agrapresse.fr
S'abonner à flux agrapresse.fr
LE QUOTIDIEN DE L'ÉCONOMIE AGRICOLE - PARIS - BRUXELLES
Mis à jour : il y a 28 min 5 sec

Vin: Bruxelles prolonge le paquet de mesures exceptionnelles de soutien

jeu, 01/28/2021 - 16:27
Comme prévu, la Commission européenne a adopté le 28 janvier, la prolongation d’un an des mesures exceptionnelles de soutien au secteur vitivinicole, les rendant ainsi applicables jusqu’au 15 octobre 2021 et rétroactives au 16 octobre 2020. Ces mesures comprennent le recours à une aide à la distillation et au stockage de crise, une contribution européenne plus élevée (de 50 à 70%) aux programmes nationaux de soutien, ainsi qu'une flexibilité accrue des programmes de soutien du marché. Ce dernier comprend des outils de maîtrise du potentiel de production plus flexibles et la possibilité pour les États membres d’adapter leurs programmes de soutien.
Source : agrapresse.fr

Saisonniers: la FNSEA sonne la «mobilisation générale» avant les récoltes printanières

jeu, 01/28/2021 - 16:10
Lors d'un point presse le 29 janvier après un entretien avec le Premier ministre, la présidente de la FNSEA Christiane Lambert a appelé «à la mobilisation générale» sur le front de l'emploi, «pour cueillir les fruits et légumes qui vont arriver à maturité». «Cette année encore, nous avons besoin de bras», a lancé l'éleveuse du Maine-et-Loire en direction de «tous les saisonniers qui malheureusement n'ont pas trouvé d'emploi dans les restaurants, les bars, les stations de ski ou les stations balnéaires». Chaque année, l'agriculture a «besoin d'un million de contrats saisonniers», précise Jérôme Volle, vice-président de la FNSEA en charge de l'emploi. Parmi eux, «les travailleurs étrangers sont «déterminants». «Nous avons de grosses inquiétudes s'il devait y avoir des fermetures brutales des frontières», alerte cet agriculteur ardéchois.
Source : agrapresse.fr

Administration: Maud Faipoux devient conseillère agriculture à Matignon

jeu, 01/28/2021 - 09:38
Dans un arrêté paru au Journal officiel le 28 janvier, Maud Faipoux est nommée conseillère technique agriculture au cabinet du Premier ministre Jean Castex, à compter du 4 février 2021. Elle remplace à ce poste Julien Turenne, parti à la Cour des Comptes. Elle occupait jusqu'ici le poste de conseillère «filières végétales, sortie de la dépendance aux produits phytosanitaires» au cabinet de Julien Denormandie. Auparavant, elle avait effectué sa carrière dans l'administration, dans les services centraux et déconcentrés du ministère de l'Agriculture, avant de devenir de 2016 à 2020, responsable à Matignon du secteur agriculture, alimentation et pêche au secrétariat général des affaires européennes (SGAE).
Source : agrapresse.fr

Fonds de calamités: report de décision pour certains départements

mer, 01/27/2021 - 16:53
Une sénatrice Divers droite et les syndicats agricoles majoritaires d'au moins deux départements se sont émus du report de décisions d'indemnisation qui devaient être prises lors d'une réunion du Comité des calamités agricoles (CNGRA), le 20 janvier. Interpellé par la sénatrice de la Nièvre, Nadia Sollogoub (Divers droite), lors la séance des questions au gouvernement le 27 janvier, Julien Denormandie a répondu que ce report était dû au grand nombre de dossiers déposés: «Nous avons tellement de cas que nous avons dû faire deux comités, l'un en janvier, l'autre en février, où il y aura le département de la Nièvre.» Le ministre a nié toute «lourdeur administrative», et même dénoncé une forme d'«administration-bashing», qu'il juge «insupportable».
Source : agrapresse.fr

Semences : l’interprofession change de nom et réaffirme sa volonté d'ouverture

mer, 01/27/2021 - 16:53
L’interprofession semencière, rebaptisée Semae (ex-Gnis), a donné le 27 janvier des gages d’ouverture et de transparence, en dévoilant son projet stratégique. Il s’agit d’en faire l’interprofession «de toutes les formes et tous les usages» de semences et plants, a réaffirmé le président François Desprez. Semence de ferme, paysanne, sélection participative, etc. : les «autres façons de produire» y trouvent leur place avec la création d’une neuvième section, dont la présidence est confiée aux «nouveaux entrants». La Coordination rurale, la Confédération paysanne, syndicats dits minoritaires, sont invitées à faire partie du conseil d’administration de Semae.
Source : agrapresse.fr

Plan de relance: clôture sans rallonge dans l'immédiat de l'aide aux agroéquipements

mer, 01/27/2021 - 15:29
Après le succès et la clôture temporaire de l'aide aux agroéquipements du plan protéine (60 M€ de demandes, pour une enveloppe de 2 0M€), le ministère de l'Agriculture a annoncé, dans un communiqué le 27 janvier, la clôture d'un autre guichet du plan de relance, celui des aides à la conversion des agroéquipements. Dotée de 215 M€, cette mesure a aussi connu un «succès massif et rapide», avec 14 710 dépôts de dossiers, pour un montant de 205 M€. Les 10 M€ restants sont sanctuarisés pour être par la suite rouverts aux départements d'Outre-mer qui ont déposé «un peu moins de dossiers» que le reste du territoire, précise-t-on au cabinet du ministre de l'Agriculture. Pour l'heure, il n'est pas prévu que la mesure soit ré-abondée, expliquent les services du ministre.
Source : agrapresse.fr

Plan de relance: clôture de l'aide à la conversion d'agroéquipements, 205 M€ de dossiers

mer, 01/27/2021 - 15:29
Après le succès et la clôture temporaire de l'aide aux agroéquipements du plan protéine (60 M€ de demandes, pour une enveloppe de 2 0M€), le ministère de l'Agriculture a annoncé, dans un communiqué le 27 janvier, la clôture d'un autre guichet du plan de relance, celui des aides à la conversion des agroéquipements. Dotée de 215 M€, cette mesure a aussi connu un «succès massif et rapide», avec 14 710 dépôts de dossiers, pour un montant de 205 M€. Les 10 M€ restants sont sanctuarisés pour être par la suite rouverts aux départements d'Outre-mer qui ont déposé «un peu moins de dossiers» que le reste du territoire, précise-t-on au cabinet du ministre de l'Agriculture. Pour l'heure, il n'est pas prévu que la mesure soit ré-abondée, expliquent les services du ministre.
Source : agrapresse.fr

Plan protéines végétales: le gouvernement réabonde l'aide aux agroéquipements

mer, 01/27/2021 - 10:02
Source : agrapresse.fr

Plan protéines: les 20 M€ pour l’agroéquipement dépensés, un 2nd dispositif prévu

mer, 01/27/2021 - 10:02
FranceAgriMer annonce un «second dispositif exceptionnel» pour les aides aux équipements et semences du plan protéines, vu le dépassement des 20 M€ budgétés. «Le premier guichet agroéquipement du plan protéines végétales a reçu un grand nombre de demandes couvrant l’enveloppe dévolue de 20 M€. Ce premier guichet est clos», peut-on lire sur son site internet. L’établissement national précise qu’«un second dispositif exceptionnel sera très prochainement ouvert», après examen en conseil d‘administration.
Source : agrapresse.fr

Saisonniers agricoles: une importante filière illégale démantelée

mar, 01/26/2021 - 20:57
Cinq personnes ont été mises en examen, dont une placée en détention provisoire, pour avoir fait travailler illégalement dans toute la France environ 250 travailleurs saisonniers marocains, a annoncé la Police aux frontières (Paf) de Toulouse le 25 janvier à la presse locale. Les suspects auraient dirigé, au travers de prête-noms, plusieurs sociétés de prestations de travaux agricoles, qui ne déclaraient pas leurs activités. Les saisonniers, dont certains en situation irrégulière, auraient été employés sous des identités différentes dans plusieurs exploitations. En deux ans d'activité, leurs sociétés auraient généré près d'1,6 M€ de chiffre d'affaires non déclaré, selon la presse locale. Les travaux de prestation étaient dédiés notamment au ramassage de fruits ou à la taille de vignes.
Source : agrapresse.fr

Vin: les ventes de champagne reculent de 1 Mrd€ en 2020, moins que rédouté

mar, 01/26/2021 - 20:57
La filière du champagne a enregistré une chute de 18 % de ses expéditions en 2020, soit une perte d’environ un milliard d’euros, mais elle a évité l’effondrement de 30% qu’elle redoutait, «grâce aux expéditions de fin d’année». Tel est le constat dressé par le Comité champagne, l’interprofession du vignoble, lors d’une conférence de presse le 26 janvier. Le Comité anticipait 230 millions de bouteilles vendues, or les expéditions ont atteint 245 millions de bouteilles. Au regard des performances économiques constatées, le comité a décidé de sortir de la réserve interprofessionnelle l’équivalent de 400 kilos de raisins par hectare pour le tirage en bouteilles à partir du 1er février.
Source : agrapresse.fr

Fruits et légumes: Interfel alerte sur un «tassement» de la consommation en bio

mar, 01/26/2021 - 16:09
Après plusieurs années de progression, «la consommation de fruits et légumes bio semble se tasser», alerte Laurent Grandin, le président de l'interprofession des fruits et légumes frais (Interfel), lors d'une conférence de presse le 26 janvier. Alors qu'elle suivait «une tendance de +7 à +8%» ces dernières années, la consommation de fruits et légumes bio pourrait finir 2020 autour de +5%. «Un ralentissement sans doute lié à la crise économique», pour M. Grandin. Le président d'Interfel a alerté les pouvoirs publics sur un probable «effet de ciseaux en 2021», car de nombreuses exploitations arrivent en fin de conversion. «Compte tenu des volumes qui arrivent, on risque de se retrouver avec une offre surabondante.»
Source : agrapresse.fr

Accords de libre-échange: un impact positif sur l’agriculture de l’UE, selon Bruxelles

mar, 01/26/2021 - 15:42
Avec les accords de libre-échange qu'elle négocie «l’UE est parvenue à trouver un juste équilibre entre la hausse des opportunités d’exportation offertes aux agriculteurs et la protection de ces derniers contre les effets néfastes potentiels d’une augmentation des importations», s'est félicité le 26 janvier Valdis Dombrovskis, commissaire européen au Commerce lors de la présentation d'une étude sur l'impact cumulé des douze accords de libre-échange signés par l'UE ou en cours de négociation. Ce travail confirme un apport globalement positif de ces accords sur la balance commerciale agroalimentaire de l’UE d’ici 2030. Certains secteurs devraient profiter d'opportunités commerciales substantielles, en particulier les produits laitiers, la viande de porc, le blé ou le vin, mais d'autres (viandes bovine et ovine, volaille, riz) devraient subir une pression supplémentaire, admet Bruxelles.
Source : agrapresse.fr

Biocarburants: l’éthanol continue de gagner des parts de marché (professionnels)

mar, 01/26/2021 - 13:28
Le E10 occupe désormais une part de marché des essences de 48,5 % (en 2020), soit près d’un point en plus qu’en 2019, a indiqué la collective du bioéthanol le 26 janvier. Dans le même temps, la consommation d‘E85 a augmenté de 4 % en 2020, alors même que les carburants essence ont chuté de 14 %. La consommation de E10 devrait se poursuivre, selon la collective, car il est vendu près de 4 centimes moins cher que le SP95 en moyenne dans une même station. Quant à l’E85, son prix est deux fois moins élevé que l'E10, et l’homologation de boîtiers de conversion E85 incluant les véhicules de 15 CV est bien engagée, selon la collective. Enfin, Ford sortira pas moins de six modèles de voitures «flexifuel» (capables de rouler à l'E85), à partir du printemps.
Source : agrapresse.fr

Saisonniers: une filière illégale démantelée dans le Tarn-et-Garonne (presse)

mar, 01/26/2021 - 10:54
Cinq personnes ont été mises en examen, dont une placée en détention provisoire, pour avoir fait travailler illégalement dans toute la France environ 250 travailleurs saisonniers marocains, a annoncé la Police aux frontières (Paf) de Toulouse le 25 janvier à la presse locale. Les suspects auraient dirigé, au travers de prête-noms, plusieurs sociétés de prestations de travaux agricoles, qui ne déclaraient pas leurs activités. Les saisonniers, dont certains en situation irrégulière, auraient été employés sous des identités différentes dans plusieurs exploitations. En deux ans d'activité, leurs sociétés auraient généré près d'1,6 M€ de chiffre d'affaires non déclaré, selon la presse locale. Les travaux de prestation étaient dédiés notamment au ramassage de fruits ou à la taille de vignes.
Source : agrapresse.fr

Mort du loup de Valberg: les associations dénoncent «un braconnage»

lun, 01/25/2021 - 14:51
Dans deux communiqués publiés le 22 et le 25 janvier, FNE Auvergne Rhône-Alpes et l’association Ferus indiquent que le loup secouru à Valberg (Alpes-Maritimes) à l’automne 2019, puis relâché dans les Alpes en août 2020 «est mort, très probablement victime d’un braconnage». Pour preuve, selon les associations, le collier de l’animal aurait été retrouvé au bord d’une route, à proximité du domicile de l’un des référents régionaux de FNE pour le loup.
Source : agrapresse.fr

Irrigation: un nouveau texte pour encadrer les volumes prélevables

dim, 01/24/2021 - 21:04
Le ministère de la Transition écologique a ouvert une consultation publique, depuis le 21 janvier, sur le décret relatif à la gestion quantitative de la ressource en eau. Dans ce projet de texte, le volume prélevable est défini comme un «volume pouvant statistiquement être prélevé huit années sur dix en période de basses eaux dans le milieu naturel». Le décret vise une sécurisation juridique de l’AUP (autorisation unique de prélèvement). Ainsi, «l’autorisation approuvant un programme de retour à l’équilibre peut autoriser temporairement en période de basses eaux des prélèvements supérieurs au volume prélevable approuvé, jusqu’à l’échéance prévue pour ce retour». Initialement, la parution de ce décret était annoncée par un article de la loi Asap, qui fut censuré par le Conseil constitutionnel comme cavalier législatif.
Source : agrapresse.fr

Visons: la Coméco veut accélérer l'interdiction de leur élevage

dim, 01/24/2021 - 21:04
Le 20 janvier, lors de l'examen en commission des Affaires économiques de la PPL Maltraitance animale, les députés ont adopté l'interdiction de l'élevage de visons deux ans après la promulgation de cette loi. Déposé par les rapporteurs de la PPL, cet amendement accélère le calendrier de la fin de ces élevages, initialement annoncée d'ici cinq ans par la ministre de la Transition écologique. «Le faible nombre d'élevages existant actuellement en France (quatre, NDLR) invite à envisager une interdiction plus rapide», explique l'exposé des motifs. Raison invoquée: le coronavirus peut passer du vison à l'Homme. Adoptée à l'unanimité par les députés de la Coméco, cette proposition de loi sera discutée en séance publique à partir du 26 janvier.
Source : agrapresse.fr

Irrigation : mise en consultation du décret sur les volumes prélevables (ministère)

ven, 01/22/2021 - 18:08
Le ministère de la Transition écologique a ouvert une consultation publique, depuis le 21 janvier, sur le décret relatif à la gestion quantitative de la ressource en eau. Dans ce projet de texte, le volume prélevable est défini comme un «volume pouvant statistiquement être prélevé huit années sur dix en période de basses eaux dans le milieu naturel». Le décret vise une sécurisation juridique de l’AUP (autorisation unique de prélèvement). Ainsi, «l’autorisation approuvant un programme de retour à l’équilibre peut autoriser temporairement en période de basses eaux des prélèvements supérieurs au volume prélevable approuvé, jusqu’à l’échéance prévue pour ce retour». Initialement, la parution de ce décret était annoncée par un article de la loi Asap, qui fut censuré par le Conseil constitutionnel comme cavalier législatif.
Source : agrapresse.fr

Visons: la Coméco veut interdire leur élevage d'ici deux ans, au lieu de cinq

ven, 01/22/2021 - 17:56
Le 20 janvier, lors de l'examen en commission des Affaires économiques de la PPL Maltraitance animale, les députés ont adopté l'interdiction de l'élevage de visons deux ans après la promulgation de cette loi. Déposé par les rapporteurs de la PPL, cet amendement accélère le calendrier de la fin de ces élevages, initialement annoncée d'ici cinq ans par la ministre de la Transition écologique. «Le faible nombre d'élevages existant actuellement en France (quatre, NDLR) invite à envisager une interdiction plus rapide», explique l'exposé des motifs. Raison invoquée: le coronavirus peut passer du vison à l'Homme. Adoptée à l'unanimité par les députés de la Coméco, cette proposition de loi sera discutée en séance publique à partir du 26 janvier.
Source : agrapresse.fr

Pages