agrapresse.fr
S'abonner à flux agrapresse.fr
LE QUOTIDIEN DE L'ÉCONOMIE AGRICOLE - PARIS - BRUXELLES
Mis à jour : il y a 51 min 43 sec

Phytos : un décret renforce l’encadrement de la publicité (JO)

lun, 04/15/2019 - 10:40
Comme prévu par la loi Egalim, un décret publié le 14 avril au Journal officiel renforce l’encadrement de la publicité destinée aux utilisateurs professionnels de phytos «de façon à mettre en avant les dangers et les risques pour la santé et l'environnement». D’après le texte qui entre en vigueur le 1er septembre 2019, «la publicité consacre un espace délimité représentant au minimum 1/8e de sa surface totale à un avertissement» comportant la mention et le pictogramme de danger. A partir du 1er janvier 2020, «seule peut figurer en quatrième de couverture d'une publication, la publicité pour les produits de biocontrôle (…) ou les produits composés uniquement de substances de base ou les produits à faible risque».
Source : agrapresse.fr

Fruits et légumes frais: le gouvernement abroge la contractualisation obligatoire

lun, 04/15/2019 - 09:34
Dans un décret paru au Journal officiel le 13 avril, le Premier ministre et le ministre de l'Agriculture mettent fin à l'obligation de contractualisation dans la filière fruits et légumes frais. Cette obligation, instaurée en 2010, était sans effet puisque la contractualisation plafonne encore à 2-3% des volumes dans cette filière, indique-t-on au cabinet du ministre. D'autre part, dans le cadre des Etats généraux de l'alimentation, l'interprofession s'est engagée, dans son plan de filière, à développer la contractualisation, indique-t-on également. Dans le détail, le décret abroge donc «les dispositions du code rural et de la pêche maritime imposant un engagement contractuel écrit, formalisé et d'une durée minimale de trois ans, entre les producteurs de fruits et légumes et leurs acheteurs.»
Source : agrapresse.fr

Vin : vendange 2019 en baisse dans la plupart des pays de l’hémisphère Sud

ven, 04/12/2019 - 19:09
Les premiers éléments sur la vendange 2019 font apparaître une baisse de production de vin, à travers les récoltes de l’hémisphère Sud, a indiqué le 11 avril l’Organisation internationale de la vigne et du vin (OIV), organisation intergouvernementale basée à Paris. Dans la plupart des pays de l’hémisphère Sud, la production devrait reculer, sauf en Nouvelle-Zélande. L’Argentine, le Chili et le Brésil ont notamment concernés par le repli de la production. En Australie, les hautes températures enregistrées en été (austral) auraient compromis une partie de la récolte, tandis que l’Afrique du Sud serait fortement affectée par la sécheresse.
Source : agrapresse.fr

Lancement d’un produit de placement dans les vignes champenoises

ven, 04/12/2019 - 19:09
France Valley, opérateur privé de gestion d’actifs fonciers, a créé le 11 avril la Foncière France Valley Champagne, un produit de placement dans les vignes champenoises, a-t-elle indiqué. Le rôle de France Valley sera de trouver des particuliers motivés pour les placements dans la vigne, et de garantir au vigneron que l’activité viticole sera pérennisée par la signature d’un bail de 25 ans. Le jour de la création de France Valley Champagne, la Fédération des coopératives vinicoles de la Champagne (FCVC) s’est montrée intéressée pour encourager ces montages : l’achat de vignes par des particuliers via la société d’actifs fonciers permettra au vigneron de poursuivre son activité pendant au moins une génération.
Source : agrapresse.fr

Fusion ONCFS/AFB : le Sénat adopte le projet, mais s'inquiète de son financement

ven, 04/12/2019 - 15:47
Le Sénat a adopté, le 12 avril, à l'unanimité en séance publique le projet de fusion de l'ONCFS et de l'AFB, ajoutant toutefois le mot «chasse» au nom du futur «Office français de la biodiversité». Les parlementaires ont par ailleurs exprimé leur «vive inquiétude» quant au financement du futur établissement. Jean-Claude Luche, rapporteur de la commission du développement durable, a ainsi regretté que, pour 2020, l'agence soit confrontée à «40 millions d'euros de dépenses non couvertes», en raison notamment de la baisse du prix du permis de chasse, de 400 à 200 euros. Les sénateurs ont partagé leurs craintes que les «agences de l'eau» ne soient mobilisées pour couvrir ce déficit.
Source : agrapresse.fr

Biolait veut réduire la production de ses adhérents de 5 %

ven, 04/12/2019 - 15:41
Sur l’année 2019, Biolait, premier collecteur de lait bio en France, a décidé d’inciter ses producteurs à réduire de 5 % leur production, annonce Ludovic Billard, président de l’OPC (organisation de producteurs commerciale) interrogé par Agra Presse le 12 avril. «La croissance linéaire de la consommation va un peu moins vite que celle des conversions qui se fait par à-coups, argue-t-il. Nous risquons d’avoir des excédents au printemps». Et cette gestion l’offre permet que «le prix, et donc le revenu des éleveurs, ne dégringole pas trop». Dans la pratique, si les éleveurs produisent davantage que 95% de la moyenne des trois dernières années, alors les volumes supplémentaires ne seront payés que la moitié du prix d’acompte, soit 200 euros les 1000 litres pour 2019.
Source : agrapresse.fr

Appel à projets de l'État et de la fondation Avril pour revitaliser le Massif central

ven, 04/12/2019 - 11:54
L’État et la fondation Avril lancent un appel à projets commun de revitalisation rurale dans le Massif Central, annonce la fondation, dans un communiqué du 9 avril. Son objectif est de «favoriser l’émergence de projets locaux multi-acteurs». Les dotations de l'État et de la fondation sont de 150 000 € chacun. Six thématiques ont été retenues : la valorisation des productions locales; l’encouragement à la biodiversité et la limitation de l’impact climatique; l’animation du monde rural, l’inclusion sociale et l’insertion professionnelle; le renforcement de la différenciation «montagne»; la recherche sur les milieux ouverts herbacés ; l’adaptation des pratiques d’élevage herbager dans le contexte du changement climatique. La période de candidature est fixée du 9 avril au 28 juin 2019.
Source : agrapresse.fr

Agenda de la semaine agricole du 15/04/2019

ven, 04/12/2019 - 10:27
Mardi 16 avril
Rendu du jugement du procès Spanghero
Présentation du bilan 2018 des achats des ménages en produits laitiers (FranceAgrimer)
Conférence de presse de l'Iddri sur l'agriculture et le climat
Conférence de presse du CNPO (œuf)
Conférence de presse de Vin et société sur la transmission du goût

Mercredi 17 avril
Congrès de la Confédération paysanne à Tours
Sommet international des jeunes agriculteurs
Présentation du bilan 2018 des achats des ménages en produits carnés (FranceAgrimer)
Conférence de presse du Ser (énergies renouvelables) sur la PPE

Jeudi 18 avril
Le SNPar (presse agricole) organise une rencontre avec les porte-paroles des principaux partis candidats aux européennes
Conférence de presse de Coop de France Métiers du lait
Congrès de la Confédération paysanne à Tours
Source : agrapresse.fr

Données agricoles: Api-Agro et Applifarm signent «un accord stratégique»

jeu, 04/11/2019 - 17:55
Les plateformes d’échange et de partage des données Api-Agro et Applifarm ont annoncé avoir «signé un accord stratégique» visant à «privilégier leurs technologies respectives» pour la mise en œuvre de services «aux acteurs de l’écosystème agricole», dans un communiqué diffusé le 11 avril. L’application mobile de recueil du consentement des producteurs agricoles pour le partage de leurs données que commercialise Applifarm sera «totalement interconnectée à la plateforme Api-Agro», expliquent ainsi les deux entreprises. Api-Agro «permettra à Applifarm d’exposer ses offres de données issues des élevages sur sa plateforme» et pourra proposer ses services d’échanges de données aux clients d’Applifarm».
Source : agrapresse.fr

Ecophyto 2+: la méthode n'est pas «adaptée», selon la FNSEA

jeu, 04/11/2019 - 17:52
Réagissant à la présentation la veille de la méthode du plan Ecophyto 2+, la FNSEA estime que «la méthode n'est pas adaptée». En cause, le choix de «hausse des charges sur les exploitations agricoles, d'interdictions franco-françaises de substances et produits phytosanitaires et de publication de données stigmatisantes». Le syndicat majoritaire propose «de prendre en compte la dimension économique, avec une valorisation par le prix de nos produits répondant aux exigences françaises, d'accompagner financièrement nos exploitations et de réaliser des études d'impact complètes sur les alternatives».
Source : agrapresse.fr

Victoire de Paul François contre Monsanto après 12 ans de procédure

jeu, 04/11/2019 - 16:17
La cour d'appel de Lyon a reconnu, dans une décision du 11 avril, la responsabilité de Monsanto dans la maladie de l'agriculteur charentais Paul François, reconnu comme intoxiqué en 2004 suite à l'inhalation d'un herbicide vendu par la firme. Les juges ont retenu la responsabilité sur la base du régime des produits défectueux, suivant ainsi l'arrêt de la Cour de cassation de 2017. Celle-ci avait cassé un premier jugement en cours d'appel, estimant que le motif juridique retenu n'était pas valable. Monsanto a désormais deux mois pour se pourvoir de nouveau en cassation. Le montant de l'indemnisation doit être déterminé par le tribunal de grande instance de Lyon dans les prochains mois. L'agriculteur demande 1 millions d'euros de dommages intérêts à la firme.
Source : agrapresse.fr

Porc: la hausse des cours inquiète les salaisonniers et frustre les producteurs

jeu, 04/11/2019 - 16:07
La brutale remontée des cours du porc en Europe depuis cinq semaines inquiète les salaisonniers français de la Fict, et frustre les producteurs de la FNP. Dans un communiqué, le 11 avril, les producteurs remarquent que le cours du porc a progressé moins vite en France qu'en Allemagne sur cette période. La FNP demande donc que «les abatteurs français réévaluent leurs positions d'achat à la hausse». De leurs côté les salaisonniers s'inquiètent dans un communiqué d'avoir bouclé leurs négociations commerciales 2019 «sur la base de prix de découpes de porc historiquement bas ». Des indicateurs d’évolution des cours des pièces de découpe doivent paraitre en mai 2019, mais «ce délai est beaucoup trop long» pour de nouvelles renégociations, craint la Fict.
Source : agrapresse.fr

Samuel Vandaele est élu président des Jeunes agriculteurs

jeu, 04/11/2019 - 12:42
Pour prendre la suite de Jérémy Decerle, candidat LREM aux européennes, Samuel Vandaele a été élu président des Jeunes agriculteurs (JA) le 11 avril. Producteur de céréales, betteraves et d’oléoprotéagineux en Ile-de-France, il était jusque-là secrétaire général du syndicat. Il sera remplacé à ce poste par Arnaud Gaillot, éleveur laitier dans le Doubs. Il est prévu que le binôme termine le mandat actuel qui court jusqu’à juin 2020.
Source : agrapresse.fr

Colza : expérimentation de «régulations naturelles» pour remplacer les insecticides

jeu, 04/11/2019 - 11:31
Sept agriculteurs de l'Yonne, l’institut technique des oléoprotéagineux Terres Inovia et neuf partenaires, ont lancé une expérimentation de protection des cultures sans insecticides grâce à la régulation naturelle des insectes, a signalé Terre Inovia le 10 avril. Ce projet de territoire, intitulé R2D2 («Restauration de la régulation naturelle et amélioration de la robustesse des cultures sur les plateaux de Bourgogne pour réduire durablement la dépendance aux insecticides») sur plus de 1 000 hectares de colza vise à concevoir, avec les agriculteurs, des solutions alternatives «s'appuyant sur la biodiversité et l'agroécologie pour protéger les cultures et réduire, voire supprimer, l'utilisation d'insecticides».
Source : agrapresse.fr

La création de l’interprofession lait de brebis dans la tourmente

mer, 04/10/2019 - 18:20
«Du fait du dogmatisme syndical de la Fédération nationale ovine (FNSEA)», les statuts de France Brebis Laitière (FBL) sont contestés par la Confédération paysanne et la Coordination rurale dans des communiqués de presse du 10 avril. Prévue dans le plan de la filière ovine française comme «une première étape», la FBL, dont l’assemblée générale constitutive s’est tenue le 9 avril, devait préfigurer la création d’une interprofession nationale dédiée au lait de brebis. Les deux syndicats minoritaires déplorent «une répartition déséquilibrée des postes» alors que «la FNO rafle 80 % des sièges» du collège producteur. Tous deux demandent une répartition calée sur les scores nationaux des dernières élections aux chambres d’agriculture (55% FNSEA, 21% CR et 20% Conf’).
Source : agrapresse.fr

Blé : nouvelle révision en hausse de l’exportation vers les pays tiers pour 2018/19

mer, 04/10/2019 - 17:12
FranceAgriMer a une nouvelle fois révisé en hausse son estimation de l’export de blé tendre français vers les pays tiers pour 2018/19, a indiqué son conseil spécialisé «céréales» le 10 avril. D’après cette nouvelle estimation, la France exportera 9,7 millions de tonnes (Mt) de blé tendre durant cette campagne, alors qu’en mars l’établissement prévoyait 9,5 Mt pour cette campagne, et en février 8,1 Mt. «Les exportations de blé tendre se sont accélérées au mois de mars avec un niveau record mensuel de plus de 1,5 Mt», un score qui n’avait pas été réalisé depuis juin 2016. Notamment, les expéditions vers l’Algérie, première destination parmi les pays tiers (58%), ont repris de plus belle en mars.
Source : agrapresse.fr

Ecophyto 2+ : le gouvernement instaure un comité de suivi

mer, 04/10/2019 - 15:13
Dans un communiqué conjoint du 10 avril, les ministères de la Santé, de la Transition écologique et de l'Agriculture annoncent le lancement officiel d'un «comité d'orientation stratégique et de suivi» qui vise à contrôler l'application du plan Ecophyto 2+. Au sein de ce dispositif, le préfet Pierre-Etienne Bisch, coordinateur interministériel depuis décembre, devrait prendre la tête d'une «task force», regroupant des « acteurs publics et privés engagés en faveur de la réduction des usages de produits phytosanitaires». Le gouvernement a par ailleurs réaffirmé les objectifs du plan, à savoir la réduction de moitié des produits phytos «d'ici 2025» et la sortie du glyphosate pour «une majorité d'usage» avant la fin 2020.
Source : agrapresse.fr

Suspicion de pratiques anticoncurrentielles dans le secteur des vins et spiritueux

mer, 04/10/2019 - 11:04
L'Autorité de la concurrence a indiqué le 10 avril que des «opérations de visite et saisie inopinées» ont été réalisées dans le secteur des vins et spiritueux. Ses services d'instruction ont procédé, le 9 avril, après autorisation d'un juge des libertés et de la détention, à ces opérations auprès d'entreprises suspectées «d'avoir mis en œuvre des pratiques anticoncurrentielles». Ces interventions ne préjugent bien évidemment pas de la culpabilité des entreprises concernées par les pratiques présumées, «que seule une instruction au fond permettra, le cas échéant, d'établir». L'institution s’abstient de tout commentaire tant sur l'identité des entreprises visitées que sur les pratiques visées.
Source : agrapresse.fr

Européennes: Loiseau s’engage à «réaliser l’acte II de la réforme des travailleurs détachés»

mer, 04/10/2019 - 10:47
La liste LREM pour les prochaines élections européennes «s’engage à réaliser l’acte II de la réforme des travailleurs détachés en imposant le paiement des cotisations sociales les plus généreuses, entre celles du pays d’origine et du pays d’accueil», a indiqué Nathalie Loiseau, tête de liste de la majorité pour les européennes, dans une interview au journal le Parisien le 10 avril. «Dans le cas, par exemple, d’un travailleur bulgare en France, l’employeur paie le niveau de cotisations français. Et le montant des cotisations sociales retournera en Bulgarie, dans un fonds européen qui aidera ce pays à avoir une vraie protection sociale de ses travailleurs», a donné en exemple l’ancienne ministre chargée des Affaires Européennes.
Source : agrapresse.fr

Les Français continuent de manger de moins en moins de viande à domicile

mar, 04/09/2019 - 18:53
«En 2018, dans un contexte de hausse des prix à la consommation, les achats en volume de viande par les ménages pour leur consommation à domicile se contractent de nouveau» pour la quatrième année consécutive, explique le ministère de l’Agriculture dans une note de conjoncture du 9 avril. Toutes les espèces sont concernées par cette désaffection à l’exception de la viande de canard dont les volumes progressent après deux années marquées par une crise sanitaire. Les achats des ménages de viande bœuf (18 % des quantités totales) diminuent de 3,3% en 2018. Alors que depuis 2012, la consommation viande de bœuf haché était à la hausse, elle diminue de 1% «en lien probable avec l’augmentation de son prix d’achat», explique la note.
Source : agrapresse.fr

Pages