agrapresse.fr
S'abonner à flux agrapresse.fr
LE QUOTIDIEN DE L'ÉCONOMIE AGRICOLE - PARIS - BRUXELLES
Mis à jour : il y a 10 min 13 sec

Lait: il est «nécessaire» d'intervenir, admet le commissaire européen à l'Agriculture

mer, 04/15/2020 - 18:28
Le commissaire européen à l'Agriculture Janusz Wojciechowski a convenu, le 15 avril lors d'un échange avec les eurodéputés de la commission de l'Agriculture, qu'il était nécessaire de proposer des soutiens pour le stockage privé des produits laitiers (poudre, beurre, fromages) pour aider le secteur à faire face aux conséquences de l'épidémie de coronavirus. Pour autant, il n'a pas présenté de dispositif, et il a mis en avant les faibles marges budgétaires dont il dispose. Le problème, a admis le commissaire, est que «nous sommes en fin de période budgétaire, la plupart des fonds sont consommés et nous n'avons pas encore de budget pour 2021». Il a également indiqué que «diverses initiatives sont à l'étude pour le secteur de la viande» lui aussi fortement affecté par la crise.
Source : agrapresse.fr

Lait: les OP remontées contre l’interprofession et certains industriels

mer, 04/15/2020 - 16:38
Deux semaines après l'annonce de la mise en place par le Cniel (interprofession laitière) d’un fonds d’indemnisation des éleveurs laitiers qui réduiraient leur production, France OP Lait (syndicat des OP laitières) regrette, dans un communiqué du 15 avril «l’absence de toute concertation en amont de cette décision […] alors même qu’elles ont pour mission d’adapter l’offre à la demande en vertu de la réglementation européenne». Le syndicat déplore également l’effet d’aubaine laissé aux industriels de «décrocher des accords ou des contrats avec les OP en imposant unilatéralement et brutalement des réductions de prix». France OP Lait a saisi le 14 avril le médiateur des relations commerciales agricoles. D’autres OP devraient suivre à titre individuel.
Source : agrapresse.fr

Covid-19: la production viticole demande des «mesures d'accompagnement spécifiques»

mer, 04/15/2020 - 16:25
Réunies au sein de l'Association générale de la production viticole (AGPV), plusieurs organisations de viticulteurs (Cnaoc, Vignerons indépendants, Vignerons coopérateurs, VinIGP), ainsi que la FNSEA et les JA, demandent «des mesures d'accompagnement spécifiques» dans une lettre adressée au ministre de l'Agriculture, diffusée le 15 avril. Elle demande que soit «finalisé» le fonds de compensation des taxes américaines, de prévoir «des mesures d'aide au stockage» et de la «souplesse dans la gestion de l'OCM, d'«accompagner la filière fiscalement et socialement», de prévoir des «adaptations réglementaires spécifiques», notamment des mesures de «distillation volontaire». Déjà en difficulté sur les marchés américain et chinois, le filière souffre en France de l'arrêt de la consommation hors domicile et d'un recul des ventes en grandes surfaces.
Source : agrapresse.fr

Les horticulteurs attendent toujours un texte national autorisant la vente à la ferme

mer, 04/15/2020 - 15:52
Quinze jours après que la secrétaire d'Etat Agnès Pannier-Runacher a déclaré devant le Sénat que les plants potagers étaient considérés comme des produits de première nécessité, aucun texte réglementaire n'autorise les horticulteurs à accueillir des clients sur leurs exploitations, regrette la FNPHP (horticulteurs et pépiniériste, FNSEA). L'arrêté du 23 mars (relatif à l'état d'urgence sanitaire) n'a pas encore été modifié. Il établit une liste des établissements pouvant déroger à l'interdiction d'accueil du public, dans laquelle ne figurent pas les horticulteurs, à l'inverse de la grande distribution. Contacté le 15 avril, le directeur de la FNPHP Julien Legrix demande «un cadre clair et sécurisant». Faute de texte national, il constate des disparités importantes selon les départements.
Source : agrapresse.fr

Le négoce agricole affiche un niveau d’activité de 95 %

mer, 04/15/2020 - 13:37
En semaine 15 (6 au 12 avril), le niveau d’activité des entreprises de négoce agricole représente 95 % par rapport à la normale, a indiqué le 14 avril leur fédération FNA. L’approvisionnement en production végétale est à 98%, en production animale à 92%, en carburant à 116%, les magasins de vente atteignent 76%, le commerce des grains et la collecte 96%, la chaîne logistique 89%, détaille un communiqué. «L’approvisionnement des productions végétales est normal puisque les besoins ont été anticipés par les agriculteurs et les négociants qui ont su livrer leurs clients pour assurer leurs besoins en pleine reprise végétative, considère la FNA. Dans l’approvisionnement en alimentation animale, après un effet de stockage des éleveurs, on note l’impact de la conjoncture dans ces productions.»
Source : agrapresse.fr

Phytos: huit substances actives sur la sellette (Anses)

mar, 04/14/2020 - 19:00
Dans un avis rendu le 14 avril, répondant à une saisine du ministère de l’Agriculture de juillet 2018, l’Anses recommande à la Commission européenne de ne pas renouveler les autorisations de deux substances actives, le mancozèbe et le thiophanate-méthyl, «au regard de leur niveau de danger et des données de phytopharmacovigilance». Par ailleurs, «en vue d’une modification éventuelle des autorisations de mise sur le marché», et pour les mêmes raisons, l’agence s’engage à réévaluer elle-même six autres molécules avant leurs échéances européennes: l’8-hydroxyquinoline, l’ipconazole, la flurochloridone, le spirodiclofène, le halosulfuron-méthyl, ainsi que le prosulfocarbe.
Source : agrapresse.fr

Fonds de solidarité: Bruno Le Maire annonce des assouplissements

mar, 04/14/2020 - 17:15
Interviewé le 14 avril sur RMC/BFM TV, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a annoncé plusieurs assouplissements du fonds de solidarité aux entreprises affectées par la lutte contre Covid-19, faisant porter la dotation du dispositif à sept milliards d'euros contre un milliard initialement. L'aide dite de «deuxième étage», cofinancée par les Régions et réservée aux entreprises menacées de faillite, va être portée à 5000 euros, au lieu de 2000 euros, a-t-il annoncé. La condition d'éligibilité portant sur le chiffre d'affaires va être assouplie, intégrant les résultats des «12 derniers mois», et non plus des seuls mois de mars ou d'avril. Les groupements d'agriculteurs seront éligibles, ainsi que les «entreprises en procédure judiciaire».
Source : agrapresse.fr

Deux ONG attaquent en justice le partenariat à l'origine de la cellule Déméter

mar, 04/14/2020 - 13:52
Génération futures et Pollinis, deux ONG impliquées contre les pesticides de synthèse, ont engagé une procédure juridique pour faire annuler la convention de partenariat entre le ministère de l'Intérieur, la FNSEA et les Jeunes Agriculteurs (JA) à l'origine de la cellule Déméter, annonce un communiqué le 14 avril. Ce recours déposé devant le tribunal administratif de Paris vise «l’atteinte à la liberté de communication et au secret de l’instruction et des enquêtes», mais aussi «la rupture d’égalité entre les syndicats agricoles représentatifs», ainsi que «la délégation grave des missions de police administrative à des acteurs privés». Lancée le 13 décembre par le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner, la cellule Déméter a pour vocation le suivi des atteintes au monde agricole.
Source : agrapresse.fr

Pages