agrapresse.fr
S'abonner à flux agrapresse.fr
LE QUOTIDIEN DE L'ÉCONOMIE AGRICOLE - PARIS - BRUXELLES
Mis à jour : il y a 33 min 56 sec

Maïsadour : bénéfice doublé et cession de 29 Gamm vert à InVivo

mar, 12/04/2018 - 16:57
La coopérative Maïsadour va céder 29 Gamm vert à son master-franchiseur InVivo, a-t-elle annoncé le 4 décembre à l’occasion d’une AG présentant un résultat net multiplié par deux en 2017-18. Cette opération, prévue au printemps 2019, concerne 80% du pôle jardineries et motoculture du groupe, selon un communiqué. Par ailleurs, le projet de fusion avec la coopérative Périgord Aviculture (chiffre d’affaires : 18,5 M€) a été validé. Un rapprochement qui permet à Maïsadour de renforcer sa position de n°2 des volailles label» avec au total 15 M animaux produits. Le groupe affiche en 2017-18 un chiffre d’affaires de 1,3 Mrd € (-1,8%), pour un résultat net de 9,3 M€ (+94%) et un EBE de 52,7 M€ (+34%) qui marquent «la fin d’une période de convalescence».
Source : agrapresse.fr

Employeurs agricoles: la MSA maintient l'ancienne formule du service Tesa en 2019

mar, 12/04/2018 - 16:56
Le service Tesa (Titre emploi service agricole), proposé par la MSA aux employeurs de main-d’œuvre agricole de CDD de moins de 3 mois, sera «maintenu au-delà du 1er janvier 2019» dans sa forme actuelle, a indiqué la MSA dans un communiqué de presse le 4 décembre. Ce service sert notamment à faciliter les déclarations d’embauche par les employeurs agricoles. Le Tesa dans sa version actuelle devait disparaître au 1er janvier 2019, remplacé par un «nouveau Tesa», permettant de gérer l’emploi de salariés en CDI ou CDD, quelle que soit la durée et intégrant le prélèvement à la source. Sauf que la version actuelle était «plébiscitée», car considérée comme plus simple et plus adaptés aux travailleurs occasionnels. Finalement, les deux versions resteront disponibles, annonce la MSA.
Source : agrapresse.fr

TODE: l’Assemblée nationale adopte le PLFSS 2019 en lecture définitive

mar, 12/04/2018 - 15:00
Les députés ont adopté le Projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) pour 2019 par 42 voix contre 32 (et 2 abstentions) en lecture définitive le 3 décembre dans la soirée. Le vote a eu lieu après plusieurs heures d’échanges ponctués de plusieurs rappels au règlement durant lesquels les représentants de l’opposition ont axé leurs critiques du texte par rapport aux revendications des Gilets jaunes. Sur le plan agricole, le vote entérine les modifications apportées par l’Assemblée nationale en seconde lecture, notamment l’abaissement du seuil d’exonération de charges prévues par le dispositif devant remplacer le TODE (travailleurs occasionnels) à 1,20 Smic, contre 1,25 Smic dans la version votée par le Sénat.
Source : agrapresse.fr

La publication de l’ordonnance sur le SRP est reportée

mar, 12/04/2018 - 10:22
Du fait du mouvement des Gilets jaunes, la publication de l’ordonnance visant à relever le seuil de revente à perte (SRP) n’est plus à l’ordre du jour du conseil des ministres du 5 décembre – comme initialement annoncé. Elle est donc reportée, annonce le cabinet du ministre de l’Agriculture, interrogé par Agra Presse, le 4 décembre. Ce changement de calendrier ne remet pas en cause la position du ministère de l'Agriculture qui reste favorable à une publication de l’ordonnance à l'occasion du conseil des ministres de la semaine prochaine, ou du suivant.
Source : agrapresse.fr

Encadrement des promotions: des «baisses de volume» constatées en aviculture (CFA)

mar, 12/04/2018 - 08:23
L’ordonnance qui doit encadrer les promotions, à paraître fin décembre selon le ministère de l'Agriculture, «se traduit aujourd’hui dans les filières volaille de chair et lapin par des baisses de volume de production, par des annulations de contrats et donc une baisse de revenu pour les éleveurs», constatent les éleveurs de la CFA (FNSEA) dans un communiqué le 4 décembre. Par exemple, ils constatent d'ores et déjà «des contrats revus à la baisse de près de 15 % pour les volailles Label (vendues à 40% en promotion), des baisses qui ont pour effet direct l’allongement des vides sanitaires et donc un manque à gagner pour les éleveurs.» Favorables à l'encadrement en valeur, les producteurs de la CFA demandent toutefois une «application progressive de l'encadrement en volume».
Source : agrapresse.fr

Christiane Lambert (FNSEA): «Nous serons dans la rue très prochainement»

lun, 12/03/2018 - 22:55
«Nous serons dans la rue très prochainement pour dire non au matraquage des agriculteurs et pour que le gouvernement tienne ses promesses» sur la loi Egalim, a alerté Christiane Lambert, présidente de la FNSEA le 3 décembre. Invitée sur France Info, elle a exprimé le ras-le-bol des agriculteurs face à l’agribashing. «Nous ne le supportons plus». Suite à la loi Agriculture et Alimentation, la présidente de la FNSEA demande que le gouvernement respecte ses engagements et qu’il publie rapidement l’ordonnance visant à encadrer les promotions et à relever le seuil de revente à perte. La décision des modalités d’une mobilisation nationale sera prise mercredi matin dans son bureau, indique-t-elle.
Source : agrapresse.fr

Christiane Lambert (FNSEA): «Nous avons beaucoup de raisons de sortir» dans la rue

lun, 12/03/2018 - 19:05
«Nous serons dans la rue très prochainement pour dire non au matraquage des agriculteurs et pour que le gouvernement tienne ses promesses» sur la loi Egalim, a alerté Christiane Lambert, présidente de la FNSEA le 3 décembre. Invitée sur France Info, elle a exprimé le ras-le-bol des agriculteurs face à l’agribashing. «Nous ne le supportons plus». Suite à la loi Agriculture et Alimentation, la présidente de la FNSEA demande que le gouvernement respecte ses engagements et qu’il publie rapidement l’ordonnance visant à encadrer les promotions et à relever le seuil de revente à perte. La décision des modalités d’une mobilisation nationale sera prise mercredi matin dans son bureau, indique-t-elle.
Source : agrapresse.fr

Gilets jaunes: l’Ania chiffre à 13,5 Mrd € les pertes pour l’agroalimentaire

lun, 12/03/2018 - 19:00
« Notre secteur est en péril, certaines entreprises ne sont plus en capacité de produire et de livrer», alerte Richard Girardot, président de l’Association nationale des industries alimentaires (Ania) dans un communiqué du 3 décembre. «Les lourdes pertes pour l’ensemble du secteur agroalimentaire pourraient s’élever à 13,5 milliards d’euros, concernant avant tout des PME», estime l’Ania. De plus, les blocages entraînent des demandes de pénalités de la part des distributeurs qui ne sont pas livrés à temps. Aussi, les industries agroalimentaires demandent que «ces blocages […] soient qualifiés de force majeure pour limiter l’impact des pénalités logistiques».
Source : agrapresse.fr

Lancement d’une plateforme de «covoiturage du vin»

lun, 12/03/2018 - 17:30
Une plateforme de «covoiturage du vin», OEnocar, en phase de rodage depuis la rentrée, est lancée, avec une soixantaine de vignerons fournisseurs, et 200 particuliers inscrits, se répartissant entre « œnoconducteurs » pour une moitié et amateurs pour l’autre. C’est ce qu’a indiqué le 3 décembre OEnocar, fondée par une consultante et un ingénieur en télécommunications. Le service qu’offre cette plateforme numérique consiste, pour un amateur de vin, à utiliser le trajet d’un particulier qui va dans un vignoble acheter du vin, pour qu’il lui en rapporte un ou plusieurs cartons. OEnocar espère atteindre sa vitesse de croisière avec un portefeuille de 100 à 200 vignerons et de 2 000 particuliers.
Source : agrapresse.fr

La filière CRC se projette en label d’excellence avec «zéro résidu de pesticides»

lun, 12/03/2018 - 17:27
Le GIE CRC (Culture raisonnée contrôlée), qui revendique 10 % des blés écrasés par la meunerie, souhaite devenir «la référence des filières végétales d’excellence sur les plans économique, environnemental, sociétal», a-t-il annoncé le 3 décembre, ouvrant des chantiers notamment dans la santé avec le «zéro résidu de pesticides». Sa stratégie à l’horizon 2023 repose sur un positionnement en «label qui va nourrir le discours des marques» avec une organisation depuis le producteur jusqu’au distributeur, a déclaré en AG le directeur Marc Bonnet. La filière CRC se veut «le terreau des SIQO (signes officiels d'identification de la qualité et de l'origine, NDLR) et marques premium».
Source : agrapresse.fr

Plan Loups : le plafond de prélèvement à nouveau atteint

lun, 12/03/2018 - 17:07
La Confédération paysanne (Conf') a annoncé, dans un communiqué du 3 décembre, que le plafond de prélèvement de loups autorisé pour l'année 2018 a été dépassé le 27 novembre, suite à l'abattage d'un animal par un éleveur, dans les Alpes-de-Haute-Provence. Le 16 octobre, le gouvernement avait pourtant déjà relevé ce plafond, de 43 à 51 loups, suite à un dépassement. Pour mettre fin aux attaques, la Conf' appelle à «une refonte du décret d'indemnisation, un déplafonnement du nombre de loups à abattre en fonction des dommages, la prise en charge à 100% des moyens de protection et la non-conditionnalité des indemnisations aux moyens de protection». L'organisation doit rencontrer le nouveau référent du Plan Loups le 10 décembre pour aborder ces revendications.
Source : agrapresse.fr

L’interprofession du lapin lance une application d’évaluation du bien-être animal

lun, 12/03/2018 - 16:08
Le Clipp, l’interprofession du lapin, a annoncé, dans un communiqué diffusé le 3 décembre, le lancement de «la première application sur smartphone pour l’évaluation du bien-être animal en élevage de lapins», Ebene. Conçue en collaboration avec l’Itavi (Institut technique des filières avicole, cunicole et piscicole) et avec les ONG Welfarm et CIWF, l’application, gratuite pour les éleveurs et déjà disponible sur Androïd, propose «un système d’évaluation pour mesurer simplement et objectivement le bien-être» sur 4 critères: bonne alimentation, comportements appropriés, bonne santé et bon environnement. Pour en assurer le déploiement, le Clipp va mettre en place des formations avec l’Itavi à destination des vétérinaires et des techniciens des organisations de producteurs.
Source : agrapresse.fr

Pages