agrapresse.fr
S'abonner à flux agrapresse.fr
LE QUOTIDIEN DE L'ÉCONOMIE AGRICOLE - PARIS - BRUXELLES
Mis à jour : il y a 16 min 29 sec

Sanctions américaines: des eurodéputés appellent à soutenir les secteurs touchés

jeu, 03/12/2020 - 21:58
A l'initiative des parlementaires Irène Tolleret (centriste) et Juan Ignacio Zoido (démocrate-chrétien), un groupe de 75 eurodéputés ont adressé le 12 mars, au commissaire européen à l’Agriculture, Janusz Wojciechowski, une lettre dans laquelle ils lui demandent de mettre en place urgemment un fonds de compensation et de prévoir des mesures exceptionnelles prévues dans l’organisation commune des marchés pour soutenir tous les secteurs agricoles visés depuis le 18 octobre par la hausse des droits de douane américains (+25 %) en représailles aux subventions européennes à Airbus. Une initiative qui a également reçu le soutien de 74 députés français issus du Groupe d’études vigne vin et œnologie.
Source : agrapresse.fr

Sanctions américaines: des eurodéputés appellent Bruxelles à soutenir les secteurs touchés

jeu, 03/12/2020 - 19:09
A l'initiative des parlementaires Irène Tolleret (centriste) et Juan Ignacio Zoido (démocrate-chrétien), un groupe de 75 eurodéputés ont adressé le 12 mars, au commissaire européen à l’Agriculture, Janusz Wojciechowski, une lettre dans laquelle ils lui demandent de mettre en place urgemment un fonds de compensation et de prévoir des mesures exceptionnelles prévues dans l’organisation commune des marchés pour soutenir tous les secteurs agricoles visés depuis le 18 octobre par la hausse des droits de douane américains (+25 %) en représailles aux subventions européennes à Airbus. Une initiative qui a également reçu le soutien de 74 députés français issus du Groupe d’études vigne vin et œnologie.
Source : agrapresse.fr

Coronavirus: la CNDP décale le calendrier de la consultation publique sur la Pac

jeu, 03/12/2020 - 16:54
Par un communiqué du 12 mars, la Commission du débat public (CNDP) annonce une adaptation des modalités et du calendrier pour le débat sur la Pac, intitulé Impactons, «afin de respecter les mesures de précaution prises par les autorités» face à l'épidémie de coronavirus. L’assemblée citoyenne, qui devait se réunir du 27 au 29 mars, sera repoussée du 5 au 7 juin. La trentaine de débats qui étaient prévus dans les régions s’étaleront eux du 15 avril au 29 mai. Le débat public en ligne, qui devait être arrêté le 23 mars, est par ailleurs prolongé jusqu’au 29 mars. La CNDP précise que les «débats maison» prévus peuvent continuer à être organisés «en téléchargeant le kit mis à disposition sur le site».
Source : agrapresse.fr

Coronavirus: le congrès 2020 de la FNSEA est annulé

mer, 03/11/2020 - 13:53
Dans un contexte d'épidémie de coronavirus, la FNSEA a décidé, lors d'un conseil d'administration le 11 mars, de reporter d'un an son congrès national initialement prévu les 31 mars, 1er et 2 avril à Niort. Une décision «motivée par la volonté de ne pas exposer les congressistes à un risque potentiel de contamination», explique la fédération dans un courrier adressé à son réseau. La FNSEA prévoit toutefois de maintenir une assemblée générale statutaire sur ces dates, en vue de valider le rapport d'activité, les comptes, et de renouveler son conseil d'administration. Le rapport d'orientation, dédié cette année au changement climatique, pourrait être examiné en juin en conseil fédéral. La ville de Niort accueillera le prochain congrès du syndicat dans un an.
Source : agrapresse.fr

Coronavirus: les envois de denrées et de vif vers l'Italie continuent (ministère)

mer, 03/11/2020 - 10:05
Malgré l'imposition de mesures de restrictions importantes sur le territoire italien depuis le début de la semaine, «les transports professionnels de marchandises à destination de l’Italie restent possibles, en particulier des produits agroalimentaires et des animaux vivants», rassure le ministère de l'Agriculture dans un communiqué le 11 mars. Les échanges continuent «sous réserve du respect par les transporteurs de certaines exigences (une auto-déclaration doit être présentée aux forces de l’ordre en cas de contrôle, permettant de justifier de la circulation en Italie)», précise le communiqué. Des informations sont rendues disponibles sur le site de FranceAgrimer.
Source : agrapresse.fr

Coronavirus: prévisions inchangées pour les échanges mondiaux de blé et maïs

mer, 03/11/2020 - 09:49
Les prévisions de stocks et d'exportation des principaux producteurs et exportateurs mondiaux de blé et de maïs n'ont pas été modifiées, en dépit de l'épidémie mondiale de coronavirus, selon le rapport du ministère américain de l'Agriculture (USDA) le 10 mars. Concernant le blé, les stocks mondiaux de fin de campagne sont même en légère diminution, à 287,1 Mt. Seule la Russie voit ses prévisions d'export grimper d'1 Mt, à 35 Mt. L'Inde, en revanche, voit sa production réévaluée à 103,6 Mt (+1,4 Mt), et ses stocks progresser d'autant, ce qui pourrait favoriser son retour sur le marché mondial. Concernant le maïs, c'est le statu quo général. Dans ce cas, tout comme dans celui du blé, les projections d'importation de la Chine demeurent inchangées, à respectivement 7 et 4 Mt, en dépit de l'épidémie.
Source : agrapresse.fr

Prévisions inchangées pour les échanges mondiaux de blé et maïs, malgré le Covid-19 (USDA)

mer, 03/11/2020 - 09:49
Les prévisions de stocks et d'exportation des principaux producteurs et exportateurs mondiaux de blé et de maïs n'ont pas été modifiées, en dépit de l'épidémie mondiale de coronavirus, selon le rapport du ministère américain de l'Agriculture (USDA) le 10 mars. Concernant le blé, les stocks mondiaux de fin de campagne sont même en légère diminution, à 287,1 Mt. Seule la Russie voit ses prévisions d'export grimper d'1 Mt, à 35 Mt. L'Inde, en revanche, voit sa production réévaluée à 103,6 Mt (+1,4 Mt), et ses stocks progresser d'autant, ce qui pourrait favoriser son retour sur le marché mondial. Concernant le maïs, c'est le statu quo général. Dans ce cas, tout comme dans celui du blé, les projections d'importation de la Chine demeurent inchangées, à respectivement 7 et 4 Mt, en dépit de l'épidémie.
Source : agrapresse.fr

Coronavirus: les ventes en GMS à +5,6 % la première semaine de mars (Nielsen)

mer, 03/11/2020 - 09:48
L’institut Nielsen a indiqué le 11 mars une «poursuite du stockage de produits d'épicerie, surgelés, hygiène», dont les ventes s’envolent début mars en GMS avec l’épidémie de coronavirus. Sur la semaine du 2 au 8 mars, les ventes (en valeur) de produits de grande consommation dans les hypers et supermarchés affichent +5,6 % en glissement annuel, selon un communiqué. «Parmi les rayons en hausse: les produits d'épicerie (pâtes, riz, conserves...), les surgelés, les produits d'hygiène..., entraînant de fréquentes ruptures en rayon, notamment le samedi 7 mars et particulièrement en région parisienne», précise-t-on chez Nielsen. L’institut mesure des ventes à +21,1% en épicerie, +14,1% en aliments pour animaux, +9,4% en surgelés, +6,7% en alimentation infantile.
Source : agrapresse.fr

L'Institut Rousseau propose un plan pour «affranchir l’agriculture des pesticides»

mar, 03/10/2020 - 17:09
Lancé officiellement le 4 mars, l’Institut Rousseau, nouveau cercle de réflexion étiqueté à gauche, propose parmi ses quatre premières notes un plan pour «affranchir l’agriculture des pesticides». «Une sortie des pesticides à l’horizon dix ans nous semble réaliste», explique Léa Lugassy, chercheuse en écologie (MNHN, Inrae) et coordinatrice de la note. Pour atteindre cet objectif, Léa Lugassy propose de fonder l’action politique sur trois piliers: la diversification des cultures, notamment par l’obtention variétale, l’engagement de l’aval pour valoriser ces productions, et la protection des agriculteurs français face à la concurrence internationale par le biais de prix d’entrée sur le territoire communautaire.
Source : agrapresse.fr

Coronavirus en Italie: jusqu'ici peu d'effet pour les exportateurs de broutards

mar, 03/10/2020 - 15:56
Les mesures sanitaires prises par le gouvernement italien pour lutter contre la propagation du coronavirus ont eu jusqu'ici un «impact modéré» sur les exportations françaises de broutards, bien que l'Italie soit leur principale destination, rapporte Benoit Albinet, directeur de Deltagro, entreprise d'export de bovins vifs. «Ce n'est pas catastrophique», étaye Frédéric Lagarde, directeur commercial chez EuroFrance. Mais l'extension dimanche de mesures de confinement à toute l'Italie du Nord, principal bassin d'engraissement des broutards, puis à toute l'Italie ce 3 mars, inquiètent. «Ce sont surtout les dysfonctionnements d'entreprises qui nous inquiètent, car il est recommandé de mettre en congés ou en télétravail les salariés», craint Benoit Albinet. «Nous ne connaissons pas encore les conséquences», affirme Frédéric Lagarde.
Source : agrapresse.fr

Coronavirus en Italie: les nouvelles mesures inquiètent les exportateurs de broutards

mar, 03/10/2020 - 15:56
Les mesures sanitaires prises par le gouvernement italien pour lutter contre la propagation du coronavirus ont eu jusqu'ici un «impact modéré» sur les exportations françaises de broutards, bien que l'Italie soit leur principale destination, rapporte Benoit Albinet, directeur de Deltagro, entreprise d'export de bovins vifs. «Ce n'est pas catastrophique», étaye Frédéric Lagarde, directeur commercial chez EuroFrance. Mais l'extension dimanche de mesures de confinement à toute l'Italie du Nord, principal bassin d'engraissement des broutards, puis à toute l'Italie ce 3 mars, inquiètent. «Ce sont surtout les dysfonctionnements d'entreprises qui nous inquiètent, car il est recommandé de mettre en congés ou en télétravail les salariés», craint Benoit Albinet. «Nous ne connaissons pas encore les conséquences», affirme Frédéric Lagarde.
Source : agrapresse.fr

X

mar, 03/10/2020 - 13:05
XXX
Source : agrapresse.fr

Feu vert pour la mission interministérielle sur le suicide des agriculteurs

mar, 03/10/2020 - 13:05
Le ministre de l’Agriculture Didier Guillaume a remis ce 10 mars une lettre de mission au député du Lot-et-Garonne, Olivier Damaisin, chargé d’enquêter sur le mal-être agricole. Cette mission menée de front avec le ministère de la Santé durera six mois. Elle a pour but de «mieux connaître, mieux comprendre et mieux prévenir le suicide des agriculteurs», a indiqué le ministre. «Aujourd’hui peut-être il y a besoin de mieux libérer la parole», a-t-il ajouté. Dans le cadre de cette mission, Olivier Damaisin rencontrera les structures nationales (institutions, syndicats, coopératives, banques, MSA…) et mènera un travail de terrain auprès d’exploitants et chez des familles endeuillées. Le député a assuré vouloir visiter «toutes les régions de France» et réaliser un travail «le plus transpartisan possible».
Source : agrapresse.fr

Ecocide et repas végétariens: la Convention sur le climat à l'heure du vote

lun, 03/09/2020 - 13:44
Lors de la sixième session de la Convention citoyenne sur le climat, qui s’est tenue du 6 au 8 mars, le groupe ce Nourrir, dédié au secteur agroalimentaire, a pu présenter, comme les quatre autres groupes de travail, sa liste de propositions en vue du vote final qui débutera le 3 avril prochain. Si le groupe a été ovationné pour sa proposition sur le crime d’écocide, d’autres mesures ne font pas encore consensus, comme l’augmentation du nombre de repas végétariens en restauration scolaire. Le crime d’écocide a déjà fait l’objet de plusieurs propositions de loi rejetées, dont la dernière rédigée par des députés socialistes en novembre 2019.
Source : agrapresse.fr

Ecocide et repas végétariens : la Convention sur le climat à l'heure du vote

lun, 03/09/2020 - 13:44
Lors de la sixième session de la Convention citoyenne sur le climat, qui s’est tenue du 6 au 8 mars, le groupe ce Nourrir, dédié au secteur agroalimentaire, a pu présenter, comme les quatre autres groupes de travail, sa liste de propositions en vue du vote final qui débutera le 3 avril prochain. Si le groupe a été ovationné pour sa proposition sur le crime d’écocide, d’autres mesures ne font pas encore consensus, comme l’augmentation du nombre de repas végétariens en restauration scolaire. Le crime d’écocide a déjà fait l’objet de plusieurs propositions de loi rejetées, dont la dernière rédigée par des députés socialistes en novembre 2019.
Source : agrapresse.fr

L'investissement mondial dans les start-up «agri-food» marque le pas en 2019

lun, 03/09/2020 - 12:20
Les investissements dans les start-up «agri-food» (allant de la biotech aux applications de livraisons de repas) ont atteint 19,8 milliards de dollars dans le monde en 2019, soit un recul de 4,8% par rapport à 2018, selon le dernier rapport d’Agfunder paru fin février. Les analystes américains rappellent que le marché du capital-risque dans son ensemble a reculé de 16% sur la même période, dans un contexte de tensions commerciales et de ralentissement de l’économie chinoise. Selon Afunder, le recul des investissements dans les start-up «agri-food» provient principalement du secteur des applications de livraisons de repas à domicile, où les investissements ont baissé de moitié (-56%).
Source : agrapresse.fr

L'investissement dans les start-up «agri-food» a reculé en 2019 à travers le monde

lun, 03/09/2020 - 12:20
Les investissements dans les start-up «agri-food» (allant de la biotech aux applications de livraisons de repas) ont atteint 19,8 milliards de dollars dans le monde en 2019, soit un recul de 4,8% par rapport à 2018, selon le dernier rapport d’Agfunder paru fin février. Les analystes américains rappellent que le marché du capital-risque dans son ensemble a reculé de 16% sur la même période, dans un contexte de tensions commerciales et de ralentissement de l’économie chinoise. Selon Afunder, le recul des investissements dans les start-up «agri-food» provient principalement du secteur des applications de livraisons de repas à domicile, où les investissements ont baissé de moitié (-56%).
Source : agrapresse.fr

Les forêts tropicales sont déjà saturées en carbone (étude)

ven, 03/06/2020 - 17:36
Dans un article paru dans Nature le 4 mars, des chercheurs de l’université de Leeds indiquent, d’après des suivis réalisés en Amazonie et dans la forêt tropicale africaine, que «les puits de carbone des deux forêts tropicales les plus étendues sont désormais saturés». Sur la base d'un suivi du captage de carbone et de la dégradation des végétaux sur 560 sites, les scientifiques concluent que «l’effet de fertilisation du CO2 est de plus en plus contrebalancé par les effets de la hausse des températures et des sécheresses sur la mortalité des arbres».
Source : agrapresse.fr

Le Sénat prolonge l’expérimentation du SRP et de l’encadrement des promotions

ven, 03/06/2020 - 14:48
Quatorze mois, c’est le délai supplémentaire que donnent les sénateurs à l’expérimentation du relèvement du seuil de revente à perte (SRP) et de l’encadrement des promotions en votant le projet de loi d’accélération et de simplification de l’action publique (PJL Asap), le 5 mars. Ils y apportent toutefois une modification: «la possibilité pour certains produits saisonniers (comme le foie gras, NDLR) de déroger à l’encadrement des avantages promotionnels en volume», explique la rapporteure du texte, Patricia Morhet-Richaud (LR). L'expérimentation devait initialement durer deux ans. Mais les sénateurs comme le gouvernement - qui veut un allongement de 30 mois par ordonnance - s’accordent sur la nécessaire prolongation du dispositif afin d'évaluer son impact sur le revenu des agriculteurs.
Source : agrapresse.fr

Les charcutiers proposent une nouvelle réduction de 20% de la teneur en nitrites

ven, 03/06/2020 - 11:49
Les représentants des charcutiers ont soumis aux pouvoirs publics une proposition de modification de leur Code des usages visant à abaisser la teneur maximale en nitrites dans les produits, a appris Agra Presse le 5 mars. Cette réduction pourrait aller jusqu'à -20%, d'après l'annonce faite par la Fict (charcutiers industriels) lors de son audition devant la mission d'information parlementaire sur les sels nitrités dans l'industrie agroalimentaire, le 3 mars. Les professionnels ont soumis leur demande à la DGCCRF pour validation en décembre 2019. Il s'agirait de porter le seuil maximal de nitrites autorisé à «moins de 100 mg/kg en moyenne, en fonction des produits, contre 120 mg/kg aujourd'hui», précise Bernard Vallat, président de la Fict. Les nitrites sont accusés de favoriser le cancer colorectal.
Source : agrapresse.fr

Pages