agrapresse.fr
S'abonner à flux agrapresse.fr
LE QUOTIDIEN DE L'ÉCONOMIE AGRICOLE - PARIS - BRUXELLES
Mis à jour : il y a 43 min 11 sec

Le Japon rouvre intégralement son marché à la viande bovine française

ven, 08/07/2020 - 15:57
«Le Japon a officiellement levé ce jour l’ensemble des restrictions sanitaires qui pesaient encore sur l’exportation de la viande de boeuf française», annoncent les ministère de l'Agriculture et du Commerce extérieur dans un communiqué le 7 août. Ce produit était frappé d'un embargo depuis la crise de l'ESB au début des années 2000. En 2013, Tokyo avait ré-autorisé les importations de viandes issues de bovins de moins de 30 mois. Après un dernier cycle de négociations, la France peut désormais «exporter au Japon de la viande sans limite d’âge, y compris des viandes hachées», précise le communiqué.
Source : agrapresse.fr

Sécheresse en Martinique: les agriculteurs demandent 15 millions d'euros d'aides

ven, 08/07/2020 - 14:17
Frappés par une sécheresse historique au printemps, les agriculteurs martiniquais ont demandé un plan d'urgence de plus de 15 millions d'euros à leur collectivité territoriale, a annoncé le président de la chambre d'agriculture Louis-Daniel Bertome à Agra Presse le 5 août. Les demandes les plus urgentes concernent «les éleveurs, qui sont exsangues, et les replantations», détaille l'élu. L'ensemble de l'île a connu des déficits de précipitations de 25 à 50% entre mars et mai 2020. «Synthétisant les besoins des filières» selon M. Bertome, le plan d'aide concerne les fruits et légumes (8,5 millions d'euros), la banane (3 millions), les bovins et caprins (1,5 million), la canne à sucre (660 000 euros), l'apiculture (280 000 euros), ainsi que des aides à la trésorerie pour les coopératives (1,73 million).
Source : agrapresse.fr

Sécheresse: le ministre autorise le report de l’implantation des cultures dérobées

ven, 08/07/2020 - 12:42
«Face à l’épisode de sécheresse en cours, le ministre de l’Agriculture (…) autorise le report de la date limite d’implantation des cultures dérobées valorisées comme surface d'intérêt écologique (SIE)» au 20 août pour les exploitants de 25 départements qui le demanderaient, annonce un communiqué du 7 août. «La sécheresse des sols constatée dans certains départements est désormais susceptible de compromettre la levée des cultures dérobées», justifie le ministère. De plus, pour 11 départements «dont la période de présence débutait le 6 août au plus tard, les exploitants qui auraient déjà implanté leurs cultures dérobées doivent déposer une demande de dérogation à la levée si ces cultures dérobées ne lèvent pas ou lèvent partiellement».
Source : agrapresse.fr

Petits pois d’industrie: plus mauvaise récolte depuis 30 ans (Cénaldi)

jeu, 08/06/2020 - 17:02
Avec un déficit de 30 000 tonnes, la récolte 2020 de petits pois d’industrie est «une des plus mauvaises (…) depuis 30 ans», déplore le Cénaldi (association d’organisations de producteurs, AOP). «Excès d’eau et sècheresse, vents desséchants et orages de grêle, écarts de température… Rien n’a été épargné à la culture du petit pois», précise l’AOP, qui regroupe les 4000 producteurs français de légumes pour l’industrie (conserve et surgelés). Les organisations de producteurs pointent aussi le «manque de protection contre les agresseurs», qui a permis aux maladies racinaires et aux pucerons vecteurs de viroses de «se multiplier à loisir». «La situation est identique dans tous les bassins de production européens», indique le Cénaldi, qui ne formule aucune demande d’aide dans son communiqué.
Source : agrapresse.fr

Betteraves: le gouvernement va légiférer pour permettre l’usage des néonicotinoïdes en enrobage

jeu, 08/06/2020 - 15:51
Le gouvernement proposera une «modification législative cet automne» pour permettre l’utilisation des néonicotinoïdes en enrobages de semences de betteraves, annonce le ministère de l’Agriculture dans un communiqué le 6 août. Une décision que le ministre Julien Denormandie justifie par la «crise inédite» que traverse la filière, frappée par une infestation de pucerons vecteurs de la jaunisse. Cette dérogation serait accordée pour 120 jours, «pour la campagne 2021 et le cas échéant les deux campagnes suivantes». Elle serait assortie de «conditions strictes d’usage»: pulvérisation prohibée et «interdiction de planter des cultures attractives de pollinisateurs, suivant celles de betteraves». Insecticides dangereux pour les pollinisateurs, les néonicotinoïdes sont interdits depuis septembre 2018.
Source : agrapresse.fr

Betterave: le gouvernement va légiférer pour permettre l’usage des néonicotinoïdes en enrobage

jeu, 08/06/2020 - 15:51
Le gouvernement proposera une «modification législative cet automne» pour permettre l’utilisation des néonicotinoïdes en enrobages de semences de betteraves, annonce le ministère de l’Agriculture dans un communiqué le 6 août. Une décision que le ministre Julien Denormandie justifie par la «crise inédite» que traverse la filière, frappée par une infestation de pucerons vecteurs de la jaunisse. Cette dérogation serait accordée pour 120 jours, «pour la campagne 2021 et le cas échéant les deux campagnes suivantes». Elle serait assortie de «conditions strictes d’usage»: pulvérisation prohibée et «interdiction de planter des cultures attractives de pollinisateurs, suivant celles de betteraves». Insecticides dangereux pour les pollinisateurs, les néonicotinoïdes sont interdits depuis septembre 2018.
Source : agrapresse.fr

Moisson 2020: l’AGPB réclame un «plan d’urgence pour soutenir les céréaliers»

jeu, 08/06/2020 - 10:51
Alors que les céréaliers bouclent une moisson 2020 «catastrophique» selon l’AGPB (producteurs de blé, FNSEA), son président Éric Thirouin a demandé «l’adoption sans attendre d’un plan de mesures exceptionnelles», annonce un communiqué le 6 août. Une requête formulée au ministre de l’Agriculture Julien Denormandie lors d’un déplacement dans une exploitation céréalière du Cher le 5 août. L’association spécialisée de la FNSEA veut la création de cellules de crise dans les départements les plus touchés. Autres mesures réclamées par l’AGPB: «le déblocage du fonds d’allègement des charges, l’exonération de la taxe sur le foncier non bâti, l’allégement des charges sociales et une avance des aides de la Pac majorée à 80% au plus tard le 15 octobre 2020».
Source : agrapresse.fr

Moisson 2020: l’AGPB demande un «plan d’urgence pour soutenir les céréaliers»

jeu, 08/06/2020 - 10:51
Alors que les céréaliers bouclent une moisson 2020 «catastrophique» selon l’AGPB (producteurs de blé, FNSEA), son président Éric Thirouin a demandé «l’adoption sans attendre d’un plan de mesures exceptionnelles», annonce un communiqué le 6 août. Une requête formulée au ministre de l’Agriculture Julien Denormandie lors d’un déplacement dans une exploitation céréalière du Cher le 5 août. L’association spécialisée de la FNSEA veut la création de cellules de crise dans les départements les plus touchés. Autres mesures réclamées par l’AGPB: «le déblocage du fonds d’allègement des charges, l’exonération de la taxe sur le foncier non bâti, l’allégement des charges sociales et une avance des aides de la Pac majorée à 80% au plus tard le 15 octobre 2020».
Source : agrapresse.fr

Saisonniers: le TO-DE reconduit en 2021, la FNSEA veut sa pérennisation

mer, 08/05/2020 - 19:03
«Nous avons eu la bonne surprise d’entendre le Premier ministre nous annoncer que le TO-DE va être prolongé en 2021, c’est une très bonne nouvelle!», a déclaré le secrétaire général de la FNSEA Jérôme Despey à Agra Presse, après un déplacement de Jean Castex dans le Cher le 5 août. Ce dispositif d’exonération de charges patronales pour les employeurs de saisonniers agricoles devait disparaître au 1er janvier 2021, il sera finalement reconduit jusqu’à fin 2021, affirme M. Despey. Cette annonce «apporte un soutien tangible pour 2021», se félicite la FNSEA dans un communiqué le 5 août. Le syndicat majoritaire demande que «le TO-DE soit désormais pérennisé afin d’apporte plus de visibilité aux employeurs agricoles».
Source : agrapresse.fr

Main-d’œuvre saisonnière: le TO-DE reconduit en 2021, la FNSEA veut sa pérennisation

mer, 08/05/2020 - 17:49
«Nous avons eu la bonne surprise d’entendre le Premier ministre nous annoncer que le TO-DE va être prolongé en 2021, c’est une très bonne nouvelle!», a déclaré le secrétaire général de la FNSEA Jérôme Despey à Agra Presse, après un déplacement de Jean Castex dans le Cher le 5 août. Ce dispositif d’exonération de charges patronales pour les employeurs de saisonniers agricoles devait disparaître au 1er janvier 2021, il sera finalement reconduit jusqu’à fin 2021, affirme M. Despey. Cette annonce «apporte un soutien tangible pour 2021», se félicite la FNSEA dans un communiqué le 5 août. Le syndicat majoritaire demande que «le TO-DE soit désormais pérennisé afin d’apporte plus de visibilité aux employeurs agricoles».
Source : agrapresse.fr

Jean Castex annonce 76 millions d'euros d'aides supplémentaires pour la viticulture

mer, 08/05/2020 - 17:45
En déplacement à Sancerre (Cher) le 5 août, le Premier ministre Jean Castex a annoncé 76 millions d’euros d’aides supplémentaires pour la filière vitivinicole. Dans le détail, 56 millions d’euros supplémentaires iront à l’aide à la distillation et 20 millions de plus au stockage privé. Ce troisième volet s’ajoute à deux précédents plans d’aide débloqués en mai, portant le total à 246 millions d’euros. Un «effort de solidarité», a résumé le Premier ministre, qui a «demandé à ce que ces aides puissent être distribuées le plus rapidement possible car les besoins en trésorerie (...) sont forts». Ces nouvelles aides ont été accueillies avec «soulagement» par le secrétaire général de la FNSEA Jérôme Despey, présent lors du déplacement.
Source : agrapresse.fr

Abattoirs: le conseil scientifique Covid-19 suggère un dépistage systématique des salariés

mar, 08/04/2020 - 19:00
Dans son avis publié le 3 août, le Conseil scientifique Covid-19 suggère qu’en cas d’«alerte épidémiologique» les salariés des abattoirs puissent faire l’objet d’une «surveillance par dépistage systématique proposé». Intitulé «Se préparer maintenant pour anticiper un retour du virus à l’automne», le 8e avis du Conseil scientifique a été transmis à l’exécutif le 27 juillet. «Les employés des abattoirs constituent une population à risque», estiment les chercheurs citant le «travail en espace fermé, en proximité étroite avec d’autres collègues» ou encore les «transports et logements partagés». Sans oublier la faible température (4 à 10°C) dans les zones de découpe, qui «pourrait être un facteur favorisant la survie du virus».
Source : agrapresse.fr

Abattoirs: le conseil scientifique Covid-19 suggère un dépistage systématique

mar, 08/04/2020 - 17:24
Dans son avis publié le 3 août, le Conseil scientifique Covid-19 suggère qu’en cas d’«alerte épidémiologique» les salariés des abattoirs puissent faire l’objet d’une «surveillance par dépistage systématique proposé». Intitulé «Se préparer maintenant pour anticiper un retour du virus à l’automne», le 8e avis du Conseil scientifique a été transmis à l’exécutif le 27 juillet. «Les employés des abattoirs constituent une population à risque», estiment les chercheurs citant le «travail en espace fermé, en proximité étroite avec d’autres collègues» ou encore les «transports et logements partagés». Sans oublier la faible température (4 à 10°C) dans les zones de découpe, qui «pourrait être un facteur favorisant la survie du virus».
Source : agrapresse.fr

Sécheresse : le ministre de l'Agriculture autorise l’utilisation des jachères pour les éleveurs

ven, 07/31/2020 - 22:17
«Le ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, Julien Denormandie a décidé d’autoriser les éleveurs directement affectés par la sécheresse à utiliser les surfaces en jachères pour faire pâturer leurs troupeaux ou faucher pour produire du fourrage», annonce un communiqué du ministère le 31 juillet. Touchés par la sécheresse, 47 départements sont concernés par cette mesure. Les agriculteurs doivent se tourner vers leur préfecture pour demander cette autorisation. Les jachères déclarées en tant que surface d’intérêt écologique (SIE) même fauchées ou pâturées pourront continuer à être comptabilisées comme SIE pour l’octroi du «paiement vert».
Source : agrapresse.fr

Suicide: la mission interministérielle rendra ses conclusions «courant septembre»

ven, 07/31/2020 - 16:06
Le député Olivier Damaisin (LaREM) a indiqué ce 31 juillet à Agra Presse que la mission interministérielle qu’il conduit depuis mars sur le mal-être et le suicide des agriculteurs prendra fin «autour du 20 août» et qu’il remettra officiellement son rapport au Premier ministre «courant septembre». «Il faut vraiment que le côté humain soit remis en place», a insisté le député. Parmi les pistes de réflexion envisagées: mieux connecter les dispositifs de soutien existants grâce à un référent départemental; conforter les vétérinaires dans leur rôle de lanceur d’alerte; améliorer la communication des experts comptables ainsi que de la MSA sur le dispositif Agri’écoute; et renforcer l’aide au répit.
Source : agrapresse.fr

Chanvre: un avis préliminaire de Bruxelles défavorable au cannabidiol

jeu, 07/30/2020 - 10:17
Suite à une consultation interservices, la Commission européenne en est arrivée à la conclusion préliminaire selon laquelle les extraits des variétés de chanvre industriel Cannabis sativa L., et donc le cannabidiol – ou CBD un des composants relaxant du cannabis dont la commercialisation est autorisée dans un certain nombre de pays européens – sont à classer en tant que «stupéfiants» dans le cadre de la législation de l’UE. Bruxelles a donc gelé tous les dossiers de demande d’autorisation pour les extraits de chanvre et les cannabinoïdes naturels dans le cadre du règlement relatif aux nouveaux aliments. En France, l'expérimentation du cannabis thérapeutique devait inclure une légalisation de la récolte de la feuille et de la fleur de chanvre, notamment à des fins de commercialiser le cannabidiol. Un feu vert de l'Agence du médicament (ANSM) est attendu cet été.
Source : agrapresse.fr

Face aux députés de la Coméco, Julien Denormandie esquisse ses orientations...

mer, 07/29/2020 - 20:23
A l'occasion de son audition par les députés de la commission des affaires économiques le 29 juillet, le nouveau ministre de l'Agriculture a esquissé des «orientations principales», qu'il détaillera «à la rentrée». Julien Denormandie se fixe «quatre axes»: le premier est de «reconquérir la souveraineté alimentaire et agricole», dans lequel il situe le «plan protéine» et des «agriculteurs payés au juste prix» ; le 2nd est «l'accessibilité pour tous à une alimentation saine et durable», incluant les «circuits courts», «l'accès aux aliments frais et produits près de chez soi» et l'information des consommateurs. Troisième axe: «faire face aux transitions» à un horizon de «20-30 ans», en investissant dans «l'agroécologie» et dans l'adaptation au changement climatique (ex. retenues d'eau, assurance). Enfin, le 4ème axe est la «la jeunesse et la transmission» (ex. aides à l'installation, foncier).
Source : agrapresse.fr

Phytos: ouverture des aides du GPI à l’achat de matériels économes

mer, 07/29/2020 - 20:22
L’aide aux investissements visant à réduire l’utilisation des phytos est opérationnelle, a annoncé le 29 juillet FranceAgriMer qui ouvre jusque fin 2020 un site de téléprocédure pour le dépôt des demandes. Ce programme, inclus dans le volet agricole du Grand plan d’investissement (GPI), vise à soutenir l’achat de matériels «permettant de réduire ou de substituer l’usage de produits phytosanitaires en vue de préserver l’environnement», selon un communiqué. L’État accompagnera ainsi l’achat des pulvérisateurs les plus performants et de certains équipements alternatifs». Une enveloppe de 30 M€ est prévue, sachant que le taux d’aide s’élève à «30% ou 40%» des dépenses limitées à 40 000 €.
Source : agrapresse.fr

Le décret sur l’encadrement du travail détaché entre en vigueur le 30 juillet (JO)

mer, 07/29/2020 - 17:14
Paru ce 29 juillet au Journal officiel, le décret relatif aux travailleurs détachés et à la lutte contre la concurrence déloyale entrera en vigueur le 30 juillet. Le texte établit que non seulement le salaire minimum mais aussi les autres rémunérations (primes, accessoires de salaires…) des travailleurs détachés doivent être conformes aux règles applicables dans l’entreprise d’accueil. Il précise les modalités de prise en charge des frais professionnels (transport, repas, hébergement) et fixe la durée maximum du détachement à 12 mois avec une prolongation possible de six mois (contre une limite de 24 mois jusqu'ici). Enfin, il prévoit une «procédure simple» d’interdiction temporaire de prestation de service pour les employeurs détachant de la main d’œuvre qui contreviennent à leurs obligations.
Source : agrapresse.fr

Deux nouveaux parcs naturels régionaux, dont l'un inclut la ferme des 1000 vaches

mer, 07/29/2020 - 14:23
Comme attendu depuis plusieurs semaines, le Premier ministre a annoncé, dans des décrets parus le 29 juillet, la création officielle de deux nouveaux parcs naturels régionaux (PNR): le «parc naturel régional du Mont-Ventoux» (Vaucluse) et le «parc naturel régional Baie de Somme Picardie Maritime», dont le périmètre inclut les deux communes, Drucat et Buigny-Saint-Maclou, où est implantée la ferme des 1000 vaches. Avec des deux nouveaux parcs, la France compte désormais 56 PNR. A l'exclusion de ces deux derniers, les PNR couvrent environ 15% du territoire français, en majorité de la forêt.
Source : agrapresse.fr

Pages