agrapresse.fr
S'abonner à flux agrapresse.fr
LE QUOTIDIEN DE L'ÉCONOMIE AGRICOLE - PARIS - BRUXELLES
Mis à jour : il y a 7 min 11 sec

Réunion du comité de suivi des relations commerciales la semaine prochaine

jeu, 01/31/2019 - 20:46
A l'occasion de la présentation de ses voeux à la presse le 31 janvier, le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume a annoncé la réunion, "la semaine prochaine", du comité de suivi des relations commerciales, à un mois de leur cloture pour l'année 2019. Ce comité réunit occasionellement un représentant de Bercy, le ministre de l'Agriculture et les représentants des différents maillons des filières alimentaires. "Il y a eu des avancées, notamment dans le lait", mais ce n'est pas suffisant", évalue le ministre, qui a rappelé que la DGCCRF (répression des fraudes) sera prochainement saisie pour des contrôles. Le ministre a par ailleurs annoncé qu'un travail sera entamé, par la suite, sur les marques de distributeurs (MDD), qui ne sont pas concernées par les négociations commerciales, et ont fait l'objet récemment de plusieurs annonces déflationnistes.
Source : agrapresse.fr

L'Ania défend le relèvement du seuil de revente à perte

jeu, 01/31/2019 - 19:10
Face à une "vaste entreprise d'instrumentlisation", l'association nationale des industries alimentaires (Ania) tente de relativiser, dans un communiqué de presse du 31 janvier, les conséquences sur le pouvoir d'achat du relèvement du seuil de revente à perte de 10% qui entrera en vigueur eu 1er février. Reprenant les estimations du ministre de l'Agriculture, Didier Guillaume, sur France Info, elle chiffre cet impact "imperceptible" à 6 euros par an et par Français. "Le relèvement du SRP de 10% permettra demain que tous les produits soient enfin vendus à leur juste valeur", explique l'Ania.
Source : agrapresse.fr

Fonds d’indemnisations phytos : une proposition de loi «irrecevable» pour Phyto-Victimes

jeu, 01/31/2019 - 18:37
La proposition de loi visant à créer un fonds d’indemnisation pour les victimes des produits phytosanitaires qui devrait être votée par l’Assemblée Nationale en séance publique le 31 janvier dans la soirée est, en l’état actuel, «irrecevable pour notre association», a prévenu l’association Phyto-Victimes dans un communiqué publié le 30 janvier. Celle-ci demande notamment «un élargissement des victimes indemnisables», alors que le texte, fortement amendé lors de son passage en commission des affaires sociales la semaine dernière, prévoit que ne soient concernés par le périmètre du fonds que les agriculteurs et leurs enfants, victimes d’une maladie reconnue dans le tableau des maladies professionnelles.
Source : agrapresse.fr

Statut du fermage : bailleurs et fermiers à la recherche d'un «consensus» avant mars

jeu, 01/31/2019 - 14:41
A l'occasion du congrès de la Section nationale des fermiers et métayers (SNFM), organisé le 30 et le 31 janvier aux Sables-d'Olonne, les représentants FNSEA des bailleurs ruraux (SNPR) et des fermiers ont rappelé leur volonté de «travailler ensemble à un consensus», en vue d'une position commune du syndicat majoritaire sur la réforme du statut du fermage, dans la perspective d'une future loi foncière en 2020. Plusieurs réunions sont prévues en février entre les deux sections, pour une échéance en mars. La SNFM appelle à une réforme «globale» du statut du fermage, dans le but d'accorder «plus de liberté au bailleur» et «davantage de sécurité au fermier», fustigeant le développement du «travail à façon intégral» et des «friches».
Source : agrapresse.fr

Sodiaal et Lidl France annoncent un accord pour les marques nationales et les MDD

jeu, 01/31/2019 - 12:32
«Lidl revalorise le prix du lait à 356 €/1?000 litres prix de base pour les producteurs de la coopérative Sodiaal soit 371 €/1000 litres toutes primes confondues», annonce un communique de presse du 31 janvier. L’accord annoncé est d’envergure car il porte «sur la totalité des volumes en lait, fromages et yaourts» à la fois sur les marques nationales de la coopérative (Candia, Yoplait Entremont…) et sur les marques de distributeur de Lidl France ; soit «232 millions de litres de lait». La revalorisation du prix du lait s’établit à 16 €/1000 litres car elle s’inscrit dans la continuité de la charte Lidl qui prévoyait, en 2017, une rémunération de base des éleveurs à hauteur de 340 €/1000 litres.
Source : agrapresse.fr

#Biodiesel argentin : l'UE adopte un dispositif de protection

jeu, 01/31/2019 - 09:27
Les experts des États membres de l’UE, réunis le 30 janvier au sein du comité des instruments de défense commerciale, ont approuvé à une large majorité la proposition de la Commission européenne concernant les mesures anti-subventions sur le biodiesel en provenance d’Argentine. Plutôt que de lui imposer comme envisagé suite à l’enquête antisubventions un droit compensateur définitif allant de 25 % à 33,4 %, l’UE va donc accepter l’offre des exportateurs argentins qui s’engagent à limiter les volumes vendus dans l’UE (à 10% du volume moyen du marché européen aux cours des dernières années, soit environ 1,2 Mt) avec un « prix minimal à l'importation ». Au-delà de ce contingent, le droit compensateur s'appliquera.
Source : agrapresse.fr

Lactalis et E. Leclerc s’accordent pour revaloriser le prix du lait

mer, 01/30/2019 - 17:04
Le groupe Lactalis et E. Leclerc ont annoncé le 30 janvier, dans un communiqué de presse, être parvenus à «un accord tarifaire pour 2019 qui permet une revalorisation des prix du lait payés aux producteurs français», sans en préciser les montants. Nouveauté par rapport aux autres annonces faites dans le cadre de négociations commerciales en cours: «une tierce partie indépendante viendra certifier le niveau des revalorisations», assure le distributeur. Cet accord «massif» doit concerner 200 millions de produits laitiers aux marques de Lactalis vendus dans les centres E. Leclerc. «Les hausses de tarif liées à cet accord seront intégralement répercutées dans le calcul du prix du lait pour l’année 2019», assure Emmanuel Besnier, président du Groupe Lactalis.
Source : agrapresse.fr

Missions des chambres d'agriculture: l'ordonnance présentée en Conseil des ministres

mer, 01/30/2019 - 15:26
L'ordonnance relative aux missions de chambres d'agriculture a été présentée le 30 janvier en Conseil des ministres. Comme attendu, elle instaure deux expérimentations pour trois ans: des régionalisations accrues de certaines missions, sur la base du volontariat ; et pour tout le réseau, de nouvelles missions d'information des agriculteurs sur la réglementation et les contrôles. La version transmise au Conseil d’État stipulait deux types de missions d'information, selon l'APCA : l'une, gratuite, «d'information réglementaire ciblée», en vue de rappeler leurs «droits et obligations» aux agriculteurs et «les contrôles possibles» ; la seconde, payante, consiste en «un appui à la demande d'aides Pac», ou en un «diagnostic» du respect de certaines obligations, ou encore en un «service d'assistance à la mise en conformité» après un contrôle.
Source : agrapresse.fr

Séparation de la vente et du conseil des phytos: une nouvelle version durcie

mer, 01/30/2019 - 14:01
Le projet d’ordonnance sur la séparation du conseil et de la vente concernant les phytos a été durci, d'après une nouvelle version consultée par Agra presse le 30 janvier. La date de son entrée en vigueur a été rapprochée au 1er janvier 2021, au lieu de 2022, et les participations croisées détenues, «directement ou indirectement», «ne peuvent excéder 32%», contre 49% dans la précédente version. Ce nouveau texte rend « complètement impossible » le dispositif de CEPP (Certificats d’économie de produits phytosanitaires), a estimé la FNA (négoce). «Vu les plafonds retenus pour l’indépendance capitalistique des structures et le délai de mise en œuvre de l’ordonnance, on ne peut plus participer de la même manière aux CEPP», considère la déléguée générale Isabelle Guédra.
Source : agrapresse.fr

La CGB, reçue par Didier Guillaume, trouve un soutien à sa demande d’OP

mer, 01/30/2019 - 09:55
Le nouveau président de la CGB (betteraviers) Franck Sander, reçu le 29 janvier par Didier Guillaume, a trouvé un écho favorable à sa demande de créer des organisations de producteurs au sein de la filière, indique le syndicat. «Le ministre a soutenu la démarche entreprise par la CGB pour la mise en place d’OP pour suppléer aux lacunes des commissions de répartition de la valeur existantes et redonner voie au chapitre aux agriculteurs dans le cadre des négociations commerciales», selon un communiqué. Lors de l’entretien, le syndicat a plaidé pour une contractualisation rénovée, qui donnerait «une visibilité sur les prix aux planteurs en amont des semis pour pouvoir s’adapter à la volatilité des prix».
Source : agrapresse.fr

Vin : pour Bordeaux, le divorce entre vignerons et vendeurs de phytos est consommé

mar, 01/29/2019 - 18:39
Les dirigeants du Conseil interprofessionnel du vin de Bordeaux (CIVB) ont annoncé à la presse le 29 janvier que le divorce entre vignerons et vendeurs de phytos est maintenant consommé. Ils ont expliqué cette prise de conscience qui a émergé ces deux dernières années, quand, face aux interrogations des viticulteurs sur la dangerosité des produits de traitement, ils se seraient entendu rétorquer par les firmes chimiques: «À vous de vous protéger». «C’est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Ça a été le début du divorce», a indiqué Philippe Bardet, président de la commission technique du CIVB. «C’est juste insupportable. Un maillon de la chaîne se défausse sur le maillon final, l’agriculteur», s’est exclamé Fabien Bova, directeur du CIVB.
Source : agrapresse.fr

L'Autorité de la concurrence autorise l'acquisition d'Alsa par Dr. Oetker

mar, 01/29/2019 - 16:34
L'Autorité de la concurrence vient d'annoncer le 29 janvier qu'elle autorise l'acquisition des marques de la société Alsa France (groupe Unilever) par le groupe Dr. Oetker, qui commercialise la marque Ancel. Au préalable, Dr. Oetker s'est engagé à conclure une licence de marque pour une durée de cinq ans avec la société Sainte Lucie sur les desserts à préparer Ancel. L'Autorité de la concurrence avait en effet identifié «des risques d'atteinte à la concurrence sur le marché de la fabrication et commercialisation de desserts à préparer aux GMS». L'opération aurait réuni les deux principales marques de ce marché (Ancel et Alsa) au sein de la même entité, rapporte l'Autorité qui craignait que cette nouvelle entité n'atteigne «une part de marché nettement supérieure à 50 %».
Source : agrapresse.fr

Biocontrôle : l’IBMA réclame davantage de soutien à la recherche

mar, 01/29/2019 - 16:34
L’IBMA (entreprises du biocontrôle) est revenue à la charge le 29 janvier pour obtenir un crédit d’impôt recherche majoré. «Incitons les entreprises à investir dans la matière grise sur notre territoire», a lancé en colloque le président Antoine Meyer. Sa demande concerne le crédit d’impôt recherche : il s’agit d’attribuer au biocontrôle un taux majoré de 60% (contre 30%) sur 10 ans. Dans le cadre de l’examen de la loi Egalim, les parlementaires avaient rejeté la mesure proposée via un amendement du rapporteur Moreau. Ce crédit d’impôt recherche majoré pose «quelques difficultés» sur le plan de la mise en œuvre, a indiqué lors du colloque le patron de la DGAL (ministère de l'Agriculture) Patrick Dehaumont.
Source : agrapresse.fr

Chlordécone : abaissement des limites de résidus pour la viande bovine

mar, 01/29/2019 - 15:25
Dans un décret, paru le 29 janvier au Journal officiel, le gouvernement diminue les limites maximales de résidus (LMR) de chlordécone autorisées dans la viande bovine destinée à la consommation humaine. L'arrêté fait passer ce seuil de 0,100mg/kilo à 0,020 mg/kilo. Cette publication fait suite à l'annonce du ministre de la Transition écologique et solidaire, François de Rugy, qui avait promis, le 24 janvier, un décret garantissant un «haut niveau de protection sanitaire pour les consommateurs», répondant à une question de la députée Laurence Vanceunebrock-Mialon (LREM), lors d'une audition devant la délégation des Outres-mer de l'Assemblée Nationale. Cet insecticide, très persistant dans les milieux naturels, a été utilisé contre le charançon du bananier jusqu’en 1993 aux Antilles.
Source : agrapresse.fr

Miimosa ouvre sa plateforme au financement de projets par des entreprises

mar, 01/29/2019 - 15:17
La société de financement participatif Miimosa a annoncé le 29 janvier qu'elle va ouvrir sa plateforme au financement de projets agricoles par des personnes morales (entreprises, fondations...), au travers du lancement d'une nouvelle offre appelée Miimosa Transition. Jusqu'ici la participation au financement était réservée aux particuliers. Ce nouveau service cible 8 thématiques de «transition» (réduction de l’empreinte carbone, agroécologie...) et des projets portés par de «grosses structures agricoles françaises sous contrat avec des distributeurs, coopératives ou transformateurs», a précisé Florian Breton, le fondateur de Miimosa. La plateforme a présenté ses 5 premiers partenaires (Danone, Carrefour, Herta, D'aucy, Les Paysans de Rougeline).
Source : agrapresse.fr

Libre-échange : l’avocat général de la CJUE ne remet pas en cause le Ceta

mar, 01/29/2019 - 12:44
L’avocat général de la Cour de justice européenne a estimé le 29 janvier que le mécanisme de règlement des différends entre investisseurs et États prévu par l’accord de libre-échange entre l’UE et le Canada (Ceta) est compatible avec le droit de l’Union. Ses conclusions, qui sont généralement suivies par les juges, sont rendues en réponse à un avis demandé en 2017 par la Belgique à la Cour. C’est une déception pour plusieurs organisations agricoles alternatives européennes (European Milk Board, Coordination européenne-Via Campesina) et nationales (belges, françaises allemande...) qui avaient manifesté le 25 janvier à la frontière belgo-allemande pour « l’abandon du Ceta et consorts ».
Source : agrapresse.fr

Énergie : le projet de PPE peu incitatif à l’essor de la méthanisation (FNSEA)

lun, 01/28/2019 - 18:58
Le projet de Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) 2019-2023 et 2023-2028, publié le 25 janvier par le ministère de la Transition écologique, «accorde peu de place au développement de l’énergie issue de l’agriculture, notamment de la méthanisation», a commenté le 28 janvier Olivier Dauger, chargé des dossiers «énergie» à la FNSEA, dans un entretien avec Agra presse. Non seulement il rabaisse de 10% à 7% en 2030 les ambitions du biométhane dans la consommation de gaz en France inscrites dans la loi de Transition énergétique de 2015, mais il diminue les tarifs de rachat de biométhane au producteur de 95 € le mégawatt actuellement à 67 € en 2023 et 60 € en 2028.
Source : agrapresse.fr

Hausse de 1,2 % du nombre d’installations en 2017

lun, 01/28/2019 - 15:52
«En 2017, 14319 non-salariés se sont installés en tant que chefs d’exploitation agricole», compte la MSA dans un communiqué de presse du 28 janvier. Cette hausse de 1,2% sur un an fait suite à un recul de 6,2% du nombre d’installations en 2016. Parmi ses nouveaux installés: 66,6% ont moins de 40 ans éligibles au dispositif d’aides à l’installation, 25,6% sont des installations tardives (hors transfert entre époux) et 7,8% résultent de transfert entre époux. Seules 40,1% sont des femmes. Ce taux de féminisation chute à 28,8 % parmi les jeunes installés. Il se réduit à 54% en 2017 parmi les installations tardives – il était de 62,1 % en 2007. Et grimpe à 90,5 % parmi les installations par transferts entre époux.
Source : agrapresse.fr

Agenda de la semaine agricole du 28/01/2019

lun, 01/28/2019 - 14:54
Lundi 28 janvier
Conseil agricole de l’UE
Colloque au Sénat sur la santé et les territoires ruraux
Le grossiste Metro lance un fonds de dotation
Conférence de presse FranceAgrimer suite au conseil spécialisé viti
Salon Millésime Bio à Montpellier jusqu'au 30 janvier

Mardi 29 janvier
Colloque IBMA (biocontrôle)
Miimosa lance une nouvelle plateforme (financement participatif)
2èmes rencontres de l'alimentation durable, par la fondation Daniel & Nina Carasso (Danone)
Conférence de presse du CIVB (bordeaux)

Mercredi 30 janvier
Remise d'un rapport de l'Académie de l'agriculture sur l'agroécologie
Conférence de presse France gaz renouvelable

Jeudi 31 janvier
Examen d'une PPL portant création d'un fonds d'indemnisation des victimes des phytos (Assemblée nationale)
Examen d'une PPL portant création d'un fonds d'indemnisation des victimes du chlordécone et du paraquat (Assemblée nationale)
Journée Aftaa (alimentation animale)
Congrès des fermiers et métayers de la SNFM

Vendredi 1er février
Paris Grain day, organisé par Agritel
Assemblée générale de la FNEDT (entrepreneurs de travaux agricoles)
Source : agrapresse.fr

Pac post-2020 : la France soumet formellement ses propositions à Bruxelles

lun, 01/28/2019 - 11:48
Didier Guillaume a formellement mis sur la table du Conseil agricole de l’UE réuni le 28 janvier à Bruxelles un document de sept pages, daté de décembre 2018, exposant la « position de la France pour la négociation de la Pac 2020 », négociation qui « ne doit pas conduire à un affaiblissement des mécanismes communs garants du bon fonctionnement du marché intérieur ». Cette nouvelle politique devra « accompagner la transformation des filières » (en fusionnant aides couplées et programmes opérationnels en un plafond de crédits unique), consacrer à l’environnement un « objectif minimal de dépenses » et instaurer, pour la gestion des crises, un « seuil d'alerte » qui conduirait la Commission européenne à présenter des propositions, souligne notamment le document français.
Source : agrapresse.fr

Pages