agrapresse.fr
S'abonner à flux agrapresse.fr
LE QUOTIDIEN DE L'ÉCONOMIE AGRICOLE - PARIS - BRUXELLES
Mis à jour : il y a 1 heure 7 min

Biocontrôle : l’IBMA réclame davantage de soutien à la recherche

mar, 01/29/2019 - 16:34
L’IBMA (entreprises du biocontrôle) est revenue à la charge le 29 janvier pour obtenir un crédit d’impôt recherche majoré. «Incitons les entreprises à investir dans la matière grise sur notre territoire», a lancé en colloque le président Antoine Meyer. Sa demande concerne le crédit d’impôt recherche : il s’agit d’attribuer au biocontrôle un taux majoré de 60% (contre 30%) sur 10 ans. Dans le cadre de l’examen de la loi Egalim, les parlementaires avaient rejeté la mesure proposée via un amendement du rapporteur Moreau. Ce crédit d’impôt recherche majoré pose «quelques difficultés» sur le plan de la mise en œuvre, a indiqué lors du colloque le patron de la DGAL (ministère de l'Agriculture) Patrick Dehaumont.
Source : agrapresse.fr

Chlordécone : abaissement des limites de résidus pour la viande bovine

mar, 01/29/2019 - 15:25
Dans un décret, paru le 29 janvier au Journal officiel, le gouvernement diminue les limites maximales de résidus (LMR) de chlordécone autorisées dans la viande bovine destinée à la consommation humaine. L'arrêté fait passer ce seuil de 0,100mg/kilo à 0,020 mg/kilo. Cette publication fait suite à l'annonce du ministre de la Transition écologique et solidaire, François de Rugy, qui avait promis, le 24 janvier, un décret garantissant un «haut niveau de protection sanitaire pour les consommateurs», répondant à une question de la députée Laurence Vanceunebrock-Mialon (LREM), lors d'une audition devant la délégation des Outres-mer de l'Assemblée Nationale. Cet insecticide, très persistant dans les milieux naturels, a été utilisé contre le charançon du bananier jusqu’en 1993 aux Antilles.
Source : agrapresse.fr

Miimosa ouvre sa plateforme au financement de projets par des entreprises

mar, 01/29/2019 - 15:17
La société de financement participatif Miimosa a annoncé le 29 janvier qu'elle va ouvrir sa plateforme au financement de projets agricoles par des personnes morales (entreprises, fondations...), au travers du lancement d'une nouvelle offre appelée Miimosa Transition. Jusqu'ici la participation au financement était réservée aux particuliers. Ce nouveau service cible 8 thématiques de «transition» (réduction de l’empreinte carbone, agroécologie...) et des projets portés par de «grosses structures agricoles françaises sous contrat avec des distributeurs, coopératives ou transformateurs», a précisé Florian Breton, le fondateur de Miimosa. La plateforme a présenté ses 5 premiers partenaires (Danone, Carrefour, Herta, D'aucy, Les Paysans de Rougeline).
Source : agrapresse.fr

Libre-échange : l’avocat général de la CJUE ne remet pas en cause le Ceta

mar, 01/29/2019 - 12:44
L’avocat général de la Cour de justice européenne a estimé le 29 janvier que le mécanisme de règlement des différends entre investisseurs et États prévu par l’accord de libre-échange entre l’UE et le Canada (Ceta) est compatible avec le droit de l’Union. Ses conclusions, qui sont généralement suivies par les juges, sont rendues en réponse à un avis demandé en 2017 par la Belgique à la Cour. C’est une déception pour plusieurs organisations agricoles alternatives européennes (European Milk Board, Coordination européenne-Via Campesina) et nationales (belges, françaises allemande...) qui avaient manifesté le 25 janvier à la frontière belgo-allemande pour « l’abandon du Ceta et consorts ».
Source : agrapresse.fr

Énergie : le projet de PPE peu incitatif à l’essor de la méthanisation (FNSEA)

lun, 01/28/2019 - 18:58
Le projet de Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) 2019-2023 et 2023-2028, publié le 25 janvier par le ministère de la Transition écologique, «accorde peu de place au développement de l’énergie issue de l’agriculture, notamment de la méthanisation», a commenté le 28 janvier Olivier Dauger, chargé des dossiers «énergie» à la FNSEA, dans un entretien avec Agra presse. Non seulement il rabaisse de 10% à 7% en 2030 les ambitions du biométhane dans la consommation de gaz en France inscrites dans la loi de Transition énergétique de 2015, mais il diminue les tarifs de rachat de biométhane au producteur de 95 € le mégawatt actuellement à 67 € en 2023 et 60 € en 2028.
Source : agrapresse.fr

Hausse de 1,2 % du nombre d’installations en 2017

lun, 01/28/2019 - 15:52
«En 2017, 14319 non-salariés se sont installés en tant que chefs d’exploitation agricole», compte la MSA dans un communiqué de presse du 28 janvier. Cette hausse de 1,2% sur un an fait suite à un recul de 6,2% du nombre d’installations en 2016. Parmi ses nouveaux installés: 66,6% ont moins de 40 ans éligibles au dispositif d’aides à l’installation, 25,6% sont des installations tardives (hors transfert entre époux) et 7,8% résultent de transfert entre époux. Seules 40,1% sont des femmes. Ce taux de féminisation chute à 28,8 % parmi les jeunes installés. Il se réduit à 54% en 2017 parmi les installations tardives – il était de 62,1 % en 2007. Et grimpe à 90,5 % parmi les installations par transferts entre époux.
Source : agrapresse.fr

Agenda de la semaine agricole du 28/01/2019

lun, 01/28/2019 - 14:54
Lundi 28 janvier
Conseil agricole de l’UE
Colloque au Sénat sur la santé et les territoires ruraux
Le grossiste Metro lance un fonds de dotation
Conférence de presse FranceAgrimer suite au conseil spécialisé viti
Salon Millésime Bio à Montpellier jusqu'au 30 janvier

Mardi 29 janvier
Colloque IBMA (biocontrôle)
Miimosa lance une nouvelle plateforme (financement participatif)
2èmes rencontres de l'alimentation durable, par la fondation Daniel & Nina Carasso (Danone)
Conférence de presse du CIVB (bordeaux)

Mercredi 30 janvier
Remise d'un rapport de l'Académie de l'agriculture sur l'agroécologie
Conférence de presse France gaz renouvelable

Jeudi 31 janvier
Examen d'une PPL portant création d'un fonds d'indemnisation des victimes des phytos (Assemblée nationale)
Examen d'une PPL portant création d'un fonds d'indemnisation des victimes du chlordécone et du paraquat (Assemblée nationale)
Journée Aftaa (alimentation animale)
Congrès des fermiers et métayers de la SNFM

Vendredi 1er février
Paris Grain day, organisé par Agritel
Assemblée générale de la FNEDT (entrepreneurs de travaux agricoles)
Source : agrapresse.fr

Pac post-2020 : la France soumet formellement ses propositions à Bruxelles

lun, 01/28/2019 - 11:48
Didier Guillaume a formellement mis sur la table du Conseil agricole de l’UE réuni le 28 janvier à Bruxelles un document de sept pages, daté de décembre 2018, exposant la « position de la France pour la négociation de la Pac 2020 », négociation qui « ne doit pas conduire à un affaiblissement des mécanismes communs garants du bon fonctionnement du marché intérieur ». Cette nouvelle politique devra « accompagner la transformation des filières » (en fusionnant aides couplées et programmes opérationnels en un plafond de crédits unique), consacrer à l’environnement un « objectif minimal de dépenses » et instaurer, pour la gestion des crises, un « seuil d'alerte » qui conduirait la Commission européenne à présenter des propositions, souligne notamment le document français.
Source : agrapresse.fr

Lundi vert: plusieurs ONG écologistes appellent à ne pas «fustiger tous les élevages»

lun, 01/28/2019 - 11:14
Plusieurs ONG de protection de l'environnement, dont Greenpeace, WWF, Réseau Action Climat, et la Fondation pour la Nature et l'Homme, ont appelé, dans une tribune, publiée sur RTL le 28 janvier, à «ne pas se tromper d'ennemi», en stigmatisant «l'élevage en général», deux semaines après l'appel du «lundi vert», dans lequel une centaine de personnalités appelaient à ne plus manger de viande le premier jour de la semaine. «La viande dont nous ne voulons pas est issue des élevages industriels», indiquent les signataires, pour qui «de nombreux éleveurs français entretiennent les paysages, maintiennent les haies et les prairies naturelles, protégeant ainsi la santé humaine, la biodiversité, les sols et l’eau».
Source : agrapresse.fr

Des scientifiques appellent à une «refonte radicale» du système alimentaire mondial

lun, 01/28/2019 - 11:13
Les problèmes «d'obésité», de «sous-nutrition» et de «changement climatique» sont les différents symptômes d'un «dysfonctionnement global» du système alimentaire mondial, qui constitue «la plus grande menace actuelle pour l'humanité et la planète», selon les travaux d'un collectif de scientifiques publiés le 28 janvier par la revue médicale The Lancet. «La sous-nutrition diminue trop lentement, aucun pays n'a réussi à contrer son épidémie d'obésité, et l'élaboration de réponses politiques au changement climatique débute à peine», résume le rapport, résultat de trois ans de travaux menés par des universités américaines et néo-zélandaises. Les chercheurs appellent à opérer une «refonte radicale» et à considérer les «interactions» entre ces différentes «menaces», pour y apporter des réponses.
Source : agrapresse.fr

Pages