agrapresse.fr
S'abonner à flux agrapresse.fr
LE QUOTIDIEN DE L'ÉCONOMIE AGRICOLE - PARIS - BRUXELLES
Mis à jour : il y a 56 min 36 sec

Le groupe porc du Copa-Cogeca présente sa stratégie bien-être animal

ven, 06/11/2021 - 11:33
A l'occasion de l'assemblée générale de la Fédération nationale porcine, le 11 juin, François-Régis Huet, vice-président du groupe Santé et bien-être animal au Copa-Cogeca a présenté les grandes lignes de la future «stratégie européenne sur le bien-être du porc» de l'organisation professionnelle européenne. Elle porte sur trois points: pour la transition vers les maternités dites liberté, les éleveurs proposent une «évolution sur 30 ans» en l'absence de soutien public. Concernant la castration à vif, le Copa-Cogeca demande une «harmonisation européenne des autorisations (de produits anesthésiques), afin que les éleveurs aient accès aux mêmes produits». Enfin pour l'arrêt de la caudectomie, les éleveurs demandent un accompagnement public pour le financement d'un «plan de recherche appliquée piloté par des éleveurs».
Source : agrapresse.fr

Bioénergies: l’Onu met en garde contre un essor massif des cultures énergétiques

ven, 06/11/2021 - 11:24
Dans un rapport intitulé «Biodiversité et changement climatique», des experts de l’Onu mettent en garde contre un essor massif des bioénergies. «Les cultures énergétiques (y compris des arbres, des plantes pérennes ou annuelles) en monocultures sur une très grande partie des surfaces totales est préjudiciable aux écosystèmes», écrivent dans ce document publié le 10 juin des représentants des groupes d'experts de l'Onu sur la biodiversité (IPBES) et le climat (Giec). Ils pointent les risques associés à un développement massif des bioénergies : tensions autour de l’utilisation des terres, érosion de la biodiversité, hausse des émissions de CO2 liées aux changements d’affectation des sols.
Source : agrapresse.fr

Social: la FGA-CFDT dénonce la suppression prochaine de 11,5% des effectifs à la MSA

jeu, 06/10/2021 - 18:25
Dans un communiqué le 10 juin, la FGA-CFDT alerte sur «un objectif de réduction des effectifs de 1474 Equivalents temps plein en cinq ans» à la MSA. Une baisse qui correspond à «11,5% des effectifs totaux». Cet objectif aurait été annoncé par les ministères de tutelle de la MSA (Agriculture, Santé, Budget) durant les négociations en cours de la Convention d’objectifs et de gestion (COG) pour la période 2021-2025. «C’est inadmissible», s’étrangle le syndicat de salariés, qui rappelle le besoin de remettre l’humain «au centre de nos réflexions et de notre action».
Source : agrapresse.fr

Agenda de la semaine agricole du 14 juin

jeu, 06/10/2021 - 18:09
Lundi 14 juin
Le Sénat examine le PJL Climat en séance plénière
Conférence de presse de lancement des Journées nationales de l'agriculture
Conférence sur les expositions environnementales et risques de cancer, par le Centre Léon Bérard

Mardi 15 juin
Les députés de la Coméco examinent la PPL Egalim 2
Conférence de presse du rapport annuel de l'Observatoire des prix et des marges
Assemblée générale de Terrena (coopérative)
Conférence de presse de l'IBMA (biocontrôle)
Lancement du site de documentation Agridroit
Conférence de l'Idèle (ruminants) sur l'Amérique du nord
Journée nationale des professionnels de l'accouvage et de la multiplication

Mercredi 16 juin
Conférence de presse d'Arvalis sur son projet 2025
Conférence de la Coopération agricole sur l'influenza porcine
Les députés de la Coméco auditionnent Frédéric Descrozaille sur la gestion des risques
Réunion annuelle de Saint Louis Sucre (betterave) avec ses planteurs
Conférence débat de l'APCA (chambres) sur le thème «Eau, usages, partage»
Colloque de l'Académie de l'agriculture sur le thème «Antibiotiques, pitié pour nos microbiotes»

Jeudi 17 juin
Les députés examinent la PPL sur les petites retraites agricoles en séance publique
Conférence de presse de la FNO (ovins, FNSEA) sur leur congrès de septembre
Conférence de l'Idèle (ruminants) sur l'Asie

Vendredi 18 juin
Journées nationales de l'agriculture, jusqu'au 20 juin
Source : agrapresse.fr

Ministère de l'Agriculture: «management de la terreur» au bureau du cabinet (presse)

jeu, 06/10/2021 - 17:38
S'appuyant sur plusieurs témoignages, le média en ligne StreetPress a publié le 9 juin une enquête faisant état d'un «management de la terreur» au bureau du cabinet du ministère de l'Agriculture. Dépendant de l'administration centrale, les 82 agents du bureau du cabinet assurent les fonctions support liées à l'activité du cabinet du ministre (logistique, informatique, RH, publication des textes réglementaires, etc.). Les agents interrogés par StreetPress décrivent «des propos violents» et «insultants», ainsi que des comportements «humiliants» et des cas de «harcèlements» de la part de la cheffe de cabinet Edith Garnier, arrivée en janvier 2019. «Malgré plusieurs alertes auprès des syndicats, la médecine du travail ou les IGAPS (...), rien ne semble avoir été fait», avance StreetPress.
Source : agrapresse.fr

Ruralité: «manifestation virtuelle» de la FNSEA et de la FNC (chasseurs) le 12 juin

jeu, 06/10/2021 - 10:01
La FNSEA et la FNC (fédération des chasseurs) appellent à une «manifestation virtuelle» le 12 juin dès 9h pour «faire entendre la voix des ruraux». «Aujourd'hui, seule l'écologie dogmatique et punitive semble avoir de l'écho alors que nos activités sont une chance pour nos terroirs», peut-on lire sur le site www.liberteruralite.fr, qui hébergera la mobilisation. «Le rôle des agriculteurs et des chasseurs doit être reconnu comme source de solutions face aux enjeux de demain, qu'ils soient climatiques, écologiques ou sociétaux», lancent les présidents de la FNC Willy Schraen et de la FNSEA Christiane Lambert, dans une tribune parue sur le site du Journal du dimanche le 9 juin.
Source : agrapresse.fr

Lait : Leclerc signe une série d’accords en MDD, notamment avec Lactalis

mer, 06/09/2021 - 19:51
Leclerc annonce dans un communiqué du 9 juin avoir signé «un contrat historique pour la filière lait française». L’enseigne a en effet conclu, pour une durée de trois ans, un accord de partenariat avec Orlait et les coopératives Sodiaal, Lact’union et Terra Lacta ; avec Lactalis et les organisations de producteurs (OP) de l’Unell, l’OPLGO (grand Ouest), l’OPLB (Bretagne) et les coopératives Ucanel et Unicoolait ainsi qu’avec la Laiterie St Denis de l’Hôtel et les éleveurs de l’APLBC (bassin centre). Ces partenariats concernent l’ensemble des produits de Leclerc sous marques de distributeurs soit «plus de 200 millions de litres annuels répartis sur plus de 25 000 producteurs», annonce-t-il.
Source : agrapresse.fr

Oléagineux : la flambée des prix affecte l’industrie des corps gras

mer, 06/09/2021 - 17:36
Les filières françaises des industries des corps gras et des sauces condimentaires ont alerté le 9 juin sur «l’explosion du coût des huiles de tournesol, colza et lin» qui les affecte. «L’inflation des huiles qui composent majoritairement les margarines et autres matières grasses associées est plus que palpable: +130 % sur l’huile brute de tournesol, des prix multipliés par deux sur l’huile brute de colza» en glissement annuel, selon un communiqué commun des Huileries et margarineries de France et de la FICF (condiments). En cause, une faible récolte mondiale et une hausse de la demande des pays importateurs, expliquent les deux organisations. «Les prix négociés avec les distributeurs ne pourront être maintenus», préviennent-elles.
Source : agrapresse.fr

Grains : des stocks de maïs français « historiquement bas » (FranceAgriMer)

mer, 06/09/2021 - 17:23
FranceAgriMer a revu à la baisse, le 9 juin, son estimation des stocks de maïs fin 2020-21 à un niveau «historiquement bas», sous l’effet de la demande en alimentation animale et à l’export. «C’est extrêmement tendu», a souligné en visioconférence Marion Duval, adjointe au chef de l’unité Grains et sucre : 1,8 Mt de maïs (contre 1,9 Mt annoncées en mai) sont prévues au terme de la campagne en cours. Les disponibilités au 1er mai chez les OS (organismes stockeurs) sont «au plus bas depuis le début des années 2000», d’après elle. Entre les stocks détenus par les collecteurs (2,77 Mt) et ceux en dépôt (573 000 t), il reste 3,35 Mt pour tenir jusqu’à la prochaine récolte en septembre/octobre.
Source : agrapresse.fr

Arrêté abeille: les organisations apicoles demandent de revoir la copie

mer, 06/09/2021 - 10:01
«L’État doit revoir sa copie », demandent l’ensemble des organisations apicoles dont l’Unaf, le SNA, Terres d’abeilles, ainsi que la Confédération paysanne dans un communiqué du 9 juin, après avoir reçu une première version de l’arrêté abeilles révisé. Alors que les organisations participeront à une dernière de réunion de concertation ministérielle le 11 juin, elles dénoncent l’ensemble des dispositions du texte «qui fait abstraction d’une partie importante des recommandations de l’Anses». «Le projet d’arrêté comprend de trop nombreuses dérogations, et ne donne pour l’instant aucune garantie de protection réelle des insectes», estiment les organisations
Source : agrapresse.fr

Egalim 2: le rapporteur travaille sur des réglages pour une loi «moins contraignante»

mar, 06/08/2021 - 21:11
Interrogé par Agra Presse le 8 juin, le député LREM, Grégory Besson-Moreau, auteur et futur rapporteur de la proposition de loi (PPL) «visant à protéger la rémunération des agriculteurs», également appelée Egalim 2, affirme avoir «rassuré» les acteurs des filières alimentaires qui avaient pu émettre des craintes sur le texte. Si les consultations sont encore en cours pour calibrer de nouveaux amendements, l’élu explique «travailler pour plus de transparence auprès de la grande distribution, plus de protection sur la construction du tarif pour les industriels et pour le monde agricole, pour plus de protection lorsqu’il souhaite saisir le médiateur».
Source : agrapresse.fr

Egalim 2 : le rapporteur travaille sur des réglages pour une loi «moins contraignante»

mar, 06/08/2021 - 18:58
Interrogé par Agra Presse le 8 juin, le député LREM, Grégory Besson-Moreau, auteur et futur rapporteur de la proposition de loi (PPL) «visant à protéger la rémunération des agriculteurs», également appelée Egalim 2, affirme avoir «rassuré» les acteurs des filières alimentaires qui avaient pu émettre des craintes sur le texte. Si les consultations sont encore en cours pour calibrer de nouveaux amendements, l’élu explique «travailler pour plus de transparence auprès de la grande distribution, plus de protection sur la construction du tarif pour les industriels et pour le monde agricole, pour plus de protection lorsqu’il souhaite saisir le médiateur».
Source : agrapresse.fr

Grains: la récolte prévue à la hausse en orge d’hiver, au plus bas en colza (ministère)

mar, 06/08/2021 - 17:44
Le service statistique du ministère de l’Agriculture (Agreste) a publié le 8 juin ses premières estimations de récolte de grains, montrant des orges d’hiver en forte hausse, le colza au plus bas sur 20 ans. «La production de colza d’hiver, inférieure à 3 Mt, serait la plus faible depuis 2001», selon une note. Pourtant, son rendement est attendu en légère hausse, à 30 q/ha (contre 29,3 q/ha l’an dernier). Mais les surfaces accusent un net repli (-11,5 % sur un an). «La production d’orges d’hiver est estimée en forte hausse (+19,3 % sur un an), à 7,7 Mt, grâce à une hausse des surfaces et surtout des rendements », d’après Agreste.
Source : agrapresse.fr

Arrêté abeille: un délai d’au moins deux ans et demi accordé aux fabricants

mar, 06/08/2021 - 13:00
Une première version de l’arrêté abeille révisé a été envoyée le 7 juin au matin aux acteurs participant à la concertation. Pour toutes les molécules pulvérisées sur cultures mellifères, l’arrêté révisé impose - comme attendu - une utilisation deux heures avant et trois heures après le coucher, sauf preuve d’innocuité pour les pollinisateurs. La période de traitement pourra également être «adaptée ou supprimée» sur recommandation de l’Anses, «sous réserve de la mise en place de mesures apportant des garanties équivalentes». Pour renouveler la mention «abeille» (pour les produits qui échappent aux restrictions horaires), les fabricants auront au moins deux ans et demi pour soumettre les éléments complémentaires d’autorisation à l’Anses, un délai porté à quatre ans pour les produits dont le renouvellement était prévu dans un délai supérieur à 30 mois.
Source : agrapresse.fr

Sucre: Cristal Union, revenu dans le vert, vise haut sur le paiement de la betterave

lun, 06/07/2021 - 17:00
Le groupe sucrier Cristal Union, qui renoue avec les bénéfices en 2020-21, tire les fruits de sa restructuration, lui permettant d’augmenter «à moyen terme» son prix de la betterave à 30 €/t, a-t-il annoncé le 7 juin. Cette année «difficile», avec la Covid-19 et une attaque de pucerons combinée à la sécheresse, a eu «le mérite d’éprouver la solidité de notre modèle et la pertinence de notre stratégie», a déclaré le président Olivier de Bohan. Le résultat net grimpe à 69 M€, après une perte de 89 M€ sur l’exercice précédent liée à une restructuration ayant conduit notamment à la fermeture de sucreries. Cristal Union prévoit de mieux rémunérer la betterave, à 27 €/t en 2021 et 30 €/t «dans les toutes prochaines années».
Source : agrapresse.fr

Oeufs: naissance des premières poules sexées en France avec la méthode Seleggt

lun, 06/07/2021 - 11:28
Les premières poules sexées en France avec la méthode Seleggt sont nées le 7 juin au couvoir Novoponte, dans la Sarthe, indique le groupe Respeggt dans un communiqué le même jour. L'entreprise germano-néerlandaise «s’implante dans les Pays de la Loire», alors qu'elle réalisait jusque-là aux Pays-Bas le sexage pour ses clients français Cocorette et Poulehouse. Une installation justifiée notamment par le fait que «les règles d'importation en France de poussins étrangers sont (...) extrêmement strictes», explique Martijn Haarman, co-directeur général du groupe respeggt. Via un dosage hormonal au 9e jour d'incubation, la méthode Seleggt détecte le sexe du futur poussin dans l'oeuf, permettant d'éviter l'éclosion puis l'élimination des poussins mâles.
Source : agrapresse.fr

Alcool: pas de niveau de consommation sans danger pour la santé, tranche l'Inserm

dim, 06/06/2021 - 21:39
Sollicité par le ministère de la Santé, l'Inserm a publié, le 4 juin, une expertise collective sur les effets de l'alcool, dans laquelle elle affirme que «toute consommation d’alcool est nuisible pour la santé et qu’il n’y a pas d’effet protecteur contrairement à ce qui a été mis en avant pendant longtemps». Les études mettant en avant un «french paradox» souffraient de «problèmes méthodologiques» notamment dans «la définition du groupe témoin et le caractère déclaratif des consommations d’alcool.» En conséquence, concluent les chercheurs, «le niveau de consommation d’alcool pour lequel le risque de dommages est minimal est donc de zéro verre standard par semaine». Ils rappellent que la consommation «même faible d’alcool» est notamment associée à un risque augmenté de cancer du sein.
Source : agrapresse.fr

Installation: accompagner au-delà de 40 ans, mais pas avec la DJA, corrige le cabinet

dim, 06/06/2021 - 21:39
Réagissant à la parution dans AgraFil des propos de la chargée de l’égalité femmes-hommes au ministère de l’Agriculture le 3 mai, le cabinet de Julien Denormandie dément que la France soit favorable à une Dotation Jeunes agriculteurs (DJA) accessible au-delà de 40 ans. «Bien entendu, nous devons accompagner toutes celles et ceux qui souhaitent s’installer en agriculture (indépendamment de l’âge) mais pas en changeant l’âge de la DJA», précise le cabinet. A l’occasion d’une table ronde le 3 juin au Sénat sur le thème «Être agricultrice en 2021», la haut-fonctionnaire Françoise Liébert, avait déclaré: «Le ministère est tout à fait favorable (…) à ce que l’âge limite d’octroi de la DJA soit reporté au-delà de 40 ans».
Source : agrapresse.fr

Alcool: l'Inserm veut un encadrement du lobbying similaire au tabac

ven, 06/04/2021 - 17:57
Dans ses recommandations publiées le 4 juin dans le cadre d'une expertise collective sur les effets de l'alcool, l'Inserm recommande d'encadrer davantage le lobbying des filières alcool. L'organisme de recherche médicale considère en effet qu'il a été «montré dans la littérature que les stratégies d’influence et de lobbying de l’industrie de l’alcool sont efficaces pour faire évoluer les lois dans un sens défavorable à la santé publique.» Les chercheurs proposent de lui imposer un «principe de transparence des relations d'influence» similaire à celui mis en place pour l'industrie du tabac dans le cadre de la loi de Modernisation du système de santé de 2016. Ils proposent notamment de mettre en place une déclaration annuelle de toutes les relations directes de la filières avec parlementaires et pouvoirs publics.
Source : agrapresse.fr

Alcool: «pas d'effet protecteur» à faible niveau de consommation, tranche l'Inserm

ven, 06/04/2021 - 17:35
Sollicité par le ministère de la Santé, l'Inserm a publié, le 4 juin, une expertise collective sur les effets de l'alcool, dans laquelle elle affirme que «toute consommation d’alcool est nuisible pour la santé et qu’il n’y a pas d’effet protecteur contrairement à ce qui a été mis en avant pendant longtemps». Les études mettant en avant un «french paradox» souffraient de «problèmes méthodologiques» notamment dans «la définition du groupe témoin et le caractère déclaratif des consommations d’alcool.» En conséquence, concluent les chercheurs, «le niveau de consommation d’alcool pour lequel le risque de dommages est minimal est donc de zéro verre standard par semaine». Ils rappellent que la consommation «même faible d’alcool» est notamment associée à un risque augmenté de cancer du sein.
Source : agrapresse.fr

Pages