (APCA). Elu en 2016 après la démission en cours de mandat de son prédécesseur Guy Vasseur, Claude Cochonneau a d'ores et déja annoncé qu'il n'ira, lui non plus, pas au bout de son mandat, prévu pour six ans. Sébastien Windsor a été élu premier vice-président. Le bureau, qui compte 14 sièges, intègre sept nouveaux membres : Gilbert Guignand (Auvergne Rhône Alpes), Philippe Noyau (Centre Val de Loire), Daniel Prieur (Doubs ; T. de Belfort), André Sergent (Bretagne), Olivier Dauger (Aisne), Maximin Charpentier (Grand Est), François Beaupère (Maine et Loire).
Source : agrapresse.fr

Des députés évaluent l'application de la loi Egalim

mer, 03/20/2019 - 17:59
La commission des affaires économiques de l'Assemblée nationale a créé, début mars, une mission d'information dont l'objectif est d'évaluer l'application de la loi Egalim. Ses travaux ne seront pas rendus publics avant la présentation de son rapport d'ici l'été, indiquent les services de l'Assemblée nationale. Les deux co-rapporteurs de cette mission d'information sont Jean-Baptiste Moreau, député LREM et initialement rapporteur de la loi Egalim, et Jérôme Nury, député LR
Source : agrapresse.fr

Un nouveau jury américain accuse le Round'up d'être cancérigène

mer, 03/20/2019 - 11:11
Un jury fédéral de San Francisco a estimé, dans un jugement du 19 mars, que l'utilisation du Round'up pendant 26 ans par un septuagénaire californien avait été «un facteur substantiel» du cancer qu'il a contracté en 2015, rapporte le New York Times. Le jugement, pris à «l'unanimité», clôt la première phase du procès qui oppose Edwin Hardeman, victime d'un lymphome non-hodgkinien depuis 2015, et Bayer. La seconde partie du procès débute le 21 mars et sera «focalisée sur la question de savoir si l'entreprise a manipulé l'opinion publique et la science pour cacher les risques» d'utilisation de son produit, précise le quotidien new-yorkais. Bayer s'est dit «déçu» par la décision du tribunal, estimant qu'un «grand corpus de recherches» réfutaient le lien entre cancer et glyphosate.
Source : agrapresse.fr

Création d’une commission d‘enquête sur la grande distribution

mer, 03/20/2019 - 11:08
Les députés de la commission des affaires économiques ont voté à l’unanimité, le 19 mars au soir, en faveur de la création d’une commission d’enquête sur «la situation et les pratiques de la grande distribution et de leurs groupements dans leurs relations commerciales avec les fournisseurs». La proposition de résolution, portée par la majorité associée à l’UDI et au Modem, devrait être adoptée en séance publique le 26 mars. Grégory Bessons-Moreau, à l’origine du rapport sur l’affaire Lactalis, sera rapporteur de cette commission d’enquête. «Le problème c’est qu’ils ont toujours un coup d’avance , déplore le député LREM. Nous devons stopper ce cercle vicieux et avoir un meilleur contrôle de la grande distribution et des centrales d’achat».
Source : agrapresse.fr

L'Insee publie sa première estimation de l'effet de la hausse du SRP sur les prix

mar, 03/19/2019 - 18:16
Dans sa note de conjoncture de mars, l’Insee estime que le relèvement du seuil de revente à perte (SRP) de 10%, prévu par la loi Egalim et appliqué au 1er février, a entraîné, à lui seul, une augmentation des prix des produits alimentaires, hors produits frais, de 0,4%. Des chiffres qui contrastent avec les révélations du Parisien, le 30 janvier, qui estimait la hausse liée au SRP à 6,3%, mais seulement sur un chariot de 24 produits. Plus globalement, l’institut de statistique estime à 2,1 % l’inflation alimentaire, hors produits frais, en février, et à 3% pour l’ensemble des produits alimentaires. Cette inflation qui diminuerait à 2,1% d’ici à juin.
Source : agrapresse.fr

Une prime «Macron» moins versée en agriculture, mais d'un montant plus élevé (Insee)

mar, 03/19/2019 - 18:06
En janvier 2019, près de 8,8% des salariés en agriculture (soit 24500 sur un total de 277500) avaient perçu une «prime exceptionnelle de pouvoir d’achat» défiscalisée, pour un montant moyen de 515 €, indique l’Insee dans sa note de conjoncture publiée le 19 mars. L’agriculture est l’un des secteurs d’activité ou la part des salariés ayant bénéficié de cette mesure annoncée suite au mouvement des Gilets jaunes est la plus basse. En moyenne, 9,8% de l’ensemble des salariés du privé ont ainsi bénéficié de cette prime, soit un peu plus de 2M sur plus de 20M de salariés. En revanche, le montant de la prime perçue par les salariés agricoles est nettement supérieur à la moyenne de l’ensemble, qui se fixe à 449 €.
Source : agrapresse.fr

Plan loup: vers un relèvement du plafond de prélèvement et un nouveau zonage

mar, 03/19/2019 - 15:41
Dans une feuille de route remise il y a plusieurs semaines aux organisations d'éleveurs, le gouvernement détaille ses propositions de réforme du Plan Loup 2018-2023, alors que l'objectif initial d'un effectif de 500 canidés pour 2023 devrait être atteint à la fin de l'hiver. L'exécutif y confirme sa volonté de «relever» le plafond de prélèvement, fixé actuellement à 10% des effectifs. Le gouvernement prévoit par ailleurs la création d'une «nouvelle zone de gestion», correspondant aux «foyers de prédations principaux». Dans ces zones, les mesures de protection seront «renforcées». Les autorisations de tirs de prélèvement simples y seront accordées, dès lors que «le niveau de prédation n'est plus acceptable». Dans ces zones, trois tireurs pourront être mobilisés pour protéger le troupeau, contre un actuellement.
Source : agrapresse.fr

Congrès de la FNSEA: Didier Guillaume attendu sur la gestion des risques

mar, 03/19/2019 - 11:40
A une semaine du début du 73ème congrès de la FNSEA qui se tiendra à Nancy du 26 au 28 mars, le syndicat a prévenu par la voix de sa présidente Christiane Lambert que le ministre de l'Agriculture était attendu sur le sujet de la gestion des risques. En conférence de presse, le 19 mars, la présidente de la FNSEA a rappelé que lors du précédent congrès, l'an passé, le ministre d'alors, Stéphane Travert, avait écarté les propositions du syndicat sur l'assurance récolte, arguant qu'elles avaient «un coût». La FNSEA demande que la France utilise la possibilité offerte par le règlement européen Omnibus d’abaisser le seuil de déclenchement subventionnable à 20% et d'augmenter le taux d’aide jusqu’à 70%. Christiane Lambert attend du «ministre nouveau» qu'il démontre son «engagement» dans ce dossier.
Source : agrapresse.fr

Caussade Semences accueille Sofiprotéol et Unigrains à son capital

mar, 03/19/2019 - 10:47
Le semencier Caussade réalise une levée de fonds auprès de Sofiprotéol et Unigrains, qui rentrent au capital via des obligations convertibles (quasi-fonds propres), ont-ils annoncé dans un communiqué reçu le 19 mars. Cet apport de cash, dont le montant n'a pas été communiqué, lui permet d’«accélérer son développement en France et à l’international», précise le document. Caussade Semences «renforce sa position d’acteur indépendant du secteur, engagé pour l’émergence d’une agriculture raisonnée, responsable et créatrice de valeur économique pour les agriculteurs». Le groupe, multi-espèces en grandes cultures, revendique 145 M€ de chiffre d’affaires dont 60% à l’international.
Source : agrapresse.fr

Porc: Ottawa met 20M€ sur la table pour prévenir l'arrivée de la PPA

mar, 03/19/2019 - 10:44
La ministre de l’agriculture canadienne, Marie-Claude Bibeau, a annoncé le 14 mars un budget «pouvant aller jusqu’à 31 millions de dollars» canadiens (environ 20M€) pour prévenir une arrivée de la peste porcine africaine (PPA) au Canada, rapporte la presse locale. Selon les analystes québecois du CDPQ, ces sommes serviront à «accroître le nombre de chiens détecteurs dans les aéroports canadiens afin de prévenir l’importation de produits de viande illégaux au Canada». Selon leurs informations, 24 équipes cynophiles seront ajoutées au cours des cinq prochaines années, portant à 39 le nombre des équipes spécialisées dans l'analyse des produits alimentaires, végétaux et animaux.
Source : agrapresse.fr

Porc: rebond des cours à travers le monde portés par la demande chinoise

lun, 03/18/2019 - 20:38
La cotation du marché du porc breton (MPB) a rebondi de 5 cents lors de la séance du 14 mars, soit la hausse maximale permise, ce qui ne s'était plus produit depuis le début de l'année 2015, rapporte le cadran de Plérin dans sa note de conjoncture le 18 mars. Après plusieurs mois de stagnation entre 1,16 et 1,2 euro le kilo, ce rebond, qui porte la cotation à 1,233 euro le kilo, «exprime une amélioration de la demande intérieure et extérieure puisque de nombreux abattoirs français doivent également répondre à une demande chinoise en croissance». Pour rappel, la Chine est fortement touchée par la peste porcine africaine, et ses achats sont annoncés en forte hausse sur le 2nd semestre. «Les besoins chinois se précisent et se concrétisent par des hausses de cours partout dans le monde», constate le MPB. Par exemple, aux Etats-Unis, les prix ont augmenté durant toute la semaine passée, constatent les bretons. Et selon les analystes américains, «ces hausses de cours sont le résultat de la spéculation d’une augmentation de la demande chinoise». Deux semaines plus tôt, le MPB notait que le prix du porc s’était redressé mi-février, «après des mois entre stabilité et baisse», et à une période de l’année «plutôt baissière» depuis deux ans.
Source : agrapresse.fr

Porc: rebond des cours partout dans le monde portés par la demande chinoise

lun, 03/18/2019 - 17:43
La cotation du marché du porc breton (MPB) a grimpé de 5 cents le kilo cette semaine, soit la hausse maximale permise, ce qui ne s'était plus produit depuis le début de l'année 2015, rapporte le cadran de Plérin dans sa note de conjoncture le 18 mars. Ce rebond, après plusieurs mois de stagnation, «exprime une amélioration de la demande intérieure et extérieure puisque de nombreux abattoirs français doivent également répondre à une demande chinoise en croissance». Pour rappel, la Chine est fortement touchée par la peste porcine africaine, et ses achats sont annoncés en forte hausse sur le 2nd semestre. «Les besoins chinois se précisent et se concrétisent par des hausses de cours partout dans le monde», constate le MPB. Par exemple, aux Etats-Unis, les prix ont augmenté durant toute la semaine passée, constatent les bretons. Et selon les analystes américains, «ces hausses de cours sont le résultat de la spéculation d’une augmentation de la demande chinoise». Deux semaines plutôt, le MPB notait que le prix du porc s’était redressé mi-février, «après des mois entre stabilité et baisse», et à une période de l’année «plutôt baissière» depuis deux ans.
Source : agrapresse.fr

L’excédent agroalimentaire dopé en janvier par des exportations à la hausse

lun, 03/18/2019 - 16:23
La hausse des exportations a tiré en janvier l’excédent agroalimentaire, a indiqué le 18 mars le service statistique du ministère de l’Agriculture (Agreste). «En janvier 2019, l’excédent des échanges agroalimentaires français atteint 514 M€, en hausse de 210 M€ par rapport à janvier 2018 du fait de la croissance des exportations (+219 M€)», selon une note. La balance est excédentaire avec l’UE pour le quatrième mois consécutif, à 164 M€ (+130 M€) : les exportations augmentent de 136 M€ (+4%), dont 97 M€ pour les produits bruts (+10%) tirés par les légumes et avec des produits transformés qui bénéficient du «dynamisme des ventes de vins (+39 M€)». Avec les pays tiers, l’excédent s’établit à 350 M€ (+80 M€).
Source : agrapresse.fr

Pac : les Etats membres de l'UE opposés à un accord prématuré

lun, 03/18/2019 - 14:54
Malgré la volonté affichée par la présidence roumaine du Conseil – poussée par la Commission européenne –, la plupart des ministres de l'agriculture de l'UE, réunis le 18 mars à Bruxelles, se sont opposés à l'adoption d'un premier accord sur la future Pac dès le mois de juin. En l'absence de compromis sur le prochain cadre financier de l'UE – que les chefs d'Etat et de gouvernement pourraient finaliser au mois d'octobre – ,de nombreux ministres ont estimé qu'il était trop tôt pour conclure leurs discussions, même de manière partielle. D'autant que le temps ne presse pas vraiment puisque le Parlement européen, non plus, n'adoptera pas sa position de négociation avant les élections européennes de mai.
Source : agrapresse.fr

Les députés assouplissent l’interdiction de produire des phytos interdits d'usage en UE

ven, 03/15/2019 - 20:06
Les députés ont assoupli, le 16 mars en nouvelle lecture du projet de loi Pacte (entreprises), l’interdiction de produire des pesticides interdits dans l’UE, adoptée dans la loi Egalim. Selon un amendement du rapporteur, l’interdiction se limite à la production (non plus au stockage et à la circulation) de phytos interdits «à compter du 1er janvier 2025» (au lieu de 2022). Le traitement de semences est exclu du champ d’application de ce texte du député Roland Lescure (LREM), soutenu par le gouvernement. Par ailleurs, une dérogation est prévue pour des entreprises qui s'engageraient, dans les 6 mois suivant la parution du texte, à des investissement dans des solutions de substitution, notamment de biocontrôle, en R&D et de maintien ou de développement de l’emploi en France.
Source : agrapresse.fr

Pages