Cultures

Dephy Tour. Ferme Wild à Merxheim

Une « prise de risque » payante

Publié le 07/12/2017 | par Nicolas Bernard

Jean-Marc Wild (à gauche) fait partie de ces agriculteurs du réseau Dephy qui prouvent que la diminution de l'utilisation des produits phytosanitaires reste compatible avec de très bonnes performances économiques.
Nicolas Bernard

« Ce n’est pas réservé à une élite. » En tant qu’animateur du réseau des fermes Dephy dans le Haut-Rhin, Jean-François Strehler commence à avoir un certain recul sur la faisabilité de réduire ou non l’utilisation des produits phytosanitaires au sein de son exploitation. Comme il l’explique en préambule des portes ouvertes organisées le 22 novembre à la ferme Wild, à Merxheim, 70 % des fermes du réseau Dephy au niveau national ont réussi à diminuer leur IFT (indice de fréquence de traitement). Et, pour 80 % d’entre elles, cette baisse d’IFT n’a pas entraîné de baisse de la marge brute.

Cet article est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné au journal, mais vous n'avez pas de compte web ?

Demandez votre code d'accès sur cette page pour lire la suite de l'article

je suis déjà abonné

je souhaite m'abonner

Abonnez-vous à notre journal, et bénéficiez de l'accès complet aux contenus de notre site.

Les vidéos